Publié par : Memento Mouloud | avril 24, 2013

(Jean-Claude) Milner’s Café

ronetfeufollet

 

 

Milner’s Café


Responses

  1. Je peux me tromper mais voici ce qu’il en est à mon avis de ce texte:
    Proclamer de façon abstraite et alambiquée « on vous a bien niqué »

  2. « Proclamer de façon abstraite et alambiquée  » c’est le propre de la science et, parfois des savoirs, proclamer de façon massive (simple) et équivoque, c’est le propre des ambianceurs d’opinion donc je crois que tu te trompes

  3. Mais les gens qui sont portés aux nues dans ce texte sont des ambianceurs d’opinion chevronnés et sous couvert de produire de la vie intellectuelle ils ne parlent jamais clairement, c’est typique de l’école Lacan, de l’école Pierre Victor. Ce dernier personnage particulièrement étrange, intouchable et intouché, est-ce qu’il a propagé autour de lui des oeuvres de bonté, d’honnêteté et de gratitude ou est-ce qu’il constitue l’un des chefs de file de ce si pernicieux double-langage de ces « vigilants » qui savent si bien mentir par omission?

  4. Peut-être LD, mais il faut nuancer et séparer. De Benny Levy qui avait pris le nom de Pierre Victor parce qu’un apatride n’avait pas le droit de se lancer dans des activités politiques sur le territoire français, durant cette période (j’en sais quelque chose l’Espagne de Franco avait transformé mon grand-père en apatride, parallèlement l’Egypte de Nasser avait transformé en apatride les égyptiens juifs Benny et Tony Levy dont l’ouvrage sur l’infini est à lire de bout en bout).

    Aujourd’hui, je te l’accorde, on peut conchier la France et proclamer qu’il faut la détruire par le feu en constituant une cellule conspirative, on ne risque pas grand-chose. Du temps où la France avait une politique, on risquait, au sens propre du terme, l’expulsion.

    Il a cru en la Révolution, c’est un fait, il a dissous une organisation qui menaçait de verser dans le terrorisme indiscriminé et j’aurais tendance à porter cette décision à son crédit. Pour le reste, de lui j’ai lu le meurtre du pasteur et Être juif et je les ai trouvés, comme on dit, stimulants. Après que Milner cite Attali ou BHL sans les traiter d’histrion, c’est son problème, pas le mien. En tout cas sa décision n’est pas conforme aux conclusions qu’il tire de la nature intrinsèquement criminelle du progressisme dès lors qu’il occupe les strapontins et prébendes gouvernementales, or Attali était conseiller de Mitterrand, donc Attali était au cœur de la centrale progressiste. Ce n’est pas seulement un bouffon, c’est un homme qui a fait tourner les rouages de cette machine perverse.

    Quand je lis Milner, je m’en tiens à ses propositions, ses hypothèses et ses analyses et son bouquin, Introduction à une science du langage est un grand bouquin de linguiste et d’épistémologue, en tout cas un bouquin qui m’a marqué, comme ceux qui, depuis de l’école sont autant d’interventions autour de la marche au désastre et au nanisme de la France, de la gauche et de l’Europe. Un homme qui conjoint la haine des antisémites de toujours avec celles des progressistes, de Jacques Rancière et de ses fidèles ainsi que des petits badiouphiles ne peut être entièrement mauvais. Tu en conviendras.

  5. Derrière le langage opaque de ces écoles il y a la haine de la France et le triomphe d’un « Nous » anti-France en France. Cellule trotskiste ou yeshiva anti-Edom quelle différence? C’est la même jouissance de propager le désordre, de se renforcer soi aux dépens de l’autre qui vous accueille en abusant de créances morales, c’est la même exultation « on vous a bien niqué », « vous nous devez », « on vient vous reprendre ce que vous nous avez volé » et autres systèmes de valeurs de haine gratuite.
    Or lorsque l’élite d’une nation adopte ce genre de leitmotiv comme coeur de discours, immédiatement après les couches plus modestes s’engouffrent dans la brèche, suivent « l’exemple » donné par les clercs.
    Et lorsque l’on examine bien cette haine absurde et automatique (que l’on croit sans conséquence) de la France, des Blancs et de leurs traditions, lorsque l’on épluche toutes les pelures de cet oignon, tout au centre on trouve quoi? On trouve les assertions à la fois imparables, confortables et 100 pour 100 fausses telles que « vous nous devez… », « vous nous avez… », « on vient reprendre ce qui est à nous », « on vient détruire vos images pour établir notre vérité… ». Une véritable trophallaxie par racailles d’en haut pour racailles d’en bas.

  6. « la France, des Blancs et …leurs traditions »

    Qu’est-ce que tu entends par là ?

  7. J’entends les cris de Monsieur Dupuis, monsieur Dubois etc, les vrais opprimés anonymes et sans défense de notre époque, le désespoir des bernés, à qui l’on a tout pris et qui prennent en pleine gueule le vent contraire de l’histoire soufflé des bouches de mensonge des clercs et des « vigilants » savants, les vrais princes de ce monde. La France, les Blancs, les agriculteurs et les magasiniers, les chomeurs et les trimards, les classes moyennes sans recours mille fois ruinées, ponctionnées de 75% d’impôts pour engraisser des racailles, divorcées, euthanasiées, moquées, volées, racaillées, cocufiées, insultées, entretenues dans l’ignorance, des souchiens qui n’ont même pas de nom, dont je ne suis pas mais que je vois chahuté à tous les vents et pour qui personne ne fait de Tsédaka. J’entends l’injustice qui leur est faite, ne l’entends tu pas? Mais surtout il me semble discerner (par humilité je vais rester dans le subjectif « il me semble ») à travers l’opaque jargon des Lacan, Victor et compagnie les infrasons, les vocalises, les boules de neige avalanches en devenir de la parole de haine anti-France anti-blanc.
    Car les gens qui ont monté SOS racisme par exemple sont tous issus de ces écoles là (parcours de Dray très similaire à celui de Victor) et les intellectuels enfumeurs aussi (baratin opaque abstrait des Miller, Derrida, Wolton, Maffesoli très similaire à celui de Lacan). Les uns sont les enfants des autres et leurs oeuvres me semblent très malhonnêtes mais logiques dans leur continuité.

  8. Je partage une partie de ton constat sauf que je ne tiens pas les clercs pour responsables de quoi que ce soit et d’ailleurs je ne tiens personne de responsable de quoi que ce soit dans ce processus. Certains en tirent parti, je te l’accorde, d’autres vivent en parasites, c’est un fait, mais la raison pour laquelle Monsieur Dubois en prend plein les dents ne vient pas d’un quelconque lobby mais du fonctionnement du capitalisme mondialisé.

    Je m’explique, la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, toute l’Europe orientale et bientôt méditerranéenne prouvent qu’un capitalisme peut fonctionner sans bourgeoisie locale, c’est-à-dire sans une classe cultivée et nombreuse, donc salariée et compétente, une sorte de ballast politique dans cette machine à plus-value qu’est le capital. A partir de là, les bourgeoisies européennes comme américaine sont foutues. Les démocraties sont foutues. Pour ce qui est des libertés et de la culture, ça m’a l’air mal barré. En revanche la science et certains savoirs nécessaires peuvent fonctionner sans bourgeoisie (petite ou moyenne). C’est la véritable leçon de la crise. Retour à l’ancien régime.

    Les 75 % d’impôts ne servent que marginalement aux racailleux, ils servent à assurer les arrières des firmes et des réseaux qui opèrent sur notre territoire et les prébendes de ceux dont on a besoin sur le devant de la scène mais aussi dans les coulisses administratives voire dans le ciel des mythes (les subventions à l’agriculture, par exemple, servent à la fois à engraisser les grandes fermes et à maintenir l’idée fantasmatique que la France est une somme de terroirs, les aides aux quartiers sinistrés à maintenir une clientèle sur place et à entretenir l’idée que nous sommes gentils et que nous avons besoin de l’Etat pour nous défendre quand les méchants sont là, etc.).

    Pour le reste, il m’est impossible de confondre Dray et Benny Levy, Gérard Miller et Jacques Derrida, Dominique et Thierry Wolton + Maffesoli et Jacques Lacan. Certains ne pensent rien, d’autres si, c’est une différence majeure


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :