Publié par : Memento Mouloud | mars 7, 2015

Pour commémorer la fin du hipster (12 clichés)

 

 

hip 3

 

 

 

hip 4

 

 

 

hips 13

 

 

hips6

 

 

 

hips 9

 

 

hips 10

 

 

 

 

tumblr_ncjk8zdS4x1rdqbfro1_500

 

 

 

hips7

 

 

hips 5

 

 

hips 8

 

 

 

hips 12

 

 

 

SPETT.UMBERTO ECO A NAPOLI (SUD FOTO SERGIO SIANO)


Responses

  1. Le hipster !!
    Memento si vous saviez…Le plaisir, mais le plaisir réel, quand vous avez un de ces gosses, qui singe les hommes du fin XIX début XX, qui s’étonne déjà que vous ne le regardiez pas différemment de la plèbe malgré tous ses efforts et ses investissements, et se fait remettre à sa place, une fois ses notions de Droits extraites de wikipédia pulvérisées et ses grandes idées humanistes clairement inopérantes.
    Voyez, quand votre attitude lui signifie que, non, pour t’imposer va falloir que tu passes à autres choses de nettement plus concret mais aussi plus risqué et que sa volonté ne se fait plus porter par la densité de courage nécessaire pour dépasser la votre.
    Généralement il retourne auprès de son groupe pour ranimer sa bravoure a haute voix d’une tirade outrée. Mais, derrière son Iphone en mode caméra, à distance.
    Pas vraiment des futurs Staline ou ISISiens.

    • M’en parlez pas Ag, mais après le hipster nous aurons toujours autre chose en mode caméra. D’ailleurs un MOOC de Rue 89 (je vous conseille ceux de l’Ecole Polytechnique de Lausanne en cas de besoin) veut apprendre aux post-hipsters citoyens à monter eux-mêmes un film à partir de leurs smartphones. La surprise viendra quand des post-hipsters d’extrême-droite vont monter des sujets sur les prières de rue, l’invasion des boucheries hallal et la vie pas si secrète des dealers de banlieue, ils diront merde, ça dérape les gars. La connerie des gens de gauche c’est de ne pas avoir compris ce qu’avait saisi tout de suite Pasolini, quand on s’exprime avec sa barbe, ses cheveux et ses fringues ou en trois images docu-fiction c’est bien qu’on a abandonné le code millénaire de l’écrit et de l’art pictural et qu’on est bon pour la variation en fréquences (ça fera plaisir à Hippocrate) de la même partition consumériste.

      Sinon, cette photo de Staline me fascine, même de profil il a un air de jeune premier, une sorte de Jean Gabin géorgien, alors qu’Hitler m’a toujours fait l’effet d’une tantouze hystérique

      • tout à fait d’accord avec vous
        djougachvili a de la gueule , une sacrée gueule !
        et le compère de « il était une fois la révolution » , aussi , avec sa dynamite dans son gilet ( « mèche courte » !)
        le décapiteur du derche a un air de faux cul ( si on peut dire) un peu sournois , avec ses poils de couille qui lui ont poussé sur les joues ( par ailleurs bien poupines )

      • James Co-burne Kobus

    • james coburn,je voulais dire

  2. « La surprise viendra quand des post-hipsters d’extrême-droite vont monter des sujets sur… »

    Oui. Mais cela confirmera plus une autre tendance, l’effondrement de la croyance sécuritaire dans le salut technologique symbolisé par la capture vidéo de tout à chacun avec son smartphone du moindre événement. Les doudous numériques pour les grands enfants.
    Pour les victimes, la petite lumière commence à s’allumer devant le déferlement de cambriolages et la poursuite à un rythme, lui, constant des agressions sur les personnes. La protection passive des caméras, des serrures, des alarmes, des fichiers, c’est bien mignon mais ça n’arrête pas l’hémorragie nasale ni ne fait revenir votre bien qui se sauve en courant avec les voleurs.
    Une cruche m’a réellement déclenchée un fou rire, toute contente qu’elle était de gribouiller avec son stylo adn son écran plat, son vase, etc dans un reportage express des nouveaux jt’s, pleins de vides…
    Comme si le manouche de passage ou la petite frappe en avait quelque chose à faire de son tag…
    A remettre en parallèle avec l’encouragement à l’engagement « citoyen » ou l’activisme politique sur les réseaux sociaux. Des enclos virtuels bien pratiques et peu chers pour une contestation in fine bien inoffensive, ne serait ce que par la ressource temporelle épuisé par leurs consultations ou leurs alimentations.
    L’exploitation que vous prédisez, oui, bien sur.
    Mais ça ne sera qu’un mouvement de mise en forme, d’accompagnement par d’autres groupes.
    Plus vertueux ? Nous verrons.

    « qu’on est bon pour la variation en fréquences (ça fera plaisir à Hippocrate) de la même partition consumériste. »

    J’avoue que la capacité de récupération mercantile du moindre mouvement de masse, en son temps les punks mais on pourrait parler du rap, de l’art contemporain, du bricolage etc par les industriels et commerciaux m’impressionne tout de même.
    Je sais que c’est leur boulot, d’accord, mais je n’arrive pas à déterminer si l’origine des ces mouvements est spontanée puis récupérée ou si elle est provoquée puis infuse dans la société.

    • Plus vertueux c’est impossible Ag, mais pires sûrement. La sécurité à coups de gadgets ça me rappelle ce champion de la protection pavillonnaire qui avait passé ses vacances à zyeuter son jardin via les caméras de surveillance pour savoir si un intrus n’allait pas profiter du séjour promo en Tunisie pour dépouiller son écran plat et deux ou trois autres bricoles. Quand le jour est arrivé, il s’étonnait que la police n’ait pas pendu les deux énergumènes en capuche. Comme il plaçait la barre très haut, il disait, « cette fois-ci je vote Marine putain et demain je sors ma pétoire ». Comme disait l’autre, l’enfer est pavé de bonnes intentions et de moins bonnes

  3. Tiens, je ne savais pas que Joseph S. avait un léger strabisme. Mais c’est sans doute un problème photographique. L’important serait de savoir quel était son œil directeur. Le gauche ou le droit. Sachant l’invariance d’un tel truc de la naissance à la mort, comme être gaucher ou droitier.
    Adolf H. était, paraît-il, un petit garçon très laid et pauvre, mais je n’en tire aucune conséquence, ni cause.
    Finalement, je pense que le physique n’a aucune importance pour un boucher. Ce que veut le client, c’est une bonne viande bien découpée et surtout la moins « chair » possible. Idem pour les plombiers, sauf la viande, qui devient un bon tuyau sans trou, et vide de tout ou de rien.
    Bien à vous.

    • Le vrai boucher ne sert pas de viande, juste des idées, vagues si possible


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :