Publié par : bouteillealamer | septembre 5, 2009

Mon île à moi

Créteil_les_choux2J’aime la brutalité première et instantanée qui se dégage de l’Île-de-France, ses barres HLM oranges qui s’embrasent au coucher du soleil, l’ensemble architectural signé Grandval, épis de maïs évoquant un drame joué par des démons imaginés par Stephen King ; une ligne de bus qui traverse le département, et dont le nom Transval nous renvoie aux territoires boers de la Zuid-Afrikaansche Republiek.

J’aime cette préfecture néo stalinienne, bloc de béton usiné à Novossibirsk, peuplée d’antillaises bureaucrates aux sourires cochons, son centre commercial figurant un asile de zombies en survêts vomi par Roméro, ses rues larges et rectilignes fabriquées pour la gestion rationnelle des conflits, ses flics racailles, ses branleurs parfumés à la rose et au shit.

J’aime ce manège d’asphalte, les pylônes de granulat grisâtre, la course-poursuite d’un matin avec une BMW peuplée de délinquants bonobos qui me collait au cul, les doigts d’honneurs que je leur ai lancé en les traitant de pt’ites putes grégaires sur deux kilomètres et à intervalles resserrés, les queues de poisson, les menaces, les gesticulations d’Alouates à boucles d’oreilles en Zirconium à travers le pare-brise, et puis … la séparation, comme un schéma de l’arbre phylogénétique des Grands Singes, avec, à droite, cette bretelle d’autoroute, la voie des macaques.


Responses

  1. Mais… c’est une photo des choux d’Créteil !

  2. y a un truc comme ça à chicago juste sur lake shore mais je me souviens plus du nom
    un grand architecte (pas de l’univers mais des zétazunis ) a dû bosser dessus
    pas f-l-wright c’est sûr
    en fait l’idée c’était de faire quelquechose qui ressemble à des épis de maïs (on est pas loin de la corn-belt) avec un contexte chicos (chicago n’est pas gratuit ) et des services de pointe (mod cons comme on dit là bas pour « modern conveniences » par exemple le hangar à bateau au pied de la tour comme sur la côte d’azur frankistanaise )
    hé ben ça a marché !
    et ça tient encore debout !
    ceci dit je ne conteste pas qu’il y aie là bas aussi des congoïdes agresifs (rôle de la désespéwance sociale sans nul doute ) qui te font des queues de poiss’ avec des appels de phare
    sauf que les keufs ne goûtent pas ce genre de comportement et que ça réprime sévère (si j’avais dit septime j’aurais pu faire une blague de normalien ! hu hu hu !)

  3. En France, la soupe à la grimace est le plat unique de la cantine policière. Pas de diversité dans ce secteur…

  4. [Pylône]
    Sinon c’est vraiment une lomographie parfaite.

  5. Bonjour Bart,

    Tout à fait, ces choux qui je le rappelle, ont reçu le label « Patrimoine du XXe siècle» du ministère de la Culture. Je préfère l’appellation épis de maïs, qui s’accommode souvent de « beurre » comme chacun sait…

    Kobus

    Vous avez raison sur le comportement des keufs qui diffère outre-atlantique. Là-bas, point de dialogue conclu par un partie de foot perdue d’avance par la police afin de ne pas provoquer. De la répression, de la vraie, des méthodes de harcèlement administratives qui pousse les délinquant à supplier à genoux, leur internement dans un programme de réinsertion militaire. Avec souvent au bout du compte, un abonnement dominical dans une chorale évangélique de quartier.

    Cyrus,

    Tirage de gueule certainement imputable à cet uniforme de merde, dont la casquette faussement « américaine » contribue à les faire passer pour des coursiers DHL.

    Fromageplus.

    L’effet « colône » sans aucun doute, merci !

  6. Ah Alibekov, vous auriez pu rajouter ce bal des kippas narguant au vent le tas de merde qui serpente sur son lac anémique, ces asiles hiératiques de mauvais goût pavés de jardins putrescents, son université bancale où flambent des écrins d’endimanchés du savoir qui pianotent au guichet de la discrimination positive, son théâtre, navire perdu sur une dalle sillonnée de bourrasques et de tessons de bière, ses antillais cramoisis de rhum flambés à la station rosicrucienne de l’Échat, ses flics inaudibles délivrant des onomatopées en guise de certificats, son côté Babylone en ruines permanentes avec invitation Mad Max vintage et tirs à la chevrotine sur la Bonobo’s 99. Sinon saviez-vous qu’avant que Cathala soit réélu sans discontinuer par la grâce du consistoire et de la section CGT des Antilles, cette ville eut pour maire, cet ancien des services que fut le général Billotte, donc qu’on doit tout ceci à un mixte impudent de gaullisme immobilier et de visée contre-insurrectionnelle ?

    Sinon pourriez-vous ouvrir un prix Staline du socialonirisme, je vous envoie directement un lauréat, un dénommé Eiffel (j’orthographie à l’ancienne). J’ai écouté sa chanson (« à tout instant la rue peut toujours dire non » que ça dit) sur le périph, j’ai crû mourir.

  7. Memento, t’aurais pas un mail pour te contacter ?

  8. Plus simple, le mien : monsterleaw@gmail.com

  9. Juste une parenthèse :

    Eric Marty est spécialisé dans la dénonciation de l’antisémitisme, c’est si on veut son dada, voici ce qu’il énonce au détour d’une attaque en règle de l’ouvrage de Shlomo Sand au titre un peu frénétique, comment le peuple juif fut inventé « Peuple unique en ce qu’il est fondamentalement logocentrique – lié au langage, lié au nom – et textocentrique, lié à un texte : la Torah ». La première partie de l’affirmation est totalement délirante, il faudrait m’expliquer ce qu’est un peuple qui n’est pas logocentrique et dénué de tout nom. La seconde partie est pour le moins réductrice et on se demande bien pourquoi les juifs ont récité pendant deux millénaires le « si je t’oublie Jérusalem » et on se perd en conjecture sur le choix de conquérir (le mot est de Sternhell, j’y renvoie donc les éternels excités de l’antisémitisme) une terre dévolue aux fils d’Abraham (ce qui donne un droit historique contestable et contesté mais aussi une résonance au sionisme parmi les diasporas). En conclusion je dirai que le problème de Marty est le suivant il est tellement persuadé de la singularité juive qu’il en oublie que les autres peuples ont une langue et un nom et que les juifs comme les autres n’ont jamais hésité à se parer d’une légitimité unilatérale si possible lestée de fer et de feu

  10. Je me demande s’il est possible de discuter avec un mahométan sans que celui-ci ne vienne, à un moment ou l’autre de la conversation, cracher les mots « occident », « féminisme », « juifs » et « islam ».

    On touche à la névrose obsessionnelle de toute une civilisation quand même…

  11. Bah ça dépend. Si tu lui demande l’heure ou le résultat du match la veille, je ne pense pas.

    Mais est-il possible de parler sérieusement de politique sans évoquer l’occident, le féminisme, les juifs, les musulmans, les franc-maçons ?

    Et puis tu me dira aussi s’il est possible de discuter avec un juifiste* sans évoquer le grand israel, le peuple élu, les terroristes, l’antisémitisme, la chouia, les arabes, l’argent…

    « On touche à la névrose obsessionnelle de toute une civilisation quand même… »

    Inversion accusatoire, quand tu nous tiens…

    * T’a vu c’est trop cool moi aussi je peux inventer des mots qui font peur ; un peu comme « islamiste », « terroriste », « révisionniste », « antisémite primaire latent et obsessionnel » etc, etc.

  12. Bitru la névrose obsessionnelle est encore supérieure par sa compulsion de répétition au réflexe pavlovien du scout d’Europe moyen lorsqu’il entend le prénom Mouloud et qu’il répond mahométan

  13. @Mouloud

    Mais je ne parlais à aucun moment de vous.

    Vous vous êtes grillés sur ce coup (peut-être moi aussi).

    @monsterleaw

    Parfois, il m’arrive de manger du canigou.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :