Publié par : bouteillealamer | septembre 28, 2010

La Racailleparade ou le viol collectif de Marianne

Je suis tombé par hasard sur cette vidéo de la techno parade qui s’est tenue samedi 25 septembre à Paris, « sans le moindre incident ». Sur le rush non officiel, celui qui présente une blanche en sous-tifs, poursuivie et pelotée en pleine rue par une cinquantaine de noirs et d’arabes, devant des teufeurs inertes, la formule « sans le moindre incident » prend un autre sens.

La portée de cette image extraite d’une séquence enregistrée sur portable est magistrale, sans aucune limite temporelle, je pense à la citation de Roland Barthes « l’être de la photographie n’est pas de représenter mais de remémorer ».

Cette séquence vidéo de fin d’un monde pourrait largement figurer dans une monographie complète de la France des origines à nos jours, illustrant la bascule d’une civilisation, entre les années 1980 et 2050. Imaginons un seul instant ce que penserait de ces images un Français du XVIIIe ou du XIXe siècle, de ce Paris d’aujourd’hui, Place de la Bastille qui plus est, au centre de son identité.

Cette fille agrippée par la meute, échappant de justesse à la tournante, est l’illustration sociologique irréfutable de ce que la France est devenue, une Marianne salie, souillée et submergée par la barbarie souriante, il suffit de voir les happy faces de la capture d’écran pour s’en convaincre.

Notre seuil de tolérance est sans limites assignées. Les ratonnades festives qui accompagnent chaque fiesta dans Paris sont devenues la norme, du CPE à la Foire du Trône, le scénario se répète inlassablement : des groupes de Jeunes agressent avec une violence inouïe des proies isolées, blanches la plupart du temps. Blanches parce que présumées bourgeoises. Blanches comme les oies. Blanches parce que vulnérables. Comme dans les pays en guerre ou soumis à une brutalisation structurelle, les plus lucides apprennent à vivre avec, les autres se feront inlassablement peloter par les troupes, par accomodement ou simple refus d’admettre l’évidence. Le monde est violent par nature, l’être humain est passablement corrompu. Cette femme littéralement mise à poil et subissant des attouchements de jeunes Africains hilares, ne semble pas émouvoir les médias et les associations de vertu. Nous comprenons aisément ce silence gêné, similaire à celui d’un VRP pris en flagrant délit de publicité mensongère. Le produit n’est en rien conforme à la réclame, la Pépite de la Nation à venir est un caillou merdeux qu’il convient de cacher sous le paillasson. Comme à son habitude, SOS Racisme sera plus préoccupé par la récupération nauséabonde (Trademark) de l’événement que par les actes qui, comme l’Argent, n’ont pas d’odeurs, ni de couleurs.

Le plus révoltant n’est peut-être pas la violence elle-même, mais la profonde stupidité bovine des organisateurs de la teuf, qui ont cru possible d’atténuer l’évènement à l’aide de slogans fédérateurs du type « Mieux vivre ensemble » et pourquoi pas « jouissons sans entraves ».

Ces gens n’ont toujours pas compris à quoi ils avaient affaire mais ils en vivent, voici la parfaite illustration du délire touchant le monde de la fête subventionnée, de la fête d’Etat conçue par les communicants socialistes de la mairie de Paris, mélange de déni de réalité et de mensonge calculé à la subvention près, quitte à ce que cette image soit éternelle afin que leur spectacle continue et qu’il n’y ait plus que le spectacle d’un Etat institué de barbarie.


Responses

  1. Pour que la masse comprenne, il faut que le choc de la réalité soit suffisamment violent et répétitif; à cette seule condition la barrière mentale installée par l’idéologie droidlomiste sera renversée. Et à ce moment, tout le monde comprendra d’un coup, même si bien sûr les gens continueront à se déterminer différemment; mais au moins se détermineront-ils par rapport à la réalité, non par rapport à un fantasme.

    Pour le moment, on sent un frémissement dans la mesure où certains sujets commencent à être abordés par les gros medias. A ce propos, c’est le seul intérêt de l’affaire des Roms: on force les gens à parler de ce dont il ne faut pas parler…

  2. Dans les vidéo de la Technoparade filmées depuis des balcons (en particulier une de 2009), càd d’assez haut, il y a quelque chose de frappant, d’ailleurs noté par un commentatteur de Fdesouche: on se croirait dans la savane africaine, un troupeau de gazelles (les Blancs) servant de proies aux lions (les cpf) qui les traversent de part en part. Comme je lis actuellement pas mal de trucs sur l’évolution et la génétique, avec beaucoup de remarques qui comparent les comportements homme/animal, je trouve que ces images surplombantes sont aussi un symbole magnifique de l’évolution de la France.

  3. Justement PPP, je me demandais si cela était encore suffisant. On en parle mais le discours politique de change pas. Hier chez Calvi, on a eu le droit au « relents nauséabonds » sortis par Manuel Valls et aux cris d’orfraie de Caroline Fourest concernant la question Rom instrumentalisée par l’UMP, pour faire croire qu’il est encore un parti de droite.

    J’ai honnêtement eu l’impression que pour un politique français, l’incarnation du peuple est étroitement liée à la figure de l’étranger ou du métèque. Il lui est impossible de se figurer que la France, c’est encore 70% de blancs pauvres ou de la classe moyenne inférieure. A quoi bon monopoliser le débat sur le bien être d’une population parasite qui représente 0,0001% des habitants de ce pays ? Qu’en avons-nous à foutre ?

    Pour les ratonnades festives, je suis encore dubitatif, le verrou a du mal à sauter. On parle encore sur les blogs électro des risques à médiatiser un problème qui « ferait le jeu de l’extrême droite », alors que ces couillons se sont fait démolir la gueule en premières lignes. De plus, regardez la vidéo, la blanchette qui se fait tripoter n’a pas vraiment l’air de d’avoir conscience de ce qui lui arrive, elle marche tranquillement suivie par 50 CPF, aucun geste d’agressivité de sa part, de colère, ou de rejet. Il est même probable qu’elle minimise à terme cette expérience (qui relève juridiquement de l’agression sexuelle) en parlant d’amusante plaisanterie.

    Rien ne changera tant qu’un parti politique ne donnera l’autorisation aux Français d’envisager l’autodéfense comme une nécessité. L’admettre équivaudrait à l’effondrement provisoire de la puissance régalienne, mais si le feu vert est donné, tout le process de préparation psychologique relayé par les médias, fera au moins émerger une minorité prête à en découdre, qui règlera le problème en un tour de manche à pioche. Il suffirait de 300 mecs (même moins) motivés et entrainés pour démolir la racaille et l’empêcher définitivement de nuire.

  4. La même porterait plainte si un supérieur ou un collègue avait l’audace de lui pincer les seins avec un sourire lubrique, c’est tout le problème, je crois

  5. Ali, j’ai pensé la même chose que vous en regardant Fourest et Vals hier, leur seule préoccupation concerne le sort des CPF et ce qu’on doit faire pour eux (en gros consacrer toujours plus de moyens). Fourest a même trouvé le moyen de plaider l’éradication du patriarcat pour gommer les facteurs ‘culturels’ de la sur-délinquance des sahéliens.

    La jeune femme agressée sur la video ne semble pas être plus génée que ça, je parierai qu’elle prendrait la défense de ces oustitis si on leur cognait dessus, ça m’est arrivé d’ailleurs, on se retrouve un peu con lorsque qu’une victime supposée prend le parti de ses agresseurs. Factuellement j’en ai conclu qu’elle préférait être malmenée par ces CPF que de voir quelqu’un les « stigmatiser ».

    Faire de la publicité sur de tels évènement a un impact assez faible, montrez cette vidéo à un bobo il n’y verra qu’un chahut bon-enfant sans conséquence.
    Ce qui est grave pour nous ne l’est pas pour eux et inversement. Racontez leur qu’un vieux a parlé de sale race comme dans l’affaire Galinier et là pardon, ils montent tous au créneau en hurlant.

    Autre exemple:
    —————————-
    Despointes avait été mis en examen début mars 2009 à la suite de propos tenus dans un reportage diffusé par Canal+ et intitulé « Les derniers maîtres de la Martinique ». Ce blanc créole, descendant de colons, affirmait entre autres « vouloir préserver sa race ».
    Dans ses réquisitions le représentant du ministère public a demandé au tribunal de condamner le prévenu à un an de prison avec sursis, une mise à l’épreuve et la construction d’ici deux ans d’un mémorial consacré aux victimes de l’esclavage.
    ——————
    Notez que Despointes n’a fait que répondre à des questions.

  6. « Fourest a même trouvé le moyen de plaider l’éradication du patriarcat pour gommer les facteurs ‘culturels’ de la sur-délinquance des sahéliens ».

    La parfaite illustration du socialisme colonisateur, Jules Ferry à l’œuvre, éradiquant les différences culturelles pour aboutir non plus au Français mais à l’homme moderne : le shemal.

    « Ce blanc créole, descendant de colons, affirmait entre autres « vouloir préserver sa race ».

    Oui par contre la même réponse venant de Césaire et vous avez immédiatement une salve d’applaudissements suivie d’une subvention pour un spectacle pyrotechnique.

    • Un shemal, des shameaux ?

      • Un connard,des connauds?

  7. il n y a pas 36 solutions : stopper l immigration et cogner sur les crapules racistes . Mais des anars au FN personne ne s engagera à le faire . Parce que tous acceptent le système tel qu’il est , le capitalisme ! Tout découle de ce système : l esclavage salarié , la crise du logement des services publics , la crise financière , la concurrence mondialisée , les délocalisations et l immigration, lA destruction des nations , la concentration européenne économique et politique , l’intox mondiale des masses , la préparations des futures guerres par le condominium américano israélien.

  8. Vous avez raison dans un sens Ali, l’impact est nul, du moins en surface, et l’effet aurait été le même si la fille avait effectivement été violée debout devant tout le monde.

    Mais dans la tête de nos petits teuffeurs ça se complique de plus en plus. Le même logiciel produit toujours le même discours certes, mais le cpu est à présent sollicité au maximum, on va droit au reboot. Vous avez d’ailleurs peut être remarqué le paradoxe suivant: parlez leur franchement comme vous le faites sur votre blog et ils crient au fascisme, parlez leur écossais et vous serez reçu avec les mêmes cris, dans l’autre sens. Signe évident d’un conflit intérieur fort. Et même si l’idéologie dominante l’emporte encore, la balance est en train de se renverser sous le poids des faits, lentement mais sûrement.

    Il est donc selon moi utile et important de continuer à entretenir ces archives du réel français au 21e siècle. Continuer d’alimenter le fond en documents audiovisuels, répondre à cet appel de Dantec qui enjoignait les individus éveillés à utiliser les derniers outils technologiques à disposition pour faire de chacun un œil grand ouvert sur la réalité. Il faut foutre la barbarie en mode repeat sur tous leurs écrans jusqu’à ce que les moutons connaissent le film par cœur.

    Au sujet du contenu même de la vidéo, j’ai été fasciné par la focalisation de l’attention de blanchette sur son sac à main au détriment de son propre corps. Incroyable symbole de l’européenne moderne et plus encore de cette France qui s’accroche inexorablement à sa boîte de maquillage idéologique quitte à finir à poil dans le caniveau.

    • MBFR,

      Oui, j’ai vu de l’écossais sur un de leurs sites, l’intervention provenait sans doute d’un lecteur de FDS, c’était très crédible, un peu de discours social PS, quelques recommandations sur la discrétion afin de ne pas gâcher la fête, du genre « Faudrait interdire tout propos qui entâche de la moindre manière la technoparade et faire comme si rien ne s’était passsé ».

      Ces interventions déguisées sont extrêmement perverses, elles provoquent des vagues de panique dans les blogs de gauche, qui s’accompagnent souvent d’un warning (on nous signale que notre lien a été repris par des blogs d’extrême droite), en brouillant leur capacité à différencier les vrais commentaires des faux (moi même je m’y perds). Il n’y a rien de plus efficace pour faire passer un message, que de le livrer à l’envers avec tout le grotesque du discours gauchiste poussé à son paroxysme. Qu’il soit publié, ou que l’espace des commentaires finisse fermé, l’avantage est en notre faveur.

  9. Fascinant. Terrifiant. Et dégoutant. Et tellement réel.

  10. Un grand bravo pour votre article…..
    Même pas besoin d’en rajouter !
    Bien à vous.
    Louve Déterminée
    (nouvelle blogueuse à encourager….)

  11. Ali, j’avais l’intention d’écrire plus ou moins la même chose en utilisant la même image, ce soir après le boulot, mais tu l’as déjà fait.

    • Tiens c’est marrant Paracelse, Memento m’a dit la même chose après lecture de l’article, il faut croire que l’épisode est suffisamment lourd pour engager une thérapie collective.

  12. Ali, souviens toi de Delanoë poignardé par un enturbanné bas du front et visiblement homophobe, criant, « la nuit blanche doit continuer, c’est notre victoire »

  13. […] La Racailleparade ou le viol collectif de Marianne […]

  14. Seigneur, jusqu’où descendra-t-on ?

  15.  » Seigneur, jusqu’où descendra-t-on ?  »

    À la cave pour une tournante, apparemment.

    • Ahah !

  16. Quand je vois ça j’ai envie de tuer, mais pour de vrai.

    • N’hésite pas:tue-toi!!

  17. Fille du peuple, votre site est vide ?

    Voir et revoir soudain l’été dernier. Un pédé poursuivi jusqu’au faîte d’une colline par des portoricains surexcités qui en veulent au pédé de les corrompre avec son pognon, ils crient, les vuvuzuelas de l’époque hurlent, un vrai carnaval, Elisabeth Taylor effondrée suit, elle sait ce qui va arriver, soudain, un ancien temple en ruines, alors le pédé disparaît sous les corps, on l’ensevelit, on le dépouille puis on le bouffe cru, moitié Dionysos moitié péquin dépecé. Il y avait de cela dans la jeune femme, dans cette scène, juste une virtualité mais cette virtualité donnait envie de vomir

  18. un blanc, on peut lui demander de se tenir correctement, on le doit même… il doit se guérir du « racisme », du « sexisme », de la « violence »….. zeo tolérance…….. mais un Noir… un Nègre….? de quel droit lui imposer nos normes civilisatrices et castratrices ? de quel droit lui faire renier ses racines ? de quel droit le faire sortir de sa barbarie ? le nègre est-il seulement capable de cela ?… derrière ces « renoncements » se pointe le « racisme civilisationnel » des bobos et autres degauches : le nègre est un singe, et on ne peut pas exiger de lui ce que l’on exige du blanc. mais évidemment, ma version hardcore (la Vérité), ils ne l’admettraient jamais. quoi, « eux » ? « racistes « ?

    Bref : je demande une nouvelle Terreur.

    • Toi,et bcp visiblement sur ce site,n’êtes que de pauvres,mais de taille,FILS DE PUTE

  19. « et revoir soudain l’été dernier »

    oui, ce film est incroyable. la scène finale insoutenable.

  20. Mankiewicz, il disait vers la fin de sa vie, je ne suis pas certain que mes films trouveraient aujourd’hui un public, c’était sous Reagan

  21. Le cinéma américain 50’s est effectivement génial, c’est-à-dire pas matable par les crasseux « libéraux » coco(snifff) dégénérés. Putain je cause comme un antisémite, je suis désolé 😦

    • « Comme un antisémite? »Espèce de merde

  22. Le cinéma américain s’adressait aux adultes tout simplement

  23. C’est terrible à dire mais hier une personne me disait que si l’issue de la Guerre avait été autre, cela n’arriverait pas.

    Quelle horreur! Mieux vaut encore les immigrés que la Wehrmacht!

    Voyez-vous où mène ce genre de discours?… Dans 50 ans, je crains qu’il ne se soit répandu…

  24. Ah bon, je lui conseille de visionner Requiem pour un massacre, il verra à l’oeuvre la grande civilisation aryenne du Troisième Reich, sinon je ne vois pas bien le sens d’une telle alternative, les immigrés ou la Wehrmacht ? Quel rapport ?

  25. Ali, votre article aurait été vraiment complet si vous aviez visionné cette seconde version des faits.

    1 minute et 38 secondes

    -Il semblerait que la Marianne violée l’ait un peu cherché. Dans cette vidéo, nous voyons Marianne faisant front devant le fascisme sarkozyste incarné par les CRS avec ses nichons à l’air, ensuite les sans-culottes numides l’aggripent comme pour lui dire qu’il fait mieux vivre dans l’entrejambe de la Diversité qu’au milieu des boucliers de plastique et matraques téléscopiques.

    2 minutes et 27 secondes

    Une fois à terre, la Marianne se fait relever par deux jeunes et beaux étalons arabes. Je vois tout de suite la superbe technique de drague, regardez bien, ils sont même deux au début à essayer de la porter.

    2 minutes et 32 secondes

    Mais il n’en reste qu’un à la fin, emportant sa jolie Sabines loin du tumulte guerrier.

    Incontestablement la scène la plus magnifique de ce début de 21ème siècle. Dieu que j’aurais aimé être à la place du chevalier parvenu et emporter la caucasienne blessée dans mes bras pour la performer de mon sarce un peu plus tard.

    Je le dis souvent autour de moi, la racaille et les flics sont des complices naturels. Pour cette petite bousculade, nous avons peut-être eu une union benetton.

  26. « La racaille et les flics sont des complices naturels », quelle audace Sidi, vous en avez d’autres comme ça ?

  27. Je peux vous raconter quelques anecdotes à ce sujet.

  28. Merci Sidi pour ce complément d’enquête.
    Vous remarquerez que depuis l’épisode du Noctilien, les Réacs sont très prudents quant à la pertinence des solidarités ethniques. Ici tout le monde a eu conscience que cette petite bobo avait très certainement mérité son pelotage, mais s’agit-il bien de la même personne ?

    J’ai l’impression que la couleur du soutif diffère d’une vidéo à l’autre…

  29. Vous croyez quoi Sidi, que c’est Zorro la maison Poulaga ?

  30. D’une, les flics empêchent objectivement les honnètes citoyens de se faire justice eux-mêmes.

    Ils sont complice de la racaille et plus particulièrement de la racaille immigré qui, dans ce pays pacifiée, constitue l’unique agent de violence sociale.

    De deux, les flics touchent de la part des caïds. A Marseille, j’ai déjà constaté que les agents laissaient faire le trafic devant eux.

    De trois, ma propre expérience et celle d’un de mes amis avec les flics, toujours prompet à séléctionner celui qu’ils vont embarquer en GAV sur des critères grotesque tels que le flagrant délit de violence où l’intention de la donner.

    Effectivement, quand vous répondez à une bande de racailles hostiles par des coups de pieds dans la tête, cela vous place de facto dans le giron répressif de la voletaille.

    Flics = racailles

  31. « Ils sont complice de la racaille et plus particulièrement de la racaille immigré qui, dans ce pays pacifiée, constitue l’unique agent de violence sociale. »

    C’est évident, d’ailleurs le chômage est du à la racaille immigrée, les dépressions et suicides de salariés incapables de boxer leurs supérieurs aussi, tous les homicides sont dus aux immigrés, tous les incestes se passent dans les familles immigrées, quand un type latte sa femme et ses gosses, c’est aussi un immigré, tous les alcoolos et défoncés sont des immigrés, l’addiction aux psychotropes divers est aussi un complot immigro-islamiste, la féminisation délirante des professions médicales et enseignantes est aussi une conjuration menée depuis Alger ou Rabat, etc.

    Les flics assurent l’ordre public avec les moyens mis à leur disposition, ils n’ont pas la charge de produire un monde parfait, ils font avec la délinquance comme avec le milieu, ils interviennent quand ça déborde, c’est ça leur job, celui des politiques c’est d’assurer l’ordre public via des lois, des directives et des moyens, visiblement ils manquent à leur devoir

    Aux USA, les armes sont en vente libre, résultat elles servent aux perdants radicaux pour faire un carton sur des anonymes de passage, aux gangs pour imposer la terreur dans leurs quartiers, aux miliciens pour jouer les citoyens responsables le WE en allant en famille tirer dans la campagne, à la mafia pour recouvrir les créances, rarement on voit des armes servir à l’auto-défense

  32. Incroyable seconde vidéo, merci Sidi en effet. Cependant je tiens à apporter ce que je pense avoir relevé correctement:

    1 – La fille qui se fout à moitié à poil devant les CRS semble bien être celle qui a bénéficié d’un cours gratuit de danse africaine(cheveux longs foncés, jean, sac noir (! qu’elle pose devant elle avant d’accomplir son acte citoyen et qui ressemble beaucoup à celui de la première vidéo) et peau très blanche)

    2 – La fille qui se fait porter à ~2:35 n’est selon moi pas la même! Regardez bien: peau mate(!), et surtout haut noir alors que la fille devant les CRS arrive avec un haut très clair, gris je crois.

    Pour ce qui est de la couleur du soutif je vois quelque chose dans les tons clairs, légèrement violacés, ce qui n’est pas contradictoire avec la première vidéo.

    « Incontestablement la scène la plus magnifique de ce début de 21ème siècle. »: oui, il y a beaucoup/trop de symboles (politiques, sociaux, historiques, sociétaux) réunis au même endroit au même moment.

  33. Dans mon film il y aurait Kouchner débarquant avec un sac de riz à Mogadiscio puis la séquence des légionnaires jetant de la jeep une femme jeune et dévêtue à un parterre de fanatiques rugissants qui s’apprêtent à la dépecer, en insert un snuff movie tourné par des commandos italiens sur la meilleure manière d’achever un blessé avec cruauté comme on arrange un sanglier puis faux-raccord sur des corps de GI traînés par les djihadistes somaliens suivi du départ précipité de la glorieuse armée US avec final sur Clinton et Lewinski, c’est bien aussi côté symbolique

  34. « rarement on voit des armes servir à l’auto-défense »

    Faux. Faux. Faux.
    L’astuce c’est qu’une fusillade dans une entreprise par un « raciste » fera 5 une de JT mais mamie qui allume son cambrioleur d’après la castle doctrine -pour faire simple t’as quelqu’un chez toi que t’as pas invité, hostile, tu le shoote- vous en entendrez jamais parler.
    Le taux de criminalité rapporté à la facilité d’accession aux armes -Licence pour le port oui/non, délais d’observations avant obtention, classe III autorisé ou non etc…- est suffisamment parlant.
    Tiens : vite fait bien fait

    http://www.cnsnews.com/news/article/75359

    Les villes qui ont nagées pour le coup a contre courant, c’est a dire obligation de faire preuve de possession d’une arme pour installation, le taux de criminalité a chuté. Celui du cambriolage est tombé a zéro. Zéro.
    C’est un peu l’arnaque des anti armes quand ils annoncent le nombre de mort par armes a feu aux Us. Ils incluent l’usage dans le cadre légal d’armes possédées légalement.
    Et çà c’est pas la même.

  35. « Votre commentaire est en attente de validation. »

    C’est nouveau çà…

  36. Ag, mon idée à moi ce serait que la délinquance a chuté aux States parce que le nombre de prisonniers a doublé et le neighborough américain ne ressemble pas à la discrète indifférence des voisins français, le type regarde ton gazon millimétré mais aussi si on n’entre pas chez toi en ton absence

    • Veille communautaire, affirmatif.
      Nombre de prisonniers doublés, faux. Faillite des prisons privées par abandon de financement publique (Kalifornie mais avant louisiane, et beaucoup dans le sud-est ou l’industrie s’était développée les prisons relevant des sherifs et donc du financement des municipalités plus exposées) et bricolage légal pour libération des détenus.

  37. @Memento

    En parlant de violence sociale, je voulais surtout parler de la petite délinquance des « wesh » qui pourrit la vie de tout le monde au quotidien.

    Sur la libre vente des armes aux Etats-Unis, vous avez raison de souligner qu’il ne s’agit que d’un paravent populiste, qu’elle ne sert strictement à rien dans certains états dont la législation ferait passer la France pour un pays laxiste avec ses René Galinier et consorts.

    C’est d’ailleurs sur le thème du monopole de l’exercice de la violence que commence le trop méconnu Felon.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Felon_(film)

    Ajoutons à ça que dans les mouvances d’extrême droite américaine, l’ennemi prioritaire à abattre reste le gouvernement fédéral.

  38. Kill a nigger a day
    Keeps bestiality away

    Kill a muslim a day
    Keeps shariah law away

    On y viendra.

    • Ce que je jette dans mes chiottes est plus digne que toi

  39. Sidi, entre nous, la petite délinquance des wesh n’est devenue visible médiatiquement qu’après qu’elle s’est déployée à Paris même, ces types pourrissent la vie de tous les banlieusards depuis belle lurette et ils ne font pas de distinction de couleur et de religion

    « Ajoutons à ça que dans les mouvances d’extrême droite américaine, l’ennemi prioritaire à abattre reste le gouvernement fédéral. »

    Timothy Mc Veigh l’a amplement démontré

  40. J’ai lu ce post quelques heures plus tôt et je voulais répondre une connerie comme quoi cette gonze était une salope ou que ces gusses n’avaient rien à voir avec l’Islam.

    Et puis, je viens de me faire voler mon portable par deux petits enculés à casquette, balayette et coups de poing à l’appui. Dans une rue bondée de Toulouse. Deux arabes. Je suis moi-même arabe. Je suis encore un peu saoûl et c’est sans doute la seule raison pour laquelle je poste ce commentaire, mais crevons ces raclures putain, crevons-les. J’ai honte, deux putains de gringalets par derrière, le premier qui lance une milice je le rejoins.

    Merde.

    • Servietsky, je ne me souviens plus dans quel bouquin de Quignard, il raconte l’humiliation d’être à la merci d’un connard (qu’il soit un ou deux, trois, dix importe peu) un peu plus fort que soi, qui frappe, dépouille, prend et s’en va indifférent, c’est le retour à la loi des primates dans le velours de la civilisation. Celui qui en garde la rancune, ne peut plus jamais être cool (c’est aussi un des tournants de la pensée d’Hannah Arendt qui s’était faite explosée la tronche et le sac à New-York)

    • Et tu es Arabe toi-même? Incapable de faire la part des choses? Pauvre merde.

  41. Servietsky,

    L’un n’empêche pas l’autre.
    Cette gonz est probablement une demeurée, ces cpf sont des voleurs pour différentes raisons croisées (le laxisme des « Doigts de l’Homme » est probablement un truc pas adapté à leur culture), la première étant que l’Europe refuse de les supprimer physiquement au moindre écart, et que la foule qui vous entourait n’a pas jugé bon de les poursuivre pour les lyncher à 300 contre 2.

    Je vous rejoins, la milice est aujourd’hui la seule solution envisageable, je ne parle pas de reconquista mais de pacification. Ecrabouillons-les et envoyons les frais de nettoyage de la voirie aux parents. Vous verrez que tout rentrera dans l’ordre très vite malgré les injonctions graduées de Bruxelles. De toute façon, quel crédit apporter aux menaces proférées par une incontinente ?

    • Ah,pardon,c’était de l’humour! Je vous avais presque pris au sérieux,mais là c’est tellement bête et répugnant que je comprends enfin que c’était du second degré et que vous êtes,somme toute,humains.Ouf!

  42. C’est une chanson pour vous Raoul :

    • Merci pour cette charmante vidéo.J’aime beaucoup Fernandel.
      Vous avez de l’humour,c’est déjà ça.Mais vraiment, je pense que c’est vous qui ne comprenez rien à la vie,avec votre pensée binaire,simplissime:les bons d’un côté, les basanés de l’autre.Pensée qu’on voudrait croire d’un autre temps…

      • on n’a pas dit les basanés , on a dit les délinquants
        quand à savoir pourquoi il y a une forte prédominance de délinquants au sein des basanés , je pense qu’il va falloir que vous planchiez dessus
        j’ai dit « que vous planchiez » pas « que vous chiez »
        au boulot
        on ramasse les copies dans 30 minutes

  43. Cher Raoul, il est bon qu’un homme de gauche se perde dans les parages, moins qu’il arrive en insultant tout un chacun, mais c’est le propre de l’homme de gauche de se penser supérieur (moralement et intellectuellement) à la moyenne du genre humain. Je n’ai jamais pensé, vécu ou écrit un truc dans le genre les blancs sont bons, les autres sont mauvais. Si vous aviez lu l’article de Bobar (et je ne suis pas Bobar, 1024 posts en témoignent sans compter les commentaires), véritablement, et non avec des œillères idéologiques, vous auriez pu saisir son propos que je résume très simplement : le racisme et la violence sont très largement partagés dans le monde, continuer à crier sur tous les toits que les afro-maghrébins sont des bons sauvages et que les blancs en général et les français en particulier sont des salauds de colonisateurs n’aboutira qu’à une chose : élever le seuil de tolérance face à des actes plus ou moins barbares ou plus ou moins dégradants quand ils seront commis par des afro-maghrébins. Ce qui ne veut pas dire que tous les afro-maghrébins sont des violeurs, des voleurs ou des barbares mais simplement que la majorité des délinquants en est issue et qu’il serait temps de réprimer leurs actes comme ils le méritent. Ce que vise Bobar, c’est un aveuglement des pontes de la gauche, des médias et de l’Etat toujours vent debout pour dénoncer un crime raciste chez les blancs (donc qui implique non seulement le criminel mais aussi l’ensemble des institutions, du passé du pays concerné et du peuple dit de souche) et toujours profil bas dans le cas contraire.

    Ainsi le meurtre de marchands sénégalais par un militant de Casa Pound en Italie est un crime raciste qui implique l’ensemble des militants de ce mouvement voire l’Italie de Berlusconi toute entière mais le fait qu’un maghrébin mitraille des passants à Liège du haut d’un toit ne l’est absolument pas, de même que les viols en série de femmes européennes par un africain. Si le gang des barbares n’avait pas torturé et assassiné un juif, mais un blanc sans qualité, je suis certain qu’on aurait titré sur la dérive des cités et qu’on aurait réclamé toujours plus de moyens et d’écoute. Il y a une chose très simple à faire Raoul, traiter les gens de la même manière et réprimer les délits de la même façon, un crime est un crime, point barre. Un homme est un homme. Aux dernières nouvelles, maîtriser ses pulsions est le premier pas de la civilisation. Vous m’expliquerez en quoi un africain ou un maghrébin en seraient dispensés de part leur nature. Pour ce qui est d’éradiquer les discriminations et le racisme je crains que les moyens de coercition qu’il faudrait employer pour réussir ne conduisent droit à un Etat totalitaire mais cet horizon n’a jamais fait trembler aucun homme de gauche.

    • Quel admirable pédagogue vous faites, mon cher MM. ^^

      Quel temps perdu malheureusement.

      • Rien à voir mais votre Iranien préféré Dariush Shayegan vient de sortir un nouveau livre « La conscience métisse » où il poursuit les réflexions qu’il a commencées il y a vingt ans et dont on trouve une partie dans un de ces ouvrages que vous aviez chroniqués « La lumière vient de l’Occident ».

  44. Je concède un point:mon arrivée a été plutôt véhémente.Je venais tout juste de prendre connaissance de la discussion et mon effarement, joint à un état de légère ébriété,ont rendu mes propos quelque peu excessifs.Pour le reste,non, je ne me pense supérieur à personne,ni à vous,ni aux Africains,ni aux Maghrébins.Votre pensée reste binaire:gauche,droite.Je ne m’inscris pas dans ce cadre.Pour moi, très simplement,vous tenez un discours banalement raciste,c’est-à-dire que vous substituez à toute autre explication celle de l’origine ethnique.C’est ça qui me semble d’un autre âge:chasse aux sorcières,bouc-émissaire et cie…Blâmer l’intolérance,le fanatisme,oui,mais de tout bord.La violence n’est pas liée à la « race »mais à de multiples facteurs .Cette violence,d’ailleurs,vous êtes plusieurs à la prôner ici,ce qui est le signe très clair de votre vision extrémiste.Ce qui s’appelle résoudre le problème en supprimant l’énoncé.

  45. J’ajoute que vous choisissez bien vos exemples et les images que vous présentez.Une foule de Noirs et d’Arabes violente,bien sûr!Ce qu’il y a c’est que c’est une foule!Sitôt qu’on est plus de quatre on est une bande de cons disait le père Brassens(pas dans vos références, j’imagine).Voyez les tribunes de supporters et ce sont très majoritairement,n’est-ce pas?,des jeunes d’une couleur irréprochable.
    C’est Hank qui a raison.Perte de temps.

  46. Merci Hank, je rédige justement, outre mes activités pédagogiques usuelles, autre chose que des posts, c’est un peu harassant, je dois dire.

    « Pour moi, très simplement, vous tenez un discours banalement raciste, c’est-à-dire que vous substituez à toute autre explication celle de l’origine ethnique. »

    Donc pour vous, et je souligne, pour vous, si vous avez décidé qu’une personne tient un discours raciste, cette personne est raciste. Vous êtes qui, Raoul ? La Congrégation du saint Office antiraciste à vous tout seul, vous fulminez des dogmes du haut d’un Magistère Humanitaire, vous disposez de votre petite Inquisition pour la venue du Bien dans la cave ou le grenier ? C’est tout cela qui fait de vous un homme de gauche, vous avez un tribunal à la place du coeur et de la raison.

    1/ Je n’ai pas écrit ce texte 2/ Ni Bobar ni moi-même ne substituons l’origine « ethnique » (je vous rappelle qu’africain ou maghrébin est une simple mention géographique, on l’écrit pour aller vite et non pour rédiger un traité d’anthropologie) à d’autres explications mais nous ne l’excluons pas, a priori si on entend par ethnie autre chose qu’une couleur de peau donc un taux de mélanine.

    Pour conclure Raoul, ni Bobar, ni moi-même n’avons introduit le facteur racial, au sens propre du terme, dans la législation et la politique françaises. Nous le devons à la dialectique entre le Front National et les associations antiracistes, aux lois mémorielles étayées par la menace qu’aurait fait planer la secte négationniste sur notre mémoire nationale et à Monsieur Sarkozy ou Descoings qui identifient les « minorités visibles », objets de la discrimination positive, par leur couleur de peau complétée ou non par leurs noms et prénoms déclarés exotiques. Ce ne sont ni Bobar, ni moi-même qui avons pris des ministres parce qu’elles étaient femmes et d’origine africaine ou maghrébine, faisant fi de leurs compétences particulières, donc dans une logique racialiste évidente (et quelque gendrifiée)

  47. Pour finir(car,après tout, je ne suis pas vraiment à ma place ici; je vais oublier ce lieu de haine):Vous me reprochez de porter des accusations vous concernant, mais je vous rappelle tout de même qu’aucune de mes vives réactions n’étaient en réponse à l’un de vos posts.Je m’en suis pris aux discours très agressifs et aux incitations à la violence.Je cite:

    « crevons ces putains de raclures »;
    « Ecrabouillons-les et envoyons les frais de nettoyage de la voirie aux parents. »
    « Quand je vois ça j’ai envie de tuer, mais pour de vrai. »
    « Kill a nigger a day
    Keeps bestiality away

    Kill a muslim a day
    Keeps shariah law away

    On y viendra. »

    A vomir

    Ce ne sont pas des mots de vous,mais vous avez réagi à mon indignation.N’est-ce pas parce que vous cautionnez ces propos?

    • A tous,

      Ou êtes vous partis le trouver ce spécimen ? sur le forum des Libénautes ?

      Raoul,

      Votre indignation surjouée, vos petites postures d’ado emmerdant papa sont convenues, et le bon sens m’autorise à penser que vos 19 ou 20 ans ont été forgés par le festivisme obscène des prêtres du numérique HD, votre sens critique ramolli par les marionnettes des Guignols, cadavres en mousse de la fausse subversion aux relents de 1988, année de la Première Guerre d’Irak, dont vous auriez gobé tous les concepts fumeux de « Liberté » et de Démocratie », pour peu que vous fûtes arrivé sur terre à cette époque.

      Vomissez autant que vous pouvez mes propos, mais à l’image des foutriquets un peu gauches dont vous accumulez déjà toutes les tares, je vous vois déjà baissant les yeux, quand vos skinheads basanés s’en prendront à une gamine dans un train de banlieue.

      Memento et moi-même ignorons s’il existe un gène de la violence, si le degré de mélanine est susceptible de créer une réaction chimique de l’irresponsabilité par moins 5 degrés ; et croyez le ou non, nous n’en avons cure. Ce dont nous sommes certains en revanche, c’est que le discours victimaire et paternaliste proféré par les gens de votre espèce, (appelons les socio-libertaires), a fini par créer une spécificité de la délinquance chez certains noirs et arabes, rendant hypothétique leur adhésion au pacte républicain.
      Vous êtes en ce sens le meilleur allié de la droite nationale, puisque que vous avez ralenti de manière exponentielle, les capacités d’intégration d’une population déjà fragilisée par la perte de points de repères inhérente à toute immigration. Vous êtes la cause, nous sommes la conséquence.

      Nous ne considérons pas tous les noirs et les arabes comme des délinquants, mais vous considérez tous les noirs et les arabes comme des victimes dépourvues de libre arbitre, des poupées mal dégrossies et sans âme en somme, qu’il convient d’éduquer et de représenter. Vous êtes le salaud Raoul, pas nous. Votre grille idéologique vous empêche de comprendre nos propos, ils vous suffirait pourtant d’inverser le nuancier chromatique pour vous ranger de notre côté : Malik Oussekine tué par des Head Bones ? A mort les fachos !! Jean-Claude Irvoa assassiné par des Africains ? Connais pas…
      Vous êtes le petit gardien de la Colline Empoisonnée, vous dissimulez tandis quenous souhaitons fuir ce centre de torture pour témoigner.

      Mon texte date de septembre 2010 Raoul. Regardez le visage de la France un an et demi plus tard. Il n’y a que vous pour fantasmer sur un état policier permanent, xénophobe et menant une traque impitoyable à l’encontre des CPF. La vérité c’est que la baisse drastique des effectifs de flics, oblige désormais les gens à s’organiser en comité de vigilance pour limiter les intrusions aux domiciles, les vols à la tire, les dégradations de véhicules. Les magistrats sont plus occupés à sanctionner les forces de l’ordre pour un PV modifié à l’arrache, qu’un délinquant mineur multirécidiviste jouissant d’une prise en charge absolue des frais de justice et de traduction. Le voilà votre Paradis Droit de l’Hommiste Raoul, vous l’avez voulu et maintenant vous refusez d’en assumer la laideur.

      Alors continuez à mener votre bataille de principe contre le danger de labêtimmonde du web, Jouez les Guevara du 2.0 pendant que de petites gens resteront les victimes silencieuses de vos protégés, afin de ne pas troubler votre sommeil.

  48. Raoul, je ne cautionne pas ses propos et je n’aime pas les mots et phrases qui font masse. Mais je suis pour la liberté d’expression et je fais une différence entre un défoulement verbal et des actes.

    En ce qui concerne les paroles, il faudrait trier entre les réflexes émotifs face à une situation, (“crevons ces putains de raclures”; “Ecrabouillons-les et envoyons les frais de nettoyage de la voirie aux parents.” “Quand je vois ça j’ai envie de tuer, mais pour de vrai) et le mot d’ordre provocateur façon appel au meurtre indiscriminé envers une catégorie bien précise de la population « kill a nigger a day ». Vous savez parfaitement que l’anonymat permet des propos irresponsables donc c’est l’éthique de conviction qui prime et parfois, elle est trash, voilà tout. Mais comme cette prise de position est extrême, elle est insignifiante. C’est une forme de catharsis. Aux dernières nouvelles aucune garde de fer blanche et raciste n’a vu le jour, en France, alors que la tribu K a eu ses adeptes.

    Pour ce qui est des actes, aucun de ceux qui ont prononcé ses propos n’est jamais passé à l’acte alors que les lascars font leur lot de victimes chaque jour et le plus souvent dans une totale impunité. D’un côté vous avez une forme d’impuissance phraseuse, de l’autre une modalité de la violence sociale silencieuse mais qui trouve tout un faisceau de soutiens auprès des spécialistes de la victimologie (c’est la faute à la société comme était intitulée une rubrique assez intelligente de Charlie-Hebdo). La symétrie n’existe pas. Les paroles des uns qui n’ont aucune conséquence réelle n’ont pas le même poids que les actes des autres qui ont pourri ou détruit la vie de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

    Moi, voyez-vous je suis resté très archaïque, quand la guerre n’est pas déclarée, qui tue un homme, tue l’univers comme dit le Talmud. Et qui commet un délit doit payer pour cet acte (c’est mon côté romain). Alors que celui qui insulte, vitupère, jalouse, frappe du poing sur la table ou sanglote, n’exprime qu’une détresse.

    Spinoza dans son éthique partage très bien ce sur quoi nous avons une prise et ce sur quoi nous n’en avons aucune. On ne peut se croire responsable d’un phénomène qui nous échappe. Tabasser à quinze un type, violer une fille ou l’humilier en public en rigolant, font partie des choses sur lesquelles chacun a une prise. On peut y participer, on peut refuser d’y participer.

    Prévoir que ce genre de rassemblement (la Technoparade) va attirer son lot de racailleux fait aussi partie des choses sur lesquelles nous pouvons agir. Intervenir lorsqu’ un isolé est pris à parti aussi. Et dans cet article Bobar est très clair : c’est une cascade de lâchetés qui permet à quelques lascars d’imposer momentanément leurs lois et le sourire des passants est un sourire de complaisance.

    PS : je ne connais personne qui ait mieux filmé les foules lyncheuses que Fritz Lang :

  49. Faut que l’on fasse des efforts.
    A chaque fois, ici ou ailleurs, un gus se pointe et sort que « çà le rend malade », « çà le fait vomir », etc…
    C’est insuffisant.
    Une légère intoxication passagère qui ne laisse aucune séquelle. On doit pouvoir faire mieux. Demander la fermeture des facs de socios, parler de l’évolution de l’afrique du sud depuis mandela, rappeler le nombres de flics égorgés pendant les évenement de l’algérie plutot que centaines de milliers de fln jetés du pont saint-michel, évoquer le génocide bruns/noirs en libye actuellement…

    • Ha ha ha! Jolie tentative de provocation.Humour noir?
      Allez sans rancune! Plus bête que méchant…

  50. Bien sûr, je suis d’accord avec vous sur tous ces points,sauf un:Les lascars ont tous les teints.Pour le reste,oui.Les foules qui laissent libre cours à leurs bassesses,la lâcheté complaisante…
    Excellente vidéo (ça m’évoque Sanctuaire de Faulkner)

    • Vous avouerez quand même quand les chretiens qui egorgent les imams, les nazis qui font sauter leurs ceintures d’explosifs dans la foule, les asiatiques qui pillent en bande,les prisons remplies a 80% de péruvien, l’afrique terre des brevets scientifiques, c ‘est pas franchement la norme.

  51. Ce ne serait-il pas le retour de juifgentil/goysinkippa/damiendubois/juifdemerde/AlMansur/JimCarrey/etc.???

  52. Raoul, vous tenez absolument à me faire dire ce que je n’ai jamais dit à savoir que tous les lascars seraient afro-maghrébins, décidément vous réfléchissez en dauphin, une moitié de l’encéphale dans les bras de Morphée. Ag vous rappelle juste, qu’en effet, la violence est généralisée dans le monde afro-maghrébin (simple question de constat) et que la meilleure solution n’est peut être pas de justifier une haine sans usage pour le pays d’accueil (méchant colonisateur, esclavagiste et discriminateur) par des analyses qui ne tiennent pas la route avec des titres qui vont de l’invention de la violence à l’ennemi intérieur. Ce qui est une manière d’affirmer que la violence raciale des lascars et leurs actes de délinquance compulsifs seraient une réponse légitime à la guerre que mènerait l’Etat à leur encontre.

    Puisque vous citez Faulkner, je vous rappelle qu’il n’était pas un partisan de la déségrégation, j’imagine que ça ne vous empêche pas de lire sa prose. De plus, je note que si les humanistes patentés à la Jonathan Littell ou à la Régis Jauffret ont une fascination morbide pour les tortionnaires, les membres des einsatzgruppen et les tueuses à gages, le méchant réactionnaire alcoolique et un peu raciste sur les bords, Faulkner, était capable d’écrite à même le souffle d’un demeuré tel que Benjy dans le Bruit et la Fureur. Comme quoi les opinions (qui ne valent pas grand-chose) et la connaissance de l’humain sont deux plans à distinguer.

    Sinon, si vous voulez sortir des ornières de la littérature afro-américaine standard (de Richard Wright à Toni Morrison), je vous conseille l’extraordinaire Homme invisible pour qui chantes-tu de Ralph Ellison

    Et pour finir Bob Izquierdo, Alice ?

    • Bon, j’ai dit que je ne viendrais plus traîner par ici,mais vous me titillez.
      Je ne défends pas l’idée que les actes de délinquance soient justifiables!Au contraire,c’est une violence gratuite qui me dégoûte.Je dis seulement qu’il faut juger des actes,non des identités.Pas davantage que pour leur stigmatisation, je ne plaide pour la victimisation des « Afro-Maghrébins ».Cela n’entre pas en compte:ceux qui commettent des crimes ou des délits doivent en répondre,cela me semble suffisant,pourquoi faire des distinctions raciales?

      Quant à Faulkner, je le fréquente depuis longtemps (je ne suis pas celui que certains imaginent,mais quoi?je ne suis pas susceptible)
      et je me permets une précision:Faulkner a prôné,dans les établissements scolaires,la déségrégation.Il a aussi,dans son oeuvre,dénoncé le traitement infligé aux Noirs.En revanche-je ne serai pas de mauvaise foi-oui,il était raciste (je dirais presque »forcément » compte tenu du contexte qui était le sien) et considérait que les Noirs n’étaient pas encore à notre niveau.Mais ce « notre »,pour nous,loin de ce contexte,prête à rire,non? Je me souviens de Chester Himes conspué par des bouseux, quelle ironie!

      Un petit mot d’Albert Cohen,pour faire plaisir à tout le monde ici:
      « Que cette épouvantable aventure des humains qui arrivent,rient,bougent,puis soudain ne bougent plus,que cette catastrophe qui les attend ne les rende pas tendres et pitoyables les uns pour les autres,cela est incroyable. »

      Cliché ultime:la vie est bien courte pour être vécue dans la haine (et votre haine à tous ici fait feu de tout bois,pourvu qu’il soit l' »autre »,Arabes,Noirs,Juifs,Chinois,Péruviens,tout y passe et encore ne me suis-je intéressé qu’à cette discussion, j’imagine les homos,les gitans,les Portos…

      • Cher Raoul

        Votre débat avec Memento est très intéressant.
        Je voudrais simplement vous dire que le problème de « l’homme de gauche » ( j’adore les stéréotypes provocateurs, alors ne prétez guère plus d’importance qu’il ne sied à cette expression), c’est :

        1) qu’il ne comprend rien de rien aux sources psychiques individuelles du « racisme » ( qui n’ont évidemment rien à voir avec ce autour de quoi tourne sans fin la « révolution » antiraciste: révolution= faire un tour complet pour revenir au même point)

        2) partant, il ne comprend rien :

        – aux énoncés « biologico-génétiques » justificatifs de la race ( énoncés que ne partageaient pas, d’ailleurs, les vieux racistes positivistes français tels que Gustave Le Bon): au fond, pourquoi rattacher la race à la biologie?

        – aux revendications identitaires qui prétendent se fonder sur la notion de « race » ( une piste: le sentiment d’identité personnelle est pratiquement superposable à ce que les neurologues et autres dénomment « mémoire biographique »)

        3) Il confond l’érotisme, le sexuel, l’exogamie choisie ( désir de réunir, d’assembler, d’accoupler, de désirer un ou une autre, avec tous ses avatars moraux, ses bonheurs et ses désespoirs, ses incestes, ses pulsions de meutre, ses désirs endogamiques inconscients métabolisés en exogamie choisie raciale ou autre, la rigolade et les pleurs,la vrai vie, quoi) et la non-différenciation, la « fusion obligatoire dans le grand Tout », l’exogamie obligatoire, la dilution imposée du soi, l’effacement tyrannique de toutes les frontières du moi, la non différenciation des sexes, en un mot, la psychose.

        4) Il croit à l’existence du Tout, aux « minorités visibles »; en ne voulant surtout pas « voir », précisément, que la seule « minorité visible » identifiable comme telle sans aucune ambiguité, c’est précisément l’individu ( tout discours « communautariste » n’ayant pour but que de masquer ce fait évident et de nier, par là même, la notion même de l’individuel.)

        5) C’est le pire des négationnistes, le champion de l’annulation rétroactive, du « on efface tout et on recommence », le zelateur de l’antériorité des effets sur les causes; « l’homme de gauche » est un récursif

        Ad libitum…..

        Ai je besoin de préciser que les assertions précédentes peuvent également s’appliquer ) beaucoup « d’hommes de droite » ?

        Au plaisir
        PS: A Albert Cohen, je me permettrais d’adjoindre Fréderic Dard

  53. Bob Izquierdo votre alter ego marxiste? Rien à voir avec ce coyote transformiste.

  54. Raoul, le cri qui dessaoule…

  55. Si Ag, c’est bien connu, d’ailleurs les chrétiens syriens en sont réduits à défendre le régime de Bachar El Assad pour éviter l’épuration religieuse qui suivra la victoire démocratique des sunnites

    Je crois que Raoul est Raoul Alice, c’est-à-dire un type en proie aux idées fixes (putain vous vivez dans la haine, les mecs…)

    Alibékov, te lire est toujours un plaisir, on a toujours l’impression que tu viens de larguer une volée de grenades puis que tu arroses la position adverse au lance-flammes. Reviens Ali

    Calliclès, vous faîtes allusion à la première bordée quelque peu avinée de Raoul ?

    Kobus, il aurait pu étudier la théorie des cycles sécurité-violences (en gros l’idée c’est que chaque période de répression est suivie, dès lors que la délinquance atteint un plancher, par un relâchement qui réamorce la pompe)

    Raoul, entre nous, arrêtez vos pétitions de principe, je vous ai dit les mêmes choses, vous chipotez tout simplement pour ne pas vous dire que vous avez fait fausse route. Chester Himes était sans doute conspué par les bouseux, exactement comme les juifs n’étaient pas admis par les clubs wasp. Désormais, Chester Himes fait figure de classique et les juifs ont largement leur place dans l’oligarchie.

    Hippocrate, vous ne pensez pas que derrière la mise en exergue des communautés, c’est une classique et banale volonté de puissance de quelques uns qui s’appuie sur le levier de la bêtise à front de taureau du groupe (genre on est tous unis, allez frères et soeurs) pour obtenir des jetons de présence ou des émoluments supérieurs. Regardez Richard Descoings à Sciences-Po. Ce chantre de la diversité dispose d’un salaire supérieur de 2 à 3 fois à celui d’un ministre et distribue des primes au faciès aux membres du conseil d’administration. Mais c’est un saint, il aime les jeunes des ZEP.

  56. «  » » il était raciste (je dirais presque”forcément” compte tenu du contexte qui était le sien) » » »

    c’est bien raoul, personnellement je ne suis pas raciste (idélogie ridicule) mais xénophobe, en même temps aucune fierté à en tirer, compte tenu de l’aspect de la France

  57. Zentropa, Raoul aime trop la vie pour ne pas haïr de temps en temps ceux qu’il nomme les fascistes, les salauds, les racistes. C’est toujours pareil avec les types de gauche, ils voient bien la paille de haine dans l’œil du voisin (mais qui échappe au mépris et à la haine en tant qu’être humain ?) mais ils ne voient pas le gros gode chargé à la haine dure qu’ils ont dans le cul pour tous ces méchants qui ne pensent pas comme eux. Ils n’ont pas bien compris que la position fait beaucoup dans tout ce qu’on énonce. Le cosmopolitisme c’est un truc de nobles ou d’oligarques, ou de français du genre de Noah, un truc qui permet de trouver normal qu’un quart du patrimoine immobilier parisien soit entre les mains d’étrangers, que plus de la moitié de la capitalisation boursière (d’ailleurs managée depuis Big Apple) ou de la dette d’Etat le soient aussi, que des étrangers puissent devenir fonctionnaires français, qu’un cycle de finances islamiques soit proposé dans une université française, qu’un ancien/actuel candidat annonce ses décisions à l’ambassadeur américain en avant-première, etc.

    L’étranger sous la IIIème République : c’était celui qui échappait 1/ à l’imprégnation culturelle (le sol, la langue, les mœurs) 2/ à l’amour de la petite patrie 3 / aux disciplines collectives du pays (école, armée) 4/ à la mémoire des sacrifices de 1914-1918 5/ à la religion civique de l’Etat.

    Enlever les éléments manquants aujourd’hui (le sol est européen ou bradé, la langue est faisandée, les mœurs plurielles, la petite patrie transformée en résidence secondaire, les disciplines collectives inconnues, les sacrifices disparus depuis les appelés du contingent envoyés en Algérie, la religion civique une farce ou un quizz) et vous verrez qu’il n’y a plus de distinction possible entre français et étrangers, c’est la loi des indiscernables. Si on ne peut distinguer A et B alors A = B. Français est devenu un logo, on peut se torcher avec ou l’arborer c’est pareil.

    • @ ami mouloud
      « vronzais est devenu un logo, on peut se torcher avec ou l’arborer c’est pareil »
      croyez pas si bien dire….
      – il y avait un concours photo de la fnac où un gagnant mais qui n’avait pas gagné , en fin de compte , ce qui a soulevé l’ire de ses groupies , avait représenté un mec se torchant avec le drapeau vronzais
      – quelqu’un d’encore moins patriote que moive (si si , ça existe), arbore une écharpe tricolore à un match de rugby pour prouver sa détermination à défendre les couleurs du pays ( faut comprendre que cette personne avait encore des traites à tirer sur le pays , et c’était après que chirac ait levé le camp lorsque la massaliotte avait été sifflée avant un calamiteux match de foot)
      – les pires destructeurs d’idée de patrie et de nation se prostituent pour occuper le poste suprême ,ceints de l’écharpe BBR
      – les alliés du front de gauche renâclent à chanter la massaliotte, merluchon et les communisses le feront sans se faire prier
      – les héritiers de la sfio (section vronzaise de l’internationale ouvrière , internationale donc niant la nation)n’ont de cesse de siéger à l’assemblée nationale

      beaucoup d’autres…

  58. Le patriotisme conséquent supposerait que l’Etat-Nation protège l’individu qui lui appartient des menées des autres nations (dont certaines franchement hostiles) et des effets du capitalisme, du moins que ses autorités élues (démocratico-oligarchiques) et non-élues (étatico-bourgeoises ou para-étatico-bourgeoises) cherchent réellement à le faire. Comme ce n’est pas le cas, la question est réglée. Du côté de la gauche, de toute façon on n’a jamais cru à la nation. Soit on était Kantien/pacifiste, soit on était internationaliste ou patriote grand-russe ou métissolâtre. Quand un type de gauche devient patriote français, il vire à droite ou reçoit les insultes de son camp. A contrario, quand un type de droite sort du patriotisme, il devient pro-allemand ou pro-américain ou occidental ou blanc, une sorte de symétrie, j’imagine.

    J’ai entendu, un soir, ce radoteur de la Méluche (un véritable répertoire des concepts moribonds de la gauche historique) citer Henri IV pour défendre la laïcité comme un horizon fantastique, un au-delà des conflits religieux pour conclure que l’Islam c’est la Réforme du XXIème siècle. Outre qu’Henri IV n’a jamais été laïc ni tolérant, il serait tout à fait inutile de lui expliquer qu’un gars qui se dit arabo-musulman a autant de chance de devenir français tel que je l’entends (et avec moi la plupart des français de droite voire faussement de gauche) que Villepine d’être président.

    Pour ce qui est de ce torchage avec drapeau, je renvoie à ce post d’Alibékov :
    https://bouteillealamer.wordpress.com/2010/05/20/drole-pas-drole/

  59. Unquestionably believe that which you said. Your favorite reason appeared to be on the internet the easiest thing to be aware of. I say to you, I certainly get irked while people consider worries that they just don’t know about. You managed to hit the nail upon the top as well as defined out the whole thing without having side effect , people can take a signal. Will probably be back to get more. Thanks

  60. […] […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :