Publié par : Memento Mouloud | octobre 7, 2014

Le socialisme selon Jacques Attali

alla

Le constat

La France, « paysanne et étatique » ne peut pas reconnaître la Surclasse nomade qui sait « créer, jouir, bouger » et vivre « luxueusement, souvent sans payer ce qu’elle consomme»

La surclasse, Le Monde, 7 mars 1996

provo5

 

 

L’urgence

Il faudra « organiser l’abandon par les Etats de leurs fonctions thérapeutiques et éducatives pour les confier progressivement au marché »

L’avènement de la planète nomade, Libération 1er octobre 1993

provo 7

 

 

La prophétie

« L’homme sera un jour produit comme un objet, en série, comme le sont déjà les animaux qu’il mange. C’est en tout cas ce qu’amène à prédire la logique de la science et de l’économie »

Lignes d’horizon, 1990

provos 1

L’Europe

« mêlant service public et démocratie, identité et territoire, mémoire et avenir, continent le plus rétif à la disparition des concepts qu’elle a créés : Etat, nation, citoyenneté, institution, hôpital, école. Elle paiera très cher, par un chômage durable, leur défense vaine »

L’avènement de la planète nomade, Libération 1er octobre 1993

provos9

 

 

L’ennemi

« le voyage dont on ne revient pas : la Drogue »

Lignes d’horizon, 1990

provos 4

L’élite

de « jeunes nomades vêtus de jeans, chaussés de baskets, un baladeur aux oreilles, libres dans leur tête »

Lignes d’horizon, 1990

andré 1

 

 

Mondialisme

« Le nord a besoin de créateurs du sud pour nourrir ses propres objets-nomades de musiques, d’images, de cultures ou de cuisines lointaines »

Lignes d’horizon, 1990

provos 2

 

 

Baratin techno-populiste

« il faut imposer une justice sociale plus exigeante qui assure à chacun l’égalité des chances d’accéder à cette surclasse » devant les « tendances » irréversibles que l’ « on prévoit mais que l’on ne souhaite pas »

Lignes d’horizon, 1990

 

 


Responses

  1. Memento, vous êtes une encyclopédie vivante.
    Parmi les aphorismes de ce brave « penseur », je retiens
    « L’homme sera un jour produit comme un objet, en série, comme le sont déjà les animaux qu’il mange ».
    C’est vraiment d’actualité, mais c’est une copie tardive de ce brave Huxley !
    Quand je vous dis qu’on en vient à la Mort de l’Homme !
    Ce qui distingue ce type des penseurs réels, c’est qu’il n’a aucune continuité :
    « une justice sociale plus exigeante qui assure à chacun l’égalité »
    présuppose que la production e série n’a pas fonctionné.
    Au moins Huxley en créant des types alpha, beta etc. n’avait pas envisagé l’égalité !

    Salut Memento.

  2. Bien vu René et je ne parle même pas des tendances qu’on ne souhaite pas mais qui sont indissociables de l’apparition de la surclasse chérie libre dans sa tête qui est une chance pour tous, notamment pour les cuisiniers du sud en stage d’accueil du côté de Lampedusa. Ce monsieur, plagieur émérite, adorateur de Ploutos, corrompu à toute heure, fast décerveleur et membre de la supposée surclasse occupe le devant de la scène depuis la fin des années 1970 soit 40 ans exactement. Ce n’est pas là une erreur regrettable c’est un fait systémique

    • vous réagissez vite !
      En relisant, je vous suis 5/5. En particulier :
      La France, « paysanne et étatique » ne peut pas reconnaître la Surclasse nomade […] »; la France paysanne, [il n’ose pas dire « de souche »] c’est moi !
      Faut pas s’étonner qu’une partie de la France paysanne soit antisémite.

    • « adorateur de Ploutos »….j’ajouterai « ..et de Procuste »

      « Au moins Huxley en créant des types alpha, beta etc. n’avait pas envisagé l’égalité ! »
      Exact, mais à part celà, « tout » y est déjà, y compris les manipulations d’embryon a visée eugénique d’Etat, les uteri artificiels ( sorte de GPA), la destruction voulue du « beau » et de tout ce qui peut rappeler le tragique, le « sexuel » dans toute sa grandeur rameané à des prouesses gymnico-ballistiques « libres, obligatoires et sans engagement de votre part » etc..
      J’aimerais faire remarquer que, dans le livre d’Huxley, ce n’est même plus la loi du marché, la ploutocratie qui dessine le social, c’est l’organisation ingénieuriale ( « Saint Ford » ) génialement dépeinte par Chaplin ( « les temps modernes »).
      Et si la question n’était pas, en réalité, » l’ordre marchand »; si celui-ci n’était qu’un symptôme, et non une cause?

  3. Quel rapport entre la paysannerie et l’antisémitisme ? Il me semble que c’est la France paysanne qui a sauvé nombre d’enfants juifs quand il le fallait, c’est à dire à partir de 1942

    • Il y a malentendu, Memento.
      La France paysanne ce sont les français de souche.
      La France antisémite (je pensais à Soral), c’est une partie d’entre eux.
      De là à associer « la paysannerie et l’antisémitisme », il y a un pas !

    • Je comprends la confusion.
      Mon commentaire « la France paysanne » doit être lu comme « français de souche » où l’adjectif ‘paysan’ du texte d’Attali est connoté ‘arriéré’ !
      Toutes mes excuses.

  4. Pas vraiment, René. Dans ma région de naissance, la Gascogne, vous trouverez peu de paysans de souche qui exercent encore leur métier et c’était déjà le cas dans les années 1930. Idem en Picardie ou dans le nord avec les polonais. Quant à l’antisémitisme actif (je le distingue de l’antijudaïsme de tradition catholique), il a toujours été urbain, je dirai que c’est un produit de la modernité

  5. A quoi ressemblait le soralisme avant Soral sinon à ceci :

  6. Je reviens à une de mes Weltanschaungen: le pouvoir moderne actuel comme conséquence de la domination de psychotiques de type paranoïaques; il est clair qu’à mes yeux, JA en constitue un « beau » tableau clinique.

    Je cite « encore » Freud dans son analyse de la paranoaïa du Président Schreber:

    « Monsieur le Président du Sénat reçut aux environs de sa cinquantième année de sa vie, la ferme conviction que Dieu – lequel porte du reste des traits manifestes de son père, le respectable médecin que fut le Dr. Schreber – avait pris la résolution de l’émasculer, de l’utiliser comme femme et de faire naître de lui des humains d’esprit schrébérien »

    Dans un autre passage, Schreber dit que son pénis se rétracte à l’intérieur pour rencontrer les organes féminins – d’où cette notion de coït sur lui-même: il a les deux sexes comme La-Femme-Toute »

    J’en dégage deux thèmes:

    Faire naître une néo humanité d’esprit Schrébérien, c’est à dire parfaitement uniformisé, « clonée », ou chacun est réduit à n’être que l’autre de l’autre ( c’est évidemment une forme de la Mort de l’Homme): la « diversité » obligatoire , la « non discrimination » .;l’ordre marchand etc.. sont les chevaux de Troie de ce délire « néo humanitaire »

    L’impossibilité d’une différenciation masculin-féminin, en clair la théorie du genre

    • Hippocrate, « cette notion de coït sur lui-même ».
      Attention vous devenez une copie de Mémento M.
      il faudra que je me décide à lire du Schreber !

      • René
        Ce n’est pas mon délire, c’est bien celui de Schreber ( homme très intelligent et cultivé, qui a eu d’ailleurs la bonne idée de publier ses « mémoires d’un névrosé »:il n’ y a qu’à se servir dans son propre texte )

  7. @ Memento & Hippocrate

    dictature ou délire socialiste suite : http://www.20minutes.fr/politique/1456575-20141008-madame-president-sanction-contre-depute-fait-vagues-cote-ump?xtor=RSS-176

  8. « de l’utiliser comme femme et de faire naître de lui des humains d’esprit schrébérien », étrange Hippocrate c’est comme si Schreber sexualisait une institution, l’école et par là-même la détruisait puisque le savoir n’appartient à aucune matrice.

    Daredevil, que dire sinon que ce délire dépasse largement les socialistes et rassemble désormais toute la gauche. Si la langue leur importe moins que les règlements intérieurs c’est bien qu’ils tiennent la langue française pour négligeable. Et là vous obtenez la logique d’un choix : celui de Madame Belkacem à la tête du Ministère de l’Education Nationale

    • « le savoir n’appartient à aucune matrice. »
      Oui Memento, pour nous qui sommes atteints de la « névrose » normale, de la « maladie humaine » consubstantielle à notre condition, à notre être, pour lesquels, au fond, dans cette pluripartition qui semble nouis caractériser, il n’ y a pas vraiement de « soi-même » à connaître.

      Pas pour un psychotique et surtout pas pour un paranoïaque ou paranoïde: il est la matrice et le pénis de l’Univers

  9. Vous pensez que cet effondrement de la sexuation (homme/femme, parents/enfants) annonce une invasion paranoïde, donc une nouvelle religion (à prétention) universelle ?

    • Cet effondrement, à mon avis, doit être regardé non comme une cause, mais comme un effet, un symptome paranoïaque, c’est à dire créé par des paranoïdes ou paranoïaques de pouvoir;
      lL’invasion à prétention universelle a pour but celui de tout psychotique: l’établissement d’un néo réalité conforme à la sienne.
      Dans le cas de Schreber, il dénommait celà « humanité d’esprit schrébérien ».
      En quelque sorte ( et sans aucune provocation, je le précise), le but de l’inconscient paranoïaque est de créer « un homme à son image »…

      De façon paradoxale en apparence, la « diversité » ( qui est une exogamie forcée..), la « non discrimination (également exogamie forcée..) et certains thèmes féministes sont volontiers portés par des paranoïaques, le but inconscient , le fantasme, consistant à établir un « café au lait homogène » final, indifférencié ( la néo humanité ne pouvant être qu’exclusivement et uniformément « schrebérienne »)

      (Note personnelle: ceci m’avait frappé à l’examen de certaines stèles de l’époque akhenatonienne, où même l’entourage familial du Pharaon était représenté avec la même difformité physique que lui.)

  10. Dans le cas de la France, il me semble que les racines de ce délire plongent dans la défaite de juin 1940 où ce pays a failli disparaître corps et biens, une sorte de macule honteuse dont il ne se remet pas. Fabriquer une néo-humanité suppose qu’on considère l’ancienne comme périmée et, en effet, la France ancienne l’est, y compris dans sa langue. Je trouve qu’à ce titre, le prix nobel décerné à Modiano est une sorte de signe

  11. Le discours assez abstrait, en apparence innoffensif de Jacques Attali, plagié ça et là sur Huxley et Orwell, Houellebecq et d’autres, dit en clair ce que Pierre Victor disait en crypté. Même dénominateur commun: cette inexplicable haine presque raciste contre l’Occident chez Attali, contre « Edom » chez Victor.

  12. Le discours d’Attali est d’une structure très simple : d’un côté il s’excepte de l’homme générique (non pas bientôt mais déjà produit un série), en clair il se présente comme un sujet qui ordonne le monde (1er phantasme), un maître (pure escroquerie psychique) puis il déplore un certain état du monde (caresse envers son public, hommage à un certain humanitarisme juif qui est au judaïsme ce qu’est le catholicisme light des JMJ au christianisme) tout en prétendant lire, véridiquement, ses signes (autre phantasme, celui du maître scolastique défunt, emprunté au christianisme historique). En conclusion, Attali est un charlatan et, à ses heures perdues, un escroc et un rentier.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :