Publié par : Memento Mouloud | juillet 5, 2013

France Orange Mécanique : un florilège

Pour ceux qui n’auraient pas lu l’oeuvre impérissable et la prose à nulle autre pareille de l’ami Obertone qui fit les joies et délices de la réacosphère mais aussi des cadres de l’UMP et ceux du Front National, voici un modeste florilège. Evidemment, le comique involontaire n’a pas toujours pu être évité. Que les vivants me pardonnent.

France Orange Mécanique


Responses

  1. « le viol révèle une absence totale d’empathie envers la victime »

    haha

    Sans déconner ??

    Mes respects. Le survol de ces conneries m’a fait rire 10 seconde et lassé juste après.

    Je me serai pas tapé la totalité…

  2. J’ai beaucoup aimé, aussi, Ag, on pourrait en faire beaucoup comme ça « le meurtre relève une certaine défaillance morale, en temps de paix » ou « conduire avec 4 grammes d’alcool dans le sang et une quantité indéterminée de cocaïne dans le pif met en danger la vie des autres »

    On dit c’est un grand écrivain, j’ai lu en entier. J’avoue qu’à part un auteur progressiste particulièrement trimard (genre disciple ultra de Bourdieu), j’ai rarement parcouru un ouvrage aussi ennuyeux, répétitif, sans aucun travail et, donc, intellectuellement en-deça du creux. Un jour le succès de ce bouquin vaudra symptôme sur l’état de notre pays et de son peuple

  3. Mémento, votre amour pour Obertone transparaît nettement.
    Sur la qualité littéraire, je ne me prononce pas, ne l’ayant pas lu.
    Sur l’utilité de l’oeuvre, aucun doute tant l’omerta est totale.
    J’espère ne pas vous avoir blessé.

  4. Du tout René. Cliquez et vous aurez de larges extraits du torchon. Je ne vois pas bien en quoi un ouvrage raciste, proprement délirant, mal écrit et dont l’usage des statistiques relève de la bêtise ou de la malhonnêteté serait utile mais vous pourrez peut-être me l’expliquer. Je vous rappelle que le bouquin se veut un document, pas un roman

    • Qu’il y ait des erreurs ou des fautes, je ne suis pas prêt à discuter.
      Qu’il soit utile « face à l’omerta » disais-je c’est (pour moi) indiscutable !
      La terminologie « en-sauvagement de la France » me parait parfaite.

  5. Mais René…
    Il n’y a pas d’omerta. Juste du déni des populations qui préfèrent les mauvais numéros de cirques aux bureaux de vote.
    Obertone ne dévoile rien. Il n’a pas fracturé les archives informatiques des ministères de l’intérieur ou de la justice à la snowden.
    Il les sort juste en vrac, emballées dans des conneries avec des mélanges bizarre, morale et coût financier, dénonciation de censure et citation de chiffres officiels à toute les pages.
    Les gens savent très bien ce qui passe. Elle le voit et l’entends tous les jours. Il n’y a que les imbéciles pour s’imaginer qu’un viol c’est glamour, qu’une séquestration se fait entre gentleman ou que l’on règle un différends entre dealer sur le controle d’une zone d’achalandage autour d’une table ronde.
    Seulement comme on a policé les institutions qui luttaient contre tout çà par idéologie on s’imagine qu’en face çà va s’aligner.
    Perdu. La concurrence naturelle est cruelle. Et en grand courageux le peuple préfère bêler derrière un matamore qui en profite pour récupérer la monnaie.
    Sans talent.

  6. On nous a placés en situation de concurrence et de pénurie relative au cœur du spectacle d’une « richesse » qui ne cesse de s’accroître de manière exponentielle accumulant les déchets de toutes sortes. Le tournant est intervenu lorsque Nixon a suspendu l’étalon or pour lui substituer un dispositif flexible de changes. A partir de là, les règles du jeu se modifient du tout au tout puisque la compétition est orchestrée par des réseaux multinationaux entre territoires et entre populations. C’est un système a-racial, on se fout qu’un chinois, un juif ou un catholique ultra tire les ficelles de l’endettement généralisé et de la fabrique de maille, on fonce et puis on voit, on ajuste, on déclenche une petite guerre ici, on cible un ennemi relatif parce qu’il faut bien qu’il y ait un ennemi, Il y aura partout des gagnants et des perdants de toutes les couleurs, ce n’est pas une question de mérite (ça ne l’a jamais été), juste de place, d’opportunités, de violences orchestrées dès lors qu’on accumule dans des conditions-limites. En Chine, on tend des filets anti-suicide, en France, on sort les aides sociales, au Mexique, on flingue à tout va, l’Afrique glisse vers le chaos, le djihad sert de prétexte à la formation de meutes prédatrices et les Etats-Unis étendent leur Empire informel en refourguant à tous les rentiers leurs dettes abyssales, je ne cause pas de l’Europe, tout le monde sait ce qu’il en est, on appelle ça l’ordre. Son animal totémique c’est le serpent-Logos, son nom, Punishment Park. Lisez les 120 journées de Sodome, c’est la meilleure introduction au monde contemporain. Nous sommes devenus des ophites.

    Sur les 120 journées : http://www.youtube.com/watch?v=LBS-g9pjBVc

    Sur les ophites, ce très intéressant article : http://rhr.revues.org/5351

  7. « Un jour le succès de ce bouquin vaudra symptôme sur l’état de notre pays et de notre peuple. »

    Nous vivons une époque grégaire et corrompue, c’est là la misère de nos contemporains.

    Vous dites vrai Memento Mouloud.

  8. Epoque joyeuse et pleine de promesses vous diront les optimistes

  9. Entre deux considérations grandiloquentes façon Almanach des années 20 sur les colonies, je note un petit passage croquignolet sur le QI, qui semble rattacher le « nouveau Fuller » à l’école des sinistres clowns spécialistes du QI/races…
    Quand Raufer rencontre Richard Lynn, ça donne Obertone ?
    Est-il au courant que si l’on en croit ses petits apôtres du QI – qui voient le chiffre magique comme ne espèce d’Alpha et Oméga de l’humanité, le Français est une créature inférieure à l’Anglais, lequel est de surcroît doté d’un plus gros sexe ?

  10. L’école libérale-racialiste, Xavier. Pour la prose, c’est un mixte entre le Pélicastre farceur et le défunt décliniste que Houellebecq confond avec Lovecraft, son amour de jeunesse, son double idéal, désormais il a un, deux, voire des centaines de fils putatifs, c’est formidable.

    Pour ce qui est du QI, Alfred Binet l’avait créé pour repérer les enfants qui avaient des difficultés durant les apprentissages de l’école primaire, un allemand dont le nom ne me revient pas en a déduit l’âge mental, un américain, un certain Goddard, en a extrapolé sa théorie du « moron », le débile mental, la menace simiesque pesant sur la civilisation, c’était au début du XXème siècle. Avec Obertone, le scénario se nomme retour vers le futur, l’éternel XIXème siècle des braves Spencer, Davenport et Galton avec les mêmes absurdités et les mêmes assertions, on avance quoi

  11. A ceci près qu’en France, le catholicisme avait fait barrage aux loufoqueries des déclinistes biologiques et autres darwinistes sociaux. Mais maintenant, qu’est-ce qui fera barrage à ces théories simplistes ?
    On aura l’euthanasie, l’eugénisme, et les comités d’éthique qui vont avec.

    C’est fascinant, d’Istanbul à Pékin, lorsque le tabac a déferlé dans leurs contrées, les gouvernements ont tenté de l’interdire, punissant parfois de mort les contrevenants. Tous sont revenus sur leurs décisions quelques années plus tard.
    La France ou les Etats-Unis du XXIe , avec une bonne campagne de pub anti-tabac, réussissent là ou la coercition a échoué.
    Ca promet pour le darwinisme social 2.0.

  12. Bonne campagne anti-pub et une série d’amendes, d’interdictions topographiques et d’augmentations, tout de même

  13. – Le dioxyde de soufre gazeux doit être conservé et livré à l’état liquide en cylindres métalliques, munis de robinet à pointeau ou à piston, dont la résistance doit être contrôlée périodiquement. – Placer les récipients dans un endroit frais et bien ventilé.

  14. Comme Hachouch j’ai fais mes petites « expériences » et je pense que ce n’est pas réservé à certain(es). Il y a un très joli poème antique qui évoque la tempête… et Il n’était pas dans la tempête; Le vent… et Il n’était pas dans le vent; La brise douce et légère dans la cime des mûriers… Il était là. Peut être faut-il l’oreille d’un enfant pour l’entendre. Ça paraît simple et il faut toute une vie pour –non seulement l’entendre– mais commencer à comprendre. Bon, j’espère seulement n’être pas trop abscons car je ne suis pas à l’aise avec les explications qui sont si personnelles.

  15. Vite fait, en passant, à l’instinct:
    Toutes ces « stats », toutes ces considérations qui se veulent « bio-darwiniennes » ( et qui en toute rigueur, ne le sont pas) etc…me paraissent sous tendues par deux grandes « illusions cognitives »: l’holisme et le finalisme, qui vont presque toujours de pair ; le « moteur premier » d’Aristote est un Dieu Physicien-Physiologiste, qui organise les parties du chaos en un Tout en fonction de formes finales virtuelles prééxistantes.

  16. A mon avis c’est un parfait contre-sens du point de vue de la compréhension du concept de sélection naturelle (qui est tout sauf organisée par des causes finales voire efficientes) mais aussi sur l’hominisation qui ne commence qu’avec la parole donc la langue (elle-même grammaticalement organisée et différenciée en langues) et la technique donc la non-naturalité

    • Tout à fait d’accord, mais ce contre sens apparait même chez certains théoriciens de l’évolution, qui confondent, comme toujours, calcul d’extremum et « finalisme », sans le dire clairement bien sûr.
      (c’est évidemment l’idéologie dominante de la macroéconomie et plus généralement de « l’ingénierie sociale » , fausses sciences et vraies superstitions)

      Mais il est possible que, psychologiquement, un « deus ex machina » finaliste holistique ( à la Leibniz, peut être à la Sénèque sous certains aspects) soit..très confortable, peut être même indispensable à l’équilibre mental .

      Au fond, je m’aperçois bien que la position de Démocrite, Epicure, Lucrèce, n’est pas si facile à tenir , même si elle me paraît, épistémologiquement, vraie.

  17. Par conséquent, une telle validation éventuelle d’une nomination de telle nature importante serait donné un gage aux corrupteurs mais aussi serait contraire à la volonté politique gouvernement ale d’anti-corruption. La république des Comores d’aujourd’hui, méritent mieux que d’être servie par des malfrats sans scrupules ni moralité exceptés leur intérêts personnels.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :