Publié par : Monsieur Ali. | avril 14, 2010

Il faut tuer les jeunes

erato-3

Un truc est en train de se passer en France, que je qualifierais de retournement de l’opinion, ça trouve son combustible dans l’archive vidéo rendue publique, ça grandit chaque jour un peu plus porté par les séquences Low-fi des caméras de surveillance qui enregistrent depuis leur axe certaines violences jusque-là invisibles puis surexposées.

Comment les hommes sont menacés d’obsolescence et en deviennent enragés ? Cela, aucune caméra ne peut l’enregistrer.

Les récents déferlements de violence rendus publics par la diffusion vidéo sur des sites échappant au silence supposé de l’Omerta, constitue le préalable à un changement de cap radical. le Système pouvait auparavant s’appuyer sur la dissimulation des faits, désormais il les exposera sans relâche. Devant la panique générée et les déclarations de virilité en toc, il sera sommé de protéger les moutons enragés de crainte, avec toute l’intensité communicationnelle requise, sous peine d’être perçu pour ce qu’il est, un androïde indifférent chargé de l’ordre public donc du désordre établi. Le système se fout des hommes ordinaires, il laisse le marché s’en occuper mais ses porte-paroles feront aisément dans la compassion. Une bande d’endimanchés, voilà probablement le meilleur moyen de désigner la caste politique et journalistique française, conglomérat de bovidés tentant de conserver le maigre prestige qui incombe à l’eunuque, celui de vivre dans le palais de cristal du capitalisme, dans sa phase consumériste.

J’ai la haine,  nous avons la haine, la conjugaison est simple, les objets d’exécration multiples. Le visionnage des vidéos disponibles sur youtube ou RuTube prouve chaque jour le renouvellement des recettes du Stürmer :  litanie abjecte coulant à la commissure des lèvres comme un filet acidulé.

Je me rappelle d’une exécution publique sur la place d’un marché à Abidjan, une bande de voleurs arrêtés par la population. La fille garantissait le visage de l’innocence pour se faire inviter dans une maison, suivait ensuite ses complices qui dépouillaient argent, portables et bijoux, avant de violer la maîtresse des lieux devant son mari. Combien de familles détruites par cette perversité, cette volonté d’infliger des blessures éternelles, comme pour une prise de corps.

Ce jour là les rôles furent inversés. L’électricité parcourait la population, comme dans une ligne à haute tension, au milieu du cercle, la bande en slip, un malfaiteur sommé de se masturber parmi les cris de la foule "J’arrive pas à bander patron !" Branle toi ou je te tue  !!! la complice à quatre pattes obligée d’imiter des cris de chèvre, "il va bien te baiser ton camarade hein ??" et ce rapport forcé devant le grondement satisfait des gens, ces applaudissements en rythme surtout, inoubliables, inscrits à jamais. Le troisième était allongé, les mains ligotées dans le dos avec sa chemise, ses yeux étaient en perpétuel mouvement circulaire, il bougeait la tête dans tous les sens pour comprendre ce qui allait lui arriver, il le savait mais scandait des "s’il te plait s’il te plait s’il te plait" sans même s’en rendre compte. Une grosse plaque de béton fut extraite du trottoir par 6 hommes, puis lâchée sur sa tête à environ 1m50 de hauteur. Il n’y eut rien d’autre qu’un bruit de noix de coco explosant sous un coup de masse, puis un alignement parfait du bloc dans le prolongement de la colonne vertébrale. La tête avait disparu, il aurait été impossible de glisser une feuille de papier sous la plaque.

Quand l’actualité décrit l’occupation des "jeunes" d’aujourd’hui en renvoyant inlassablement au lynchage ou au viol en réunion, je ne me peux m’empêcher de songer au bruit d’une noix de coco percutée par un marteau, c’est plus fort que moi. En France aussi, des "jeunes" lynchent et humilient pour s’amuser, parce que leur haine est sans objet ou du moins parce qu’elle ne cesse de changer d’objet. Pour ces types, leurs victimes sont un objet de consommation courante, un simple support de plaisirs qu’on jette à la poubelle après usage ou qu’on brûle. Le supermarché les a rendus à la vie sauvage.


Responses

  1. Hier soir j’ai revu l’homme qui tua Liberty Valance de John Ford, James Stewart y incarne un avocat idéaliste, John Wayne un certain Tom Doniphon, face à eux Lee Marvin en exécuteur sadique, armée d’un fouet et d’un pistolet. Le message du film est assez clair, il vient tout droit de la Bible et d’un penseur comme Pascal, le droit sans la force n’est rien et Tom Doniphon finit par liquider d’une balle Liberty Valance au milieu de son amusement favori, humilier son adversaire avant de le l’achever. Déjà John Ford fait des journaleux des beaux parleurs, alcooliques shakespeariens dans le meilleur des cas, faux-culs qui vous débitent qu’il vaut mieux une légende, celle d’un homme juste et intègre qui combattit le mal et devint sénateur porté par le peuple et la morale, à la réalité, celle d’un type âpre, dur, ancien esclavagiste, un vendeur de chevaux de rien du tout qui un jour décida de supporter le bras débile de la justice avec un revolver et une winchester, exécutant un tyranneau hystérique ce que le sherif, l’idéal, l’opinion et la démocratie étaient bien incapables de faire.

  2. J’aime le discours des sociologues de gauche :
    "Dans 10 ans vous verrez on sera comme les Etats-Unis".

    Disons que la violence française dépasse largement certaines expressions de la criminalité américaine, mais que les honnêtes gens n’ont pas le droit de porter un gun ou de faire chauffer Yellow Mama.

  3. Vous parliez précédemment de la Saint Vehme, celle-ci devra s’attacher à châtier les criminels ET les traîtres. Tout comme les scènes de lynchage sur Rutube, chacun peut avoir accès aux preuves de leur traîtrise grâce à ces milliers de vidéos de talk show, débats… De plus il faut ajouter que jamais un peuple n’a eu l’occasion de mémoriser à ce point l’aspect physique de ses "élites"…La justice privée a de beaux jours devant elle.

  4. Si nous devions créer un groupe de la Saint Vehme, vous pouvez être certain que la Justice française fera son travail afin d’assurer la sécurité des délinquants. Non pas idéologie, mais par orgueil.

    La Justice n’aime pas être rappelée à l’ordre, que l’on puisse émettre des doutes sur son travail. Se substituer à elle et ainsi mettre en exergue son inefficacité équivaut au crime de lèse majesté, bien plus important à condamner qu’un lynchage pour le fun ou un vol avec violence.

    • Excellente analyse.

      Je l’élargirai à l’épisode de cette mère descendu au pied de son immeuble en pyjama pour sauver son fils d’un lynchage et emmenée au poste pour avoir rappelé aux flics leur impuissance face aux jeunes gredins.

      http://img100.imageshack.us/i/20100407canard.jpg/

      Sanction dissuasive s’il en est.

  5. spécial dédicace:

    http://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/video-dune-agression-violente-dans-le-metro-bruxellois-203292

  6. MBFR, Fantôme,

    Du calme, vous allez "faire le jeu" de l’extrême droite, vous savez ce qui arrive quand les fascistes déferlent en ville, il n’y a plus de sécurité…
    :D

  7. Moi j’appelle cela par son nom: pogrom à Bruxelles.

  8. Cela signifie quoi MBFR ? Mutual & Balance Force Reduction ? Parce que si c’est bien le cas, je ne suis pas d’accord ! :-)

  9. @Alibekov

    Oui msieur, je recommencerai pu msieur, c’est promis msieur!

    @fantôme

    Haha, Google n’est pas votre amis sur ce coup là! MBFR c’est le sigle de mon modeste blog : Mediabiz et Bisounours Face au Réel

  10. t’astiques pas trop mon gros j’avais compris sauf que c’est bcp moins marrant….

  11. Risible vermine! Ton article est minable! Tu as l’air d’accorder beaucoup d’importance a la morale et tu es contre les actes perpétrés par les jeunes pourtant tu proposes de faire la même chose pour mettre fin a ceci. Tu te dis différent mais tu te réjouis des mêmes choses qu’eux, au final tu es pareil, ce que tu dis est donc contradictoire avec ta manière de penser. Quant a cette exécution à Abidjan, elle est pathétique, je ne vois pas l’intérêt de se vanter de quelque chose d’aussi ridicule! Tu prônes la peine de mort mais tiendrais tu le même discours dans la vie réelle, sur internet, caché derrière un pseudo, c’est facile( je fais de même tu noteras mais moi je m’en fous). Finalement tu n’es qu’un déchet de plus et si j’étais toi j’éviterais d’écrire ce genre d’âneries à moins de vouloir te faire exploser la tête comme dans l’exemple que tu viens de citer avec tellement de véhémence. Adieu pitoyable larve.

    • allons allons mon brave
      ali et mouloud te protègeront lorsque les djeunzs t’auront dépouillé
      je vois pas ce qui te hérisse
      moi même ,je m’autoriserait à te mettre un tricostéril sur la beigne que les méchants barbares ( sous les espèces de josef la fofone , plus connu comme youssouf fofana ) t’auront collé sur le museau
      c’est te dire si nous sommes humanistes

  12. Va jouer ta saine colère sur jeuxvideos.com petit foutriquet. Ici tu risques te prendre de vraies beignes, et ta môman pourrait tirer la gueule. Au lit ! je t’autorise à écouter une chanson de Nirvana pour t’endormir. Ne salis pas les draps hein ?!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 58 followers

%d bloggers like this: