Publié par : Memento Mouloud | décembre 13, 2014

Les gays lurons du FN

yul

Un lobby gay au FN ?

Dans un livre, Dans l’ombre des Le Pen : une histoire des numéros 2 du FN (Nouveau monde) publié en 2012, Nicolas Lebourg et Joseph Beauregard étudient la construction d’un “lobby gay” au sein du FN et le rapport d’exclusivité que ces cadres entretiennent avec Marine Le Pen.

Les Inrocks

Sébastien Chenu

Marine Le Pen a officialisé vendredi l’arrivée au sein du Rassemblement Bleu Marine (RBM) d’un transfuge de l’UMP, Sébastien Chenu, qui fut le cofondateur de GayLib et l’ancien chef de cabinet de Christine Lagarde. Tous deux ont tenu une conférence de presse dans les bureaux parisiens du Parlement européen, à deux pas de l’Assemblée nationale, pour annoncer que Sébastien Chenu participerait, avec le député du Gard Gilbert Collard, à la constitution du collectif culture mis en place au sein du RBM. Il sera en outre candidat aux élections départementales dans un canton pas encore décidé. Il affirme que « pour défendre la souveraineté monétaire et nationale, il n’y a que Marine Le Pen! L’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’UMP traduit une politique ultra-libérale mondialisée. Même si certains accents dans son discours ressemblent à ceux de Marine Le Pen – il lui pique des éléments sur l’Aide médicale d’Etat (AME), sur Schengen – je ne crois plus à sa soupe. »

Dans un lointain passé, il fut adhérent de Démocratie libérale, le parti d’Alain Madelin, il était alors opposé à l’accord passé dans l’Oise entre Jean-François Mancel (RPR) et le FN, au moment des cantonales de mars 1998, puis lors des régionales en Picardie, la même année. En 2001, il est élu maire-adjoint sur la liste de la maire divers droite de Beauvais, Caroline Cayeux. Sébastien Chenu est très proches de Bastien Millot qui était à l’époque lui aussi maire-adjoint dans la même ville.

Blackboulé par un Mancel qui s’accroche, il vise la tête de liste dans le 2e arrondissement de Paris aux municipales de 2014. Sans succès : Nathalie Kosciusko-Morizet la lui refuse. Il soutient Bruno Le Maire à l’élection interne de l’UMP mais c’est Nico qui l’emporte. Sébastien Chenu s’est aussi distingué lors de l’organisation catastrophique de l’Europride à Marseille en 2013, minée par des dissensions entre associations LGBT.

Il ne cache pas son amitié avec Steeve Briois, le maire Front national d’Hénin-Beaumont, dont l’homosexualité est désormais connue.

Le Figaro / L’Express /Le Nouvel Obs / BAM / Rue 89

Steeve Briois

Taiseux, concentré, méthodique comme le mégrétiste qu’il fut, Briois a dédié sa vie au FN et à la politique. Il ne joue plus au handball. Il ne lit pas ou alors «des essais politiques». S’il sort en boîte «faire le petit fou», c’est avant tout «pour décompresser». Il ne «supporte pas» les «chanteurs bobos» («Delerm, Biolay») mais adore «les trucs ringards» : il peut s’époumoner sur «Sardou, Hallyday, Claude François, Dave», après une journée de campagne.

Quand on lui demande si, premier édile à Hénin-Beaumont, il marierait des couples homosexuels, il hésite et s’entortille. Avant de répondre qu’il ne voit pas pourquoi ces couples seraient «bannis», même si pour lui le mariage, «c’est un garçon et une fille qui sortent de l’église». Sur l’adoption, il pense que «certains couples de même sexe peuvent donner une bonne éducation». Il est lui-même homosexuel. En décembre 2013, Un livre rédigé par un jeune justicier de 17 ans, Octave Nitkowski, le Front national des villes & le Front national des champs, évoque l’homosexualité de Steeve Briois (à l’époque candidat à la mairie d’Hénin-Beaumont) mais aussi de Bruno Bilde, conseiller régional FN du Pas-de-Calais. Les deux responsables politiques attaquent en justice l’auteur de l’ouvrage. Le 19 décembre 2013, la Cour d’appel de Paris n’avait donné gain de cause qu’à Bruno Bilde. Concernant Steeve Briois, la justice avait en effet considéré que les révélations sur la vie sexuelle du bras droit de Marine Le Pen se justifiaient en raison de son rôle politique « de premier plan ». « L’évocation de l’homosexualité de Steeve Briois (…) est de nature à apporter une contribution à un débat d’intérêt général », avait estimé le tribunal, établissant ainsi une nouvelle jurisprudence dans les cas de dénonciation citoyenne des secrets d’autrui dans les médias. Cette décision de justice a en tout cas ouvert une brèche dans laquelle Closer s’est engouffré à propos de Florian Philippot.

Libération/ Ozap / Bam

Florian Philippot

Vendredi, le journal, propriété du groupe Mondadori, étale le week-end amoureux de Florian Philippot avec son petit ami, un journaliste connu pour militer en faveur des droits des homosexuels. Une semaine après le congrès de Lyon, Philippot s’est envolé à Vienne avec son amant. Dans le magazine, on les voit côte à côte, pris au piège dans la rue, comme figés par une caméra de surveillance ou des adeptes post-modernes du film Dossier 51. C’est la première fois qu’un journal révèle au grand public l’existence d’un couple gay dans le milieu politique. Ce qui prouve que le petit public se délecte des rumeurs et secrets des autres, une merveilleuse aristocratie de langue de putes que Closer démocratise à sa façon.

Le Point/BAM

Didier Lestrade, un gay de gauche

« Il y a quelques semaines, un kid joli de partout est venu passer 24 heures chez moi et là, ça a été parfait, du début à la fin.  Mais comme il est marié avec un mec de mon âge, là aussi je me tiens bien et il est hors de question que j’interfère dans une histoire d’amour que je rêverais d’avoir avec un jeune qui aime les mecs âgés. Je sais que ça existe, il y en a, pas beaucoup, mais en général ils sont tous pris. Cela m’a fait du bien de passer une journée et une nuit avec quelqu’un qui était vraiment attiré par moi, qui faisait les choses bien, généreusement, qui était un giver lui aussi. Sans plus d’attachement.

Dans le débat actuel sur la prostitution, il y a peu d’articles qui parlent de ce qu’on vit nous, les gays âgés. Une bonne partie des homos de mon âge disent qu’on a plus que les escorts à notre disposition. Car même s’ils sont séronégatifs et plus sexys que moi, passé 50 ans, ces amis sont invisibles eux aussi. Nous sommes toujours les mecs les plus vieux dans un club de house. On ne vous remarque plus, même si on a fait des choses assez extraordinaires dans la vie. Et quand on est seul, il faut payer pour obtenir un peu de contact physique. Le fait d’avoir quelqu’un dans son lit, le fait de caresser et d’être caressé.

J’ai toujours pensé que c’était pathétique d’en arriver là. J’ai toujours cru qu’il y avait quelqu’un, pas trop loin, qui pourrait correspondre à mes critères et pour qui je serais désirable. J’ai payé un escort une seule fois à New York et je n’ai même pas pris mon pied, ce qui est presque normal, c’était la première fois. Mais là, je me dis qu’il va falloir y aller parce que la solitude devient insupportable. Récemment, j’ai mis de côté tous mes principes en me mettant sur plusieurs sites de drague, une sorte d’abdication en soi, et ça ne donne rien. Je suis partout sur Internet, il suffit d’un clic pour me contacter. Et quand je contacte les mecs, les trois quart du temps, ça ne donne rien, ce qui est normal aussi. C’est comme ça pour beaucoup de gens.

Il y a plein d’articles qui montent le lien entre la crise économique et l’augmentation des escorts. Malgré tout, la prostitution masculine d’aujourd’hui est moins glauque que celle d’il y a dix ans. Tout le monde s’y met pour boucler son mois, les filles, les bis, les jeunes. C’est aussi le phénomène hookup culture qui déborde. Mon problème n’est pas de payer, j’ai de quoi vivre pour les deux années qui viennent et je sais faire ça sans que ça soit grossier. Même dans la prostitution, je suis obligé de me comporter comme un mec bien. Mieux : je n’arrête pas de me dire que si j’avais 22 ans aujourd’hui, sans fric, sans éducation, je me caserais chez un mec de mon genre pour passer la crise économique pendant un an ou deux, au chaud, à la campagne, avec un mec pas con qui a une bonne collection de disques, qui a des histoires à raconter, qui ne serait pas jaloux si le mec allait à droite à gauche. Si j’avais 22 ans aujourd’hui, je le ferais parce que j’étais comme ça à 19 ans en arrivant à Paris. On était prêt à coucher avec un mec uniquement pour qu’il nous paye l’entrée au Palace, c’est pour dire. On trouvait ça drôle. On était des pédés punk. Coucher avec un mec plus âgé, c’était comme un stage accéléré. »


Responses

  1. J’ai du mal à saisir le message. Que vient faire le militant LGBT d’Act-up ici? C’est pour faire apparaître un contraste ou souligner une continuité?

  2. Je l’ai placé là parce que premièrement son exhibitionnisme dont j’ai donné un extrait est l’envers obligé de la délation citoyenne (rebaptisée outing) qui expose toute personne au dévoilement permanent et public de ses petits secrets, en somme un nouveau mode de gouvernement ; deuxièmement parce qu’il a écrit un livre inepte à propos du passage à droite de tous les homosexuels ou de la majorité d’entre eux (vous noterez qu’on avait eu, précédemment, pourquoi les ouvriers, les pauvres, les juifs…passent à droite, c’est devenu une série) ; troisièmement parce qu’il apparaît évident à des historiens soi-disant sérieux que dès qu’il y a 5 gays dans un parti ils forment un lobby

    • « la délation citoyenne (rebaptisée outing) qui expose toute personne au dévoilement permanent et public de ses petits secrets, en somme un nouveau mode de gouvernement  »

      Très vite fait…tout à fait de votre avis Memento.
      Je pense qu’il s’agit d’une généralisation actuelle de « process » déjà bien établis dans un pays comme les USA, depuis leurs origines ou peu s’en faut.
      Avatar du mythe de « l’identité de tous », déjà décrit par Tocqueville?
      Plutôt, sans être incompatible, une des versions de la scène primitive, le petit garçon, frustré, anxieux et excité par ce qu’il a surpris dans la chambre de ses parents prend sa revanche une fois adulte .

      Dans les séries américaines, les scènes de destruction violente des portes de maison ou d’appartement par les « hommes de troupe » de la Police m’ont toujours immanquablement évoqué cette situation psychanalytique.

      L’architecture protestante d’Amsterdam, où tout est fait « comme si » personne n’avait rien à cacher à son voisin, m’est apparue comme en constituant une version « soft » et « tolérante »

      Doctrine en fait puritaine (quand une nordique prend une douche avant l’amour, c’est par propreté; une femme normale, par érotisme..), où le tabou du toucher s’allie au viol de l’intimité.
      La transparence, c’est l’horreur, c’est non érotique, c’est purement anal ( d’où cette mise en avant « sans complexe » de l’argent aux USA, qui dissimule une masse de refoulements à la manière Mickey Mouse, « l’ami de la police »)

      • Le jésuite lacanien Michel de Certeau disait que l’argent était le vecteur culturel le plus pauvre qui se puisse trouver, sa souveraineté actuelle indique à quel niveau nous sommes tombés. Pour ce qui est d’Amsterdam, ces grandes fenêtres sans rideaux étaient effrayantes parce qu’elles formaient un cadre où tout n’est pas seulement paysage mais exhibition. Il n’y a pas de hors-champ dans le calvinisme, pas de perspective, tout s’affiche sur l’écran de contrôle de la communauté, la perdition supposée comme la rédemption en florins

  3. Bref, Paris après le « désastre » de Sedan – voir les Memoirs of Cora Peal, chapitre X

  4. je voulait écrire Cora Pearl … le « r » m’est tombé des mains.

  5. Je connaissais sur la période le journal des Goncourt mais pas du tout les mémoires de Cora Pearl, merci Jo

  6. Bon y a des tarlouzs au front
    Et après ?
    Y en a d’autres ailleurs, ce me semble
    Et comme ça le front devient un parti comme les autres, corruption, népotisme, tantouzes, reniements…… de quoi faire hurler les arbitres des intelligences merdiatrouk « le FN ( f comm’ fachysse, n comm’ zizi !) n’est pas un parti comme les autres »
    On voit pas en quoi, personne ne m’a jamais démontré en quoi il n’était pas comme les autres, en quoi il n’était pas republicon….
    Si
    Il lui manque un truc
    Le pouvoir
    Mais ça, au train où vont les choses, il n’aura peut être même pas la peine d’avoir à se baisser pour le ramasser ,les citoyens excédés le lui offriront sur un plateau
    C’est à ça en définitive qu’auront abouti un demi siècle de corruption, magouilles, déficit, immigration de peuplement ,négation du réel, decerebration des masses et culture du pognon roi
    Beau travail

    • Tableau parfait Kobus, à ceci près que je ne comprends pas votre expression tautologique immigration de peuplement, vous en connaissez une autre ?

      • Immigration de travail
        Immigration choisie ( et là, carton rouge, t’as le label Sarko)
        Immigration de coeur ( les chouifs qui en 48 ,du monde entier, sont allés habiter en israël)
        Immigration de réfugiés ( je vous fait pas un dessin)
        Immigration économique
        Y en a d’autre
        Immigration religieuse ( les protestoches vronzais virés du royaume par la révocation de l’édit de Nantes, les quaquers invités à aller trembler ailleurs et j’en oublie)

      • Je ne crois pas que les juifs soient partis en Israël, en 1948, pour des raisons sentimentales ou patriotiques, ils n’avaient tout simplement pas d’autre endroit où aller ; les réfugiés gagnent les frontières (espagnols en France hier, syriens au Liban aujourd’hui ou le pays « d’origine », pieds-noirs et consorts), immigration économique et de travail sont une seule et même chose, non ?, religieuse, vous voulez dire persécutions, juifs en 1492, morisques vers 1600, protestants en 1685, rméniens en 1920, aristocratie et bourgeoisie russes en 1922, chrétiens d’Orient désormais. On en vient donc à la conclusion : en dehors de l’immigration de travail, toutes les autres sont circonstancielles, au départ, avec des causes faciles à identifier : guerre civile ou persécutions

  7. Sinon, la gonzesse qui illustre l’article est bien agréable à regarder
    Qui c’est ?

    • Non…..c’est un homm’ ? Un travelo ?
      Je n’ose y croire…. bien imité, en tout cas

      • ukrainienne ou russe mais pas travelo, me semble-t-il


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :