Publié par : bouteillealamer | octobre 8, 2010

Bosch, du travail de pro

tumblr_mejblePb0F1rz74xjo1_500

Si vous avez aimé l’article traitant du film de Rose Bosch (dont le nom justifie sans doute cette sirupeuse allégorie), vous aimerez la critique de son opus faite sur Judaicine. Attention, on y apprend notamment que grâce à ce long métrage, Jean Reno et Gad Elmaleh entrent dans l’Histoire, on cause philo « Comment l’humain a-t-il pu franchir les limites de l’insupportable, et laisser place à l’horreur ? » on a de l’ambition aussi « Une Liste de SCHINDLER française, voilà ce qu’Alain GOLDMAN, Producteur dit avoir voulu faire avec ce film ». Les élèves français ne seront pas négligés puisqu’une pédagogie à grande échelle est fortement suggérée afin d’amener l’Etat à subventionner ce navet, non seulement pour canoniser Rose Bosch, mais surtout pour ne JAMAIS JAMAIS JAMAIS oublier que l’Occident amerloqué est le meilleur des occidents possible.

Ce film tourné en Hongrie, patrie du porno transfrontière, officiellement pour le décor, doit beaucoup au coût très compétitif des figurants et des techniciens et aux subventions de l’UE qui encourage les coproductions. Quitte à sniffer du lacrymal, autant aller jusqu’au bout.


Responses

  1. Je me suis connecté spécialement pour voir ce qu’Alibekov allait nous sortir sur les Juifs aujourd’hui.
    Voilà un billet frais, varié & printanier de plus. Continuez d’enfoncer le clou, c’est si pertinent.

  2. Merci Echion, ce sera le clou de votre croix.

    Maintenant inutile de faire celui qui ne comprend pas, de jouer les petits pères la morale, alors que l’objet du lien n’est pas tant les Juifs que l’instrumentalisation de la culpabilité.

    • Pardon, vous avez oublié de dire que j’étais « hystérique » ou « judéolâtre », cela aurait donné un ton plus tranchant à votre saillie. Par exemple : « Inutile de jouer les petits pères hystériques, mon pauvre ami judéolâtre. » Ou bien : « de jouer les petits judéolâtres moralisants, mon pauvre ami hystérique. »
      Ce que je comprends bien, par contre, c’est que vous allez sur un site nommé « Judaicine », lu par trois personnes dans le monde (toutes juives de surcroît), pour conclure que la propagande du « lobby » se déchaîne, que le Juif veut pédagogiquement rééduquer le peuple de la France, que l’on veut faire culpabiliser le bon Français de souche, etc.
      Vous allez pêcher vos nouvelles sur un site (complètement inconnu) de Juifs s’adressant à des Juifs, et vous en déduisez que les Juifs sont partout, et qu’ils sont nocifs, les salauds.
      Mais non. Ce n’est pas de ça dont vous parliez.
      « L’objet du lien, dites-vous, n’est pas tant les Juifs que l’instrumentalisation de la culpabilité. »
      Instrumentalisation faite par qui ? Par les Juifs, c’est entendu. Parce que c’est bien connu, le Juif instrumentalise ; c’est sa maîtresse vertu. Mais vous ne parliez pas des Juifs. Vous parliez de l’instrumentalisation. Ca n’a rien à voir. Bon. Parlons donc de l’instrumentalisation.
      On instrumentalise (quel sale mot) la culpabilité. Celle de qui ? Voyons les termes de l’article : « Comment l’humain a-t-il pu franchir les limites de l’insupportable, et laisser place à l’horreur ? »
      Ah, les chiens. Ils s’en prennent carrément à l’humain. « Les railleries d’une boulangère », dit l’article auparavant. Ils s’en prennent à l’humain, ainsi qu’aux boulangères. La culpabilité de la boulangère de souche, dis donc, Moïshé. Ca va faire un film coup de poing, ça, poï poï poï, on va faire rougir toutes les boulangères de France, les accabler sous le poids de la honte. Et instrumentaliser. Car pour instrumentaliser, ça va instrumentaliser à fond les ballons, je te prie de le croire. Il faut lui prendre son argent, à cette mécréante de boulangère française, symbole d’un peuple à détruire. L’important, c’est d’affaiblir la race blanche : d’abord en la démoralisant, ensuite en lui volant son argent au prétexte de films « pédagogiques », enfin en utilisant cet argent pour faire ce-que-tu-sais. Car nous aimons nous enrichir sur le dos de nos aïeux qui ont souffert dans des camps nazis (ont-ils existé ailleurs que dans les films, d’ailleurs, nul ne le sait). On va se faire un max de pognon, mon pote. La souffrance, la culpabilité du misérable Français qui n’est pas de notre race… çà, oui, ça rapporte tellement. L’argent ira directement sur notre compte, là-bas, à Tel Aviv. Et hop ! la fraude fiscale. On paiera les impôts dans notre vrai pays, Israël, et tout ça sur le dos des Français. C’est Tsahal qui va être content. Grâce à nous, les soldats d’Israël vont encore pouvoir torturer des femmes palestiniennes en dansant la tecktonik, et les Français enrageront beaucoup sur leurs petits blogs pendant qu’on dominera la société du spectacle. Ah, c’est si bon d’être Juif – comme ce bon Gérard Lebovici, qui a financé la subversion marxiste pour pourrir les cervelles françaises, tout en s’enrichissant comme un gros bourgeois. Admirable cynisme juif ! Hava naguila hava ! Nos ancêtres ont dérouillé : maintenant, on se venge. Ils vont payer pour qu’on les rééduque, tous ces goyim. Un coup de maître, Moïshé, je te le dis : le roi David serait fier de nous. Pour abattre Goliath, plus besoin de fronde : nous avons le cinéma français. On va la dominer, cette race d’incirconcis. Comme dans les Protocoles (était-ce vraiment un faux, la question est rouverte). Nous allons marteler l’évidence : le Blanc est coupable, le Blanc doit payer, la Shoah est le nouveau péché originel, Gad Elmaleh souffre en croix pour racheter les fautes du goy, la messe aura lieu au multiplex du quartier et c’est à Alain Goldman qu’il faudra verser le denier du culte. Voilà comment on détruit une civilisation. Ils ne l’oublieront pas. Jamais. Bon, l’office est terminé et le rabbin ferme la salle, shabbat shalom, mon frère ! On se recontacte plus tard, Jacques m’a filé un tuyau qui… Oui, oui, Jacques Attali, enfin, je veux dire, Shlomo Attali (à force d’utiliser nos faux noms de goyim, on finit par s’acclimater, désolé), je disais donc, Shlomo m’a filé un tuyau d’enfer sur une prise illégale d’intérêt dans l’armement français, mes bureaux à Bruxelles se chargent de l’affaire, bon, c’est compliqué, mais si tu as 10 ou 12 millions à m’avancer pour commencer, ce serait bien… Voilà. Le prête-nom est un petit blanc, un pigeon catholique, tu vois, un bon con bien de chez nous, enfin, de chez eux… On va les plumer, une fois de plus. Qu’est-ce que tu dis ? Non, non… Pas de sentiment avec les races inférieures. N’oublie pas que nous sommes la race élue : nous avons tous les droits. Que signifient ces scrupules ? Ah ! ces goyim ! A force de les pressurer, on finirait presque par devenir comme eux !
      (Entendu rue des Rosiers, 9 octobre 2010)

      • en même temps pour moi une raffle c’est ce qui reste de la grappe lorsqu’on l’a pressée pour faire du vin
        et pour tout vous dire la choa ça commence à m’emmerder profondemment
        s’il y en a qui ne se sente exister qu’en rappellant aux autres ( « c’est la faute aux autres à tous les autres » ai je lu un jour sur une pancarte lors des manifs du cpe) les torts qu’ils n’ont pas subis ( car autrement ils seraient morts ) grand bien leur fasse
        mais qu’on ne compte pas sur moi pour notter les compos de shoa
        ce serait un zéro à chacun !

      • La Licra vous paye combien pour débiner vos conneries que personne le vas lire ??

      • Petite note : les youpins qui se sentent persécutés en france, un aller direct tel-aviv est toujours possible avant le 25 décembre prochain. après, c’est gazage de poux pour tout le monde. vous êtes prévenus.

  3. ha maerdre !
    moi qui croyait que ça causait de bosch
    jérome bosch
    le seul l’unique !
    hiéronymus quoi
    avec ses tronches rafflées à la station chatelet les halles
    ou dans la rue
    pas loin d’chez moi
    sur le chemin qui descend au refuge de nuit pour les clodos
    tiens cette semaine j’ai parcouru un grand musée de province
    bon tout y était rangé par ordre soit chronologique soit géographique
    je vais donc chez les flaminches du rez de chaussée ( mes favorits) pour y reluquer  » paysans se battant » de ruisdael
    je m’esbaudit devant la toile
    y avait de quoi
    on aurait dit une étude pour une bédé
    en plus grand
    puis avec madame van cleef on sort du batiment pour faire une visite dans le centre
    ha mes amis !
    ils étaient tous là !
    les modèles !
    avec leurs trognes convulsées couturées édentées vultueuses grimaçantes !
    et des tatouages en plus !
    et la bière à la main
    et les chiens aussi
    ils avaient l’apostrophe à la bouche
     » hé l’père castor t’as un’tit’ pièce pour un brav’routard » m’ont ils lancé
    « vas t’faire torcher ! merdeux ! » telle fut ma réponse
    madame van cleef a nettement blanchi voyant poindre les emmerdes
    ben non chérie il est 16heures ils sont plus bon à rien
    effectivement
    après quelles éructations verbales « ho kom y me cause l’aut’ j’y démont’sa geul’ dis ho » ils se sont calmés
    des pauvres soulots de province
    en plus dans le centre…..pas trop intérêt à provoquer la rixe…la police municipale aime pas qu’on emmerde les touristes
    je sais c’est petit
    un truc que j’ai pas résolu par contre c’est l’apostrophe  » hé l’père castor »
    si vous avez une idée….

  4. Cher Kobus,
    Si je puis me permettre pour l’ apostrophe, je pensais à : « Père Castor, raconte nous une histoire, etc……. » sinon, je vois pas.

    La bière une « 9.3 » ou une « Amsterdamer en 11 ° », j’ aurais pu avancer une « Saint Niklaus » 14.5° mais là ce n’est à la portée de la bourse des « Allongés sur banc »

    Pour hiéronymus bosch, ce Monsieur était un visionnaire, un superbe livre des éditions Citadelles & Mazenod nous fait découvrir ce peintre merveilleux.

    Le prix est malheureusement à la hauteur de l’oeuvre.

    • @ l’ami grandpas
      pour la binouze que tétaient les margeots montpellierains c’était pas de la valstar !
      des cannettes métalliques verticales bien colorées genre despérados ou 1664 pas de la binouze bon marché quoi
      et on peut le comprendre ; les margeots sont salariés ( oui salariés ) par le département via le rmi et principalement grace à vos impots ( crétins-tribuables de l’hérault ; les plus imposés en frankistan …..crétins-tribuables montpelliérains ; la plus forte hausse des impots locaux en frankistan …..)
      mais bon on en reparlera un autre jour…
      tiens faut écouter au sujet de l’état providence l’esprit public et bourlanges de la semaine dernière ( le 3 octobre )
      malheureusement ça cause des britiches
      mais ça sera le même topo ici

  5. Voir ici,

    http://www.citadelles-mazenod.com/page.php?ref=catalogue&rub=fiche&id_livre=128

  6. @Echion, le chiffonnier

    C’est peut-être le lien des Intransigeants sur ce blogue qui déteint sur Alibekov. ^^

    Sacré intransigeants quand même. Si l’on devait décerner le prix du blogue involontairement comique, il remporterait sans doute la palme.

    Quand vous avez l’impression qu’Ali focalise sur les feujs, j’ai l’impression que vous n’avez encore saisi ce que voulait réellement dire le terme « monomanie » en situation appliquée.

    http://www.intransigeants.com

    • Merci Sidi,

      Nous avons linké les Intransigeants pour la caricature outrancière, mais nous ferons bientôt de même avec le CRIF.

  7. Jean Reno, un acteur sérieux …
    Quelqu’un a vu Wasabi ?

    • Un chef-d’oeuvre du cinéma sioniste à tendance métissolâtre. Giga subversif.

  8. C’est quoi une choa ?

    • slt

    • Un chawarma light.

    • une choa…..
      comment dire….
      c’est lorsqu’on se brûle et que ça surprend
      genre « merde c’est chaud ! ha ! »
      d’où choa

  9. Salut Echion, j’ai lu en diagonale votre texte, l’exercice était plutôt pénible.

    Vous mentez, vous caricaturez, vous distordez en tournant en dérision, pour ne pas avoir à reconnaître que les méthodes employées par certains acteurs du LQNHP sont bien réelles (pas le sujet) ou simplement ne pas avoir à parler de manière rationnelle, du poids omniprésent de la Shoah, dans la vie culturelle française (le sujet). Vous noyez le poisson en minimisant ou généralisant selon le point de vue qui vous arrange (fameux site inconnu et marginal qui n’es pas censé refléter un état d’esprit dans le monde du spectacle), me prêtez des propos que je n’ai jamais tenu, (technique du cynisme hyperbolique à deux balles).

    Vous n’êtes pas un honnête homme Echion.

    Je devine que l’ensemble visait à me convaincre qu’il n’y a jamais eu de propagande shoatique en France, notamment à l’école, que le CRIF ne plaide pas non plus pour obtenir certains avantages communautaires, en convoquant par exemple le Président français, pour lui donner sa feuille de route pour l’année.

    Allez, pour ma défense, hier j’ai été invité à une Bar Mitzvah, j’ai trouvé que la nièce du docteur Ariel Mimoun était d’une beauté rayonnante au moment de danser sur la BO de la Vérité si j’Mens (authentique).
    Je vous laisse psychologiser dessus, vous avez 5 heures.

    • A oui, j’oubliais. J’ai aussi mangé du saucisson casher et du pain azyme.

      • Une fois, je me suis fait avoir par des présentoirs au Champion, ils mettaient en avant du p’tit rouge, du Bordeaux dans les 5€, enfin de quoi boire à table quoi.
        ******$*$! ils auraient pu préciser qu’il était casher … Je crois que je n’ai jamais rien bu d’aussi infâme …

  10. karlos

    Je ne voudrais pas être médisant mais les produits caschers sont le plus souvent dans des rayons bien distincts sauf si vous allez dans un magasin vendant seulement ces produits.

    • Sauf qu’il y avait un coin promos dans le champion à côté de mon ancienne piaule, et qu’il servait des fois de rayon à thèmes; là ça n’était pas clair et je n’étais pas connaisseur du calendrier des fêtes juives, pas pu me méfier … enfin ça me servira de leçon comme on dit. Je suis quand même étonné qu’on laisse qualifier de vin un immondice pareil, il n’y a pas des AOC ou autres pour veiller sur ce genre de choses !?

      • Les produits caschers sont vendus toute l’ année , le calendrier des fêtes comme Pessah, Kippour ou Soukkot .

        Quand au vin, il y en a de bien plus ignobles sans être cascher pour cela.

        AOC, Appellation d’ Origine Contrôlée n »est une qualification donnée à touts de bras mais à des produits bien particuliers.Les rosés de Provence ne l’ont obtenus que très tard.

        Un vin de table rouge ou rosé peut être fabriqué à partir de fond de cuve de pinards européens.

        Le Sidi Brahim est un vin mais d’ être un nectar.

  11. « Je suis quand même étonné qu’on laisse qualifier de vin un immondice pareil ».

    Malheureux ! Vous voulez être accusé d’antisémitisme ?

    • Je suis Bordelais, ça me sauvera peut-être. Comme certains sont exemptés de racisme.

  12. A voir ou a revoir.

    frenchcarcan.com/2010/03/05/les-vignes-du-seigneur/

  13. Dans une séquence d’Inglorious Bastard, Mélanie Laurent, judéo-Walkyrie négrophile, venge son peuple en brûlant les dignitaires nazis. Dans la salle où j’étais, MK2 Bibliothèque, j’ai entendu les applaudissements parce qu’à chaque fiction de ce calibre les nazis et leurs complices sont l’incarnation du mal qui permet à tout un chacun de se célébrer comme innocent sur l’échelle SS de la moralité. Dans cette eucharistie nouvelle, les juifs sont un synonyme de victimes absolues (en vérité ils n’existent pas sinon pour la galerie, on les appelle Sarah et Moshé et c’est parti), une sorte d’agneau pascal pour via dolorosa avec les stations de la passion jouées par les autocars de la RATP, le Vel d’Hiv, Drancy, Compiègne puis Auschwitz. Si complot il y a, c’est celui d’une spiritualité de supermarché dont chacun est libre de juger le degré de perversion

  14. Ce film est tellement philosémite qu’il en est antisémite.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :