Publié par : Memento Mouloud | juin 22, 2011

Don Mc Cullin / Gilles Caron : quelques clichés sur le XXème siècle


Responses

  1. j’adore la 4ème en partant du haut
    romy schneider ?
    le mascara que l’on devine prêt à couler , la bouche qui ne tardera pas à prendre un pli amer , les lèvres qui ont dû enserrer tant de verges pour dire ensuite « reste encore un peu avec moi , tu vois le plaisir que je peut te donner? ne t’en vas pas , ne me laisse pas »
    et la 8ème , les vieillards dans le pseudo hammam , l’air d’une évidence , il est évident pour un blanc , et on suppose , descendant de catholique ou pas , de se laisser photographier à poil dans un pseudo bouif pseudomauresque en traint de suer , surtout aux alentours des soixante dix ans ,néanmoins ça manque de garçonnets
    les marines noirs qui portent le -bientôt- cadavre de l’officier blanc dans le cours d’eau avec le béret vert qui espinche au delà , à la jumelle , c’est pas mal non plus
    on pourrait penser d’une guerre coloniale lointaine , angola ,mozanbique, ou plus proche , rouanda ( mais recannaissons qu’ils ont su faire le boulot tout seuls sur ce dernier coup)

    • Un marine noir, n’importe quoi. C’est les gars de Goosens qui portent son corps (il est déjà mort) pour ne pas le laisser à l’ennemi, c’est en 68 ou 69, et c’est au Biafra. Faut quand même savoir de quoi on parle.

  2. Romy, c’est la beauté, je veux dire autre chose qu’un appel à acheter une crème à raser ou un parfum de rame de métro pour matin blafard. Pour ce qui est de la photo du mercenaire belge clamsé porté par les biafrais, je la trouve pour illustrer la fin des empires coloniaux

  3. Romy était sublime en effet. Je n’ai vu que très tard « La piscine », quelle claque nondidiou ! J’ai rarement vu une actrice crever autant l’écran. Y’a que Rita Haywoth ou Grace Kelly qui avaient plus de sex-appeal dans leurs films !

    Pour ma part, j ne sais pas pourquoi, j’ai toujours eu un faible pour les femmes à la beauté équivoque, pas spécialement très jolie, celles qui sont marquées par la vie, les épreuves du temps, celles chez qui maquillage et autres artifices ne suffisent pas à effacer les effets des passions diverses, mais qui ont l’heur de maintenir intact leur charme. Un charme ensorceleur. Qui surmontent leur affliction pour dépasser jusqu’à leur condition de simple « femelle » (si je puis dire).

    Je citerai à ce effet la Bette Davis du film Eve (magnifique tout simplement) ou Mia Farrow dans les films de Woody Allen (pourtant elle a tout pour me rebuter cette gauchiste famélique ! Mais je sais pas, je la trouve toujours juste, toujours magnétique et rayonnante…même en ersatz de Mère Thérésa bobo ou en grande bourgeoise proche de l’hystérie. Ou alors c’est Woody qui sait diriger ses actrices comme il faut). Y’a Annie Hall aussi bien sûr.

    Mais la seule actrice qui existe pour moi c’est Vivien Leigh. LA femme. Et bien sur pas la Vivien Leigh d’Autant en emporte le vent ou Waterloo bridge (encore jeune, attrayante et délicate), mais la Blanche DuBois d’Un tramway nommé désir, chef-d’oeuvre du délateur Grec : celle qui dégage une odeur de souffre, de passions à fleur de peau, de tristesse à chaque mouvement et à chaque phrase. Mais quelle dignité ! Quelle fascination ! Quel regard de braise ! Revenue de l’enfer on ne sait comment. D’ailleurs en es-elle réellement revenue de l’enfer ? Le genre de femme qu’on ne conquiert qu’en s’épuisant jusqu’à la folie et le déchirement intérieur presque fatal. C’est fou, elle me rappelle d’ailleurs une fille qui m’a récemment éconduit de façon brutale… Il m’aurait fallu être un Laurence Olivier pour lui dire mes sentiments et non un Luca-je-ne-sais-quoi… enfin bref.

    Et puis merde, Un tramway nommé désir c’est aussi Marlon Brando au sommet de son art, le meilleur acteur de tous les temps (juste devant James Cagney hein). Dionysiaque et appolonien. En un mot tragique.

    Hey Stella ! Hey Stellaaaaa ! Stellaaaaaaaaaaaaaaaa !

  4. J’oubliais Marylin bien sur. Certains l’aiment chaude, brûlante même! ambiance tropicale ! Dire qu’elle a fini avec un Juif à lunettes !…

  5. Effectivement, vous tenez plus de Peter Sellers que de Laurence Olivier mais tout n’est pas perdu:

  6. Peter Sellers ? Oui, peut-être. J’adore aussi les soirées mousses en charmant compagnie !

  7. Pour Woody Allen ses films causent beaucoup trop, j’ai du en regarder avec plaisir 3 ou 4, tout le reste m’emmerde mais quand Sinatra a épousé Mia Farrow, Ava Gardner lui a répondu qu’elle savait qu’un jour Franky finirait par ses taper des ados. Sinon, le rôle de Farrow dans Docteur Popaul est très bon, vous devriez y jeter un coup d’œil. Délateur arménien, Luca, délateur qui n’a jamais su filmer, c’est ce qui rend exceptionnelle la performance de Marlon Brando, même avec un branque, ce type joue bien. La seule fois où je l’ai vu se caricaturer c’est dans un film où il s’essayait à la mise en scène

  8. Woody Allen ses défauts sautent vite aux yeux, c’est clair. Ce n’est après tout qu’un génial billettiste qui s’est mué en cinéaste. Mais en fan absolu j’ai regardé tous ses films, parfois enthousiasmé, parfois déçu, mais il n’est pas une de ses oeuvres que je n’ai revue une seconde fois. Même quand il singe Bergman (September), je trouve ça réussi ! Bon je dois pas être très objectif pour le coup….

    Docteur Popaul je n’ai jamais vu. Ca m’a l’air pas mal du tout.

    Euh…délateur Grec le Kazan. Filmant comme un branque ok mais très bon directeur de troupes.

    Et quoi ? Je rêve ou vous parlez en mal de la performance de Brando dans La Vengeance aux deux visages. Ce film est un putain de chef-d’oeuvre et Brando y est parfait ! A regretter qu’il n’ait réalisé qu’un seul film. Mais comme il disait « pour être réalisateur, il faut se lever aux aurores comme les animaux, c’est pas pour moi ça ! » Il préférait passer ses journées dans son île à faire des canulars aux bateaux avec sa CB… Ce mec était un génie, un modèle de virtu.

  9. Autant pour moi, Luca, Kazanjoglou ça sonne grec de Turquie, pas arménien. Sur Woody Allen, il y a tout de même un paradoxe, ce cinéaste est adoré des néo-féministes alors qu’elles n’ont toujours pas compris qu’il filmait l(s)es femmes comme des papillons qu’on capture pour en observer les circonvolutions puis qu’on épingle sur celluloïd.

    J’évoquais la vengeance aux deux visages en effet, j’ai l’impression d’un film à plusieurs tiroirs, le genre, je vais bâtir mon cénotaphe, les gars, vous verrez c’est ma légende surlignée et mon suicide dans les grandes largeurs, personne n’a encore eu les cojones de s’auto-crucifier, ben moi je vais le faire

    • Brando a eu bien d’autres occasions de s’auto-crucifier : au hasard dans les daubesques « L’ïle du docteur Moreau » ou « La Formule » (à voir absolument, de préférence sous crack)…

  10. Sûr, mais là c’est lui apportait les planches, les clous, la lance et le marteau

    • Vous êtes dur quand même. C’est un excellent film la Vengeance. M’enfin les goûts, les couleurs tout ça…

      Moi j’adore par exemple les comédies bien lourdes, bien grasses à l’humour scato au ras des pâquerettes…

  11. Fan de Max Pecas, Luca ?

    • Ah là vous faites plaisir ! Mais j’aime mieux Russ Meyer. Mega Vixens !

      • russ meyer c’est le top de la déconnade esthétique
        perso , j’adore !
        à voir sous ecta , c’est divin
        surtout dans une salle bien chauffée de façon à pouvoir soulever la foule
        genre rires spontannés , voyez?

      • (Erreur de manip : virez Karl Hungus, merci)

        Soulever la foule ou soulever des jupes parmi la foule ?

  12. Là, vous vous posez en esthète, Luca


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :