Publié par : Memento Mouloud | juin 2, 2014

Le monde moderne va mal finir mais il aime ça (3) : l’amour et la sexualité vus de gauche

tinder 1

A l’ère de Facebook, Tinder, Grinder et autres applications qui permettent de rencontrer un inconnu à deux pas de chez vous avec le but affirmé de simplement coucher ensemble sans autre forme d’affect, la sexualité a muté. Avec l’essor du digital le sexe est devenu un sujet quasiment banalisé. L’idée même qu’un objet du désir soit « obscur » appartient à une théorie d’une autre époque, d’un autre monde.

Le sexe se pratique de la même façon qu’on lit un livre, qu’on déguste un plat : en dressant des comparaisons, en effectuant des listes, des hiérarchies. Les tabous sautent à mesure que le sexe est perçu en tant que service ou marchandise comme une autre.

mc2

Les vieilles scies de l’érotisme et de la pornographie sont visibles arrimées à une parole fondamentalement décomplexée. Ce qui était du domaine du secret est désormais accessible via des millions de kilo-octets. Regarder un clip de Lady gaga ou Miley Cyrus c’est forcément attendre le moment où la sexualité sera projetée en full screen.

adopte un mec

A l’heure d’Adopte Un Mec, Tinder, Lovoo ou Grindr, draguer c’est faire des effets de manche pour pécho sans traîner. Shopper pour pécho. Pour avoir une chance de conclure la transaction, il faudra bien choisir le produit. Le seul contact érogène avec l’être chassé réside dans le frôlement d’un doigt moite sur un écran lisse et froid. Plus rapide que dans la vraie vie, moins humiliant aussi.

LW

Huit ans de Youporn et des millions de next girls prises en levrette sur des canapés beiges ont eu raison du mystère pornographique. Ses rejetons sont bankables. James Deen joue avec Lindsay Lohan, la hardeuse Sasha Grey pond des best-sellers, la série Games of Thrones recrute ses actrices dans le X. Pas un seul clip de Rihanna, Miley Cyrus, Katy Perry, Lady Gaga sans une référence à l’imagerie porno. Le hard est vidé de sa dangerosité car Omniprésent. Il sort du champ de la sexualité concrète.

leclerc 1

Un truc à consommer brut avec ce qu’il faut de sauvagerie polissonne et de galopades échevelées. On y va façon pub McDonald. Le sexe brut ramené à sa fonction instinctive loin du porno chic des années 2000. Les amants nouveaux baisent avec l’effet Leclerc du boudin premier prix : on sait que c’est un peu dégeulasse mais on y cède quand même.

collegehumor.2db5a12e05b600073bd8bbca05a0e2b7

Tout se compare, c’est le quantified sex à l’image des joutes épistolaires des héros des Liaisons Dangereuses. On télécharge l’application Nipple pour noter ses positions préférées, les sex-toys utilisés, la qualité-prix de l’orgasme. Le tout partagé sur les réseaux sociaux. Le data sexe c’est aussi l’appli Spreadsheets ou Sex counters, anneau geek pour phallus.

Un monde s’écroule, celui d’une identité sexuelle immuable. La décontraction sonne le glas, pour les jeunes affranchis du monde monosexuel, ils naviguent avec aisance entre les genres. Fluidité et hédonisme homomorphes à l’industrie de la mode et du cinéma.

vice 1

L’américaine Karley Sciortino, drag queens écartelée sur les rivages de Play-Boy, Penthouse, les Cahiers et Wired, écrit des articles didactiques pour Vice sur la fellation tandis qu’elle s’entretient théoriquement avec John Turluturo pour The Guardian sur la meilleure façon de filmer un caleçon long. Elle parle nouveau sur la sexualité. Un mélange de technicité, de naturel et de distance critique.

the fouk

Le genre et même la sexualité participent de moins en moins à la construction de l’identité. Je suis un gays dans un corps de femme, je suis une femme dans la peau d’un travesti, je suis lesbienne avec une envie de phallus, la parole se libère, les oxymores partouzent à donf.

Proche des théories transhumanistes du docteur Moreau qui prônent la greffe d’appendices digitaux, le post-genre dessine un avenir où la reproduction sortirait du champ de la sexualité pour entrer dans celui de l’eugénique et de la commande. L’amour cyborg

Lucie Etchebers / Séverine de Smet/ Joseph Ghosn / Tess Lochanski / Marie Vaton / BAM


Responses

  1. Suite (du précédent post) et peut-être fin.
    Que ferais-je sans vous ? (sans ironie moqueuse).
    Mais objectivement où allez-vous pécher toutes ces informations ?
    Je m’empresse d’aller visiter « Quand Catherine Millet, bourgeoise, sexagénaire, partouzarde, … »

  2. Mes informations viennent d’Obsession (été 2014) le supplément du Nouvel Observateur. En couverture on trouve le visage de l’acteur Viggo Mortensen et le titre suivant : le sexe est-il une marchandise comme les autres ?, titre qui devient au sommaire « Décryptage : les nouvelles mythologies du sexe » avec comme chapeau, « Banalisé par le digital, comment le sexe se vit-il en 2014 ? » puis lorsqu’on va à la page 49, on trouve un nouveau titre « Les nouvelles mythologies de la sexualité » avec comme chapeau « drague sur écran, banalisation du X, culte de la performance…Boostée par les nouvelles technologies et l’explosion des normes, la deuxième révolution sexuelle est en marche »

  3. Hummm… Vous, vous avez aussi halluciné devant M6 hier soir.

  4. Pas vu Ag, y’avait quoi, un spécialiste auto-proclamé en terrorisme ?

  5. Hihi non ça c était l après midi. Non, de mémoire, les nouveaux comportements amoureux. Ou quelque chose d approchant.
    Idem que supra.
    L âme sœur spottée par iPhone, l application du blah blah marketing des écoles de pub pour vendre le produit, pardon séduire, la nana qui consomme » pour se venger d un divorce,mais attention pas comme une salope, faut pas confondre. J ai subi ce truc avant la confirmation de mon idée du Brésil.

  6. Pas comme une salope ou un enfoiré ou pas comme un con ou une conne, c’est un peu le leimotiv actuel, surtout ne pas pas passer pour un abruti ou un méchant mais les méchants même miteux et surtout puissants fascinent, la preuve par DSK, les nouveaux comportements amoureux en dehors du fantasme de la technologie qui n’a jamais produit que l’automatisme du vide en prennent un coup


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :