Publié par : bouteillealamer | mars 19, 2010

Tapis violant

ça y’est, je vais devoir me convertir. J’ai voulu la fille, j’aurai aussi le père, les frères, le boubou et la religion, le prix à payer pour m’être pris à 22 ans pour Leo frobenius, avoir quitté la France pour ne pas finir en publicitaire névrosé entouré d’annonceurs puant du bec et de gamines chefs de pub se prenant pour des working girls, avec leur job d’agent de circulation officiant sur la moquette UPEC 3 au motif discrètement fantaisie, entre la fontaine bonbonne et le totem chargé d’aphorismes crétins.

Dans quelques semaines, je serai musulman, par la formule Ach’hadou Allâ Ilâha Ill Allâh wa Ach’hadou Anna Mouhammadan Rassoûlou Llâh je reconnaitrai qu’il n’y a de vraie divinité sauf Dieu et que Mohammed est Son Messager. Mon beau père me considèrera enfin comme un être humain, il est même probable que je lui parle, en sept ans, je n’ai jamais entendu le son de sa voix qu’au travers celle de ses fils ou de ses filles. Je ferai partie d’une nouvelle communauté d’aliénés, qui associée à la mienne, donnera certainement un truc complètement schizophrénique, imaginons la fusion du progressisme niais à l’obscurantisme grégaire, un cas de figure impossible à imaginer dans un groupe de thérapie républicain œuvrant pour la plénitude des esprits.

Je l’ai bien cherché le vieux aussi, à sa barbe, j’ai enlevé sa fille promise à un cousin ; malgré tout les stratagèmes employés par la famille pour arranger l’union incestueuse, le blanc a remporté le butin et a traversé l’Afrique d’Est en Ouest pour faire son mariage civil en toute discrétion dans un bled du golfe de Guinée. Mon réfrigérateur marron est déjà rempli de saucissons Sodeb’o Halal, leur packaging m’évoque les histoires cochonnes des Mille et une Nuit, orientalisme vectoriel reprenant les mosaïques dessinées par les nazaris modernes officiant sur Illustrator, Sa’d le Baiseur sautant de son arbre, Mas’ûd le Fortuné jouissant parmi les orangers. Dans le tiroir de ma table de nuit dort un kit du bon musulman débutant. Des schémas didactiques monochromes photocopiés au Yemen expliquent le déroulé de la prière. Un chapelet en plastique imitant le bois y est d’ailleurs intégré. Ses pompons sont rouges bordeaux, je chercherai une Djellaba verte bouteille pour y assortir les glands, les babouches seront probablement de la même couleur, je n’aime pas trop la vulgarité des tons multipliés.

Je connais déjà un Allemand converti. Le pauvre est complètement atteint. Au travail, il boutonne son polo jusqu’en haut, à la pause, il déroule son tapis de prière qui pue des pieds, pour psalmodier ses prières en direction de la Mecque. Pour lui, Mahomet est un Homme de Paix qui s’est battu pour se défendre, et il va de soi que Benoit XVI est dangereux pour le dialogue inter-religieux. Je l’ai un jour accompagné en 4×4 pour trouver un clochard en ville. Il fallait absolument partager le mouton fraichement égorgé en trois, une partie pour la famille, une autre pour les amis et une autre encore pour les pauvres, comme le préconise l’Aïd. Il paniquait à l’idée de ne rencontrer aucun mendiant, je ne l’ai jamais vu dans un état de stress aussi intense, les yeux exorbités il mélangeait des expression en arabe et en allemand, c’était terrifiant à observer.

Dans quelques semaines ma vie n’aura pas changé, mais j’aurai un peu changé au regard de la vie. Les gens qui auront pris connaissance de cette métamorphose magique, me prendront sûrement pour un dingue, ils n’oseront plus critiquer l’Islam devant moi de peur de finir avec une Fatwah au cul, mesureront leurs propos afin de passer pour « tolérants », « progressistes » et « anti-racistes », au fond, à l’image des animateurs du paf et des sociologues du Possible, ils joueront la comédie en chiant dans leur froc, et ne pourront plus jamais me traiter de faf xénophobe ; l’avenir promet d’être radieux.


Responses

  1. J’ouvre au hasard mon Coran, je tombe sur la sourate XXIV, celle de la Lumière et là mon frère Ali me vient sous les yeux le verset 14 « N’eût été sur vous la grâce de Dieu, et sa Miséricorde en ce monde et dans la vie dernière, vous subiriez certainement, rien que pour les propos que vous avez répandus, un châtiment terrible »
    Après les 70 vierges, les jardins SM chers aux japonais avec leurs collégiennes bondage et leurs cravatés en boubous avec lanières de cuir, good luck Ali

  2. Un infiltré ! Un infiltré !

  3. On aura des reportages incroyables, Ali fait le pélerinage, le guide du Hadj que vous n’avez jamais lu

  4. j’imagine surtout le cousin évincé savourant sa haine recuite
    genre  » fumier de kouffar ! tu m’as soufflé firdaous (ou fatoumata ou louison ou …..) tu vas voir ta gueule au retour au pays ! »
    de retour il n’y aura point
    ou alors avec enfants
    et là ….là…….là !
    pourra rien dire le gars !
    posons le décor :
    – un appart de grande surface à dakar dans un de ces horribles immeubles à toits plats et 5 étages ( dieu merci la colonisation n’a pas eu que des aspects positifs ou partage un peu la misère que nous ont imposé les planificateurs de la france de 45 – merci delouvrier- et les archicons de renommée internationale – va chier jean nouvel !-)
    – un mobilier irréprochable genre hitech qui resiste aux éléments ( tévé écran plat sofa marmite en alu fondue dans le faubourg à coté du port . tiens j’ai vu ça en chine aussi . à x’ian et plus précisemment dans le quartier musulman )
    – une famille silencieuse suspendue aux lèvres hermétiquement closes du patriarche
    et maintenant les dialogues
    votre jeune épouse  » père voici ali mon mari »
    patriarche « ….. »
    vous « ….. »
    votre épouse  » il m’a mariée selon les rites en usage et il sait réciter la cha’abad  »
    patriarche  » dans mes bras mon fils ! »
    ça fait penser à du …..  » la famille fenouillard ou une famille bien unie » .merdre ! le nom du folliculaire m’échappe !
    et pourtant …c’est celui qui a écrit plein de trucs cons « une fourmi de 18 mètres avec un chapeau sur la tête ça n’existe pas… » ou bien « l’enfant le voit l’enfant l’entend…le porte plume redevient oiseau »
    ha bordel ! que c’est chiant de ne plus se souvenir !

  5. Bon Kobus vous avez la partie feuilleton, Ali la partie photo-reportage, vous envoyez le tout à Libération, genre numéro spécial ce monde qui bouge ou mieux qui se rapproche ou s’interpénètre entre la vie amoureuse d’un couple homosexuel franco-égyptien et leur insertion dans la Sarthe et mon boxeur thaïlandais a pris la fuite d’un certa

  6. ha voilà
    le litterateur dont je parlais plus haut c’est jacques prevert
    ramolissement cétrébral quand tu nous tient….

  7. vous me réciterez dix fois le cancre…

  8. ouille !
    « l’enfant le voit l’enfant l’entend…… »
    ha non c’est trop !
    pourquoi faut-il que les pouêtes dont on nous rebat les oneilles dans l’enfance soient précisemment les pires littérateurs
    suffirait de faire apprendre aux enfants des textes de…..noir désir par exemple………..
    heu non
    trop fort pour les parents
    je vois pas………..peut être bozo le clown………ou nicolas et pimprenelle

  9. enfin…..le fait que beau papa soit ouest africain vous évitera de rentrer dans le club des « dents rouges » ( bouffeurs de quat de la corne de l’afrique , même si les somaliennes et les éthiopiennes sont bien mignones , mais bon )

  10. les somaliennes et les éthiopiennes sont bien mignonnes, mais disposent d’un physique endomorphe qui les fait rapidement ressembler à des bouteilles de Perrier callipyges passée la vingtaine.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :