Publié par : Memento Mouloud | janvier 29, 2013

Abus de Licra par Delfeil de Ton ou l’affaire Siné ne finira jamais

Si le lecteur veut bien s’en souvenir, l’affaire a aujourd’hui quatre ans. C’est à l’été 2008 que Philippe Val, directeur de «Charlie-Hebdo», exigea de son dessinateur Siné qu’il s’excusât platement auprès de Jean Sarkozy (c’était lui, Val, qui avait rédigé la lettre d’excuses), fils du président de la République, pour l’avoir brocardé dans sa chronique. Ce que Siné, sans savoir que Val était entré dans l’intimité de la famille Sarkozy, refusa.

Le voilà alors chassé de «Charlie-Hebdo» puis c’est le grand branle. Il est qualifié d’antisémite et de raciste anti-arabe par tout ce que «le Figaro» compte de penseurs patentés (Adler, Slama, Rioufol) et notre penseur national, à savoir M. B.-H. Lévy lui-même, dérangé dans sa réflexion sur Botul, se dresse tel un commandeur contre l’incartade du dessinateur Siné.

Siné est traîné devant le tribunal de Lyon par la Licra, laquelle est représentée par son avocat, Me Alain Jakubowicz. M. B.-H. Lévy, devenu l’ami de Philippe Val après en avoir été pendant trente ans la tête de turc, fait le voyage de Lyon pour expliquer au juge ce qu’est l’humour et que ce que pratique Siné, pourtant reconnu comme humoriste par tous les dictionnaires encyclopédiques de France et de Navarre, n’est pas de l’humour et qu’en conséquence Siné doit être lourdement condamné.

La Licra perd son procès contre Siné. Qu’importe, elle fait appel. Patatras, la Licra perd de nouveau. Me Alain Jakubowicz, qui ambitionne la présidence de la Licra, acceptera-t-il ce double revers? Non, il se pourvoie en cassation. Me Jakubowicz devient président de la Licra, la Cour de Cassation renvoie Siné devant la cour de Lyon. La Licra va-t-elle gagner? Non, la Licra a perdu la semaine dernière pour la troisième fois.

Le vulgum s’attend que l’affaire Siné soit enfin terminée. Après tout, Philippe Val a été nommé président de France-Inter par le président de la République, il a pu cesser de faire semblant d’être d’extrême-gauche, cesser d’avoir à diriger un «Charlie-Hebdo» obligé de se moquer de son nouvel ami Sarkozy, comme il est obligé de se moquer de B.-H. Lévy et des penseurs patentés du «Figaro» car ce sont les bêtes noires des lecteurs de ce journal. Siné, pense le vulgum, après les trois procès qui ont vu la Licra déboutée, peut enfin jouir d’une paix retrouvée et s’occuper de son modeste «Siné-Mensuel», il lui a bien fallu faire quelque chose quand Philippe Val et ses compères à «Charlie-Hebdo» l’ont mis à la porte dudit «CharlieHebdo».

Le vulgum s’imagine qu’après une cassation et un renvoi devant la cour, une fois l’arrêt de celle-ci rendu, c’en est fini. C’est ce qui se passe d’habitude. Là, Me Jakubowicz refuse encore de reconnaître sa défaite. La Licra vient de se pourvoir de nouveau en cassation!

Ce sera le cinquième procès, suivi d’un sixième si la cassation est prononcée, pour quelques lignes moqueuses dont la poursuite aura été artificiellement provoquée parce qu’elles contrariaient le plan de carrière d’un ambitieux, poursuite qui permet de gâcher la fin de vie de Siné (il a aujourd’hui 82 ans). C’est la lutte du pot de terre Siné, riche de sa retraite de journaliste, à qui les frais divers et de plaidoirie ont déjà coûté plusieurs dizaines de milliers d’euros, contre le pot de fer Licra, à qui la dépense n’importe pas et qui ne cherche plus qu’à le ruiner. Abusif, ne trouvez-vous pas?

Pour poursuivre 

Sur Alain Jakubowicz et ses disciples :  David (Metaxas) et Alain

Sur Jean Sarkozy chargé de cours en droit : avec la participation de Damien Dubois

Sur Jessica Sebaoun-Darty-Sarkozy : le dossier Jessie

Sur Philippe Val et son lèche-bottisme philosémite :  Philou directeur

 


Responses

  1. c’est pourquoi ( itaque , en latin) , j’achète, dès que je peut , et en cachette de ma femme ( que ça ne concerne pas, car elle n’est pas plus zarkozyst que moive, et pas plus charlie-abdesque que moive ), siné-hebdo

    c’est pas cher, ça soutient le bonhomme, mais , putain ,qu’est ce que c’est mauvais !
    c’est….nul, y a pas d’autres mots

    enfin, c’est pour la bonne cause
    et puis je me dit que ça emmerde un peu plus ces nuisibles en réunion, donc ,plutôt que de me préparer à lancer des tartalakrèm -d’ailleurs , je pourrais pas, je suis pas parisien , et mes points de chute éventuels ne résident pas dans les quartchés huppés , donc le repérage discrêt avant l’aKtion , tintin- j’instrumente , à l’insu de mon plein gré , cet indigne vieillard

    faut reconnaître qu’il y met du sien, le sieur siné…
    il pourrait faire amende honorable, aller procesionner en chemise et la corde au cou à yad vashem , ou à drancy , pleurer un peu à la télé, s’humilier au tribunal et déclarer urbi et orbi qu’il regrette ,que ses mots ont dépassé sa pensée , que d’ailleurs il ne pense pas , il ne pense plus , voyez, les ravages de l’âge , un peu comme depardoche , quand on a été dans le giron de la bien pensure ça tourneboule un peu le ciboulot , on est incontinent de la tchatche , et que pensez donc , le fils sarko , maître botul et jakubo , et philippe val , il les aime , il voudrait , à quel point il les aime , se faire flageller en public par eusses ensembles, réunis , la férule à la main, lui en robe jaune de suplicié de l’inquisition, le san bénito sur la tête , implorant pardon…

    hé bien , même pas !

    et ce jusqu’au boutisme chez un presque mourant, ça force l’admiration !

    chapeau bas, siné
    même si t’es un dessinateur de merde , un humoriste de merde , ton obstination envers ces Hobsédés du porte-plainte nous donne une leçon d’humanité

    continue à jouer le cailloux dans l’escarpin de botul et de jaku !

  2. Tout à fait d’accord Kobus, la seule performance continue de Siné, ça a toujours été le lever du coude avec picrate et saucisson, une sorte de cousinage avec l’ancienne équipe de piliers de zinc du Canard Enchaîné, la gauche des camarades, Vincent, François, Paul et les autres mais avec ripaille, Internationale et chansons grivoises, allez Siné « de Nantes à Montaigu, la digue, la digue, etc. ». Mais là, je lui tire mon chapeau, je le soupçonne même d’avoir prémédité, dans le genre « ah mon connaud, t’es pour la liberté d’expression, ben, je vais te la mettre entre les deux oreilles » et voilà le festival des tolérants qui commencent avec la Licra en guest, des gars qui feraient condamner Shylock si jamais ils voyaient la pièce. Pour ceux qui ne connaissent pas le canard de Siné que vous qualifiez parfaitement :

    http://www.sinemensuel.com/

  3. Moi je trouve ça plutôt bien.
    Siné n’a jamais été le dernier à crier haro sur le baudet, il s’est foutu de la droite, de l’extrême droite, des curés, des militaires, des facteurs, que sais-je encore ?
    Jamais trop de la gauche, communistes, extrême gauche, soixante-huitards etc.
    D’un seul coup il prend en retour un grand coup de bâton dans la g… pour avoir frôlé le lobby qui n’existe pas et ça le fait moins rire qu’avant. On le comprend.
    On le comprend mais ça fait un bel exemple et si ça pouvait réveiller quelques endormis de gauche, ceux qui au fond sont plutôt de braves types, il aura conduit sa mission ici bas, il pourra aller rôtir en enfer.

  4. Vous êtes dur Paul-Emic, Siné est né officiellement à la politique avec la guerre d’Algérie, en porteur de valises pour le FLN. Il s’est vu en résistant, depuis il continue. On peut y voir une sorte d’entêtement idéologique, pour faire dans la litote, mais ça ne va pas plus loin. Il y aurait une forme de justice immanente s’il avait appelé à longueur de colonnes à des procès et des interdictions pour tous ses adversaires (façon Philippe Val qui a toujours été une ordure moralineuse), mais je ne crois pas que ce soit le cas. En ce qui concerne sa rencontre avec la politique judéo-française, pour causer comme Péguy, ce n’est pas la première fois qu’il est accusé d’être un antisémite, tout simplement parce qu’en athée conséquent, il n’a jamais cru à la sacralité ou à l’exception juive et qu’il s’exprime en conséquence

    •  »Ordure moralineuse » en parlant de val,ça reste soft
      Très soft ,même
      J’avais,une année, affronté les meilleures chansons du couple font et val,l’instant d’1 voyage en bagnole avec deux potes et une copine….
      Ce fut rude….de quoi se brouiller à mort…
      Le simplisme des textes….à ce stade,on eût dit les précurseurs des argumenteurs du mariage pour tous…plus que du simplisme,du simpliscisme….et même, s’il y avait un superlatif du superlatif. Ce serait pas de trop…

      • Val qui abandonna son pote Font quand il s’avéra que le complice était pédo, sur le mode « j’ai rien vu monsieur le Commisssaire de l’Opinion publique, c’était vraiment un salaud, j’lui parle plus, pire que le Pen ». A ce degré de bassesse, on ne peut être que très branque ou Tartuffesque en diable, je penche pour un mélange des deux

  5. Boaf, l’exemple de Siné ne fera jamais réfléchir personne, sauf probablement ceux qui ont déjà la trouille d’un procès. On avait eu l’exemple de Daniel Mermet, il me semble, qui avait eu des soucis avec la Licra parce un beau jour, comme ça, il se serait réveillé antisémite (il avait diffusé l’interview d’un ancien nazi je crois). Bon, c’était à hurler de rire au début, mais on rit moins franchement quand on réalise que le système associations – procès – police de la pensée est chaque jour renforcé, et qu’il peut se déchaîner sur n’importe qui.
    Il y a bien sûr une certaine ironie à voir soumis à procès des gens qui appelèrent au procès dans d’autres circonstances, et sur d’autres têtes que la leur… On touche à la folie burlesque lorsqu’on taxe d’antisémitisme des Edgard Morin et des Stéphane Hessel. Pourquoi par Ariel Sharon ? On a l’impression d’une machine qui se retourne contre ses concepteurs, d’un train qui fonce sur l’atelier d’où il vient.
    Quant à soutenir financièrement un journal aussi mauvais que Siné hebdo, faut avoir une âme de saint…

    • Mais je SUIS un saint,ami bebop !
      Un saint authentique, certifié, d’une espèce très rare,un saint athée et rigolard
      Ma sainteté s’exprime par la dérision la moquerie et la lucidité
      Le coup du train qui revient sur son atelier,la torpille sur son sous marin,la viande frelatée chez son boucher,le sida chez son pede….
      Très bon !

  6. Vous en serez récompensé Kobus

    Beboper, j’ai lu que des israéliens avaient profané la tombe de Moshe Dayan pour protester, disent-ils contre le trop grand nombre de morts de la guerre de Kippour, car la guerre fait des morts et Dayan n’avait pas tout prévu. Quand des islamistes brûlent des manuscrits à Tombouctou, on parle de barbares, quand des juifs jouent à Carpentras sur le dos d’un autre juif, c’est une péripétie. Ici on a nos membres locaux de la sainte phalange qui doit garder l’arche d’alliance, ils sont formidables, je pense que la dernière couverture du magazine Books a dû soulever les foudres de la Licra mais qu’ils ont préféré se faire la main sur leurs éternels punching-balls


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :