Publié par : Memento Mouloud | mars 30, 2012

Au secours, mon mec se masturbe

« Je viens de surprendre mon mec en train de se branler devant un jambon, je me sens assez mal, je ne sais pas quoi penser… AIDEZ MOI », un témoignage d’une internaute parmi tant d’autres. Taper « mon copain se masturbe “ sur Google, c’est explorer des dizaines de forums de discussions aussi ennuyeux qu’insipides.

Rater son rapport sexuel, c’est un peu le propre de l’homme, mais aussi de la femme. Partons donc d’une première hypothèse. Pour se masturber, il faut bien avoir quelques images en tête. Des images de qui, de quoi ? D’une inconnue, de son voisin, d’actrices porno, d’un pompier, d’un couple animalier. Rachida a 33 ans. Il y a une petite dizaine d’années, elle avait un copain qui disait se masturber quand il écoutait des prêches du mollah Omar. « Je me disais : Mais sur quelle syntaxe il trippe ? ’ Parfois on en parlait. Il me disait : ‘Mais non je n’ai pas lu leurs bouquins, j’ai pensé à toi en train de faire la cuisine en niqab.’ Moi je savais qu’il y avait une sorte de deal. Pour que ça se passe bien, c’est comme un contrat. T’es obligée de croire cette version des faits.” Rachida se demandait aussi quel besoin son conjoint avait de se masturber. “Je ‘psychotais’ sur le déclencheur, parce qu’il ne le faisait pas qu’un peu, il avouait le faire cinq fois par jour” Au final, Rachida ne pouvait retenir un petit sentiment de mépris. “Un mec qui se branle cinq fois par jour, en fait, c’est littéralement ‘un branleur’. En plus mes potes me disaient : « Mais attends, c’est quoi ce mec ? Et quand tes potes te disent ça, il faut commencer à larguer les amarres, parce que tu passes un peu pour une conne. Depuis je vis avec René qui ne se masturbe que deux fois par jour, mais avec des clichés de moi, comme ça, je ne le quitte jamais. »

Pour beaucoup, un homme qui se masturbe, a fortiori alors qu’il est en couple hétéro, c’est un peu un miteux. Laurent a 28 ans, il est en duo depuis six ans. Il fait partie de ceux qui se masturbent alors même qu’ils ont une vie sexuelle aussi épanouissante que la moyenne des couples. Disons qu’il est dans le bon écart-type. Pour lui, “des fois, on a juste envie d’une petite éjaculation vite fait pour se détendre. On a pas la force ou l’envie de se lancer dans un rapport sexuel à deux qui va nous demander de s’occuper de sa partenaire, de lui faire comprendre ce qu’on veut. C’est trop compliqué.” “L’autre cas de branlette, plus triste et heureusement plus rare pour moi : on a envie de baiser, mais notre partenaire ne veut pas ou on est en froid. C’est la branlette ersatz. Enfin, ce n’est pas mon cas, mais des mecs m’ont aussi avoué un dernier cas : ta copine ne t’excite plus sexuellement, alors branlette qu’elle soit là ou pas.”

Pour Laurent, ce qui se joue entre lui et ses mains, voire sa paire de couilles, relève de son intimité, voire du secret de l’instruction. “C’est une pratique que tu as avant ta copine, et qui perdure après son arrivée. C’est un rapport de soi à soi, un des actes les plus intimes et les plus personnels qui soit, voire le seul.” Car faire l’amour, à deux, c’est déjà du collectivisme. Sur une discussion d’AuFeminin.com, Nadine témoigne : “Il a vu la première fois que ça me faisait du mal, que je me sentais trahie, non parce qu’il lit seul, j’ai appris à accepter cela, mais parce qu’il le fait alors que je suis disponible, juste là, les cuisses écartées, en balconnet et en porte-jarretelles et que je risque de le surprendre un Dostoïevski à la main”. Du simple masochisme. En novembre dernier, 20minutes.fr relatait un fait divers américain. Un homme de 53 ans avait frappé et mis à la porte sa femme, pour l’avoir surprise en train d’utiliser un vibromasseur. Une femme doit-elle couper la biroute de son homme si elle le surprend un godemiché ou une pomme dans le cul ? Sûrement pas. Nous à Rue 69, on pense qu’elle doit l’aider.

Certes, quelques forums de discussions s’étonnent et compatissent face à des témoignages d’hommes tristes, mais très vite une femme qui se masturbe, c’est une source d’excitation pour un groupe ou une foule d’hommes anonymes et voyeurs. Après avoir lancé un sujet ma femme se masturbe la nuit’, sur AuFeminin.com, Nicolas 1 confesse : ‘J’attends ces séances de masturbation avec une certaine excitation car j’ai l’impression de sortir de l’ombre.’

Rue 69 / BAM


Responses

  1. on ne dira jamais assez le tort fait aux hommes par la libération de la femme.

  2. "Faire l’amour à deux, c’est déjà du collectivisme"

    LOL…

  3. Je n’emploierai pas le terme de libération Paul-Emic, transition de phases me paraît plus adapté à la situation

    Merci Plouc

  4. je le pensais entre guillemets

  5. putain , rien que la lecture de l’article m’a littéralement épuisé
    c’est la fin qui remet les choses en place , qui les nomme ( de quoi la mastarbation de mon copain est elle le nom ? c’est ce qu’on refuse de voir)
    hé bien, au risque de choquer les lectreuses d’au-bonheur-de-la-cramouille.com ou de rue89-tatezy.zob , c’est le trait statistique des 35 heures, lorsque les gens n’ont rien d’autre à foutre que de se tirer sur la nouille , de s’en émerveiller et d’en causer sur internet
    c’est le désoeuvrement social en somme
    dantec parle du tueur en série comme la création ( je bâcle , hein , il ne le dit qu’à mots couverts) de la civilisation des loisirs
    la perversion sexuelle est un autre de ces aspects
    enfin , perversion….je sens combien ce terme va vous mettre à dos les lecteurs acquis aux acquis sociétaux ( belle allitération,non?) , j’en suis d’avance confus

  6. en résumé , se masturber n’est rien ,en parler est tout , en faire parler les autres est autrement meilleur
    acquis fondamental de la civilisation des loisirs , la possibilité de causer sans être repris ni tancé sur aucun sujet
    ça fait penser aux coups de fil anonyme , la nuit , qui te réveillent avec des grognements orgasmiques

  7. Kobus, raisonnement percutant, la masturbation à l’heure du marketing et de l’exhibitionnisme, là où je ne suis pas certain de vous rejoindre c’est sur le motif des 35 heures. Ce n’est pas la civilisation des loisirs qui conduit à une réduction du temps de travail (sous forme de chômage, de temps partiel ou de réduction législative) c’est la mondialisation de l’organisation du travail qui rend superflue une bonne partie de l’Humanité. C’est un aspect du capitalisme que Marx n’avait pas vu. Dans un monde de 7 milliards d’êtres humains, l’armée de réserve du capital est doublée par les escadrons de la mort du lumpenprolétariat et la production à flux tendus d’une masse flottante d’inutiles au monde de la production de jouissances (objets, services, etc.)

    • effectivement , la mondialisance a son rôle là dedans
      mais rien de tout celà ne serait possible si l’homme, les hommes, les femmes ,bref l’humanité, repus , repues, repue , ne s’emmerdaient pas profondemment, totalement, abominablement
      dès que la compétition disparaît pour les moyens de subsistance, faut bien occuper les gens
      on tente de leur inculquer le beau ,(le bon le dubonnet) ou ce que l’on croit tel , car sinon comment justifier l’éduc nat, les maisons de la cult’ , l’art content de soi et comptant pour rien , yan fabre, anselm kieffer, les rétrospectives handy wahrol au grand palais ?
      bref, on croit leur inculquer le beau , le bien , de force s’il faut , hein, et voyez moi ça , ces connards se mettent en tête de se préoccuper de masturbation
      des gosses de 13ans
      pas mieux

  8. Et là, Kobus, je pense à Kant. Il s’est dit « putain on va sortir de l’état de minorité, l’homme deviendra adulte, il comprendra à travers les œuvres d’art et les fictions de la science que sa destinée est morale et raisonneuse, il rejoindra ce qu’avait dit Dieu au premier homme, tu es à mon image » et deux siècles plus tard, il voit, à travers les yeux d’une caméra cachée dans les yeux d’un nounours en peluche, un type affalé qui se tire la crampe en trifouillant, de sa main encore libre, dans une pizza tiède, pendant que sa gonze le zyeute en lui demandant « mais dis donc tu les trouves pas beau mes nichons, du con ? »

  9. Oué, mais la question que je me pose c’est "qu’en pensent les candidats à la présidentielle ? Qu’est-ce qu’ils proposent ?"
    Mon vote va dépendre de leur réponse.
    J’espère qu’ils vous lisent !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 58 followers

%d bloggers like this: