Publié par : bouteillealamer | septembre 11, 2009

Détente en campagne

DSCN3050

Message ZFB2340
FM : Alibek
ATTN : Reacosphère
4 lignes
DIF : Non protégé

ALPHA : Absent quelque temps de la réacopshère pour cause d’immersion extrême.

BRAVO : Je suis sincèrement désolé de ne pouvoir honorer le RDV prévu dimanche et d’avoir le plaisir de vous retrouver en vrai.

CHARLY : veuillez m’en excuser par avance.

Fin de message.


Responses

  1. Good Bye Alibekov

    Déclaration en 10 points du Président François de souche, 14 août 2026

    1/ La Grande Restitution vise à changer le français dans ce qu’il a de plus profond

    2/ Ce que le comité restreint demande à tous les échelons, c’est de persévérer dans la juste direction, d’accorder la primauté à l’audace, de mobiliser sans réserve les français de souche, d’en finir avec cet état de faiblesse et d’impuissance, d’encourager les compagnons qui veulent se corriger, à rejeter le fardeau de leurs fautes et à se joindre à la lutte, de relever de leurs fonctions ceux qui détiennent les postes de direction et prennent la voie mondialiste-cosmopolite et de leur reprendre la direction pour la rendre aux français de souche

    3/ Il faut avoir confiance dans les français de souche, s’appuyer sur eux et respecter leur esprit d’initiative. Il faut rejeter la crainte et ne pas avoir peur des troubles. Le Président François de souche nous a toujours enseigné qu’une Restitution ne peut s’accomplir avec tant de délicatesse et d’élégance, ou avec tant de douceur, d’amabilité, de courtoisie, de retenue, et de grandeur d’âme. Que les français de souche s’éduquent dans ce grand mouvement restitutionnaire et opèrent la distinction entre ce qui est français et ce qui ne l’est pas, entre les façons d’agir correctes et incorrectes.

    4/ Il faut utiliser pleinement la méthode des dénonciations publiques en gros caractères et des exécutions capitales pour permettre de larges et francs exposés d’opinions, afin que les français de souche puissent exprimer leurs vues justes, éradiquer les vues erronées et dénoncer tous les génies malfaisants du socialo-immigrationnisme. De cette façon de larges fractions de français de souche pourront accroître leurs capacités et leurs talents, distinguer ce qui est français ou non et repérer les ennemis qui se terrent parmi eux.

    5/ Aucune mesure ne doit être prise contre les membres des milices écorcheuses composées de notre saine jeunesse tandis que surgiront comme mille nuées certains problèmes au cours du mouvement

    6/ Il est nécessaire d’appliquer un système de Dictature illimitée pour désigner les membres des Comités de la Grande Restitution. Les listes des désignés doivent être proposées par les français de souche et visées par les comités de pureté du sang après d’amples échantillons, l’état d’exception sera dès lors proclamé et mis en route à toutes les échelles du département.

    7/ Le petit nombre de membres pourris des gauchistes à babouches et des humanitaristes seront internés ainsi que les blondes négrophiles après avoir été tondues, il va sans dire.

    8/ Tout propos public sera visé par le comité pour une Épuration de la langue française

    9/ La production de navires de gros tonnage sera décuplée

    10/ Tout congoïde ou musulman à djellaba sera versé dans les forces supplétives et astreint aux travaux d’urgence

  2. Revenez vite Alibekov, votre virilité va manquer à l’ensemble d’une réacosphère souvent dépourvue de vrais mâles.

    Je vous envoie une tarte aux mirabelles virtuelle et des confitures préparées avec tendresse pour rendre votre séjour plus agréable.

    Prenez soin de vous.

    Une admiratrice. (soupirs)

  3. Dans le cadre de l’énième débat sur la meilleure manière de sauver la civilisation occidentale (un jour on me dira ce que c’est mais bon je passe), une intervention de TheNightwatch sur un article de Nicola à propos du libéralisme gnan-gnan d’Ilys m’inspire deux ou trois choses. (http://ilikeyourstyle.net/2009/09/13/le-genie-du-pavlovisme/)
    La théorie de l’équilibre général résume ce qu’est le libéralisme théorique. Il suppose quelques hypothèses fortes. En premier lieu que l’homme soit réduit à sa ratio calculante donc à une sorte d’automate dépouillé des désirs, passions, troubles divers qui le composent, Pareto appelait ça les résidus. Le calcul marginal des utilités guidant ses choix, l’automate toujours faire ainsi : en gros entre un kilo de tomates et me taper un kebab Hallal quelle décision m’est le plus utile, je branche la fonction computer et j’attends.
    Deuxièmement la libre allocation des facteurs (capital/travail) suppose que l’espace soit isotrope et la mobilité absolue. Comme le facteur travail n’est pas encore pourvu d’un sas de téléportation et d’une ubiquité permanente, cette condition n’est jamais réunie mais c’est pas grave.
    Troisièmement, la seule information qui vaille est celle distillée par les prix. Comme les mécanismes d’asymétrie d’informations (voir Kenneth Lay , Madoff, les réserves fantômes des pays du Golfe etc.) et de manipulation monétaire et mentale sont des variables de notre monde, cette condition est rarement vérifiée.
    Quatrièmement tout mécanisme de marché est réversible ce qui revient à dire que le temps n’existe pas pour tout libéral conséquent.
    Pareto qui était moins tarte et un peu plus cruel a soutenu pour sa part que la répartition des revenus obéissait à une loi intangible (leur concentration vers le haut de la droite tracée sur un repère orthonormé) et que l’histoire n’était jamais qu’un cimetière des élites si bien qu’il rejoignit le fascisme italien lequel aboutit à une économie de guerre autarcique, un Etat corrompu et un désastre sans précédent.

  4. Heuu.. C’est Alibekov au fusil de précision ?

  5. Bonne détente en campagne; nous vous avons bien regretté, dimanche, mais mon « chef » me dit qu’il y aura d’autres « campagnes », alors rien n’est perdu…

  6. Oui c’est Alibekov, il est parti avec ce drôle de mot cousu dans sa poche réglementaire, « nul homme n’est une île, c’est pourquoi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas, il sonne pour toi ».

  7. « Ça ressemble à des types qui attendent le coup de grâce, ils sont en cercle sur une marge de la plaine lointaine, ils voient débarquer à n’en plus finir des silhouettes qui grouillent et empiètent sur l’horizon, bientôt elles seront plus nombreuses que l’herbe des prés, on ne verra que le grouillement et les crachats, les femmes vulvivagues emportées et le torrent des zébrures, on restera comme les dernières statues de sel, on récitera des livres perdus, on n’aura plus qu’un essaim de guêpes autour de nous.
    A moins que ce ne soient quelque tâches solaires dans l’œil du néant, juste une récitation pour se faire peur, juste un petit moyen de plus pour jouer le bon gros chien bien dressé, tu sais le bouledogue soyeux qui s’en va quérir son os et aime tellement sa moelle qu’il léchera la main de son maître avec ardeur, alors il se raconte des histoires d’invasion et de fornications sauvages et empêtrées, il regarde par la fenêtre du temple, il ne voit rien que le vent qui frémit sur l’autel près du chandelier, un moine est agenouillé qui balbutie quelques mots, il voit bien les deux bras qui crucifient le monde mais ça ne lui dit rien, il s’éponge et redescend.
    C’était un jour, ils sont arrivés avec un cadavre sur le capot qui portait un écriteau, « Partisan », je crois. Ils sont entrés partout poussant les femmes, les vieux, les enfants, les hommes tout ce qui se trouvait en position bipède, ils poussaient avec des crosses, on voyait luire le dôme, comme une icône enflammée, des side-car, des véhicules blindés, des jeeps, des chevaux rugissaient, on entendait le cri des femmes qui tenaient leurs enfants, ils poussaient, poussaient, je regardai ça avec des yeux crottés plein de buée, c’était un printemps 43, la terre était gorgée d’eau, elle miroitait d’un auburn sale et chamarré, ils les ont entassé là, ça pillait de partout, la vodka répandue, on entendait les klaxons et le Heili-Heilo qui retentissait au mégaphone. Quand tous furent debout, entassés, trépignant tapant sur les parois de bois de la vieille Eglise, ils ont commencé à briser les palissades à la mitrailleuse puis ont jeté les grenades et les bouteilles incendiaires, les oiseaux avaient filé vers la forêt, on entendait juste le grondement et les cris, juste l’odeur qui se mêlait d’essence, ils riaient comme des épouvantails qu’on secoue, embarquant dans les soutes les trois ou quatre jeunes filles qui restaient là tremblantes sur le talus, des jeunes filles qu’on retrouverait éventrées, disloquées, comme de vieilles poupées dans un fossé de drainage ou un talus. D’un geste bref, la noria a tourné sur elle-même dans une pestilence de caoutchouc et de corps brûlés, les pneus creusaient des ornières sur le terre-plein, je vis la fumée s’élever, il a dit « Hans regarde », l’autre a dit « laisse c’est un crevard », il a baissé son fusil. C’était une fin de mâtinée, j’ai vu les flamands s’approcher du sentier entre les ombres noires des sapins, les fines gouttelettes s’échappaient encore de leur plumage, je n’entendis plus que les derniers grésillements puis le silence, un convoi d’aryens venait de passer. »

    Mémoire d’Ivan

  8. permission accordée ; réserviste alibekov
    et maintenant………..rompez !

  9. ça ressemble à un frf2 ou un frg2

  10. Tout à fai Kobus, FR-F2 fût composite équipé d’une optique APX L806.

  11. vous avez transpiré et pourtant……….
    vous n’avez pas trimballé la plaque de base du mortier
    c’était avec le 27ème bca …….ou avec un autre………;

  12. Bigeard vous mettra certainement sur la piste…

  13. ouille !
    tout dans l’mollet !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :