Publié par : Memento Mouloud | octobre 2, 2012

Zohra (Dati) aurait-elle trouvé son père ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Responses

  1. A propos de l’héritière (Diane Barrière) enfant adoptif de Lucien et épouse de Desseigne (le papa putatif de Zohra);
    elle se retrouva paraplégique suite à un accident d’avion qui lors d’un trajet St-Tropez La Baule (ça n’arrive pas à tout le monde) est tombé en panne sèche (ce qui parait aussi incroyable).
    Décédée à 44 ans.
    Quand on pense à la non-crédibilité de certains romans !

  2. Il aurait eu la fibre gaulliste en manifestant comme son pote Sarkozy le 30 mai 1968 sur les Champs-Elysées, et achète sa première étude importante à 36 ans. Car le monsieur est notaire. 4 ans plus tard, il trouve l’amour et le jackpot, en épousant une femme qui a 13 ans de moins que lui et beaucoup plus d’argent, ce qui suppose une certaine capacité de séduire. Il a d’ailleurs tapé dans l’œil de Corinne Bouygues et des héritières Darty et Hersant. Il ressemble alors très fortement au personnage joué par Trintignant dans le mouton enragé. C’est une sorte de jumeau en pantalon de ce qu’est Rachida Dati. Diane Barrière, fille adoptive de Lucien est une amie d’enfance de Cécilia ex-Sarkozy. Elle est aussi l’ancienne femme de Thierry Gaubert, un autre proche de Sarkozy. 6 ans plus tard Lucien, le patriarche lui-même désigné à la tête du groupe par son oncle, décède à la suite d’une opération bénigne ou d’une crise cardiaque (source Express), 5 ans plus tard Diane se crashe. Le groupe est alors miné par des dissensions internes, une stratégie plus que floue et quelques tourments judiciaires. En 2001, Diane meurt. Dès l’année suivante, Dom se fiance à la milliardaire libanaise Mona Ayoub, ancienne épouse du saoudien Nasser al-Rashid, puis partage sa vie avec la fille du milliardaire québécois Paul Desmarais. Aujourd’hui il est en lien avec le fonds souverain du Qatar.

    Vous voyez le portrait. Pour ce qui est du personnage public, jetez un coup d’œil là-dessus René, c’est parlant :

    http://www.ina.fr/ardisson/tout-le-monde-en-parle/video/I09023306/dominique-desseigne-a-propos-du-deces-de-sa-femme.fr.html

  3. j’adore la dernière photo

    môssieur normal, trône dans le salon familial, le fils à ses pieds , la fille juchée sur son épaule droite (un peu comme le perroquet sur l’épaule de long john silver ), un ou deux vases en toc ( ou pas) dorés avec des petits tétous dessus , façon primitive, le rapport de gestion sur la table basse avec l’étui des lunettes de lecture et l’immonde à la main pour signer son appartenance à la classe bobotte

  4. En effet, photo magnifique, parue dans Paris-Match

  5. Kobus, vous êtes abject.
    Belle photo de famille c’est tout. Posée pour Paris-Match, c’est tout.
    Si vous aviez suivi son passage chez Ardisson,
    vous verriez que ses enfants sont tout ce qui lui reste …
    à part la fortune de sa femme (qu’il a la charge de faire prospérer) et la chaleur de quelques « amies céèbres » dont Rachida … on voit que vous n’avez pas souffert ce qu’il a enduré !

  6. @ rené
    « vous êtes abject… »

    et je m’en flatte , bordel de moi !

    je m’en flatte , de mon abjection , et bien plus encore !

    je sais , vous m’avez objecté la douleur incommensurable du veuf , la frustration sexuelle du mec marié à une paraplégique et donc privé de déduit ( mais virgile ne disait il pas « mullier duos connet habet » ? si , c’est bien lui ), la tristesse d’un foyer qui n’illumine plus aucune présence féminine
    et vous avez eu raison
    tout , dans vos propos, dans cette situation , tout, vous dis je , souligne mon ignominie

    je me pense , que , parfois, la réinvention d’une peine, sinon de mort , mais de coma punitif prolongé , pourrait sous certaines conditions , se discuter , pour des crimes graves au nombre de celui que je viens de perpétrer , à savoir , ne pas m’associer à la douleur manifeste d’un grand toccard dans le genre de barrière ( mais aussi , par exemple , à douter de l’innocence de dsk, de julien dray, en encore , à douter de la sincérité ou de la compétence de nausélites ….la liste est longue et peut encore être enrichie , j’en ai sous le pied , ce n’est encore qu’en projet , mais dites vous bien que le fait de rester dubitatif dans notre société d’émerveillement permanent pourra coûter chaud, très chaud)

    non, non, je déconne pas

    @ l’ami mouloud

    vous êtes un vrai esthète
    vous avez goûté comme moi la sublime beauté de la prise du cliché , au débotté , impromptu , à la sans façon ( comme disent nos amis siciliens , enfin , ils disent « a la sanfasso »)
    et vous en êtes resté ….dubitatif, incrédule ,pas convaincu

    nous serons donc deux au banc d’infamie

    • ha zut !
      « la tristesse d’un foyer QUE n’illumine plus… » et non « QUI n’illumine plus… »
      on devrait toujours se relire

  7. Merci à René pour nous avoir signalé ces hasards objectifs qui ont fait la fortune du brave notaire dont je ne sais s’il pratique les cravates

    En effet, Kobus, un cliché des plus impromptu

    • En tout cas, on peut dire qu’elle a tardé à faire son choix, mais elle a fini par trouver un père solvable pour sa fille, la Rachida.
      De toute façon, il est déjà maqué avec le qatar…Ca ne va pas sortir de la grande famille.

  8. Dati mériterait la plume de Houellebecq pour conter sa vie, un vrai roman auquel le (non-)style du bonhomme s’accorde parfaitement


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :