Publié par : bouteillealamer | juillet 5, 2010

Le sondage qui tache

Selon un sondage Viavoice paru lundi dans Libération, 29% des sondés jugent « plutôt honnêtes » les hommes politiques français, et 64% les jugent « plutôt corrompus ».

D’un prime abord, on se frotte les yeux pour savoir si on a bien lu, puis on se résout à l’évidence : deux tiers des habitants d’un pays occidental, jugent leurs politiques à peine plus vertueux que les rois nègres engrangeant la maille depuis leur trône néo classique tapissé de peau de panthère. La France est devenue une putain de république bananière aux yeux de ses habitants, un de ces fameux territoires fliqués par une junte militaire, ou bien administrés par une tribu décadente d’analphabètes pratiquant la sorcellerie et le mosaïquage de salles de bain en pièces de 500 FCFA.

La cinquième République est née en Afrique avec le Putsch d’Alger, et terminera certainement engloutie par l’esprit fantasque du continent à papa, frontières évanescentes entre Paris et الرباط la Marne et le Fleuve Zaïre, Eric et Yasmine, le double langage du FPI en permanence, et les suites Junior de Rama en culotte Divin Caprice d’OEve assortie aux loups distribués à ses collaborateurs. Ce que les Français auront retenu de ce mandat sarkozyste, dépasse le cadre du simple échec, pour fondre sur cette débauche permanente de salaires augmentés, cumulés, de fistons étudiants bombardés présidents, de boucliers fiscaux accordés aux copines de ta femme, de robes griffées à partouzes pour happy few amateurs de cosmopolitisme et de sextoys 18 carats. Et comment pourrions-nous les blâmer d’avoir une image aussi piteuse de ce gouvernement, puisqu’il n’y a rien d’autre à retenir ?

Un simple échec auréolé de vertu aurait pu passer pour de la malchance liée à une mauvaise conjoncture économique, mais une mauvaise conjoncture économique associée à une corruption institutionnelle, est absolument impardonnable aux yeux de Français brutalement réintroduits au servage et à une délinquance encouragée par l’absence de réaction coercitive. Alors qu’ils continuent à bien se gaver pour le temps qu’il leur reste, la surprise sera de taille, rien n’y fera, même leurs petites putes de journalistes louées à l’heure se retourneront contre eux le jour venu.


Responses

  1. et pourtant
    hier sur froncecul , denis olivennes , grrrrand patron mais néanmoins socialiste , a parlé de la « passion égalitaire fraçaouaise »
    bourlanges l’a repris en disant « le discours sur la passion égalitaire »
    j’aurais eu voix au chapitre , j’aurais ajouté « l’égalitarisme , l’autre nom pour la jalousie »
    car c’est d’abord un problème de jalousie
    camouflée sous les horripaux de la morale
    non
    de LA MORALE
    morale qui voudrait que l’on se tire le doigt du cul
    en effet il est dit dans les écritures « aide toi et le ciel t’aidera » ou bien  » tu gagneras ton pain à la sueur de ton fion  »
    et non  » vivre sur le pays c’est bien , vivre sans rien c’est pas bien »

  2. Et j’ajouterai une remarque tiree d’un des sermons du Pere Augustin sur FDesouche: « Aime ton prochain comme toi-meme », cela signifie aime-toi, puis aimes aussi ton prochain. Mais aime-toi d’abord, et on ne te demande pas de l’aimer plus que toi … Un peu de sagesse face au repentir institutionnalise …

  3. Voterait-on alors comme on va voir les putes, en sachant que c’est du pipeau mais parce que c’est ça ou la branlette ?

    • Il n’y a qu’en politique ou les putes sont moches et arrivent à tapiner jusqu’à 80 piges.

      • le pire c’est que t’as même pas le choix entre pute et pute
        ce sera pute républiconne pour tous
        et t’es prié de trouver ça à ton goût
        cette ragougnasse doit te sustenter jusqu’au prochain psychodrame quiquénal lorsque la fille de le pen mettra une tournée à cohn bendit
        ou alors lorsque la mode est au rejet t’es prié de rejetter
        comme on te dit de faire
        et c’est ça le pire !
        être obligé de faire où on te dit de faire
        de penser et d’écrire où on te dit de penser et d’écrire
        de manifester d’aimer de te réjouir là et où et comme c’est prescrit et pas autrement
        hé bien crotte !
        exerçons notre devoir de douter de ramer à l’envers de rouler avec des roues carrées
        notre obligation de savoir d’où vient tout ça
        de savoir qui commandite ces sondages
        qui les épluche
        qui les paye( ça on sait mon garçû ; c’est ton fric et le mien )

      • Je sais Kobus, c’est horrible. Mais crois-tu que qu’en dehors du sentier balisé des médias, cette dictature molle soit encore active ? Pour ma part j’ai cessé de culpabiliser depuis les dernières européennes, j’ai voulu faire une expérience en votant « pour le mal », j’ai exprimé ma volonté de me déplacer avec des roues carrées, tenté de voir si je pouvais sortir indemne d’un geste dicté par mon libre arbitre, par ma teub et mon couteau, sans l’appui d’un technocrate à lunettes me soufflant de son haleine chargée des pires coprophagies du week-end, dans l’isoloir, pour qui je suis censé voter.

        Cette seconde de liberté m’a fait un bien fou, moment de jouissance fugace et similaire à celui éprouvé par un écolier jetant de l’encre sur la blouse immaculée d’un instituteur pervers, sitôt qu’il a le dos tourné.

        Faire partie des affreux à tête d’ange, voilà un moment de rare plaisir, et moins cher qu’une psychanalyse.

  4. Ce qui m’étonne franchement: il y en a encore pour croire qu’un bord vaut mieux qu’un autre. Cela reste hautement hilarant! Faut les voir les extrême-centristes évoquer avec émotion et moue dégoutée le temps où ils étaient d’extrême gauche… mais mainant ahahaaa ! roulements de tambours ! C’est fini ça ! ils ont compris ! Ils sont du bon bord ! MOI JE dis HYPER WARF et pis c’est tout ! Non mais franchement, oh! les pucerons là! faut arrêter le petit jaune hein !

  5. Kobus Van Cleef je ne sais pas trop pourquoi mais à la lecture de votre commentaire m’est revenue l’harassante ritournelle des bien-nommés Enfoirés: « Au-jour-d’hui/ on n’a plus le droit/ ni d’avoi faim ni d’avoir froid ». Lorsque j’avais douze ans je restais confusément perplexe en entendant ce slogan, je comprenais bien qu’ils voulaient dire que c’est pas bien qu’il y ait des gens qui ont faim-froid mais il n’empêche que cette formule me troublait sans que je parvienne à entraver pourquoi. Je crois que ce qui me turlupinait c’est que je sentais plus ou moins poindre la frénésie persécutrice du socialiste avide de contraindre à l’égalité par tous les moyens quitte à passer par les mesures les plus agressives et totalitaires pour que tout le monde soit au même niveau. Y’avait dans ce refrain un je-ne-sais-quoi d’autoritaire qui sonnait comme une injonction intransigeante à tout EGALISER c’est-à-dire à tout aplanir, neutraliser, aseptiser avec le pathos misérabiliste en guise de couteau sous la gorge de celui qui entendrait ça d’une oreille dubitative. Maintenant que j’ai un peu de recul et que j’arrive à capter quand on essaie de me prendre l’empathie en otage à base de « pensez aux enfants ouin ouin bouh », je me plais à penser à ce clodo qui crèche dans un blockhaus sur la Côte d’Opale avec ses deux clébards parce qu’il a choisi de vivre en marge de la société et qui ne manquerait pas d’envoyer chier ces satrapes de la bonne conscience qui prétendent que c’est mal de sa part qu’il crève la dalle et se pèle les miches sur sa falaise sans rien leur demander à eux, immaculés pleurnichards sur le sort des pouilleux qui parviennent à survivre sans leur compassion larmoyante.
    C’est finalement ça qui m’interpellait: de cette mélopée enrobée de bons sentiments sucrés suintait l’aveu de ces cuistres du showbizness qu’ils ne supportent pas l’idée qu’il y ait des gens qui se passent très bien de leur train de vie fastueux et se permettent l’outrage de dédaigner leur commisération affectée.

  6. « près de deux tiers des Français (64%) jugent les dirigeants politiques «plutôt corrompus», selon un sondage Viavoice paru lundi dans Libération. Seuls 29% des sondés les jugent «plutôt honnêtes» (…) »

    Ce qui nous laisse 7 % de personnes n’ayant pas voté « plutôt ». M’étonnerait qu’un seul de ces 7 % n’ait pas eu d’idée sur la question ou les ait trouvés « très honnêtes ».

    7 % ça fait des coups d’éclat si le four est à la bonne température. 64 % d’échaudés et c’est une révolution.

  7. Demande de contact.

  8. Nous vivons des temps intéressants.

  9. a propos d’égalitarisme socialiste

    Il ne faut pas prendre leurs déclarations pour argent comptant ! Les socialistes sont les pires ennemis de l’égalitarisme ! Jospin a privatisé davantage que Baladur , Berégovoy a entrepris une politique de rigueur qui n a rien à envier à celle de Fillon ! Ils font toujours le contraire de ce qu’ils promettent malgré quelques concessions redistributives mais payées par les couches moyennes : vous et moi ! Pourquoi ? Mais mon cher Watson parce qu’ils sont la seconde carte de la finance mondialisée quand celle de la droite a été utilisée et usée jusqu’à la corde ! Vous imaginez vous Dray haux montres à 50000€ et Fabius le milliardaire , des partisans de l’égalité sociale ? Ils sont pires que les autres parce qu’ils mystifient davantage.

  10. errata il faut lire Dray l’homme aux….

  11. Nous sommes d’accord Bob, surtout avec Strauss Kahn érigé par les médias en candidat crédible et farouche opposant de Sarkozy. Le Happy jew contre le Happy few, on dirait une promotion pour les menus MacDo.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :