Publié par : bouteillealamer | juillet 24, 2010

Pour que la peur change de camp

senshi

En revenant du travail, j’ai bifurqué chez un armurier de Paris afin de rendre visite à un vendeur à l’entrain hors du commun. Il m’apprit que lui et un pote, venaient de se faire agresser à Paris à deux heures du matin, alors qu’ils rentraient murgés mais lucides. Six noirs les avaient mis en joue, depuis une voiture, avec un pistolet ; ça m’a rappelé le Liban mais en plus soft. Là bas on savait qu’on jouait à pile ou face sa chienne de vie pour une queue de poisson ; ça pouvait aussi rappeler Caracas où des employés de banque n’hésitent jamais à prévenir un petit sicaire dès qu’une petite sortie de flouze en dollars ou en euros est en vue.

Le flingue pointé à un mètre de lui, il se mit à rire en moquant le « 50 cents » en doudoune synthétique qui voulait l’intimider avec un jouet en plastoc, une copie du Beretta 9 millimètre, une copie qui tire de petites billes vertes en plastique. Il avait reconnu le modèle qu’il vend généralement aux enfants accompagnés de leur papa.

Un peu humiliés par leur prestation lamentable, les six agresseurs sont partis en trombe pour s’arrêter plus loin et les menacer, armés de barres à mine. L’armurier ouvrit son couteau pliant et le plaça dans la poche arrière de son futal, prêt à riposter en cas d’attaque. L’extrême détermination perceptible dans son comportement, inquiétait les doudouneux plus habitués à se faire la main sur un gars isolé. Ils ne surent comment réagir face à deux hommes qu’ils percevaient comme aguerris. Il faut les comprendre. Ils aiment bien passer pour des méchants. Ils aiment bien les victimes consentantes qui portent plainte au commissariat et rendent visite à leur psychiatre qui leur indiquera la voie de la résilience post-traumatique. Finir plantés sur un trottoir ne fait pas partie de leur programme. Ils attendent un minimum de sécurité de leur activité délictuelle. Aussi l’image-temps de leur ventre troué ou de leur poitrine d’où l’oxygène s’échappe comme d’une chambre à air, les liquéfia. Ils sentaient comme des borborygmes dans leurs intestins au moment de passer à l’action. Ils sentaient confusément la caresse de la Camarde.

Quinze minutes de palabres s’en suivirent pour expliquer qu’ils avaient besoin de cigarettes et d’argent, qu’ils faisaient ça parce qu’ils avaient souffert de l’esclavage en rendant visite au monument de l’île de Gorée, que les blancs, pas tous mais quand même, sont racistes, que si on leur donnait du travail, ils ne feraient chier personne…

Gardant la tête froide malgré les 2 grammes d’alcool dans le sang, le vendeur se répétait en boucle « il me touche, je l’égorge », et les invita à les suivre en voiture jusqu’au DAB salvateur, afin de les dépanner. Les six abrutis n’avaient plus que la croyance fiduciaire en la bonne foi des deux murgés pour masquer la déroute de leur micro-équipée.

La suite ? Et bien ils prirent leur voiture, roulèrent cinq minutes, mirent le clignotant à gauche et les semèrent.

On peut en tirer la leçon suivante. Si on est japonisant on peut se dire qu’il est nécessaire d’adopter un esprit Senshi 戦士 , si on est grec que la ruse d’Ulysse est toujours la meilleure, la ruse et l’entraînement.


Responses

  1. Armurier sympa, 6 blacks… Si je dis Paris 13ème je mets dans le 1000 ?

    Ca à marché avec des africains qui n’ont rien dans le crane, par contre avec des arabes et leurs « sens de l’honneur » de merde, je suis pas sur que ça n’aurai pas saigné un peu.
    Sinon faut être cinglé pour sortir sans quelques chose dans la poche ou à la ceinture.

  2. A.g,

    Non, ce n’est pas dans le XIIIe, pour la confrontation avec les maghrébins, il faut planter tout de suite, surtout ne pas se priver.

  3. @Alibekov: vous pourriez m’éclairer un peu sur le terme « Senshi »?

    • MBFR,

      Le terme senchi désigne communément au Japon, le guerrier ou le soldat. L’état d’esprit qui découle de ces individus lancés corps et âme dans leur discipline, est souvent évoqué dans les arts martiaux. Il insiste sur le côté décisif d’un engagement au moment du combat, se battre de toutes ses forces pour terrasser l’ennemi.

      • Merci pour la précision, je vois très bien ce à quoi vous faites allusion.

  4. Des armureries dans Paris intra-muros, il y en a plusieurs, le 12 éme, le 20 éme , le 7 éme et aussi le 2 éme, une des plus connue celle de la Bourse.

    Pour les CPF, quand ils sont seuls, leurs prendre le portable pour éviter qu’ ils appellent leurs cousins.

    Pour les bandes zoulous, la place d’ Italie est elle toujours d’ actualité mais Strasbourg-Saint-Denis c’est plus sûr.

    La bombe à poivre , c’est aussi trés efficace car un opinel c’est un peu court. Une dague à la D’Estaing peut être mais pas facile à mettre dans une poche même révolver.

    Dans une voiture, le manche de pioche et si on est chasseur, un 12 juxtaposé ou supperposé.

  5. Un peu hors sujet mais , il faut lire ce texte.

    Journal Koweitien : « On regrettera l’Europe »
    Un article lumineux ! qui serait qualifié d’extrême droite raciste, populiste, xénophobe, ethnocentrique et islamophobe s’il était écrit par un auteur occidental. Le koweïtien Ahmed Al-Sarraf dit sensiblement la même chose que Mark Steyn et Geert Wilders.

    ___________________

    L’Europe est parfois appelée le Vieux Continent, mais elle reste la mère de la civilisation moderne, le centre de la culture mondiale et l’incarnation de la conscience internationale. L’Europe, et surtout l’Europe occidentale, joue le rôle humaniste qui a fait sa réputation et combat le sous-développement en ouvrant grand les bras aux miséreux, aux maltraités et aux opposants pourchassés par des dictateurs.

    Quand elle défend son identité et sa façon de vivre, nous n’avons pas le droit de nous en offusquer. Elle ne fait que défendre la démocratie et les libertés individuelles contre une pensée religieuse, celle de l’islamisme. Il faut être objectif pour comprendre les réactions de colère des Européens face à « l’assaut culturel et humain » musulman.

    Au bout d’une ou deux générations, le monde entier, et le monde arabe en premier lieu, regrettera l’Europe telle qu’elle avait été jusque là. Celle-ci aura été transformée sous l’effet de l’immigration musulmane. Les Européens ont donc raison de s’inquiéter. Mettons-nous à leur place : dans les pays du Golfe, ne nous inquiétons-nous pas de l’influence exercée par les immigrés asiatiques sur nos propres modes de vie ?

    Les ghettos musulmans prolifèrent autour des grandes villes européennes, le voile s’y est banalisé, le niqab y progresse jour après jour et les mosquée y attirent plus de monde que les églises. Il y aurait quarante cinq millions de musulmans en Europe, ce qui ne serait pas si grave s’ils voulaient vraiment s’intégrer. Or beaucoup soutiennent le principe des attentats, les crimes d’honneurs sont courants et les femmes se voient souvent traitées par leurs familles comme si elles étaient encore dans leur pays d’origine.

    C’est effrayant de voir que ceux qui ont fui les dictatures politiques, militaires ou religieuses voudraient transformer l’Europe en quelque chose qui ressemblerait à ce à quoi ils cherchaient à échapper.

    Nous écrivons cela simplement afin de nous élever contre la victimisation qui accompagne la défense du droit des musulmans à vivre conformément à leurs convictions. Cela est d’autant plus inacceptable que nous-mêmes, dans notre propre pays, nous refusons à toutes les minorités, y compris aux Européens, de simplement respirer et ne cessons de vouloir leur imposer nos choix.

    Source : Ahmed Al-Sarraf, Al-Qabas, journal koweïtien

  6. Il manque un ‘t’ :

    ces fiottes ont une psychologie fragile et sonT aisément retournables

  7. Penser à l’après en choisissant son couteau.
    Pas trop grand ni trop agressif, un spyderco avec une lame intégralement crantée est difficilement justifiable pour le casse croute. Trop couteux et il tentera le flic même compréhensif en cas de contrôle, la confiscation sans poursuite étant la règle dans la rue.
    Evitez les automatiques mal nommés cran d’arrets qui ne s’ouvrent pas plus vite que les dernières productions avec un coup de pousse sur l’ergot de la lame, vous êtes condamnés d’avance.

  8. Mon choix est irrémédiablement basé sur les spyder.
    Lava, propre et discret, ou le Delica Emerson, un utilitaire pas cher et réellement façonné pour tous les usages, y compris les plus extrêmes. Pour moi c’est le meilleur.
    Choisir dans ce cas un manche vert ou violet pour lui apporter un capital sympathie. Expurgé du look « tactical », il paraît inoffensif.

    • J’arrive pas à accrocher sur les spyderco.
      Kershaw leek, jamais vu aussi rapide, un vrai scalpel.
      SOG aussi.
      Dans l’ordre de prix et de dimension du delica, benchmade osborn.
      Au dessus çà se justifie plus trop, trop cher.
      Tous avec revêtement, pas de reflet. Maintenant j’en ai tellement…
      Le nombre de blaireaux qui ricanent quand on les sorts; que j’ai envoyé paitre quand ils me le demandaient pour une tâche toute bête, en appuyant en plus sur leur absence quand ils seront en danger.

    • Au fait j’ai un truc a faire passer mais je peux pas le faire en clair, vous auriez un e-mail.

  9. Concernant un Benchmade, j’avais été déçu par le système de verrouillage un peu cheap, c’était un folder tactique, le premier du moins à être envisagé comme tel, avec manche couleur olive. Pour le reste, jamais testé encore.

    Pour la corres’ : bouteillealamer@live.com

  10. Chez BM, tout ce qui est une copie de la concurrence est à éviter. Par contre leur système AXIS, bien, sacré tranchant aussi.

  11. C’est du VG-10 ?

  12. Non.
    S30V pour le BM avec manche alu-avia, sandvik 14C28N pour le leek et manche acier 410 avec un super revêtement. Sog aegis pour le grand air, car pour le coup, lame superbe mais manche plastoc. Taille et style trop agressif pour la ville.
    Pas mal d’autres trucs en pliant ou fixe, AUS8 minimum ou tout ce qu’il y à au dessus.
    J’ai commencé avec du 440C d’industriel, gerber ou crkt, mais vous passez votre temps à l’affuter, je les garde pour bosser ou découper de merdes.
    Je vais voir le 154CM pour le prochain…

    Sinon une belle petite saloperie :
    Boker urban survival
    J’adore ce truc !

    Parenthèse, l’autodéfense et l’équipement personnel monte en puissance. L’hiver des bisousnours ?

  13. Le Boker Urban est effroyable, il a un look de scalpel fonctionnant au pétrole.

    Dans un autre genre, vous avez le Boker Subcom ultra plat avec sa petite tronche ramassée. Un must en matière de discrétion, mais il faut apprécier les lames courtes employées dans le Kali Silat et avoir une bonne connaissance des points vitaux.

    Et Cold Steel, vous aimez ? Marketing agressif hein !!

    Pour l’autodéfense, je ne sais pas réellement ou nous en somme au niveau de la courbe de consommation, mais j’essaye d’engager les sceptiques sur la voie de l’objet utilitaire avant même qu’ils envisagent l’aspect protection. Le préalable à l’utilisation extrême, découlant de l’habitude et de la familiarisation.

  14. Cold Steel, pas ma favorite

    Un T’lite.
    Le déploiement à la sortie de la poche avec l’ergot met normalement tout le monde d’accord sans aller plus loin. Impossible à dissimuler par contre et pas franchement le truc a sortir à la soirée de l’ambassadeur. Inexploitable en fait.
    Un spike aussi pour le fun, ultra leger
    Un tanto lame fixe. Meilleur qualité prix de la marque qui est trop chère pour ce qu’elle est.
    Toutes des promos d’ailleurs.
    Si je devais faire un choix : kershaw.
    En plus leur service client est au delà de la perfection.

    Sur l’urban survival, malgré un manche un poil trop court, la lame jaillit d’un coup de pouce. La forme est clairement étudiée pour faire des dégats. A l’inverse d’un T-lite, si sa taille permettrait de passer contrôle ou un jugement je me demande si son aspect peu dissuasif n’emmène pas a l’escalade en cas de confrontation.
    Maintenant est vous l’avez très bien souligné, l’attitude est prioritaire. Déjà se déplacer droit, sans fixer personnes mais le regard sur l’horizon, sans se presser ni se trainer, vous réduisez le taux de problèmes rencontrés.

    • Un Al-Mar

      • Pfiou, Monsieur a les moyens…

  15. Grandpas, vous aimez le prestige !

  16. L’ amour du bl ouvrage et puis autant utiliser un outil qui nous fait plaisir même pour un boulot dégradant.

  17. La difficulté n’est pas de trouver une bonne arme de défense. Le problème est d’avoir le réflexe (il faut acquérir les réflexes comme la conduite automobile). C’est là où tout se joue. Nos esprits (et les corps) n’ont absolument pas cette mentalité de « planter ».
    Alors certains diront « heureusement qu’on n’a pas ce mental! » Mais c’est une réflexion stupide : on voit bien dans votre histoire que celui qui est le plus préparé, votre ami armurier, est celui qui garde le mieux son sang-froid.

  18. Grandpas, la bombe à poivre c’est un peu limité : si vous êtes agressé par un motard par exemple, qui a un casque.
    Il y a un truc très bien pour ceux qui rechignent à « planter » c’est le poing électrique.

    • Certes mais le liquide salit quand même la visiére, il me semble qu’ une vision obsruée est un handicap pour l’ agresseur cequi oblige ce dernier à ouvrir cette dite visiére ce qui permet à l’ agressé d’ en mettre une dose au vilain « In the noze »; effet garanti!

      La laque est aussi efficace sur les contrevenants au teint halé au style  » caillera » ou « ziva »

      • Oui Grandpas mais l’idée, surtout pour une femme, est de ne pas faire trainer les choses. Il faut réussir un premier et unique geste suffisamment « définitif » et la bombe à poivre est trop aléatoire pour cela.

  19. Très bon le poing électrique, ne pas hésiter à prendre une puissance maxi, sinon la décharge ne diffuse pas assez fort. Visez l’aine ou les couilles pendant que l’agresseur se focalise sur le haut du corps.

  20. « Quand les chônin, jusqu’au plus bas dans leur classe, portent un sabre court il n’y a plus de querelles sous de futiles prétextes et tout se trouve dans l’ordre. S’il n’était permis en ce monde qu’aux militaires de porter un instrument tranchant, les hommes de petite taille seraient toujours maltraités par de plus grands, ayant pour eux la force. Comme les gens faisaient attention à cet objet terrible porté à la ceinture, on pouvait alors passer son chemin, tout seul, même par la nuit la plus obscure. » (I.Saikaku, Vie d’une amie de la volupté, Livre II, chap.2)

    Je suis toujours frappé par cette considération qui débute un chapitre d’un roman de 1686, roman dont l’auto-défense n’est vraiment pas le sujet… y avait-il dans le japon du XVII un mouvement visant à désarmer les gens ? Une société va vraiment très mal quand elle a perdu de vue de telles évidences.

  21. Oui, interdiction du port du wakizashi pour la population à partir de 1588. Seuls les samouraï bénéficiaient du privilège du Daïsho.

  22. Évidemment, allez parler de sabres japs dans un repaire de psychopathes à l’arme blanche^^

    Et un chônin, c’est comme un samouraï, alors ?

  23. Psychopathes ET sociopathes, Gil.
    Ne pas négliger l’aspect social des problèmes, c’est dans tous les journaux.

  24. Pour que la peur change vraiment de camp je ne vois qu’une seule vraie possibilité: la bombe atomique portable anti-personnel ziva QBT310. Qu’ils soient trois, douze, 54 ou 600, camouflée dans un portable que l’on délèguera avec d’autant plus de joie, oui de joie ! télécommande numérique kilométrage illimité: pressez deux touches, c’est carnaval dans la culotte! Effet coloré, sons et lumières – et pourquoi pas un brin de nettoyage en banlieue-, garantis ! Vous ne pourrez plus vous en passer ! Pour les recharges, voir la compagnie Bongo Bongo, Omar et fils, ristourne offerte gracieusement pour les francaouis…

  25. je songe à m’inscrire à la rentrée à un cours de krav maga mais je doute qu’ils veuillent un chibani de bientot ( très bientot , n’exagérons rien ) un demi siècle
    quoique….

    • Excellente idée et excellent test. Si le club vous refuse, ce sont des charlots.
      Si vous êtes en bonne forme, sans contre-indication de santé (pbm cardiaque, arthrite naissante…), consciencieux dans le respect des règles, y’a aucune raison.
      A eux d’adapter le niveau dans l’esprit réellement sportif, à savoir vous faire progresser par le dépassement sans vous mettre en danger.
      Pas se mettre en valeur par un moyen déguisé en pulvérisant autrui avec le sport pour alibi comme c’est parfois le cas chez les monos.
      Maintenant, c’est pas non plus du scrabble, si vous partez de zéro sans n’avoir jamais bougé ou « ramassé » un peu, çà risque de surprendre.

      • allons allons l’ami !
        on peut dire qu’en futur demi centenaire j’ai déjà vécu des surprises
        pas toujours physiques
        mais bon
        ma dernière inscription dans une salle c’était dans un cercle d’escrimeur
        j’ai tenu tête
        comme tous les vieux j’étais vicelard dans mes reculades

    • Monsieur Kobus,
      à propos de vos souhaits de pratiquer le KravMaga : j’ai trouvé pas trop loin de chez moi,(région parisienne, ouest) un spécialiste de KravMaga qui donne évidemment des cours mais qui fait aussi des stages mensuels ou des cours particuliers pour ceux qui habitent loin ou qui ne peuvent suivre un cours hebdomadaire.
      C’est un pro et intelligent ce qui ne gâche rien. Il pourra sans problème vous entraîner et vous donner quelques notions, que vous soyez âgé ou pas n’a pas d’importance, l’adaptation est à la base de ce « sport » de combat.
      Si vous souhaitez en savoir plus, contactez moi avec mon adresse de blog.

  26. Les Anciens, je n’aime pas le terme vieux.
    Après je ne préjuge de rien.
    Je mets juste en garde.
    Respectueusement.

  27. J’hallucine vous êtes tous armés !

    Hum hum. En fin de compte, il faut que l’on régresse comme eux.

    • C’est moi qui hallucine maintenant! En quoi le fait d’être tous armés est-il une régression?! De la part d’un pseudo comme D’Artagnan en plus… C’est un énorme progrès et espoir pour une mentalité franchouille que de réaliser que la légitime défense n’est pas un crime ou un délit mais un devoir moral et une obligation aujourd’hui!

      • En quoi le fait d’être tous armés est-il une régression?

        Il y a une corrélation entre le nombre d’armes en circulation et le nombre d’homicides. Faites une comparaison entre la France et les Etats-Unis et vous verrez.

      • Vous gagnez un point sur le fait que se balader sans armes n’est pas digne d’un d’Artagnan.

        Vous avez raison sur le fait que cela peut être assez intimidant « pour que la peur change de camp ».
        Vous avez raison sur le fait que même si ce n’était pas le cas, le fait que nos racailles nous croient armés serait assez utile « pour que la peur change de camp ».

        Mais à choisir, je préfère un bonne stratégie de reconquête du territoire mi-officielle mi-officieuse, plutôt qu’un gain occasionnel, lequel dernier peut, cela dit, constituer une première étape.

        Ce qui permet à nos chères racailles d’être individuellement plus agressives que nous n’est pas, pour l’essentiel, je pense, lié au fait qu’ils seraient armés ou plus déterminés. Il m’a semblé que tout cela tient en premier au laxisme de l’Etat. Si nous ne pouvons pas obtenir d’un Etat dépassé qu’il s’affermisse, nous pouvons toutefois obtenir le même laxisme. Voilà ce qui serait une bonne politique :
        -la bonne solution serait d’obtenir des services de police et de gendarmerie qu’ils cessent d’enquêter quand les victimes sont nos chères racailles et ceux qui les soutiennent – si vous voyez ce que je veux dire (ou de freiner très fortement les procédures). De fait, ils se concentreraient au maximum sur les affaires dont les victimes sont des Blancs, et en même temps créeraient par compensation un regain de crimes et délits contre nos chère racailles, du fait du laxisme dans leur répression ;
        -il serait également nécessaire de scinder les quartiers de détenus dans les prisons sur un mode ethnique, de manière à ce que des Blancs incarcérés n’aient pas à subir une sorte de lynchage en prison. Je pense que bien argumentée, cette dernière revendication pourrait assez aisément être obtenue (en présentant cela sous la forme d’une pacification plus élevée dans les prisons).

  28. mais moi j’aime bien le terme vieux
    mes enfants aussi  » papa avec ton chapeau t’as l’air d’un vieux juif »
    on se fait aussi des ouiquendes brocante
    à dénicher des vieux trucs
    et on a abandonné une maison presque neuve pour un vieux truc ( autant vous dire qu’on a dû chercher longtemps parce qu’avec la passion de la modernitude et de l’extrème hygiène y a pas grand chose qui a résisté à la pioche du démolisseur )
    ceci dit je vais me préparer pour la rentrée ; rameur régime cardiotraining
    arrêt du vin rouge ( pour le ouiquie on verra)
    motivation exacerbée par le visionage intensif de « karaté kid » et autres « street fighter »

    • « vieux juif » c’est plutôt flatteur, si vos enfants visaient par là des gens qui s’habillent excellemment à l’européenne contrairement à d’autres.

      • @ dartagnan
        oui européens nous sommes encore
        collectivement je veux dire
        vous moi le passant dans la rue le mec de plus de 50ans celui qui ne se résoud pas à se vétir en survète de pokémon ni en casquette « paul ricard  » ou  » paul ricoeur  »
        pareil pour les godasses
        une bonne paire de derbies (faudrait dire aux rédactrices de magasines de mode féminine ce qu’est un derbie visiblement les chéries manquent de vocabulaire …..enfin…..pas seulement) vaudra toujours mieux que ces incroyables pompes pointues du bout genre « force de vente » que les jeunes costard-cravatte en nylon arborent avec délice
        ou alors des ghillies
        ou des richelieus
        mais bon
        j’aime me nipper en clochard
        en clochard mittel europa
        fringues classiques mais fatiguées/ air hébétté /absence d’after shave ( beuark ! la puanteur chimique !)
        ça permet de garder son quand à soi dans la foule

  29. « Il y a une corrélation entre le nombre d’armes en circulation et le nombre d’homicides. Faites une comparaison entre la France et les Etats-Unis et vous verrez. »

    Vous n’êtes pas assez précis, Sébastien : la plupart des homicides aux USA sont délimités entre gangs rivaux, entre malfrats; les honnêtes gens, eux, sont en sécurité dans leurs villes et rues (j’ai pu l’expérimenter à diverses reprises)
    En France, les homicides concernent le citoyen lambda ou …les policiers qui se font tirer dessus sans possibilité légitime de répondre.

  30. les honnêtes gens, eux, sont en sécurité dans leurs villes et rues (j’ai pu l’expérimenter à diverses reprises)

    Admettons. Dans ce cas, pourquoi auraient-ils besoin d’armes à feu ? Parce que c’est la tradition ?

    • Yes sir! Vous avez tout compris! Le port d’armes est le 2ème amendement de la Constitution américaine. Toucher au port d’armes c’est toucher à la Constitution c’est toucher aux droits fondamentaux et à la liberté. Inenvisageable (même si c’est « envisagé » par des fous furieux)

  31. d’Artagnan : « plutôt qu’un gain occasionnel,  »
    Il s’agit de beaucoup plus que d’un gain occasionnel, la plupart du temps il s’agit de votre vie.

    Il s’agit donc de retrouver (si tant est qu’on l’ait jamais eu en France) un esprit, un mental préparé à penser que la vie (et la nôtre, d’abord) est le premier de nos droits et devoirs et qu’il faut la sauvegarder et la protéger envers et contre tout et tous. Il faut donc, civils et militaires, acquérir dès le plus jeune âge cet esprit de légitime défense et c’est le terme de « légitime » qu’il faut remettre à l’honneur ou au gout du jour. Cela devrait faire partie de toute éducation digne de ce nom.

    A propos de vos solutions (intéressantes bien sûr) : le simple fait de parler de problème d’immigration ou de diversité dans les prisons et d’envisager de la part de nos policiers (pour certains, peut être jouable) et de nos gendarmes (là, laissez tomber, les gendarmes sont des militaires donc des fonctionnaires avec l’esprit qui va avec, malheureusement) quelque action larvée en faveur de blancs vous discréditera de facto.

    • @Crevette
      Ah, cela suppose évidemment un pays dont le mental a fortement évolué.
      Mais ce n’est pas impossible. Le récent sondage sur la déchéance de la nationalité est tout de même très très positif. Je ne pense pas que le peuple français fera machine arrière.

  32. Sébastien, il n’y a en fait PAS de corrélation entre les armes en circulation et le nombre de meurtres.Ca c’est qu’aime faire croire ceux qui vous vendent le bienfait du désarmement mais qui ont un homme en arme comme chauffeur ou devant leur domicile. Sans parler de leurs lieux de travail…

    La Suisse à un nombre de foyer armés le plus élevés au monde et ce n’est pourtant un champ de tir a ciel ouvert.
    Pour la France, la majorité des homicides le sont dans le cadre… familial ! Et oui.

    D’ailleurs dans le nombre d’homicide que vous citez, pour les USA notament, ce chiffre inclus les défenses légitimes et les actions des services de police, ce qui n’est pas exactement un problème.
    Et recherchez rapidement les états ou le taux de crime est le plus élevé c’est certainement pas le Vermont, législation la plus permissive.
    Allez j’ai cherché pour vous :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Open_carry_in_the_United_States

    Et crime par état :

    http://en.wikipedia.org/wiki/File:US_Violent_Crime_2004.svg

    Par contre, essayer de trouver une carte avec le taux de mixité raciale et faites la superposition, juste pour voir…
    Allez cadeau :

    http://www.censusscope.org/us/map_common_race.html

    Et croyez bien que je me fout fondamentalement que le criminel soit blanc ou noir ou jaune, je suis racialiste pas raciste

    @ Dartagnan

    C’est surtout pour ne PAS être comme eux.
    Ne pas avoir a adopter leur langage, leurs attitudes leurs codes vestimentaires, leurs médiocrités pour avoir la paix. Cette espèce de mimétisme contaminant qui sévit chez ados de banlieue par exemple qui n’est qu’une soumission dissimulée.
    Vous ne régressez pas, vous retrouvez une attitude que toute celles que l’on a ajoutées et qui nous séparent d’eux ont progressivement effacée.
    Ce n’est pas la même chose.

  33. http://www.guncontrol.ca/francais/F/faitsdecesrev10.pdf

    Voyez le premier tableau. Plus le pourcentage de ménages possédant des armes augmente, plus le taux d’homicides s’élève. La Suisse est moins bien placée que la France. Ce n’est pas une question de races mais bien de disponibilité des armes à feu. Maintenant, pensez ce que vous voulez.

    • Mouhahaha ! Avec des statistiques comme celle là vous devez vraiment bosser au cnrs. Du même niveau que les contrôles au faciès.

      Ouais !!! Les suisses sont vachement devant comparativement à la facilité d’accès aux armes ! Au moins 0,8/100 000 !!!
      Et je suis sur et certain que cette étude ne répertorie que les armes civiles occultant celles données à TOUS dans le cadre de la réserve civile.
      On apprends aussi que quel qu’un qui veut vraiment en finir avec la vie, pas celui qui va faire chier les urgences pour sa huitième tentative, choisit une arme plutôt que le train que l’on voit arriver, les médicament ou l’on peut être découvert et avoir l’estomac lavé, ou l’indigestion de brocolis nettement plus aléatoire. Particulièrement ceux que l’on désoriente a tour de bras a coup de pub, d’éduc’ nat’, de Loft storie et de socialisme obligatoire, les jeunes.

      Le deuxieme tableau ! Enorme aussi !
      L’isolement du grand nord, les animaux hostiles, l’alcool et les stups, l’absence de Police rien a voir dans le fait que les gars règlent leurs différents ou se font sauter la cafetière a coup de flingue. Non, non.

      Ce que je vois moi c’est que les pays adoptant une politique de mixité civilisationnelle sont plus exposés.
      Ce que je vois c’est que la croix rouge est obligé de prendre en compte les suicides ou les accident actes individuels dans ses démonstrations mais n’abordent pas du tout les effets de la présence d’une population armées sur la sécurité générale ou la croissance.
      D’ailleurs ce que je vois c’est que les pays où les armes sont disponnibles dans votre tableau sont les plus prolifiques. Norvège, usa, finlande, suisse, pas vraiment des pays pauvres. Pas de relation sans doute.

      Mais bon l’Onu, horrible organisation fasciste, dans son rapport de 1998 «Enquête internationale sur la réglementation des armes à feu » montre qu’il n’y a pas de rapport entre le nombre d’armes disponibles et le taux de mortalité par armes à feu. Rien a voir avec la croix rouge qui envoie ses gars se faire égorger pour donner a des gens qui nous détestent, nettement plus sérieux.

  34. Avez-vous remarqué que les Américains sont nettement plus polis que les Français ?

    C’est normal : un pays de gens armés est un pays de gens polis. On ne traite pas d’enculé un inconnu susceptible d’avoir un pistolet chargé sur lui.

  35. « On ne traite pas d’enculé un inconnu susceptible d’avoir un pistolet chargé sur lui. »

    « fuck » est quasiment devenu une ponctuation chez les américains …

    • Au Sud, p*tain ou p*tain cong le sont depuis un bail.

      • Et un bail de mosquée hein, de l’emphytéotique à 99 ans.

      • Ouep, je dis pas que c’est un mal hein, les gros mots sont le sel de la langue, je disais juste que je n’ai pas l’impression que les américains et leur fuck attitude soient plus polis que ces putain de merdes de franchouillards.

      • Reste poli, putain cong.

  36. Fuck et fuck YOU, ça n’a rien à voir.

    Au demeurant, non, fuck n’est pas devenu une ponctuation chez les Américains. Seulement chez une catégorie d’Américains. Et ça n’est pas particulièrement bien vu par la population dans son ensemble.

    D’ailleurs, la plupart des blogs, sites de médias, etc, interdisent explicitement l’usage des jurons dans leurs commentaires. Ce n’est le cas d’aucun site français. La notion même de juron est désormais pratiquement incompréhensible à la plupart des Français. Juron ? Quécéksa ?

  37. Oui enfin ils se traitent quand même très facilement « d’enculeur de mamans », ce qui n’est pas une insulte évidente à placer dans le reste du globe.

    Y aurait-il une certaine symétrie avec le « nik ta mère » ancestral de leurs ennemis jurés ?
    Inceste mis à part (la petite touche endogame?) c’est marrant cette obsession de la mater…

    • Il faut dire que pour faire sortir quelqu’un de ses gonds l’insulte a la mere est souvent indiquee. C’est a ce jour le moyen – verbal tout du moins – le plus fiable que je connaisse pour mettre quelqu’un hors de lui.

      • Ouais mais c’est tout petit, c’est bas. S’en prendre directement à la personne visée est quand même plus honorifique.

  38. Allez petit tableau comparatif des insultes traditionnelles liées à la mère :

    US : « mother fucker »
    Tu souilles les mères.

    FR : « fils de pute »
    Ta mère est souillée.

    Arabes : « nique ta mère »
    Tu souilles toi-même ta propre mère.

    Ils sont forts ces arabes.

    • je porte plainte

    • @ babouche
      à l’indjonction « nique ta mère ! » toujours répondre « la tienne est un meilleur coup »

  39. Bonsoir,

    J’ai parcouru ce blog avec attention.

    Permettez moi cette réflexion :

    Chacun sait que ce pays est fini, qu’il n’y aura pas de réaction en 2012, que la dégradation se fera lentement mais surement.

    Il en va de l’intérêt de tous de s’unir et de jouer du réseau plutôt que de bloger sempiternellement ou de s’expatrier individuellement.

    Je pose donc la question : qu’avez vous mis en place comme structure réseau et d’entraide ?

    L’armée des ombres est à mettre en place, un réseau souterrain soudé quitte à viser une expatriation collective.

    Sinon c’est la mort lente, individuelle et disgracieuse.

    Je pose donc la question.

    Cordialement.

  40. Salut Diaz,

    Pour créer un réseau d’entraide il faut une doctrine commune et des intérêts croisés. Ce qui semble difficile au vu des multiples courants de pensée présents dans la réacosphère.

    Il y a deux possibilités.

    La première est d’ordre brutal. Un truc grave se passe, un peuple se fédère autour d’un projet lui permettant de survivre. C’est le cas des juifs ayant réchappé au Génocide, et des Tutsis qui ont suivi des cours de lobbying auprès d’instances israéliennes, spécialisées dans le chantage politique.
    Il faut alors une doctrine, une reconnaissance internationale, et une diaspora prête à mettre la main au portefeuille pour soutenir le projet, ce qui est généralement facile.

    La seconde est d’ordre progressive. Un peuple disparait par lente substitution de population. Il n’y a donc aucun moyen de parler d’anéantissement, puisque vous ne pouvez définir un type particulier. Il reste seulement la possibilité de se regrouper par communauté fermée pour échapper au grand brassage, trouver un dénominateur commun susceptible de créer une cohérence au rassemblement. Blancs ? Chrétiens ? Français d’hexagone ? Républicains ? Laïques ? Anti racailles ? Peuple élu au suffrage universel ?

    Le réseau d’entraide française à l’étranger existe de fait, les gens se fédèrent entre nationaux, mais difficile de forcer le communautarisme, ce n’est pas inclus dans le logiciel français fourni à l’achat.

    A.G. parlait de ces fameuses multiplications des courants de l’Islam, pour le rendre insaisissable. Nous pourrions nous en inspirer. Des gens sur une même ligne globale, mais impossibles à fédérer autour du fameux « Extrême Droite » généralement employé pour les disqualifier.

    L’objectif serait de reprendre possession de notre destin en manipulant, défonçant nos ennemis, intégrant les postes clés d’autres nations (banque, politique, médias), tout en suscitant la pitié et la crainte. Est-ce réalisable ?

  41. Bonsoir,

    Votre réponse est viable. Disons que d’un point du vue rationnel elle l’est.

    La véritable raison de cet état de fait est le mépris de soi. Et pourquoi ? Par manque de spiritualité et donc de foi.

    Une minorité convaincue pèse bien plus qu’une majorité faible.

    On peut dès lors concevoir une communauté reliée en effet dans un même combat, mais surtout par une spiritualité commune.

    Personne n’en parle. Il n’existe que des réactionnaires nostalgiques s’appuyant sur des poncifs philosophiques du passé quand il faut réinventer l’occident spirituellement.

    Mais tout commence par une alliance.
    Les choses vont se calmer d’ici 2 ans.
    Je « peux » faire en sorte qu’elles se calment, indirectement du moins.

    Il y a des niveaux de conscience qui ne sont pas perceptibles par tous. Il ne faut pas prendre les faits au sens littéral du terme. Des forces imperceptibles agissent.

    D’ici là s’organiser en réseau, proposer une alternative solidaire, l’occident en a vu d’autre, vous verrez qu’une main tranchante et ferme peut faire place nette quand elle est bien guidée.

    Finalement l’occident n’attend que cela. Car inconsciemment il sait qu’il meurt.

    Alors allons y pour la grande unification. Rien ne peut s’opposer à cela. Qu’y a t il à perdre ? Sinon son déshonneur.

    Les ennemis ne sont forts que des faiblesses qu’on leur laissent.

    Regardez : le politiquement correct vient de sauter « par hasard ».

    Ca ne vous interpelle pas, ce hasard ?

    L’occident retournera à la violence, il ne peut en être autrement. La mort à petit feu ne se fera pas.

    Et si le communautarisme français existe, du mois, il a existé, il y a 60 ans.

  42. Bonsoir Diaz,

    « Mais tout commence par une alliance.
    Les choses vont se calmer d’ici 2 ans.
    Je « peux » faire en sorte qu’elles se calment, indirectement du moins.

    Parlez-vous généralement des élections et du vote interdit, permettant de calmer les choses provisoirement en 2012 ? ou êtes vous capable à titre personnel que les choses se calment, par je ne sais quel prodige ou contacts ?

    Il y a des niveaux de conscience qui ne sont pas perceptibles par tous. Il ne faut pas prendre les faits au sens littéral du terme. Des forces imperceptibles agissent ».

    Là vous m’intriguez. Vous faites allusion au registre religieux ou à la mystique F.M. ?

  43. Rien de religieux. Quant aux FM, ils sont les initiateurs de cette époque multiculturelle, dérrière leur rideau il n’y a rien de probant, c’est un rideau de fumée. Eux aussi sont « dirigés », je pense qu’ils ne se contrôlent même pas, qu’ils n’ont pas conscience de ce qu’ils ont mis en place et que cela va se retourner contre eux, car si l’Europe s’embrasent, ils sautent avec.

    Dites vous bien que ce système mondial lancé à pleine vitesse ne maitrise rien ou presque, que les « hommes de pouvoir » sont bien souvent le jouet d’influence qui les dépassent parcequ’elles ne sont pas sur ce plan « terrestre ».

    Je connais donc quelqu’un qui « travaille » à désamorcer la bombe au niveau adéquat ce qui est loin d’être évident comme tout travail de déminage et je ne sais si elle pourra et aura la force de le faire tant le plan mis en place est maléfique et que les forces en face sont puissantes.

    Dites vous que je suis rationnel et pragmatique et rien d’autre.

    Voilà pourquoi si chacun part de son côté en pliant bagages à l’avance, surtout les gens valables, c’est peut être rater une mince occasion mais réelle, maintenant je peux comprendre clairement. Et dans ce cas autant se regrouper pour survivre et échanger entre gens de valeur, je ne vois pas d’autre issue.

    A+

  44. Bonsoir Diaz,

    Votre proposition est intéressante. Je souhaitais juste lever un pan de mystère sur vos exemples, qui donnent l’impression de ne pouvoir être compris que par les initiés disposant de la clef de décryptage adéquate.

    N’hésitez pas à nous faire part de vos intuitions ou volontés de projets, l’échange est propice à l’émergence de concepts et qui sait, à une armée des ombres.

  45. Monastères cisterciens.

  46. Si vous avez la clef Robert, faites moi signe, je pige que dalle.

    Je pensais à un vague rapport avec les Crop Circle…

    • Monastères cisterciens : réseau non étatique, transnational, de communautés auto-constituées, se référant à une règle commune, indépendantes du pouvoir politique, ayant leur autonomie mais organisées en « mères » et en « filles », réparties à travers toute l’Europe, entretenant des liens entre elles, hiérarchiques ou non, avec des moines passant de l’une à l’autre, numériquement très marginales par rapport aux populations alentour, ayant laissé des chefs-d’oeuvre architecturaux encore debout à ce jour, 900 ans après, inspirés par une esthétique commune mais reflétant le style propre de leur pays, destinées à cultiver et transmettre une foi et une civilisation ayant déjà un ou deux millénaires, ayant bâti leurs propres cités, avec demeures fortifiées, lieux de culte, lieux d’étude, lieux de travail pour assurer la subsistance (champs, granges, ateliers, rivière), développement d’activités économiques pré-industrielles, recrutement très sélectif (les moines devaient être nobles), financement par les seigneurs du lieu, organisation hiérarchisée avec une classe d’ouvriers qui « n’avaient pas voix au chapitre » et faisaient parfois grève (les convers), une classe supérieure de moines voués à la prière et devant aussi (en principe) travailler, un mode de direction assez proche de celui des sociétés anonymes contemporaines (« PDG » ayant un pouvoir important, mais tempéré par un « conseil d’administration » délibérant et votant (les fameuses voix au chapitre), intégration harmonieuse dans le paysage au niveau esthétique et fonctionnel, le tout fonctionnant en autarcie, dans un environnement sinon hostile, du moins distinct, dans le but de transmettre un trésor pour l’éternité, avec des horizons temporels non définissables, sans se soucier des vicissitudes extérieures.

  47. « Dites vous que je suis rationnel et pragmatique et rien d’autre. »

    Putain moi qui croyais que j’étais défoncé ce soir…

  48. Bah ouai, ça m’est arrivé aussi quand on m’a raconté certaines histoires et que j’ai assisté à certaines choses et puis ça passe après, déconditionnement de l’éducation, ce n’est pas aisé.

    Et là dessus, vous casser pas, pas de secte ou mouvement pseudo ésotérique, il y a seulement certaines personnes qui sont plus éveillées que d’autres (Je n’en suis pas d’ailleurs, un peu quand même) mais quand on voit des gens autodétruire leur civilisation, on se dit qu’il y a bien quelque chose dérrière, à minima.

    Pour ce qui est du pratique, et puisque je ne suis pas optimiste et que j’essais d’être réaliste, rien ne vaut le concret et l’action.

    Je propose donc de remplacer le temps à poster des commentaires sur divers sites ce qui occupe mais ne change pas la donne, partant du principe qu’on ne change pas les gens, de constituer un réseau. Ce pays se communautarisant, il est normal que nous le fassions aussi efficacement que les autres sinon plus étant donné l’apartheid contre les identitaires.

    j’attends 2012 au cas où car sait on jamais la majorité silencieuse peut révéler des surprises et, si rien ne change, le Londre du 21 ème sciècle est bien la Suisse, curieux d’ailleurs…

    Il me semble que bien organisé, en échangeant des infos, des « plans » et ses relations pour améliorer le quotidien, cela relève des « détails » qui ne sont pas négligeables. Si chacun met une partie de son temps dans un réseau sousterrain, on avancera plus vite. Il m’est d’ailleurs avis qu’on se bat plus efficacement contre ce genre de système de l’intérieur et masqué que de l’extérieur en utilisant la bien pensance plutôt que de s’y coller frontalement.

    Ensuite évidemment on peut étendre la chose à des « coups de main » pour ceux qui rencontreraient des pbs avec la diversité pas éduquée ou autres bourgeois bien pensants, Nietzsche n’étant pas passé par hasard un retournement des valeurs est simple à opérer.

    C’est ce qui me semble le plus efficace.

    J’ajoute enfin que pas un des protagoniste prenant le pb n’a de solution pertinente et n’en comprend la source. Tant que l’Occident n’aura pas régler son rapport au spirituel, son rationalisme le tuera lentement mais surement.

    Moralité, on commence quand vous voulez, si l’idée vous parle, si vous avez des suggestions, je suis preneur.

    A modéliser mais ce ne sera pas le plus difficile.

    Bonne nuit et bon courage.

    • « Le Londres du 21 ème siècle est bien la Suisse. »

      Pourriez-vous préciser votre pensée, Diaz ? Merci.

  49. Diaz, donnez-nous juste un exemple des choses « étranges » auxquelles vous avez assisté, même légèrement modifié afin de protéger vos sources. Franchement tout ceci m’intrigue, et je ne pense pas être le seul.

    Sinon je viens de constater que certains allogènes semblent avoir une longueur d’avance sur ce que vous proposez, et cela se présente en terme d’occupation du territoire (clin d’œil à A.G qui comprendra). Un café/restaurant portugais installé depuis 30 ans dans ma ville bien comme il faut, vient soudainement de se transformer en couscoussière bar à chicha. Pareil pour une boulangerie et deux cabines à quebabs, apparues comme par un enchantement oriental. J’ai l’impression d’assister à une lente colonisation de la ville voisine, dont une bonne partie de la population vit des aides sociales et du trafic de drogue. Cela ressemble à s’y méprendre à une entreprise de blanchiment. Quelqu’un aurait l’amabilité de me dire que je fantasme ?

    • L’hypothèse du blanchiment est tout à fait plausible. Les commerces où l’on paye en liquide sont très pratiques pour cela. Dans une rue de ma connaissance largement occupée par des commerces arabes, un commerçant algérien m’a désigné un kebab dont il assurait qu’il était lié au trafic de drogue. Un jour, mon interlocuteur a vu sa boutique à lui brûler. D’après les pompiers, le feu est parti d’un réfrigérateur.

      Depuis, le gars doit être le seul commerçant en France à débrancher son frigo le soir. Il a aussi fait poser un rideau de fer. Il se demande si quelqu’un ne voulait pas récupérer l’emplacement.

      Dans la même rue, il y a plusieurs boucheries hallal. Certaines ont beaucoup de clients. Mais il y en a une, très grande, où il n’y a presque personne. Cela n’empêche pas un personnel inutile de rester sur place toute la journée. Les bouchers passent le temps à boire des cafés à la terrasse du bistrot voisin.

      C’est probablement la faute à Bush, à la crise du capitalisme, etc.

      • Robert, entre vos histoires d’envahisseurs et les aventures paranormales de DIAZ, je sens que je vais passer une mauvaise nuit…

  50. Rien d’étonnnant puisque l’administration veut cela. Deux épiceries de mon quartier tenus par des pakistanais et Sri lankais. Ils parlent à peine français, l’écrivent encore moins. D’où facilité et aide administrative évidente. Or, quand on sait combien rapporte ce genre de commerce bien placé dans une grande ville et le taux de chomâge français, on comprend l’anglosaxonisation et le mépris de l’octoctone, mais ce n’est pas neuf, ce qui est nouveau c’est l’accélération du processus.
    ++++++++++++++++
    Un exemple simple : j’étais dans une pièce chez une amie, on y dormait mal, ambiance lourde. Un jour nous discutons, j’expose le fait et elle me répond que c’est la seule pièce qu’elle ne peut ranger et où elle n’ouvre jamais les volets. Je propose de l’assainir et là, à l’instant où vous prononcez ce mot, sans aucun courant d’air, vous tombe d’une étagère situé à 1 mètre et sous vos pieds un objet stable. Et ça fait un blanc terrible parceque chacun « sait » que ce n’est pas un hasard.
    Ce qui veut dire qu’il y a quelque chose qui vous écoute, qui vous voit et qui se manifeste s’il le veut.
    Et donc rationnellement on se dit que oui, il y a « des choses » qui gravitent et, à mon avis, pas forcément des meilleures, ce qui laisse mal à l’aise.
    Voilà un « petit  » exemple, qui quand on relit la bio de Jung explique des phénomènes.
    Décuplez ça puissance 1000 et, effectivement on peut en déduire que, collectivement, il y aurait des choses similaires qui peuvent influer.
    Fin du café comptoir et bonne nuit zen à vous.

  51. « Je propose de l’assainir et là, à l’instant où vous prononcez ce mot, sans aucun courant d’air, vous tombe d’une étagère situé à 1 mètre et sous vos pieds un objet stable. Et ça fait un blanc terrible parceque chacun « sait » que ce n’est pas un hasard. »

    Ha ouais…quand même…donc c’est pas mes médocs…

  52. Waouh, DIAZ qu’est-ce que vous prenez ? j’en veux double dose !!

  53. Diaz,
    la matérialité du formica, sa profondeur, donne le vertige, il faut découper un mauvais oeil dans du papier et le coller au plafond puis, dénudé, ricaner en jetant des cailloux de divers calibres sur les volets fernés.

  54. Je n’y comprends plus rien. Pourquoi parlez-vous des monastères cisterciens?!

  55. J’avais pas vu!
    C’est intéressant ce qui se dit ici.
    J’aimerais bien avoir les codes.

    • Carine, je crois qu’il faut fumer des herbes douteuses pour « avoir les codes ». J’hésite.

  56. A part métaphysicer sur les phénomène paranormaux, ce qui, j’en conviens, peut être extrèmement intéressant, on se la monte cette milice ou on suit la petite mort.

    Je ne vous apprends rien si je vous dis que la guerre civile a déjà commencée depuis long, faudrait peut être passer à l’action.

    Quand vous voulez.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :