Publié par : bouteillealamer | octobre 19, 2009

Un Africain à Paris

A première vue, nous avons été surpris par la présence massive de noirs et d’arabes à Paris, finalement les toubabs se voient moins, ils sont comme masqués. Une nouvelle France mais bancale qui ne sait pas qu’elle est nouvelle et ne veut pas en entendre parler. Elle se refuse. Elle se combat, elle a honte d’elle-même. Quand on est chez soi on évite de cracher par terre, d’agresser les gens verbalement et physiquement, on ne porte pas de t-shirts « Algérie en Force », ou « Musulmans jusqu’à la mort » à moins qu’on ne soit nulle part chez soi ou qu’on ne sache pas vraiment ce que ça veut dire chez soi. En prenant le métro jusqu’à chez toi, nous étions dans une rame remplie de jeunes nègres débridés. Ils ont écrit sur les fenêtres avec une pointe en fer, criaient « Nique Sarkozy sa mère », arrachaient tous les panneaux publicitaires et écoutaient de la musique très fort avec leurs téléphones. Les dégâts qu’ils ont pu occasionner en l’espace de 5 minutes sont proprement hallucinants. Ces types s’en prenaient à leur décor quotidien, je me suis dis, ils sont pas bien. A Châtelet les Halles, nous entendions une dame parler de règlement de compte, dire qu’ils étaient là, qu’il fallait faire attention, la tension était palpable. ça ressemblait à un film sur le Brésil. Ce pays est fou. Il joue à se faire peur, chacun déteste un étranger, un voisin et un frère, c’est une cascade de petits mépris prêts à dégénérer en insultes et en petites rixes. Personne n’est honoré d’être français alors tout le monde surjoue l’honneur bafoué. C’est une sorte de tourbillon. Comment peut-on vivre dans un pays aussi beau et ne pas en être fier ? Nous avons acheté pour 3000 Euros de sacs à main à Paris, il faut bien que madame puisse faire les courses au supermarché avec un Vuitton, c’est te dire que l’insécurité est relative. Imagine toi à Lagos avec ton Vuitton et rentrant chez toi, à pied.



Responses

  1. Quoi ! mais c’est le racisme de ces personnes qui est proprement hallucinant – un couple d’assassins hutus en fuite, j’imagine ? Le genre à tenir la seringue au bon docteur Rwamucyo, n’est-ce pas ? Il faut déférer tout de suite ces nè… ces racistes de couleur devant le Tribunal Pénal International pour motif de…. de… d’incitation à la haine raciale et de complicité de crime contre l’humanité, doublées de surcroît d’une malpropre insulte au Vrai Prolétariat Français (ce qui n’est pas un crime mais une circonstance aggravante). Vous qui êtes Parisien, vous le savez bien, que des millions de concitoyens cheminent chaque jour – le plus paisiblement du monde – dans les rames de métro, sur les grands boulevards, aux Halles de Paris : or franchement… ont-ils l’air en danger, tous ces gens ? frissonnent-ils, tournent-ils de l’oeil en appréhendant la prochaine salve de gros sel qu’un peuple en haillons bout de leur administrer ? Ravalez vos salives et crachez ce peyotl, la raison vous a fui – en un mot, on croit rêver en voyant des Noirs insulter leurs propres compatriotes en termes fantasmagoriques, outrager des Français de coeur comme eux ; car tous les Africains sont des Français de coeur à défaut de papiers, vous le savez aussi bien que moi et ne nous accusez pas racistement de colonialisme infondé, car au moins nos intentions à nous sont pures… Ironiser sur les pauvres de ce pays n’est pas si grave, direz-vous ? Permettez-nous d’opiner dans le sens contraire ; un sens que l’histoire, en ses heures les plus sombres, nous a maintes et maintes fois tragiquement révélé.. Nous ne les connaissons que trop, hélas, ces méandres de l’âme humaine pollués, secoués, maltraités sous les Gargouillis Irraisonnés du Ventre Fécond de la Bête Immonde ! On commence par éprouver des fantasmes d’insécurité, et l’instant d’après vous voici machette en main, découpant des petites filles sous la férule d’un Grand Dictateur Fou aux yeux révulsés de haine… Et vous, vous, comment avez-vous laissé dire ces horreurs, par la bouche même au surplus d’un peuple qui a tant souffert, dans la vallée de larmes où titube sa mémoire ? Vous perpétuez par votre infâme laissez-faire les pires stéréotypes hétéro-patriarcaux, typiques de cette complicité proprement post-coloniale à l’exploitation de l’Afrique par les Blancs, corollaire évident du racisme qui frappe nos compatriotes de couleur humiliés et parqués dans des cages à sardines pour satisfaire les desiderata d’un suprémacisme blanc occulte (Opus Dei, G.L.N.F., Compagnons de Minorange) appuyé sur les réseaux les plus corrompus de la Françafrique dont vos interlocuteurs étaient, sans le moindre doute, les soutiens aliénés… Aussi, nous l’affirmons haut et fort, comme un titre de gloire : non, l’Internationale Bourgeoise ne passera pas ! Que justice soit faite, que l’infâme kapo hutu soit châtié pour son crime raciste, que son portrait et son nom soient livrés en pâture à une foule avide de diversité et de saine justice ! Messieurs, on ne dit pas impunément ce qu’on veut au pays des Droits de l’Homme et de la Vigilance. Vous vous en souviendrez assez tôt, la HALDE étant saisie.

  2. Que c’est beau, on dirait une plaidoirie de Maître Dior Diagne montée par Maître Kanter.

  3. « On commence par éprouver des fantasmes d’insécurité » : s’il ne s’agissait que de fantasmes!!!

    Mais ils vivent sur quelle planète ?

    Moi, maintenant je crois aux zombis : les types qui même morts, disent: » on est vivant, tout va bien.D’ailleurs, la Halde le dit. »

    Là, au dessus, on a la preuve qu’ils existent. Faut bien sauvegarder ces messages, Alibekov « ils sont parmi nous! »^^

    J’aime bien le passage : « soutiens aliénés » : sympa pour vos copains, Alibekov! J’espère que vous avez quelques camisoles et baillons pour la prochaine virée de vos potes. Faudrait pas qu’ils se lâchent trop souvent^^ D’ailleurs ça vous est hystériquement reproché : « Et vous, vous, comment avez-vous laissé dire ces horreurs, »

    Oui, oui Ali. comment avez-vous PU???!!!^^
    Comment avez-vous pu laisser benoitement vos amis raconter leur séjour parisien? C’est dingue, ça.

  4. Tenez, mes voisins d’en face se sont fait cambrioler par une bande de sentiments d’insécurité.

  5. Alibékov, le film sur le Brésil à Chatelet les Halles, ça conduit à l’hypothèse peyotl quand même
    Pour le Collectif, les gars votre prose vous trahit, la rhétorique fdesouche laisse des traces faîtes gaffe, les noirs et leurs compatriotes même dans un prose ironique bien balancée ça irradie quand même

  6. Memento,

    Mes camarades étaient persuadés de traverser une favela, il faut dire que toutes les CPF en tenues de lumière de Châtelet étaient de sortie, et en poste devant les magasins à poufs (16h, soit 40 minutes après leur petit déjeuner).

  7. C’est vrai de vrai, le témoignage de vos amis africains ?

  8. Oui Hank, absolument authentique. Et encore, il ne représente que la partie immergée de l’iceberg.

    Ce que j’entends au quotidien provoquerait un syndrome de Gilles de la Tourette aigüe chez un gauchiste exophile.

    Ce fut un jour le cas chez darrieussecq que je vis littéralement péter les plombs devant une africaine Lepeniste ; je vous raconterai un jour…

  9. non pas un jour
    maintenant !
    en plus darieussecq hein faudra nous dire d’où vous la connaissez pourquoi comment et avec l’aide de qui vous avez réussi à frayer avec elle
    le seul truc que j’ai lu d’elle c’est truisme j’ai trouvé ça à chier
    et aussi l’interviouve de juppé dans paris-match (ça trainait dans ma salle d’attente)
    et sa photo aussi avec ses mollets charnus plantés dans des docmartins et son air en biais un peu testarde
    mais c’est pas à normale sup qu’on leur apprend ça
    j’en connais des normaliens lettres et ils sont pas (enfin pas tous) comme ça

  10. Kobus,
    C’est une histoire phénoménale qui se passa sous le ciel étoilé, dans un bar d’Afrique de l’Ouest tenu par une camerounaise excentrique. La pauvre darieu accompagnée de son éditeur était électrisée par les élections en France, qui vit la victoire du truand sur le « fakiste jaune brun etc » grâce au vote citoyen et révolutionnaire des bobos parisiens.

    Devant le peu d’enjeu local suscité par cette mascarade démocratique, la tenancière du maquis eut l’audace de soutenir que l’élection de Le Pen ne changeait rien pour elle et pour son continent, ou peut-être obtiendraient-ils d’avantage de tranquillité en terme de détournement d’aide au développement.

    Darieu manqua de s’étrangler avec son « baby » servi par un négrillon habillé en spirou, elle éructa, roula des yeux comme une possédée, avança en bavant devant son interlocutrice africaine, que si Le Pen était passé, cette dernière aurait fini DANS UN FOUR !!!!!!!

    En somme qu’elle lui était redevable de lui avoir sauvé la vie.

  11. espérons que tous les présents noirs de peau (plutot que d’âme parcequ’on n’a pas vu la mienne ) fruits d’afrique (ha les fruits du congo ! surtout par vialatte ) amateurs d’histoires merveilleuses auront salué la performance de la darieu comme il se devait ; d’un immense d’un infini d’un homérique éclat de rire
    tellement humain au fond

  12. Ce texte ne m’étonne pas .

    Un ancien collègue de faculté mauritanien était toujours médusé quand il voyait ces jeunes français d’origine arabe (ou arabes tout court, pour fds), qui sont réglés sur le paraître (dans lequel j’inclue les revendications identitaires) et la violence.
    Heureusement, tout de même, que pour dix de ces rejetons difformes de la crise civilisationnelle, y en a cent en face qui sont des gars biens.

  13. « Heureusement, tout de même, que pour dix de ces rejetons difformes de la crise civilisationnelle, y en a cent en face qui sont des gars biens. »

    C’est une répartition des rôles, comme le gentil et le méchant gendarme.


Répondre à kobus van cleef Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :