Publié par : Memento Mouloud | juin 5, 2013

La France menacée par un coup d’Etat d’extrême-droite ?

Entrisme à l’UMP, rumeur de coup d’Etat, appel au soldat, la droite d’après la manif pour tous est en ébullition, le combustible est là. Ne manque que le détonateur du golpito à la française façon Tejero en 1981. Tejero dont l’emprisonnement fut le geste fondateur du formidable processus d’enrichissement personnel et de corruptions qui parcourt tout le règne du Bourbon Juan-Carlos 1er. Mais revenons en France.

Les infiltrés

On connaissait Guillaume de Thieulloy, l’assistant parlementaire de Jean-Claude Gaudin, vice-président de l’UMP, sénateur et maire de Marseille dont le goût pour les femmes n’est pas prouvé : fondateur du collectif Famille Mariage (CFM), né de la scission avec l’Action française, le sieur Guillaume de Thieulloy, qui semble à Gaudin ce que fut Gueydan de Roussel à Bernard Faÿ, se trouve à la tête de plusieurs sites et magazines de la réacosphère (Nouvelles de France, Les 4 vérités, Riposte catholique), et autoproclamé « catho » « Français de souche »,« de droite ».

Voici le parcours de l’assistante parlementaire d’Hervé Mariton,  député UMP de la Drôme. Celle-ci gravite dans les sphères de la droite radicale. Elle fut candidate, en 2006, sur la liste du Rassemblement étudiant de droite (RED), mouvement né des décombres du GUD (Groupe union défense). Elle est alors mobilisée par la défense du CPE, le projet avorté de sous-smic concocté par De Villepin. Elle affiche clairement ses préférences, casser du gaucho plutôt que les racailleux très actifs lors des manifestations. On la comprend, occuper la rue Solferino ou taper sur un gringalet à tee-shirt Che Guevara qui tient un local dans une Université poubelle est moins risqué que d’affronter une vingtaine de lascars à capuches.

Recrutée par Hervé Mariton en février 2011 dans les rangs de l’association poujado-libertarienne Contribuables associés, Jeanne Pavard, 29 ans, est une groupie de Dominique Venner. Du moins depuis son suicide. « Je connaissais Dominique Venner par Radio Courtoisie, où j’ai fait quelques passages Je le trouve très intéressant, je suis très sensible à ses idées sur l’identité, les racines, le “Grand Remplacement” Je lis aussi Renaud Camus ». Ou comment parler de soi quand on parle des autres, ce qui rappelle immanquablement le bourgeois narrateur de Jacques Brel.

Parmi ses amis, on trouve Lancelot Galey, son keum, Frédéric Pichon, ancien président du GUD et avocat du Printemps Français, ou encore Bruno Larebière, l’ancien rédacteur en chef de Minute. Elle aime Marion Maréchal-Le Pen, Jacques Bompard, Florian Philippot (vice-président du FN), l’ex-élu FN Jean-Yves Le Gallou, le Renouveau français, Dieudonné, Égalité et réconciliation, Infosyrie.fr , “Love your race” (campagne de la National Alliance, mouvement suprématiste américain), Rebeyne (les jeunes identitaires lyonnais), Philippe Vardon (co-fondateur du Bloc identitaire), la Manif pour tous (et sa frange radicale, le Printemps français), les Antigones (groupe anti-Femen), Cigales Médias (magazine gratuit édité par la société Taliesin, dont l’un des actionnaires fondateurs est l’avocat Philippe Péninque, ancien du GUD et proche de Marine Le Pen), l’écrivain Jean Raspail, ou encore La voix de la Russie (programmes radios officiels du Kremlin à l’étranger).

Elle relaye des billets de Paris Fierté, association proche du Bloc identitaire qui promeut « la culture et l’identité parisienne », elle jouit en silence des propos de Christian Vanneste (qu’elle a fréquenté à Contribuables associés), ou se félicite du vote des Suisses contre les minarets. « C’est une façon de suivre l’actualité. Il y a une production d’idées intéressantes, qu’on ne trouve pas à l’UMP », justifie-t-elle. Le groupuscule Renouveau français ? « C’est intéressant car ils revendiquent des valeurs catholiques, même si c’est d’une manière particulière, qu’il est difficile de soutenir. » Le site Infosyrie.com, « C’est une façon d’avoir des infos qu’on ne trouve pas dans d’autres journaux. On a un point de vue qui est différent de ce qu’on nous assène toute la journée dans les médias. »

Contacté, Hervé Mariton explique qu’il n’était « absolument pas au courant du profil politique » et des « activités » de Jeanne Pavard lorsqu’il l’a recrutée. « Je ne fais pas d’enquête sur mes collaborateurs, sans doute ai-je péché par naïveté. Elle était à Contribuables associés, une association qui a des positions parfois raides sur les enjeux dont elle parle mais qui ne pose pas de difficultés. J’ai reçu son CV, elle était plutôt dégourdie, on m’a dit qu’elle travaillait convenablement. » Ou Mariton nous explique clairement ce qu’est le népotisme parlementaire et la manière dont on recrute du côté des politicards.

Les rumeurs de coup d’Etat

Armée Un magazine largement diffusé sur Internet par un groupe prétendument anarcho-maurrassien baptisé « Lys Noir » cite le nom de généraux de premier rang, connus pour leur amour de l’épiscopat en général et de la Cité Catholique en particulier. Leur appel intervient alors que les esprits s’échauffent dans les milieux militaires sur fond de rumeurs faisant état d’un fichage par les francs-maçons des officiers et de leurs familles engagés dans la Manif pour tous. Car ces gens ne peuvent comprendre le monde que par le prisme du complot (des zôtres) et de la félonie (toujours des zôtres). Ils sont, à leurs propres yeux, les seuls qui comptent, les derniers français de race et d’esprit, les ultimes croisés, ils luttent contre la pieuvre judéo-maçonne-immigrationniste, les cocos ayant déclaré forfait. Ils sont de cette armée mexicaine où les officiers vont finir par être plus nombreux en retraite que sur le terrain. Ils sont de cette sphère où on se serre les coudes et où on est plus terré dans son terrier familial qu’une famille de loubavitchs dans une arrière-cour parisienne à cette différence près que ces prétendus marginaux occupent des positions centrales dans l’armée, la haute fonction publique et nombre de grandes entreprises. Aussi les policiers ont été surpris par le nombre important de fils et de filles de militaires interpellés lors des manifs pour tous. Dans un milieu qui ne connaît pas les confrontations avec les CRS, l’affaire fait sensation. « La police de Valls se comporte comme en Allemagne de l’Est », s’affole-t-on dans l’Ouest parisien.

On est tellement outré parmi les carrés Hermès qu’on rejoue « l’Appel au soldat », façon Maurras dans son enquête sur la monarchie mais dans sa version parodique. Dans le sillage du Printemps français, ce mouvement informel apparu avec la Manif pour tous, on s’adresse aux généraux en des termes exaltés. « Ceux qui évacuent d’un revers de main toute possibilité de coup d’Etat militaire en France feraient bien de réviser leurs classiques », lit-on dans un journal diffusé sur Internet. Selon les animateurs du groupe Lys Noir, qui viennent de publier le premier numéro du magazine

Arsenal, « un coup de force est à nouveau imaginable ». Fantasme ? Assurément. Mais un fantasme nourri d’un malaise palpable dans une partie minoritaire de l’institution militaire. Le coeur de cible ce sont les officiers choqués à la fois par la « rupture anthropologique » que constituerait le mariage gay et par le poids des francs-maçons dans l’entourage du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Les héros du Lys noir : les généraux Benoît Puga, Pierre de Villiers et Bruno Dary. De sacrés combattants. Ils forment le casting de leur « junte » Ce n’est pas n’importe qui : le premier est le chef d’état-major particulier du président de la République, le deuxième est le numéro deux des Armées, le troisième l’ancien Gouverneur militaire de Paris. Benoit Puga est le frère de l’abbé Denis Puga, un prêtre intégriste qui officie à Saint-Nicolas-du Chardonnay. Pierre de Villiers est le frère cadet du vendéen Philippe de Villiers. Quant à Bruno Dary, qui n’est plus en activité depuis 2012, il s’est engagé avec la Manif pour tous, pour « donner un coup de main » en matière d’organisation. Au ministère de la Défense, on prend très au sérieux cette publication bien informée et dont l’appel au coup d’Etat est une première : «la libération de la parole peut entraîner des comportements déviants» met-on en garde.

Dans les popotes militaires, « les esprits s’échauffent », reconnaît une source bien informée. Une rumeur court : les officiers dont les enfants ont été arrêtés seraient fichés et risqueraient de voir leur carrière freinée. Le ministère de la Défense dément officiellement l’existence d’une telle liste. En revanche, il confirme qu’une enquête a bien été demandée à la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la Défense) au sujet du mouvement intégriste Civitas, où se retrouvent des familles de militaires.

Cela n’empêche pourtant pas un officier général de raconter que « la liste est sur le bureau du ministre ! ». « C’est le retour de l’affaire des fiches », explique un autre, faisant référence au scandale qui secoua la IIIe République laïcarde : en 1902, le ministère de la Guerre s’appuyait sur les loges franc-maçonnes pour ficher les officiers catholiques pratiquants. Francs-maçons ! Le mot est lâché. Pour le Lys Noir, « le Grand Orient a pris le contrôle de l’armée » et « Netchaev » estime qu’un conflit « pour l’avancement » oppose « les officiers catholiques et les loges ». Un officier souligne que « la méfiance mutuelle croît ».

Une autre « affaire » nourrit les conversations sur les « violences policières ». Une lettre d’un jeune officier de réserve au président de la République circule sur Internet, massivement relayée par la communauté militaire. Cet officier, anonyme, affirme avoir été « arrêté arbitrairement lors de la Rafle des Champs-Élysées le 25 mai 2013 et détenu pendant 24 heures ». Il « prie » le chef de l’Etat de vouloir bien (lui) retirer (ses) décorations militaires ». En haut lieu, on s’inquiète d’une «tentation liguarde qui fait penser aux années 30 ». Et de citer la banderole de la Manif pour tous qu’il a fallu faire retirer de la Tour des Généraux – un immeuble militaire du XVème arrondissement. Ou le cas du colonel Ruffiers d’Epenoux, filmé dans une bagarre contre les Femen et dont la sanction éventuelle est devenu un casus belli pour de nombreux officiers.

Sur fond de nouvelles réductions d’effectifs prévues par le Livre blanc de la Défense, d’un coup de frein sérieux aux avancements et de difficultés dans le versement des soldes à cause du logiciel Louvois, l’ambiance n’est pas au beau fixe. « On sent une profonde lassitude », témoigne un militaire. Dans un milieu où les familles nombreuses sont légion, la baisse du plafond du quotient familial est très mal vécue. D’où la tentation des extrémistes de souffler sur les braises. Le Lys Noir, qui trouve que « l’OAS est un mouvement extrêmement estimable », en appelle ainsi à une « révolution des œillets » à la française, en référence au coup d’Etat de l’armée portugaise en 1974. Les néo-maurrassiens rêvent que « l’armée sorte des casernes pour imposer une solution politique, qui ne viendra ni des urnes, ni de la rue ». Et installer une « union nationale » de tous les souverainistes, de gauche ou de droite, dont Jean-Pierre Chevènement serait le « père de la Nation ».

Ces gens oublient juste une chose, nous n’avons pas envie de troquer des certifiés trois points corrompus et des pro-pédaleux en extase sur le mariage pour tous et les happenings des Femens au  profit de grenouilles de bénitier exposant les san Benito des pestiférés sur les galeries d’Internet quand la gégène est en panne. Comme d’habitude ces abrutis serviront de marche-pieds à d’autres intérêts parce qu’il suffit de placer 95 % des français devant une cérémonie catholique standard pour les voir pouffer de rire ou s’endormir devant un spectacle à mi-chemin entre le moralisme sirupeux et l’évangélisme contrefait.

Il n’y aura ni coup d’Etat, ni voie terroriste, juste l’aboulie sans fin d’un pays qui n’en finit plus de rejouer le scénario des années sombres en regardant passer le train de l’avenir, comme pour se dire que la France is not dead.

Mediapart / Jean-Dominique Merchet – L’Opinion/  BAM

Etrange colonel von RohautEl coronel habla del golpito

Le journal du Lys noirOrgane clandestin de la mouvance printemps français


Responses

  1. Au delà de la masturbation sur un coup militaire, on ne peut pas, on ne peut plus nier que les loges sont passées à la vitesse supérieure et se cachent de moins en moins.

  2. Des généraux occupant des places d’importance qui ne seraient pas franc-macs ?
    JD Merchet l’auto proclamé spécialiste des affaires militaires fait dans le scoop.

    • Un tuyeau de jean Guisnel sans doute qui n’a pas reconnu un ou deux étoilés à la dernière réunion de loge.

      • ça doit être ça.

  3. Justement, vous avez tout à fait raison Ag de causer des loges dont certaines agissent de façon quasi-autonome ou sur une base territoriale. Entre les cercles affiliés au Grand Orient, ceux dépendant de la GLNF et les derniers compris dans la GLF, sans compter les francs-tireurs, vous avez un sacré agencement tissés de rancoeurs et de mépris réciproques, ce qui n’empêche pas une certaine couverture collective entre frères, dès lors que menace une intrusion des non-initiés.

    Paul-Emic, ce n’est pas d’aujourd’hui que les familles catholiques produisent en batterie des officiers supérieurs et des hauts fonctionnaires

    • officier supérieur n’est pas officier général. Il y a un pas à franchir et je doute qu’il y ait de la graine de putschiste dans les officiers généraux occupant des postes politiques. C’est quand même un milieu que je connais bien.

  4. « je doute qu’il y ait de la graine de putschiste dans les officiers généraux occupant des postes politiques », je le pense aussi Paul-Emic, pas de panique


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :