Publié par : Memento Mouloud | décembre 30, 2014

Alain Juppé candidat des philistins (sur un article d’Ariel Wizman)

roy

Son article publié dans l’Obs, succinct, commence par ces mots « au début, je me disais « Si on en vient à s’intéresser à Juppé, c’est qu’il y a quand même un problème, non ? » et se termine par ceux-ci « Si notre pays arrive en un seul morceau en 2017, je ne promets pas de voter pour lui, mais je promets de ne voter pour personne d’autre ». On appelle ça un engagement. Entre temps, étaient intervenues « l’interview dans les Inrocks », « la couverture des « Inrocks » » et « la une des Inrocks », car le Réel de Wizman se résume à des entretiens, à des unes et, in fine, à des mots d’ordre.

Comme un « je » ne suffit pas quand on cause politique, il définit sa « génération » qui « prend l’apéro, mal rasés, avec vue sur le cap Ferret et de la deep house en fond », « les enfants de Deleuze, « South Park » et Philippe Starck ». Comme cette définition est plus que flottante, il en vient forcément à désigner ses adversaires « l’UMPisme pavillonnaire », la « droite testostérone », la « France municipale puant l’arnaque et la roublardise sécuritaire », « L’identité malheureuse d’Alain Finkielkraut », « la France qui s’éjecte de l’euro, a peur des autres et de la mondialisation », « cette droite défaitiste qui envoie des fusées de détresse au FN », « la confrontation directe avec l’islam ».

Dans les faits, il déteste la France qui déteste ceux qui prennent l’apéro, mal rasés, avec vue sur le cap Ferret et de la deep house en fond, ceux qui conchient la France satisfaite, la France qui voyage, fait risette et empoche, la France  des philistins « à peu près cool sur les sujets sociétaux » mais straight sur l’euro et la mondialisation qui sont une chance pour la France qui prend l’apéro, mal rasée avec de la deep house en fond en regardant South Park, les yeux et les narines écarquillés.

Son lexique est à peine français, sa rhétorique est toute citationelle, appuyant de grosses œillades de bourrins mondains, tout est écrit au présent ou au passé composé car Wizman écrit comme il cause, dans le style relâché propre à l’amoureux de l’ordure. Il écrit donc « Et, au sortir d’un meeting où Nicolas Sarkozy l’aura fait huer…aurait pu déclarer », le futur antérieur vient en lieu et place du plus-que-parfait et le sujet est élidé, le débraillé est général et ostentatoire comme un oncle pétomane qui s’inviterait à la table familiale un jour de réveillon et s’amuserait de ses blagues.

« Yes We can », « quinquas », « notre Obama blanc », « au verbe cool », « l’interview », les « médias », les « bobos », « pas du Manu Chao », « Bernadette sur son Kelly », « démarier », « parle de…culture », « GQ », « Swag », , « des jeunes qui écoutent du rock », « il est déjà marxien, tendance Groucho », « meeting », « féodalisation qui fait rage », « ça vous désinhibe », « un gymkhana », « en mountain Bike », « d’Arcade Fire, d’A-Trak et de l’Electroclash », le dernier n’étant pas un groupe, encore moins un courant musical québécois. « très baudelairienne », « il a relooké très qualité de vie », « ce qu’il faut de muséal », « la bonne dose de gentrification », « des petits hipsters cossus », « un cru bio », « à la Sinatra », « la France qui s’éjecte », « Et why not ».

Le pape de la branchitude et de la culture pop, le talentueux décrypteur d’on ne sait trop quoi, selon les exégètes du défunt Nouvel Observateur rejoint donc Juppé parce que ce dernier, grimé en Montaigne tard-venu est devenu le candidat de tous les philistins et qu’il importe que la partie continue avec ses cartes biseautées et sa psychomachie théâtrale dans laquelle Wizman joue l’allégorie de Sodomita libido terrassant ceux qui en bavent un apéro à la main, mal rasé avec vue sur le cap Ferret et de la deep house en fond tandis qu’un plombier roumain s’affaire sous l’évier et qu’un fournisseur martiniquais commente son échappée dans les faubourgs de Cartagena en s’excusant de ne pouvoir rester car d’autres clients l’attendent.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :