Publié par : Memento Mouloud | décembre 18, 2010

François-Marie Banier : un artiste d’aujourd’hui (en 7 clichés)

François-Marie Banier a publié 7 romans, 3 pièces de théâtre, 25 recueils de photos ou peintures

« On verra un jour que François-Marie, s’il relève de quelqu’un, c’est de Benjamin Constant et de Stendhal. S’il écrit comme il parle, ce sera, un jour, le peintre le plus cruel et le plus gai du temps qui sera le sien »

 Louis Aragon

« De Banier, alors employé par le couturier Cardin, Aragon apprécie la touche mondaine assortie d’une sérieuse dose d’irrespect. […] François-Marie met toujours, si l’on ose dire, la barre très haut. Quand il rencontre pour la première fois rue de Varenne Lili Brick, sœur ainée d’Elsa, ex-compagne du grand poète russe Maïakovski, il lui lance : « Et Vladimir, il en avait une grosse ? … »

 Patrice Lestrohan, extrait du Dernier Aragon

« Faire œuvre de sa vie, voilà ce qui compte »

 François-Marie Banier

« Simone de Beauvoir est une imbécile »

 François-Marie Banier

« Comme il n’a aucun recul sur lui, il ne peut vraiment jouer »

 Pascal Gréggory

Le décadent en art contamine tout ce qu’il touche. Dans son goût corrompu et suave, il se sent nécessaire et inutile, requérant un souffle plus élevé, sachant donner à sa déliquescence valeur de loi, de progrès, d’accomplissement. Il en vient à éprouver le nocif et à se l’interdire à l’occasion comme le signe de sa force vitale, toujours sur la brèche, toujours mise en pièces. Cet homme épuisé par les combats est attiré par le nocif parce qu’il y puise le mystère continué de son être toujours défait. Partout où le pouvoir de la décision tombe aux mains des masses, seul l’histrion suscite encore le grand enthousiasme, c’est là son âge d’or.


Responses

  1. Décadent ….corrompu …suave et nocif …défait ..inutile et nécessaire ….acclamé par les moutons belants sur ordre du chef d’ orchestre ….
    Décadence ! …tout à fait ….retour à l’ Empire romain …

  2. j’ignore qui est le modèle de la 2ème photo
    fortement sexy en vérité
    on s’imagine bien saccager tout ça la bite à l’air le coeur en fête
    navré je suis vulgaire

    • Monica Belluci

      • Du tout Val-y c’est Isabelle Adjani

  3. Pour moi, Chris, Banier est un croisement improbable entre Charlus et Swann (l’esprit d’une meute mondaine, le côté je parle avec Johnny Halliday de Gombrowicz + un certain goût pour l’art qui n’accouche jamais d’une oeuvre mais qui attire par une certaine finesse dans le jugement) donc un personnage de roman qui vit comme son double, une forme d’illustration de la disparition du réel

    Kobus, c’est Adjani au temps de sa splendeur

  4. Photos intéressantes.

  5. C’est médiocre en vérité. Les photos ne dégagent rien et excusez moi du peu mais QUELS MODELES ! Franchement faire des photos aussi médiocre avec de tels modéles, quelle perte de temps pour elles.

    • Tout à fait d’accord. C’est aussi ce que je pense…

  6. Je renvoie au titre, un artiste d’aujourd’hui


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :