Publié par : Memento Mouloud | janvier 6, 2015

La République contre Christian Leclerc

rom

 « Il nous faut gérer les places au cas par cas, selon les circonstances, et si la famille habite sur place. Les concessions sont accordées à un prix symbolique et l’entretien coûte cher alors priorité est donnée à ceux qui paient leurs impôts locaux ».

Christian Leclerc, chevalier de la légion d’honneur

Que sait-on de Christian Leclerc, le maire de Champlan sinon qu’il aimerait que les roms prennent des douches sans eau, ni électricité, sans doute dans le bac où vont boire les vaches et qu’il n’est pas seul dans ce cas. Edile, depuis 2008, d’une ville de 2700 habitants, il a été réélu avec un score de président africain en mars dernier et a rempli les souhaits de ses électeurs en refusant l’inhumation gratuite à un bébé car le cimetière n’a plus de place et qu’une concession, c’est pas gratos. Jusqu’alors soutenu par Nathalie Kosciusko-Morizet, la députée des parisiennes libérées de l’Essonne fraîchement nommée vice-présidente de l’UMP, il a reçu en janvier 2012 le titre de chevalier de la Légion d’honneur, sur proposition de l’ancienne ministre de l’écologie qui voulait le remercier pour son action en faveur de l’environnement.

Désormais, elle lui déverse des tombereaux de purin car la plus-value des bons sentiments est toujours bonne à prendre. « Ce refus est pitoyable, indéfendable, injustifiable. Refuser l’inhumation à un être humain, c’est le tuer une seconde fois. Ce comportement est à l’opposé de toutes les valeurs humanistes que je défends. »

En novembre, le maire peignait ainsi le décor « C’est rempli de caravanes et de tout ce qui s’ensuit. On a fait valoir le fait que s’il y avait un péril imminent, un départ de feu ou quoi que ce soit, non seulement ils étaient tous grillés, mais aussi bien les gens du voyages que les stocks de Tang Frères et tout ça. Y en a pour plusieurs millions d’euros…On nous cache des choses [ il y a des] rats gros comme ça… on les voit partout, dans les transports publics, aussi bien RATP que dans le bus Europe Essonne, aussi bien à l’école de la Butte, ils sont partout… C’est comme si on avait l’impression que pour les instits, c’était plus intéressant de s’occuper des enfants roms que des enfants champlanais ».

Un conseiller municipal en rajoute : « Avant hier, je suis passé au camp, y avait des 4×4 BMW qui étaient garés dans le camp, je voudrais bien savoir comment ils ont bien pu récupérer de l’argent, enfin y a quelque chose qui m’échappe à ce niveau. »

Une conseillère municipale de l’opposition prend la parole « Ça me choque dans les deux sens. Ça me choque effectivement parce qu’il y a les enfants de la commune et il y a quand même un risque de sécurité et sanitaire… Mais ça me choque aussi que… Bon, qu’est-ce qu’on en fait, quoi ? »

Que se vayan todos ! Où ? « Ça, c’est pas mon problème du tout ». Ici on est dans la zona, on va se laisser polluer, nom d’une pipe en bois.

Dans un « avis » aux Champlanais, Christian Leclerc évoque le cas d’un enfant « appartenant à la communauté rom » porteur d’un bacille de tuberculose ainsi que de « multiples cas de gale dans les écoles ». Il assure que la « situation sanitaire actuelle » est « très préoccupante » et même « ingérable ». Et il interpelle la puissance publique sur cette « véritable situation d’urgence sanitaire ». Il a demandé à ses services de « désinfecter à plusieurs reprises » le car municipal ainsi que la cantine et le dortoir. Il tente un exorcisme hygiéniste, s’il pouvait, il bombarderait à la javel le baraquement des 30 familles en instance d’expulsion. Il aimerait bien mener sa guerre du Mali, sa guerre sanitaire, nettoyer la quiétude petite-bourgeoise de cette moisissure qui fait chuter le prix du m2 à la vente. Mais, voilà, il ne peut pas. Pourtant Orly n’est pas loin, c’est con. Juste un sulfatage, allez. Et si les roms empoisonnaient les stocks des frères Tang ou le château d’eau en y infiltrant des tuberculeux et des rats gros comme ça ?

Michel Huguet, le délégué territorial de l’Agence régionale de la Santé réplique « le service de pédiatrie de l’hôpital d’Orsay assure le suivi de cet enfant amené régulièrement par ses parents. Ce suivi permet de confirmer que l’observance du traitement est parfaite ».

Il indique qu’une réunion a été organisée dans le groupe scolaire de la Butte le 20 novembre afin de « rassurer » les enseignants et les parents. « Il a été souligné qu’une tuberculose latente ne nécessite pas d’éviction scolaire du fait de sa non contagiosité et ne représente en aucun cas un risque sanitaire pour la population qui fréquente les écoles ou qui peut être en contact avec cet enfant. » Concernant la gale, « un seul cas » a été signalé. Et pas chez un Rom, mais « chez une animatrice périscolaire ». « Aucun autre cas n’a été signalé dans les deux structures scolaires et les suspicions n’ont pas été confirmées par les médecins. »

Le maire et chevalier de la légion d’honneur n’est pas seul dans son insurrection pacifique, certains animateurs ont souhaité faire valoir leur « droit de retrait », et les parents d’élèves craignent une contagion imminente au point que l’inspection de l’éducation nationale a dû se fendre d’une mise au point collée dans les cahiers de correspondance. « Vous avez été destinataires (…) d’un avis distribué par les animateurs à vos enfants à la sortie des écoles. Ce texte peut prêter à confusion et générer de l’inquiétude dans les familles. Il apparaît donc nécessaire de clarifier les faits et de vous donner les éléments pour comprendre la situation en toute rationalité », écrit l’inspectrice Martine Degorce-Dumas. Croyant administrer un cours d’éducation civique, elle ajoute « L’École est un lieu de vie collective où s’apprennent les valeurs de la République. Parmi celles-ci, la tolérance et le respect d’autrui ». Elle confirme que l’ignorance vertueuse est devenue l’idéal de l’Etat républicain puisque sourire à des gens qui vivent sans eau, sans électricité et sans ramassage d’ordure mais avec un droit opposable à être enterré dans les règles est désormais un impératif civique.

Mediapart / BAM


Responses

  1. En tout cas,l’édile Leclerc de Champlain doit être jouace de la fusillade de chérie abdo
    Ça lui fait un peu des vacances, si on peut dire
    Ma femme aussi
    « Tu achèteras plus cette connerie avec l’argent du ménage !
    Et tu te réfugieras plus aux chiottes pour le lire ! »

  2. J’ai failli vous envoyer un communiqué Kobus, « Oncle Bernard is dead » ou « Oncle Bernard s’est éteint ce matin » voire « un conseiller général de la banque de France assassiné »

    • Il risque fort de « manger des bananeux dans l’arbreu » avec les libéraux qu’il détestait tant tellement
      Mais je vous avais déjà raconté cette saynète désopilante entendue sur vronze cul, il y a déjà longtemps

  3. En effet, Kobus, tiens ce matin sur France-Cul, je suis tombé sur une émission, les libéraux du XVIIIème, demain ce sera les pizzaïolos et le djihadisme (2010-2025)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :