Publié par : Memento Mouloud | juin 15, 2010

Les fennecs, Libération-Je m’excuse, les algériens et la France


Le journal Libération s’est excusé mardi pour un article paru à la suite du match de la Coupe du monde Algérie-Slovénie où la prestation des joueurs algériens était jugée sévèrement et avec un humour qui n’a pas été du goût de tous.

Le Post

L’Algérie, qui retrouvait la Coupe du monde après vingt-quatre ans d’absence, a démarré sa compétition par un match un peu mou, un peu chiant, un peu con, qui s’est conclu par une défaite face à la Slovénie (0-1). Un par un, la note des gars, sur 10.

Chaouchi : 4. Le gardien de l’ES Setif est surnommé Higuita en référence à son côté spectaculaire et à ses prises de risque débiles dans le jeu au pied. C’est sans doute aussi le fantôme de la légende colombienne qui l’a sommé de faire n’importe quoi avec ses cheveux. On se demande en revanche qui a bien pu lui conseiller de tartiner ses gants de margarine (0-1, 79e).

Bougherra : 7. Il a des seins, du ventre et un sacré coup d’œil, soit le parfait attirail du videur de night-club. Voilà sans doute pourquoi Novakovic, habitué à foutre le bordel sur le dancefloor des défenses adverses, a fait les frais du physionomiste défenseur des Glasgow Rangers. Le Slovène s’est fait recaler à l’entrée des dix-huit mètres algériens à chaque fois qu’il s’y est présenté.

Halliche : 5. Un coup de boule qui aurait pu libérer les siens (36e), puis rien de bien excitant. Un honnête joueur de pétanque, pas plus.

Yahia : 4. Flippant, rassurant, flippant, rassurant, flippant… Yahia, yo-yo.

Yebda : 7. Blond platine, DJ ! Le régulateur du jeu algérien, c’est lui. Il ambiance, donne le ton, balance le beat, oriente le jeu. Meilleur joueur de son équipe, facile.

Lacen : 5. A côté du fluorescent Yebda, il n’y avait que de la place à l’ombre dans l’entrejeu algérien. Lacen en a fait les frais.

Kadir : 5. Il a des joues beaucoup trop grosses, c’est une certitude. Et une technique assez bonne qui invite à se demander ce qu’il fout à Valenciennes. Remplacé par Guedioura (82e).

Belhadj : 6. Né dans le Jura, formé à Lens, déformé à Gueugnon, le gaucher a échappé à ce que la prédestination voulait lui offrir : une vie de raté. Suffisamment brillant dans son couloir gauche pour éclipser son coéquipier Ziani et s’imposer comme l’un des meilleurs Fennecs.

Ziani : 3. Si un leader doit montrer l’exemple, alors Ziani devrait commencer par éviter cette coupe de cheveux vomitive (rasé autour, brun à la racine, jaune dessus). Puis troquer son pantacourt pour un vrai short. Après, seulement, l’ancien Marseillais pourra penser à jouer.

Djebbour : 4. Peu à son avantage dans un rôle ingrat de pivot, il a été remplacé par Ghezzal (58e), lequel a fait l’éjaculateur précoce : un carton jaune quatorze secondes après son entrée en jeu pour tirage de maillot (59e), puis un deuxième pour une main volontaire complètement conne (73e).

Matmour : 3. Ceux qui n’ont pas fait arabe LV2 ont de bonnes raisons de croire que «homme invisible» se dit «Karim Matmour». Remplacé par Saïfi (80e).

Rabah Saâdane : 10. Survêtement, casquette, moustache pour le sélectionneur. La trilogie du blédard. Noiera son chagrin dans un verre de Selecto.

Matthieu Pécot from Libération

Je me suis dit que Libération est tombé bien bas avec cet amoncellement de clichés. N’était-ce pas le journal français qui avait exporté le concept du “Qui-tue-qui ?” au temps des années du terrorisme en Algérie ? On sait, de ce côté de la Méditerranée, que ce journal ne nous aime pas, mais de là à véhiculer des relents de racisme digne du journal Minute… C’est assez nauséabond.

Je me suis demandé pourquoi tant de haine, confirmée par les forums des internautes français, surprenants de xénophobie, qui se sont bien défoulés sur notre équipe nationale. Est-ce que les drapeaux algériens sur les Champs-Élysées les dérangent toujours autant ? Ou n’ont-ils pas avalé le fait que le Trocadéro se soit transformé en un gigantesque rassemblement PACIFIQUE de supporters de l’Algérie ? Ou est-ce que Hortefeux a fait des adeptes dans le monde du foot en France ?

En réalité, c’est même plus que ça. Les Ziani, Boudebouz, Kadir, Megheni, Yebda et autres Belhadj sont traînés dans la boue car ils n’ont pas choisi l’équipe de France. Certains ont porté le maillot bleu avant de revenir à leurs origines comme une évidence. Paient-ils cet affront fait à la France comme Benzema, Ben Arfa, Nasri et Rami paient leurs origines pour être éjectés comme des “bougnoules” de l’équipe de France ? J’ai eu mal pour nos joueurs vivant en France qui sont assimilés aux clichés habituels de jeunes Beurs qui brûlent les voitures et agressent les vieilles dans le métro. Sinon, je terminerai par ce simple message. Notre EN fait partie de nous. Avec ses qualités et ses travers. Les journalistes français de ce triste calibre devraient mieux s’occuper de cette équipe de France qui a le niveau de la CFA. Car il faut être sérieux. Vous ne l’aurez pas cette Coupe du monde. On n’osera jamais faire comme le FN et dire que la France est une équipe de “mercenaires ethniques”. Le jour où la France aura soldé sa dette envers les anciennes colonies, elle pourra admettre que son équipe n’est rien sans les Antillais, les Martiniquais, les Arabes et les Africains. Et pour rester dans les clichés, je ferai un couscous quand vous serez éliminés.

Abou Jabulani du journal algérien Liberté

Warda Mimicha : c ki ce fils de pute pr ki il se prend pr chambré nos joueurs sa se vois k il a la rage contre nous ce batard il a pa honte d insulté des joueurs aucune honte gros batard dsl mai jpouvais pa m empecher de l insulté ils veulent trop nous hagar ces chiens

Zineb Nehar : les algériens te feront la peau espèce de raclure !!!!

Nawel Boudjadi : VOUS ETE SURE QUE CEST JOURNALISTE ? VRAIEMENT? UN RASICTE????????CRITIQUE EQUIPE DE FRANCE SANS FANS PUISQUE UN IMMIGRE CEST PAS AVEC VOUS ZIZOU HAHAHA

Dalel Djazaiiria : Jalouuuuuuuux … Psk Ofaite c’est L ALGERIEN ZIZOUU qui les a privé de la coupe du monde pr sa fierté ALGERIENNE …. on vous emmeeeeeeeeerde les français !!!!

Med -Yacine Tellache : Les chiens aboient, la caravane passe… Nos joueurs sont algériens, éduqués dans des familles algériennes, on n’achète pas des blacks rien que pour les faire jouer.

Mina Minette : mêle toi de ton équipe pauvre raciste d’extrême droite, de toute façon vous serez rien sans ns, vous nous en êtes dépendants, vous n’aurez eu une coupe du monde que grâce à zizou, zizou = origine algérienne, vous comprenez maintenant pourquoi? parce que vous ne savez rien faire sans les Algériens; Dans le siècle passé l’Algérie était française, dans quelque années la France sera algérienne , et tu seras expulsé chez tes origines israélo-égyptienne

Islem Jazz-ïr : On sait deja qu’il y a beaucoup de con en France mais de la a etre dans un milieu intellectuel c grave! au figaro il y a zemmour et maintenant a libération il y a pecot ….

Sur http://www.facebook.com/pages/LALGERIEN-TEMMERDE-MATTHIEU-PECOT-JOURNALISTE-DE-LIBe/105329686182441?_fb_noscript=1&v=wall

Moi, je dirais plutôt que loin de chez-lui, perdu quelque part en Afrique, il s’est senti pousser des ailes le pauvre bougre et qu’après avoir plongé à bras ouverts dans l’alcool, la drogue et les putes (Coupe du monde oblige) il a fini par trouver trois minutes pour enfin rédiger et expédier son papier à Paris, mais comme il planait toujours à quelques 15 000 pieds d’altitude avec ses amis les éléphant(e)s roses, son petit gribouillis d’ados attardé lui est apparu comme étant l’article le plus informatif, le plus percutant, le plus « cool » et surtout le plus drôle qu’il n’ait jamais pondu de toute sa carrière d’étron journalistique (j’ai péniblement parcouru quelques articles de sa plume de dindon en préparant ce billet). Et que pratiquement au même moment, dans les bureaux de paris vers les coups de 23h30 ou minuit, une femme de ménage occupée à essayer d’enlever des miettes de chips saveur mexicaine incrustées entre les touches d’un des innombrables claviers présents autour d’elle a sans le vouloir appuyé sur « Entrer » ce qui valida et publia en quelques secondes l’article dans le journal. Non, vraiment, je ne vois que ça comme explication…

Bled Miki


Responses

  1. moi personellement j’ai lu et relu cet article ;je pense que ce journaliste est un PD de premiere classe svp……

    tu fais pitié tu sais pourquoi ou pas?

    parceque toi quand tu chies tu t’essuies le cul du coup ca sent aussi mauvais que ton halène
    en tout cas quand tu écris tu es plus a l’aise que quand tu parles déja que t’as pas de couilles pour parler car tu es tt de suite repoussé ou bouclé par des ecolos tu pollues l’atmosphére ya sahbi

  2. ça y’est un nouvel intervenant qui va encore donner raison aux potes d’ILYS.

    Une CPF inconnue du bataillon qui se pointe, et qui commence à parler de pédés et de caca dès la deuxième ligne. Décidément, c’est une constante culturelle chez ces populations.

  3. Hé bé !

  4. Alibekov:

    Il est pas passé par les cases analyses sociologiques /psychologisation…. Un homme pressé!

  5. Justement, Pan, nous tenons un spécimen au profil endémique. S’il daigne revenir avec sa grille de lecture au coef négatif, je tâcherais de l’interroger malgré les insanités proférées pour en savoir un peu plus sur leur fonctionnement mental, parce que celui-ci constitue encore un mystère insondable pour les anthropologues que nous sommes.

  6. A croire que l’Algérie est devenue un vaste asile psychiatrique, encore une victoire du FLN. Au fait Mehdi regarde la signature quand tu lis je sais bien que t’es un analphabète républicain mais tout de même

  7. Ahaha !.. Sacré Mehdi. Espérons que ce n’est pas ce Mehdi là que les chiites attendent en se frappant la tête avec un couperet…

    Sinon, léquipe d’Algérie avec 3 joueurs teints en blonde façon tarlouzes fashions a déjà du bol de ne pas être refoulé à l’entrée par les videurs…

  8. Al Mansur, impossible, vous savez bien que le genre Mehdi ne sait même pas que le chiisme existe pour lui c’est une sorte de scatologie un truc sale. Si vous commencez à lui parler du martyr d’Hussein il va se dire que vous êtes un malade

    Je me souviens de l’équipe d’Algérie de 1982 et de son match contre la RFA, c’était du football, du grand, pas le cache-sexe d’un régime à l’agonie

  9. Alibekov:
    Qui seme le vent recolte la tempete ,c est la seule constante culturelle chez notre population .
    Quand on vois qu un journaliste de Libé se rabaisse a des critiques digne de celles d un torchon people,
    ne t étonnes pas que les réactions sois aussi agressives .
    Ceci étant dis je vous conseille a toi et Mr Pecnot de laisser tomber le journalisme et l anthropologie de comptoir pour aller vous occuper de votre EN ki en as bien besoin (maintenant que Zidane n est plus là pour vous offrir la coupe)
    au lieu d enrager du soutien indefectible que nous portons a la notre.
    Sur ce bonne soirée

  10. ffy,

    Je vais vous faire une confidence qui va paraître inconcevable pour un type vivant au rythme du sifflet et des chants éthyliques : je n’aime ni le foot, n’ai aucune affection pour Zidane le voyou et ne connais pas « En ki » (sauf l’auteur serbe dont le trait graphique vous est à coup sûr inconnu).

    Par conséquent je n’ai que faire du soutien des Algériens à leur équipe, de leur victoire, défaite, frustration, ou joie incoercible.

    Ce qui me gène en revanche, c’est qu’à chaque match disputé par l’Algérie et perdu, la France soit dans l’obligation de passer en alerte maximale, de payer la facture pour le vandalisme urbain généré à grande échelle, pour tous les bateaux coulés dans le port de Marseille, bagnoles renversées, et drapeaux de mairie décrochés par des singes grimpeurs à deux neurones.

    Bref de supporter un déferlement non stop de sauvages échappés de l’asile, et représentant un danger manifeste pour les honnêtes gens. La coupe est pleine voyez-vous, peut-être éprouvez-vous une certaine fierté à ce que ces petites frappes contribuent à donner des Algériens une image déplorable, pour ma part, je persiste à penser que cette logique de destruction n’est profitable pour personne, et en premier lieu pour votre population affublée au quotidien, malgré elle, de ce visage hideux.

    NB : Pour une fois qu’un journaliste français se met au niveau de la presse algérienne et de ses torchons diffamants, il n’y a vraiment pas de quoi jouer les indignés.

    • Je plussoie très fortement. Arrêtons de crier au racisme et de se poser en victime. Si un humour ne plait pas, cela ne signifie pas qu’il est xénophobe. Un article très  » So foot  » à prendre au Xième degrés, qui je dois l’avouer m’a amusé. ( Et l’aurait fais avec n’importe quelle équipe )

    • ho ho !
      singes grimpeurs à deux neurones !
      c’est un neurone de trop , pourrait on dire

  11. en même temps bilal, c’est-y pas un prénom algérien ?

  12. « Qui seme le vent recolte la tempete ,c est la seule constante culturelle chez notre population . »

    On dirait un sketch de Fellag

    Bilal al Sudan par ci, Enki par là, c’est un nom passe-partout devenu un prénom, un peu comme si estuaire était devenu usuel

  13. Mais c’est beau comme du Nataf là dis donc !

  14. poï poï, I sing also

  15. Je cite: (maintenant que Zidane n est plus là pour vous offrir la coupe); c’est la seule promesse que Chirac est tenue.

    Zidane fut mauvais les autres fois à part son coup de boule !

  16. Sans compter que Zidane n’aurait pas été accepté dans l’équipe nationale algérienne parce que l’entraîneur des fennecs le trouvait vraiment trop lent (source rumeur donc assez tendancieuse)

  17. Les footeux de fennecs se sont teins en blond pour faire perdre la tête au fou de blonde décolorée de Ribery, bobonne , blonde décolorée, la pite de luxe , un autre décolorée , alors allez savoir!

  18. Dopage surtout

  19. a l’insu de son plein gré

  20. ah parce qu’ils étaient dopés ? Le goal, particulièrement raid’ dèf !
    Trois types, à Nimes, jurant en arabe, vous savez avec cet air là devant le vieil écran suçotant de vieux cocas dans un vieux PMU devant la gare, ils attendaient l’orage…

  21. La tour Magne à Nîmes, me disait un vieux cévennol porté sur les jeux de mots et les contrepèteries. Oui je vois bien l’air celui des troquets algériens de Montpellier du côté de Gambetta

  22. La vérité si je mens plus c’est que les parents ils veulent vraiment les intégrer, ils le disent, ils veulent pas que leurs filles fassent les saisonnières ils veulent qu’elles soient dans les bureaux et sans la décolore des cheveux si vous voyez parce que l’artisanat, par exemple, cela ne dit plus rien à personne, ou l’ouvrière mais qui sait encore conduire un tracteur et des tractistes on en cherche mais alors… ils la gerbent la gomina des champs de patates même au Sud même en Afrique, ils les ont fait les champs aux matines, ils y croient encore à l’ascenseur et moi je dis c’est beau, c’est la chair, c’est là.

  23. Anatole, vous êtes sur l’établi, genre roman réaliste socialiste, Farida trempe l’acier ou plongé dans les méandres d’un roman populiste comme on disait dans les années 1930, les mésanventures de Rachid, ajusteur et martyr ?
    Je suis taquin mais ma prof de cinquième m’a littéralement défrisé les cojones avec la dissection sur une année d’Elise ou la vraie vie, après je suis passé aux fiches de lecture ultra-trash, Amityville ou le cochon du diable, vous voyez le genre. Sérieusement, tous ceux qui croient à l’ascenseur sont francisés jusqu’à la moëlle, ça explique que plus de 10 % des enfants d’algériens soient cadres sup ou professions intellectuelles (seule enquête existante à ce jour)

  24. ALIBEKOV:
    Je vois que mon commentaire dechaine les passions!Ce qui je vous l avoue me fais gentiment sourire .je vais dc vous eclairer sur ce fameux « EN » si enigmatique pour vous et votre petit fan club de décérébrés EN=equipe nationale (Et la lumière fut!),En ce qui concerne Enki Bilal,je crains de vous décevoir( vous le grand blanc qui se targue de sa supériorité culturelle a la ptite arabe des cités que vous révez que je sois ) mais je suis une grande fan de ces BD (bande dessinés pour ceux qui n ont pas compris).
    Aussi vos préjugés ne font que devoiler un peu plus votre petitesse d esprit
    Néanmoins il y a un point que je vous concède bien volontiers, c est l absurdité des actes malveillants a l issue des matchs ,perpétrés par des ptits cons prépubéres n ayant pour seul effet que de stygmatiser toute une nation et d attérrer tout le monde , moi la première.
    Mais voyez vous nous n avons pas le monopole de la connerie ,lisez les commentaires qui ont suivis le votre ,ils en sont la meilleure preuves.
    bonne soirée.

  25. Salut ffy

    Merci pour cette révélation concernant « EN ki », mais ici ce n’est pas un Skyblog, vous voyé ce ki ariv kan on ekri en sms, persone kompren rien kikoo ; alors faites un effort la prochaine fois, ce qui ce conçoit bien s’énonce clairement.

    Vous avez beau être une petite arabe voyez-vous, je n’en suis pas moins une petite blanchette de banlieue qui a passé le cap de la culpabilité depuis belle lurette, alors vos techniques de terrorisme dialectique à la Dominique Soppo qui, faute d’arguments, sort à ses contradicteurs céfran qu’il n’est « qu’un pauvre bronzé » afin de présupposer le caractère raciste de la remarque, n’a d’égal que votre paranoïa et votre malhonnêteté.

    J’ai des préjugés en effet, envers les supporters de foot et surtout envers les petites filles qui adressent la parole aux inconnus quand la nuit tombe, alors faites gaffe dorénavant, nous sommes des gentlemen, mais ce n’est pas le cas de tout le monde dans cet univers impitoyable, glorifiant la loi du plus fort, malheur à celui qui n’a pas compris.

    Votre devoir pour la semaine prochaine : retrouver le chef d’œuvre dont est issu la dernière phrase.

  26. espece de salle batard critik té joueur de francaise de merde avant de ten prendre a algerie henry gourcuff il tire des ballon il se sont cru au rudby salle con liberté il sappell le journal liberté de merde plus jamais je liré se torchon band de salle batard jesper que le mexique gagnera face a la france de tout coeurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr sur ce 1 2 3 VIVA ALGERIE

  27. Enki Bilal, probablement l’un des plus brillants bédéastes de notre temps, et c’est peu dire, est également un fieffé gauchiste, qui a l’habitude de signer tous les papiers que lui soumettent les collectifs sans-papiéristes et autres organismes du même tabac. Je trouve ça extrêmement triste. Comme si les hommes, y compris les plus visionnaires d’entre eux (Bilal est un visionnaire à sa manière) ne retenaient rien de l’histoire, même vécue, ni n’étaient en mesure – alors même qu’ils sont capables d’écrire ou de peindre des fictions d’avenir apocalyptiques – de s’apercevoir que ce sont leurs propres idées, leurs propres lâchetés et leurs propres renoncements d’aujourd’hui, qui susciteront le futur chaotique de demain. Comment peut-on souhaiter un Sarajevo bis ?

  28. En même temps Hank, le style stéréotypé de Bilal a très mal vieilli, un peu à l’instar de Druillet, on se souviendra de lui comme d’une mémère portant les sapes démodées d’une époque. Ce qui ne doit pas trop l’aider à comprendre l’esthétique contemporaine qui se dessine sous nos yeux.

  29. Zayt,

    Existez-vous vraiment ou êtes-vous une création d’un blogueur d’extrême droite se parant du plus laid des attributs afin de faire passer les algériens pour la moins évoluée des espèces humaines ?

  30. EN et pourquoi pas Entre Nous, ma pauvre damoiselle!

    Le camarade Bilal mais il y en a bien d’autres, tout aussi excellent.

    Pour les disparu, le GRAND Hugo Pratt.

  31. Peut-être, Ali, peut-être. Mais comment dire… Il y dans les bédés de Bilal quelque chose de profondément beau, parce que, de mon point de vue, profondément identitaire. Au sens noble, enfin, au sens que j’accorde à ce mot que j’imagine noble. Le trio Nike-Amir-Leïla, par exemple. Tout en nuances, attirance-répulsion, sur fond de guerre civile ethnique et religieuse. Et les Phalanges de l’ordre noir, la bataille entre vieux nostalgiques nazis et vieux nostalgiques communistes. Peut-être que tout ça est stéréotypé, au fond, je veux bien le croire. Je n’ai pas grand chose d’intelligent à écrire là-dessus, je le reconnais. Quoiqu’il en soit, le fait que je me suis tapé tout Bilal il y a quelques années est lié de façon assez étroite au fait que je sois entrain de vous parler ici actuellement ; je veux dire, dans le cadre de la « réacosphère ». C’est à dire, dans le cadre d’une large interrogation « politico-identitaire » et philosophique.

  32. Chères soeurs, chers frères,

    Ne soyez pas en colère si notre équipe algerienne provoque autant de moqueries. Si cette équipe ne laisse pas le Figaro (censé être un journal) indifférent.
    Notre équipe est en coupe du monde, parmi la trentaine des meileures équipes au monde!!
    Elle a malheureusement perdue bêtement, alors qu’elle dominait franchement l’équipe adverse.

    On sait tous que ce journal est raciste, alors que des équipes de haut niveaux ont été decevantes, comme l’Angleterre avec un goal qui marque contre son camp, l’Espagne qui perd face à la Suisse…. y’avait bien d’autre schoses à dire

    La jalousie cause bien des dégats et quoi que dise le Figaro Ziani est sublimissime!! et le Figaro ferait bien mieux de s’occuper de son équipe de France mené par Gargamelle et ses joueurs à prostitués, qualifiés par leurs tricheries (n’est ce pas Thierry Henry??)

    Alors le Figaro balayez la merde devant votre porte avant de parler de celle des autres!!!

    Paix à tous
    Une algerienne fière de son équipe

  33. ‘tain c’est l’effet hervé: la semaine des hystériques…

  34. Memento, j’aurais dû également lire cette daube, Eloïse ou la vraie vie, mais cela m’est parfaitement tombé des mains. M’en tapait bien des ouvrières. Mais, ici, dans les coteaux, le fait d’apprendre qu’une seconde génération préfère que sa progéniture se retrouve au chômage plutot que bénéficiant d’un salaire sur un tracteur parce qu’elle peut se plaindre de l’incurie de l’état et ne pas subir l’avanie du fait de n’avoir pas emprunté l’ascenseur… ik ben op de rug comme on dit par chez moi. Bon, je trouve un sombrero et Aiiiiii IIiiiii… j’attaque le sang de la colline suivante

  35. Allons allons LILNIZA, ne trouvez-vous pas un peu fasciste de soutenir vos couleurs ainsi que votre équipe nationale ?

  36. L’attaque de la colline san Juan ça fait Théodore Roosevelt partant à l’assaut, « charge… » (Remember Arsenic et vieilles dentelles)

    Frères et soeurs, putain, un instant j’ai cru que c’était Staline en juin 1941

  37. Rousse svelte les buvait comme je les bois ses collines

  38. Une rousse au chocolat ça me rappelle Higelin ça

  39. j’y ai répondu à leur article moi sur mon propre blog et tout le monde a adoré! faut toujours traiter l’ironie avec ironie 😉

  40. Très juste Houd

  41. Memento Mouloud fuck you

  42. Toujours aussi cons les supporters


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :