Publié par : Memento Mouloud | septembre 26, 2014

Bernard Cazeneuve contre les islamonautes ou la croisade s’amuse

islamonaute 4

Malgré vos décapités par milliers, vos yazidis liquidés, vos chiites tronçonnés au plastic, vos performances et vos écrits rébarbatifs, ici rien n’a changé. Chaque jour, on répète comme un mantra que la crise est là et qu’il faudra des sacrifiés, chaque jour les caddies sont poussés, chaque jour ça tweete, chaque jour youporn fait le plein, il doit bien y avoir une section spécialisée où vous trouverez à la fois la sodomie et les têtes tranchées. Vous pourrez bander un peu plus avant qu’un drone n’en finisse avec vos prêches délicats et vos excursions dans des coins qui poursuivent l’extension du domaine du tourisme. Votre segment est imprenable : montagnes, trekking, tortures et mises à mort. Vos snuff movies ont inondé le marché, vos allez connaître la baisse tendancielle de la valeur du meurtre de masse. Vous découvrirez ce que nous savons depuis un certain temps : la production la plus usuelle de l’industrie contemporaine c’est le junk et le déchet, cette production incluant l’Humanité ou ce que nous continuons à désigner comme tel. Sans doute, parce que nous sommes fainéants et quelque peu rétifs devant le risque et l’innovation. Mais le transhumanisme et le capitalisme vont main dans la main, vous n’en êtes qu’un appendice. Un condiment, si vous préférez.

isis 3

islamonaute 5

La-premiere-interview-televisee-de-Bernard-Cazeneuve-alors-president-des-jeunes-radicaux-de-gauche-en-1983

Il a fallu que la Turquie ouvre ses frontières pour que la Syrie et l’Irak, pardon la wilâyat al-Furât, acceuille quelques ennemis de l’intérieur, la cinquième colonne de la charia en terre mécréante. Très franchement, nous les préférons avec vous après que vos sbires les aient formés en prison. C’est votre matériau humain, c’est votre cœur de cible, de petits voyous et/ou des étudiants illettrés en quête d’ascension sociale. Ici l’ascenseur est en panne, ils attendent donc de vos katibas qu’elles les propulsent au firmament de la renommée pour jouer les Nabila en kalash.

islamonaute 8

Bernard-Cazeneuve

islamonaute 7

cazeneuve 2

Certains savent parfaitement où vous êtes, avec qui vous oeuvrez, comment vous communiquez et la teneur de vos pitoyables ruses. Ils anticipent vos actes, vos séquences, vos opérations, ils dessinent votre réseau. Vous n’êtes destinés qu’à une chose, perpétuer le désordre du monde mis en scène par les cerveaux malades d’Hollywood. Vous êtes les créatures échappées de nos complots, l’île du docteur Moreau où se déploient des êtres hybrides, vis-à-vis duquel l’homme peut s’esclaffer, car vous êtes un objet de risée plus que de terreur. Nous étions fatigués de rire du chimpanzé qui a des droits, tout de même, votre épiphanie a répondu à toutes les attentes, comment peut-on régresser à ce point se demande le petit-bourgeois cosmopolite standard en comptant ses smileys. Sa moue dégoûtée indique qu’il a fermé, qu’il ferme, et qu’il fermera les yeux sur tout bombardement dans lequel s’engage son gouvernement, en son nom post-humain.

CEN_TeenGirlsJihad_05.jpg

islamosceptique

cazeneuve3

isis 13

Nous avons proposé au premier venu de s’acheter plusieurs séquences vitales (encore dénommées vie), de désirer sans fin ce que l’industrie lui propose et de jouir sans temps morts dans les moments qui lui sont impartis. Le petit-bourgeois cosmopolite a cessé de lire, de contempler, de fuir, d’agencer, il est désormais son propre entrepreneur, c’est-à-dire son propre bourreau, ça vaut toutes vos décollations au sabre et filmées sur vos smartphones.  

Bernard Cazeneuve 20140911

isis 5

sarcelles 3

cazeneuve4

Nous vous observons comme un conducteur de camion-benne quand il approche d’une enfilade de poubelles. Vous n’êtes pas des hilotes en furie et nous ne sommes pas des jeunes lacédémoniens un soir de cryptie. Dans le meilleur des cas, vous êtes nos zombies préférés, quand nous vous éliminons, nous abattons un monstre de pixels. Les sépultures sont donc inutiles et la décharge vous attend. Et les mouches bourdonneront sur vos ventres putrides d’où sortiront de noirs bataillons de larves qui couleront comme un épais liquide le long de vos vivants haillons. Derrière un rocher, une chienne inquiète vous regardera d’un œil fâché, épiant le moment de reprendre sur un tas de cadavres et de membres déchirés le morceau qu’elle avait lâché à la vue d’un drone pilonnant, à quelques pas de là, une noce quelconque.

isis 11

sarcelles


Responses

  1. Ouai…

    Ca va bien se passer.

  2. Vous noterez le cliché où Bernard Cazeneuve accompagne les enfants en roller. Quand on se demande ce que fait un ministre de l’intérieur dans ce genre de manifestation, on en conclut inévitablement à la justesse des analyses de Philippe Muray qu’on pourrait résumer ainsi : l’occident continue sa vie post-mortem en bermuda

    • comme disait muray « la nuit des porcs vivants »

      • « Osera-t-on écrire que la haine de la musique est un des leitmotive de la critique de notre société « post-historique » menée par Philippe Muray dans ses essais ? Le terme sous-entend systématisme et construction concertée – voire un rien de boursouflure pour les wagnérophobes – alors qu’une partie de l’efficacité corrosive du style de Muray relève plutôt du ressassement jubilatoire de ses détestations, au gré des attaques menées contre les aberrations du temps, qu’il s’agisse de « l’envie du pénal », de la censure engendrée par le politiquement correct, du culte de la Culture, etc. À moins qu’on n’entende les choses autrement en considérant cette mélophobie comme la fondamentale de ce « désaccord parfait » que constitue l’œuvre du pamphlétaire, faisant entendre une note dissonante dans le consensus de l’époque. »

        Extrait d’un article d’un certain Thierry Santurenne, agrégé de lettres et docteur en littératures française et comparée, aussi historien de la musique ou comment enterrer Muray sous les commentaires

      • c’est pas faux
        mais moive, je jubille de détester , parfois
        sans parvenir au niveau de murray
        quelle verve !
        un imprécateur , un vrai!
        quasi un joraisse ,lorsqu’il fustigeait les puissances de l’argent

  3. Oui frappant. Et la petite qui se rends bien compte de la connerie du truc.

    Il y a pas mal à dire en effet sur les photos « françaises ». De haut en bas :

    la même expression d’arnaquer attentiste, sur de son intouchabilité,15-20 ans plus tôt.

    Les visites de principe, avec une patronne et un préfet déguisé, dont il se fout totalement, où s’étaleront les banalités sur les efforts prodigieux malgré l’adversité sans un mots sur le manque de moyen puisque visiblement, il n’y a même plus de piécette pour réparer une porte. Tout en gaspillant ceux présents puisque les deux pot de fleurs pour la figuration, pendant ce temps ne travaillent pas. C’est sur quand vous aviez une demi compagnie à aligner dans une cour ça avait encore un fond symbolique. Là vous déshabillez paul pour faire plaisir a bernard. Il ne serait pas si radin ils rappelleraiet sur les repos, l’image est belle, les gars récupèrent et tous le monde est content.
    Las.

    La festi pride… c’est fait.

    Déplacement ministériel typique, plus de flic et de journaliste que de badauds, un témoin vérifié et fiable…Le gratin pas très loin derrière pour la photo, le colonel responsable du service à l’arrière, en espérant que çà se passe bien…

    Fauteuil trop grand, message subliminal par la semelle, soirée télé… on sait pas trop, là j’avoue que j’hésite.

    Heureusement que l’on a le métro aérien pour localiser l’événement, hein… Mais tout va bien.

    La laïcité qu’on vous dit !!

    Ici, on voit bien que l’on est dans le théâtre. Peut-être des deux cotés d’ailleurs, car le déséquilibre des forces est flagrant.

    Mais vous verrez, vous aurez sur ce territoire des enclaves où le camion orange passera avec la même cargaison, le cirque continuera.

  4. J’ai ajouté un petit texte Ag et j’apprécie votre regard qui sait repérer l’état d’une porte dans un cliché, c’est devenu une chose rare que cette capacité d’analyse dans le simple coup d’oeil, un effet du métier ?

    • Merci. C’est agréable. Ca compense ma réelle honte à la publication, qui me révèle toujours des fautes, des coquilles, des accords loupés à la relecture.
      Je n’ai aucun mérite la porte c’était facile, paysage quotidien.
      Les -fraternité- et -laïcité- au fond sur le mur ocre de la dernière, rapporté la situation dans la rue, aurait pas été mal non plus en trait d’esprit mais je l’ai eu qu’avec une résolution supérieure.

      A 17 ans, malade du système scolaire, j’avais poussé la porte de l’armée de l’air pour décrocher la machoire d’un adjudant du recrutement :
      Je voulais être interprète photo de reconnaissance.
      Satellite ou aérienne.
      Différencier une colonne de BMP-2 d’une de BTR-60 planquée dans un bois, discerner un dispositif nouveau sur un appareil garé sur un tarmac, identifier la classe d’un navire à quai par sa structure et le nommer par son numéro de coque, ce genre de chose.
      Fils et petit fils de flic donc profil « sain », impressionné par ma motivation, et surtout la connaissance précise du poste particulier, il l’a été un peu moins par ma maîtrise du cursus pour accéder à l’objectif.
      Ne parlant pas russe et ne connaissant de l’arabe que quelques insultes de cités, je le vois encore refermer le dossier, déçu.
      Mais franchement spécifiquement, je l’ignore.
      Sous l’aspect curiosité peut-être. Genre jeu des sept erreurs systématiques. Ce qui cloche forcément. Le diable qui se loge dans les détails, la peur de manquer un truc, ou de se faire avoir, ce genre de chose.
      J’aime le cinéma aussi. J’enmerde tous mes proches, avec des questions de plan, de photo, de lumière. « Taken est un bon film d’action » : ben non, des plans de 2 secondes maximum, steadycam secouée pour faire dynamique, filtre gris et image grainée pour le glauque et le réalisme… voyez.
      Example : j’ai arte actuellement sur la manip « les musulmans sont nos amis » devant la mosquée de paris. Caméra au milieu de la foule, portée à la hanche parfois, pas de plan large d’ensemble : volonté de masquer le désert.
      Pas besoin de regarder plus, un bide…(Si besoin de confirmation de prédiction)
      Quand vous connaissez les codes, c’est plus facile. Et bon, le sujet s’y prête aussi il faut dire.
      Peut-être les sécurités sur les documents d’identités.

      Par contre, vous, et ce n’est pas un échange de politesse, vous savez écrire cette ambiance malsaine contemporaine.

      • Une info qui devrait vous intéresser Ag « De nouvelles méthodes de calcul permettent à partir de la lumière diffusée, de reconstruire une image de ce qui se trouve à l’intérieur » du matériau traversé. Par exemple, Rafael Piestun et ses collègues, à l’université du Colorado, ont utilisé cette technique pour voir à travers un matériau opaque » et plus loin dans le même article « L’optogénétique a été utilisée par des chercheurs pour activer des circuits neuronaux impliqués dans le plaisir ou dans les troubles moteurs de la maladie de Parkinson. On a même réussi, par cette technique, à ‘’implanter’’ de faux souvenirs à des souris…En 2012, Steven Rothman, de l’Université du Minnesota, en collaboration avec le laboratoire de Rafaël Yuste, a placé des cages de ruthénium contenant du GABA, un neurotransmetteur qui diminue l’activité neuronale, sur le cortex cérébral de rats chez qui l’on déclenchait, par des moyens chimiques, des crises d’épilepsie. Une impulsion de lumière bleue dirigée sur le cerveau libérait le GABA et avait pour effet d’atténuer les crises ». Vous le voyez, bientôt il n’y aura plus un seul humain pour concevoir que la perception et l’esthétique sont liés et qu’un plan fumeux est une manipulation artisanale.

      • C’est étrangement amusant, j’ai découvert avec fascination l’effet schlieren qui rejoint le domaine. Le concept même de bloquer une fraction de l’information après deux réflexions pour révéler l invisible m’a frappé. Tout a fait transposable.
        Je jetterai un oeil sur votre recherche. J ai quelques craintes. Beaucoup d annonces scientifiques sont de plus en plus teintées de politiques. Voires pas scientifique du tout.

  5. Philippe Muray a muri Céline, ça en fait le dernier écrivain français en prose, donc va pour imprécateur

  6. vous saviez que Marat avait étudié cet effet dans ses travaux sur la physique du feu ?

  7. Ah non, j’ignorais. Il faut dire que j’explore en humble amateur, vous aurez compris que ce n’est pas mon coeur d’activité.

  8. j’ignorais aussi mais je suis tombé sur cette info dans les travées de Googlebooks

  9. Je viens de prendre connaissance du résumé, l’article complet est vérouillé. Il me semblait aussi que la lumière bleue était déconseillée proche du coucher car elle perturbait l’endormissement. Par contre je suis sceptique sur l’action directe sur les cages.

    C’est inquiétant dans les applications néfastes possibles.

  10. le bon terme c’est en effet celui-ci, néfaste


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :