Publié par : Memento Mouloud | janvier 13, 2014

De quoi François Hollande est-il le nom ?

Un président socialiste dont le boudoir est financé par la mafia corse, telle est la situation. Une psychose Le Pen qui s’installe et se crispe. D’abord l’auroch pétainiste puis la shemale nationaliste. Le brushing blond à l’écran et la peur dans le calcif, c’est ainsi que fut élu François Hollande, le corrézien hilare.

Le bourgeois français a peur de passer pour un con auprès de ses congénères, le petit-bourgeois français d’être traité en ingénieur indien. L’ouvrier suit. Un monstre quadrupède hante la France : le chapardeur roumano-bulgare, le délinquant juvénil afro-maghrébin, le fonctionnaire budgétivore et le plombier-infirmière polonais. On cherche un protecteur. Non pas un maître, mais un GO sympa qui sortira le pays de son insignifiance. Pourquoi pas un type qui vient des clubs Témoins de Jacques Delors. Quelques copains sortis de la naphtaline Jospin et des Loges. Ça sent l’ENA et les agapes, ça sent l’oligarchie azuréenne et le saucisson.

A force de tapiner auprès de la presse, François s’était découvert des petites admiratrices. Ségolène se fâcha. Elle envoya son grand fils à la chasse. Bientôt elle renvoya le grand cerf à son édredon. Question d’ego. Pour le reste ils pensent la même chose, ils désirent le même terreau : une vie intellectuelle atone, un peuple diverti qui sommeille et des experts de derrière les fagots.

Hollande en rajoute tout de même sur ses prédécesseurs, il ne croit plus à l’Homme de gauche. Il ne compte pas sur lui. Il a enterré les commémorations. L’Homme avec lequel pactise le nouveau pouvoir socialiste est consumériste, adepte de la ploutocratie, capitaliste et atlantiste. En conséquence de droite. Mais comme il ne peut se dire de droite, il fabrique des fantômes, notamment ceux du fascisme qui fonctionnent toujours et puis l’épouvantail des réactionnaires et parmi eux les intoxiqués de la marche pour tous. Le coup d’Etat menace, tonne le Ministre de l’Intérieur. C’est la Cagoule qui recommence.

Encore une fois rien ne distingue le pouvoir socialiste de la nouvelle droite aux mains de réactionnaires de masse, populistes et démagogues, qui légitiment toutes les indécences au nom de la volonté populaire. Indifférentisme moral et je m’en foutisme de la droite, dès lors, la gauche de gouvernement en rajoute sur la vertu en toc et les valeurs de la République et puis on s’offre des comptes en Suisse, des putes partout et des petits apparts régalés par le grand banditisme. Avec quelques guerres africaines pour saupoudrer.

Les premiers à entrer dans le Royaume seront les voleurs et les prostitués avait annoncé je ne sais plus quel sous-branleur néo-droitier, seuls les pauvres resteront dans les chiottes, au fond des chiottes. D’ailleurs, le populaire ne se révolte jamais. Quand il voit un insurgé il gueule « quel bourgeois » et il retourne à son guichet ou à son portable pour applaudir Bernard Tapie.

Hollande promet la rigueur et le maintien du miracle français. Vous aurez des subventions et des privilèges, les services publics et la Sécu, les allocs et des salaires subventionnés, des retraites anticipées et des jeunes en contrats, des fonds secrets et de la fraude, de la Culture et du salaire minimum, du RSA et de la prospérité. Les français sont sceptiques mais ils croient comme un seul homme au miracle du « corps social » et de la « solidarité ». Ils y croient jusqu’à en crever.

Une telle obstination est religieuse car l’objet de l’adoration du français c’est lui-même. Hollande est le grand-prêtre de ce rite encore plus con que l’Islam exotérique parce que fondée sur la crainte. Le dieu français c’est la grande peur. Celui-ci ne meurt jamais. Si l’œil absolu de la NSA fut accueilli avec tant de bienveillance c’est bien qu’il était attendu et désiré. Surveiller sans fin, telle est l’oraison française qui a succédé à la grande guerre. Elle n’a ni besoin de passé, ni d’universalité, elle se prétend nécessaire et obligatoire, comme l’école.

On peut affirmer que le nom de la conjonction entre la guerre et la peur est le pétainisme. Soit un pacifisme, un défaitisme troussé dans la rhétorique de la décadence et du Service du peuple souffrant. Car Pétain a toujours été défaitiste. Il l’était en 1914, en 1918, en 1935, en 1940 et en 1944. Les trucs de Pétain, maréchal de France, c’étaient le cliché et la pédagogie. Les français l’ayant suivi, ils auraient du savoir ce qu’en fut le résultat : un pays ruiné et humilié. Un peuple avili qui se rachète à coups de mythes crevés et de femmes tondues. Le parti communiste avait rendu les couleurs de la France à Aragon, le consumérisme a rendu l’autel de la religion française du XXème siècle à ses fidèles, le défaitisme est de retour.

Hollande tente désespérément de refaire l’hymen brisé du parlementarisme français. Il y aurait une droite et il y aurait une gauche. La preuve en serait le mariage gay. Si on suit cette pente, se prononcer pour le mariage, non pas vivre ou se marier de manière gay, mais affirmer « le mariage gay c’est chouette », c’est s’affirmer de gauche si bien qu’être de gauche se résume à s’offusquer des foules catholiques brandissant leur landau et leurs slogans et à jouer la peur au carré devant ces quelques skinheads casseurs de pédés.

En dernière instance c’est réclamer un Etat protecteur des gays et de fait un Etat protecteur, tout court. C’est entériner la proposition Valls : il existe des gens qui ne sont pas comme nous. Et parmi ces gens qui ne sont pas comme nous, il existe des monstres. Et comme certains monstres sont invisibles, il nous faut de nouvelles protections et des gentils protecteurs. La prophylaxie et la prévention sanitaire comme stade terminal de la démocratie, voilà à quoi se résume la gauche de gouvernement.

Hollande peut donc affirmer que les patrons sont ses amis et qu’ils doivent être gentils. Nuance de langue qu’il partage avec les démo-chrétiens. Quand Hollande sort sa petite vanne sur l’Algérie, il ne cause pas de l’Algérie, il ne dit pas « au moins il en est revenu vivant » de la boucherie d’In Amenas, non, il évoque les émeutes arabes. Pas les bandes armées libyennes et les milices syriennes mais les émeutiers à main nue des premiers temps des insurrections tunisienne, égyptienne ou du Bahrein. Il dit alors aux français, ne sortez surtout pas de votre défaitisme car voyez ce qui arrive aux insurgés, ils font le jeu des islamistes et des tueurs. Traduire, le jeu des populistes et du Front National, des skinheads et de Dieudonné. L’analogie est simple, la prémisse évidente : tout insurgé fait le lit des égorgeurs, on a tort de se révolter. Conclusion, tout bonnet rouge est un salaud. D’ailleurs il détruit les portiques qu’il faudra rembourser. Le bonnet rouge coûte cher.

Finalement François Hollande est une créature diabolique selon la définition de Karl Kraus. Il est si optimiste, si béat qu’il pense rendre les français pires qu’ils ne sont.


Responses

  1. bonjour que pensez vous de la plateforme du parti libertarien de france qui a rapport avec vos idees ?
    libertarien http://skyzzor.blogspot.com

  2. Vous vous trompez quelque peu mais j’irais y faire un tour

  3. « C’est la cagoule qui redémarre… » effectivement, en plus, il a les pieds en canard….. perso, je suis pour une dose de tabou dans la vie zosiale et pipolitique
    Mais pas la choa, merde, pas la choa !
    En quoi l’Hydre des zeurleplusombres de notristoire peut elle résoudre, borner, protéger nos chosecitoyens, hein, en quoi ?
    Et, admettons, au pire, que Marine et les bleus adviennent au pouvoir… en quoi pourraient ils faire pire que leurs prédécesseurs ?
    Au grand maximum, je dit bien au grand maximum, ils feraient pas mieux….
    Mais pire, j’y crois pas, c’est rigoureusement impossible….
    Pire que mentir ( de bonne foi, important, ça, la bonne foi en politrouk, surtout en Afrance) ,tous les jours, à tous ( et surtout à sa poufiasse, là, c’est l’enfance de l’art de fliquer le conjoint, il rentre après deux heures d’absence et hop au lit, il trique pas le matin au réveil, il invente des réunions bidons, bref s’il encorne sa pouffe, il nous cocufie tous sans même s’en cacher) ?
    Impossible !
    Pire que creuser les déficits pour endetter les enfants pas encore nés ?
    Impossible !
    Pire que céder à tous ses clients qui l’ont fait roi ( lui et ses devanciers, hein, j’exonère personne) ?
    Impossible !
    Pire que brader la souveraineté du pays ( ou approchant) au premier quarteron d’experts ( avec toutes les réserves contenues dans ce terme et même au delà) venu, pire que s’asseoir sur un résultat déplaisant de référendum ?
    Impossible !

    Mais bon

    Gardons des tabous, c’est bien, des lignes rouges comme on dit quand le minimissime Coppée suggère de voter pour le moins doctrinaire des candidats ( et la gaucheu, unanime, de tonner contre cette saillie, ce qui fait d’elle et de ses soutiens des….. doctrinaires ou alors le sens du mot a changé sans qu’on le sache)
    Reste à savoir de quels tabous nous voulons…
    Et je sais desquels je ne veut Habsolument plus

    • Si on en juge par leurs précédentes prestations, le résultat devrait être compris entre le naufrage de la mairie de Toulon et la gestion clientéliste à la Bompard. Et puis ce sera forcément pire parce que derrière la maison Le Pen et Filles, il y a beaucoup trop de revanchards, d’opportunistes et de tocards qui attendent la divine surprise de se voir enfin offrir des milliers de strapontins.

      • Un peu comme en 81 des milliasses de toccards, clientelistes et opportunistes ont embrayé dans les traces de la mite et de son staff pour veroler le pays
        On n’en cause pas trop mais c’est le cas
        Prenons la décentralisation, si vous voulez…
        Quel bien a t elle fait au pays, hormis au BTP ( les hôtels de région, mon garcu, ce fut du pur sucre pour Bouygues et consors) et aux emplois fictifs du mille feuille administratif vronzais ? et aux baronnies politrouk locales,bien sur…
        Samedi, Joxe, l’instigateur de ce barouf, planchait devant souchier sur vronze cul ( une fois pour toutes, 12h-12h30), pas eu le cran de dire pourquoi il avait fait ce Barnum…
        En même temps, le journaloppe, avec sa voix de futur laryngectomise a pas beaucoup insisté

        Le jour venu ,il est à craindre qu’on manque de murs devant lesquels les aligner….

        Ce qui laisse à penser que, Ffectiv’ment, avec le vieux borgne ( sans éléphant getule) et sa maritorne de fille, ça pourrait très difficilement être pire….

  4. Vent démocratique vous avez dit? Comparez la situation de nos Etats aujourdhui à celle d’avant votre soi-disant discours de la Baule. La dictature et l’absence de démocratie n’ont jamais été aussi criardes que maintenant, et pourtant des naifs sautillent et gambadent comme de petits cabris pour vanter une hypothétique démocratie qui serait apportée par le fameux discours de la Baule.Sacrés togolais toujours babars, gentils, mous, manquant d’analyse et de jugeotte, toujours à la traîne! Ou vous refusez de voir parce que vous êtes militant, ou vous faites exprès.Droit en face, dites-vous que vous militez pour une quelconque alternance au Togo? Alors commencez par condamner cette promenade française de Faure qui n’est qu’un gaspillage des maigres deniers publics des Togolais dans le cul de ses prostitués. Il n’y a aucun refus de regarder une quelconque bonne chose dans le camp en face.Vrai vrai là, le coût de ce voyage aurait pu servir à doter le mouroir de CHU de Tokoin de produits pharmaceutiques génériques.Alors Messieurs, arrêtez la comédie et déclarez sans honte de quel côté de la barque vous êtes.

    • Mais de mon côté !
      Et je m’y tiens !
      Sans empiéter sur le côté des autres !
      La baule, c’était….. La Mite ? Chirac ? allez, on peut mettre ça sur le dos de Sarko, pourquoi se gêner ?
      Il est urgent que L’Afrance sorte d’Afrique et inversement

  5. Le mythe errant, Kobus, c’était l’errant celui qui présidait quand les hutus génocidaient à la machette au Rwanda

    C’est exactement ça, Kobus, chacun arrive et veut son fromage. Pour la décentralisation, c’était une vieille revendication contre-révolutionnaire, un virage vers le pays dit réel, la descente de la chefferie d’Etat vers la brousse provinciale. Defferre l’a fait. D’ailleurs, la gauche de gouvernement accomplit souvent les demandes droitardes. Joxe, on lui doit la volonté d’inscrire le peuple corse dans la constitution française et une sorte de Concordat avec les organisations dites représentatives des musulmans de France, un grand serviteur de l’Etat et propre avec ça pas le genre à crapahuter avec une gégène dans les djebels

  6. Voici la liste de liens se référant à cette note : Derniers secrets avant le premier tour… .


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :