Publié par : Memento Mouloud | janvier 12, 2015

L’équivoque

non 9

Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour savoir que 4 millions de personnes dans les rues ne traduisent pas une seule volonté, encore moins un seul message. Qu’était cette masse convoquée par l’Etat ? Une masse de refus, mais de quoi ? Une masse apeurée mais par qui ? Une masse de combat mais pourquoi ? Que voulait-elle ? Continuer à consommer en paix ? Que la fête perdure ? Que la petitesse et la médiocrité satisfaites soient garanties par l’Etat ? Je suis charlie dit la foule, qu’est-ce que ça peut vouloir dire ? Je suis une cible ? Je suis vulnérable ? Je cherche un protecteur ?

Ils chantaient la Marseillaise, peut-être qu’ils venaient de redécouvrir qu’ils étaient français et que ce n’était pas n’importe quoi que d’être français. Il y a toujours un air de guerre qui passe dans le souffle de la Marseillaise sifflée en France par des supporters algériens lors d’un match amical France-Algérie, c’était sous Chirac, on disait que ce n’était rien. Depuis 1998, les rassemblements historiques s’enchaînent et sont comme des châteaux en Espagne ou des rideaux de fumée. A chaque fois, on nous fait le coup du grand départ mais on déploie une grande faiblesse. Certains ont redécouvert qu’ils étaient fiers d’être français mais sous une teinte triste, déjà plaintive, incapable d’affronter le réel. 60 mille manifestants à Marseille ? Peuchère mais pourquoi ? Putain, suis-je le seul à ne pas être fier de voir trois baltringues mettre à feu et à sang mon pays ? De voir trois racailles se trouver à la Une et plonger la capitale dans la tourmente ? 20 mille flics dans Paname et deux clampins qui peuvent en sortir après un carnage ? Peut-on éprouver de la fierté à se trouver si faibles ?

non 5

Cette foule de 4 millions de personnes appelle des bergers, Jean-Marie Le Pen en est dépité, il découvre qu’il ne sera pas le berger, il insulte la foule ; je suis en colère, je me découvre très seul parmi les moutons enragés mais en même temps, parmi les moutons. Je suis des moutons. De fait, je suis peuple. Ahad Ha’am en hébreu.

D’autres disent Ahmed, Ham + Head, Mohammed, More Ham Head, ce type de jeu de mots, ça vaut 12 balles dans la tête ?

On ne peut pas en vouloir à une foule qui veut se tenir chaud, de se tenir par la main et de s’attendrir en se regardant s’aimer en silence. C’est touchant comme un roman de Marc Lévy, un récit à deux balles manufacturé un peu moins. Se poser quelques questions c’est encore mieux. On peut combiner, c’est plus rare.

Pourquoi inventer une mouvance anarcho-autonome et déployer 200 gendarmes à Sivens comme s’il s’agissait d’une menace majeure contre la sûreté de l’Etat ? Pourquoi l’opposition à ce régime prend t-elle des formes tératologiques qu’elles soient antisémite, complotiste ou djihadiste ? Pourquoi la destruction méthodique du savoir ? Pourquoi la paupérisation de la petite-bourgeoisie d’Etat après la mise au pas de la classe ouvrière ? Pourquoi les printemps arabes débouchent-ils sur des désastres et des électeurs néo-benalistes ? Pourquoi l’insurrection ukrainienne s’achève-t-elle en guerre aux frontières ?

Nicolas Poussin - Landscape with Orpheus and Euridice

Ils sont juifs, chrétiens, musulmans, charlie, ils sont des prédicats néo-républicains, des prédicats administratifs ils sont le bulletin dans l’urne, un chiffon de papier. Et puis ils sont plus que ça, des hommes qui palpitent. Comment ne pas voir que les trois meurtriers n’existent pas. Ils sont des déchets, les déchets des exigences du spectacle, ils sont partis avec leur costume de scène, il n’y manquait même pas l’autoportrait de circonstance avec accessoires et profil avantageux et l’entretien avec BFM qui, ce soir couvrira la cérémonie dans la synagogue de la victoire. La même qui entonna le kaddish pour Edouard Stern. Portable ou gopro, 124 euros chez Fnac.com, qu’importe, en anglobal, ils appellent tous ça un selfie. Il s’y ajoutait les archives internes à la petite lucarne. Chérif K chante du rap. Seulement les trois étaient comme englués dans l’analphabétisme, incapables d’écrire leurs propres mots d’ordre sur une feuille de papier, ils débitaient. Intérimaire chez Manpower, aide-poissonnier chez Carrefour, livreur de pizzas, plongeur, des types qui font tapisserie et veulent prendre leur revanche, passer de l’autre côté du miroir. Des types qui empruntent des mots à d’autres et même leur langue à d’autres. Des types qui n’ont aucune appétence pour la vie. Vivre se sont-ils dit c’est faire chier. En d’autres circonstances, ils auraient fini comme toutes les racailles sans génie, rangés des voitures, peut-être entrepreneurs mais ils ont découvert la conspiration. Ils ont cru qu’ils devenaient intelligents, importants, autre chose qu’une bouteille vide dans le flux. Ils l’ont cru parce qu’ils se tenaient dans le secret et que le secret et le sacré se marient et s’allient.

Le mystère n’était pas dans Allah, il était dans le projet. Tuer et devenir soldat puis lion, puis perse, puis Heliodrome, puis Père, une drôle de constellation. L’ère du Verseau comme disaient les veux cons du New Age.

FTB103651

Tel est le degré zéro de la puissance, tenir une vie au bout du fusil. Or ce degré zéro assombrit nos jours. Il faudrait se demander à quoi nous tenions tant dans la paix, à la routine ? Non, sans doute, mais à la vie, parce que sans vie, le jour d’après est une tombe et qu’une vie, même merdique, vaut mieux que l’enfer en bonne compagnie.

Le courage consiste donc à se frayer un passage vers la puissance dans la spirale d’une vie, glisser sur les sunlights et les douches lumineuses, éviter les miroirs, les micros, les caméras, les sollicitations, les échos, les ressentiments, les haines recuites, les rassemblements toujours borgnes et les exaltations chaleureuses, sourire, sans doute, mais en détachement, comme une pelure entre deux règnes inconsistants.


Responses

  1. C’est pourquoi je resterai, non point insensible, mais distancié vis- à vis de tous ces clairons conjuratoires qui sonnent……un glas?

  2. Vous n’avez pas tort, Hippocrate, l’Etat demande à ce que les propos malséants des élèves soient rapportés, déploie 10 mille militaires sur l’hexagone (sans autre précision) mais nous explique que l’état de guerre n’existe pas, Le président de la République française laïque porte la kippa et attend que le 1er ministre israélien daigne le rejoindre tandis que des français juifs scandent « bibi », plus de 4 mille policiers sont commis à la protection des synagogues et des mosquées, le CAC 40 se porte bien, la DGSI aurait relâché sa surveillance sur les 3 baltringues et les autres, il y a 6 mois, ça pue, non ?

  3. « En d’autres circonstances, ils auraient fini comme toutes les racailles sans génie, rangés des voitures, peut-être entrepreneurs mais ils ont découvert la conspiration. Ils ont cru qu’ils devenaient intelligents, importants, autre chose qu’une bouteille vide dans le flux. Ils l’ont cru parce qu’ils se tenaient dans le secret et que le secret et le sacré se marient et s’allient.

    Le mystère n’était pas dans Allah, il était dans le projet.  »

    Bien vu, bien écrit.

  4. Merci Castor et Pollux


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :