Publié par : bouteillealamer | septembre 3, 2009

L’Union Turquéenne

Des nouvelles fraîches d’une ancienne collègue expat’ qui vient de s’installer en Turquie (racines européennes de l’Asiat-Mineur, culture musulmane de l’Ouest ; 90 millions de Turcs qui se sentent comme vous et moi etc…).

Problèmes listés par l’intéressée :

– L’ appel à la prière simultané des 3789 muezzins dès 5 heures du matin,
– Le turc parlé par tout le monde,
– La tenue de rentrée portée par sa fille (short en jean triple épaisseur doublé d’une tunique maintenue par une ceinture assortie au cuir Barbour des bottines) qui malgré sa similitude avec une combinaison NRBC, n’a pas été du goût de la Direction… qui a donc proposé de rallonger le short jusqu’aux chevilles.

En ces festivités du Ramadan qui égayent mon quartier sympa de mollards anémiés et de sonneries de portables indiquant la faim du jeûne, je crois que le partenariat privilégié(1) entre l’U.E. et la Turquie risque de muter en  une mise au tapin seldjoukidienne de l’hôte, décidément bien trop fleur bleue pour s’imaginer que son cul pesé à vu d’œil, a déjà été négocié au rabais.

Dis… tu m’aimes hein ?

(1) Eclatez-vous à lire les interventions des lecteurs du Point.


Responses

  1. Cher Alibékov

    Premier point, l’appel à la prière se fait en arabe, premier pas vers le multiculturalisme. Si vous ajoutez que parler en kurde dans la rue vaut les tripes éviscérées et les couilles aspirées dans un broyeur, si vous sur-ajoutez l’existence des alévis, magnifiques taupes de l’islam shiite, si vous accroissez le tout des derniers résidus des dünmehs et des ultimes vestiges de l’orthodoxie sans compter les scalps suspendus aux fenêtres des chrétiens de Trébizonde, ça fait un sacré chaudron aux sorcières.

    Les seldjoukides infligèrent il est vrai une raclée monumentale aux tatas cuirassées de l’Empire byzantin, on leur doit cette avancée pédagogique fulgurante qui ossifia l’islam sunnite, les madrasas. Toutefois bien que le brave Bajazet finît comme trépied personnel de Tamerlan, je vous rappelle que les ottomans se sont imposés dans le rush final à la succession d’Alexandre.

    Enfin partenariat privilégié veut dire, bon prolétariat à quatre sous en vue, stop, maintenez les prisons pleines, re-stop, foutez des foulards où vous voulez mais videz vos campagnes fissa, nous envoyons ateliers sur la côte, re-restop, ouvrez des camps nous sous-traitons contre euros la gestion des flux de clandestins, point final.

  2. Alibekov je vous propose l’adaptation suivante d’une vieille satyra comme les romains appelaient leurs romans. L’idée m’est venue en faisant le voyage dans l’Insipid Library Of Young Servants, annexe du magazine vermifugé Causeur. Reprenons l’intrigue.
    Le narrateur (disons XP) a pour amant un tout jeune garçon, Giton (Mike Steve Donovan, Xyr, je ne sais, j’hésite). Occupé à écouter des vieilles calembredaines le narrateur ne voit pas que son ami Ascyltus (Il Sorpasso sans hésitation) veut lui chourer Giton.
    Puis il se perd dans un lupanar, retrouve Ascyltus, se frite avec lui. Dans la bagarre, ils interrompent le sacrifice à Priape de la matrone Quartilla (starring Elisabeth Lévy) qui les fait fouetter. Mais Quartilla qui est tout de même une vraie cochonne oblige Giton à culbuter une jeune fille sur le tapis pendant qu’elle branle d’une main experte le narrateur.
    Puis il se rend chez l’affranchi orgiaque Trimalcion (starring Marc Cohen) qui organise force libations et enculages. Comme le dit un invité sur le départ (Robert Marchenoir), « Dum versas te, nox fit ».
    Dans la torpeur ambiante, pets, vomis, râles, Ascyltus en profite pour bien sodomiser Giton qui n’en demandait pas tant et s’en va avec le bonhomme.
    Le narrateur court après Giton et rencontre un vieil esthète grincheux (Jérôme Leroy ou Denis L) qui lui annonce que le monde va tomber aux mânes du Styx, façon de lui dire, tout est foutu, ça branle de partout, la mort rôde.
    Giton retrouvé, l’esthète suit le couple sur un navire où la femme du capitaine (guest star SK), Tryphèma (je sèche sur les rôles féminins), trouve très à son goût la bite savoureuse de Giton. Mais Giton est outré et envisage de se castrer.
    Le narrateur fait la pute à Crotone après un naufrage et constate en débandant à mort qu’ « il est des femmes qui ne s’échauffent que pour la crasse et leur désir ne s’éveille qu’à la vue d’un esclave à la tunique retroussée ».
    Objet d’un sortilège, le narrateur, son sexe bloqué sur la position basse, s’en va trouver la vieille prêtresse Prosélénos (jouée par Nicolas). Incapable de le guérir, elle s’en va quérir une prêtresse de Priapus, Oenothée (rôle non distribué) qui enfonce dans le fion du narrateur un vieux godemiché en cuir tout en battant son appareil avec une botte d’orties. Alors le narrateur bande.
    Là s’arrêtent les fragments du satiricon.

    Bonne fin de semaine

  3. Mouloud,

    Vous devriez peut-être envisager une thérapie (vous savez, ce truc de Juifs) pour exorciser vos Démons. Non ?

  4. ha non , changez rien , mouloud !
    vous au scénario, abelikov à la photo , moi comme ingenieur du son (j’y entend rien) , on va casser la baraque !

  5. Jacques Lacan vient plutôt de l’AF Alibekov tendance Maurras revu par Bataille

  6. Entre l’inachevé « Neurotica » du cocaïnomane et « L’Expérience intérieure » du sodomite taurinophile, nous avons l’embarra du choix…

  7. Memento Mouloud m’a fait rire : merci beaucoup!

  8. Tiens, le Figaro nous donne un aperçu des CPE (Chances pour l’Europe) turques.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/09/10/01016-20090910ARTFIG00312-julie-l-adolescente-fugueuse-aurait-ete-sequestree-et-violee-.php


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :