Publié par : Memento Mouloud | mars 15, 2015

Prospective autour d’un Etat palestinien

cartoon_antisemitic arab media

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une dizaine de documentaires et de fictions médiocres ne viennent rappeler selon un discours convenu et devenu inaudible le devoir de mémoire. De ce point de vue les cérémonies autour de la « découverte » du camp d’Auschwitz par les soviétiques atteignirent des sommets de mauvais goût et de mise en scène grandiloquente avec rampes de spots bleus projetés en faisceaux qui avaient quelque analogie avec les torches de lumières qui enchantèrent tant Brasillach. Une énième fois, on vint épeler le catéchisme humaniste de la barbarie qui ne reviendra pas et qui revient tout de même.

Cet été en France, des pro-palestiniens ont crié « mort aux juifs », en janvier un autre pro-palestinien est venu tuer des juifs dans une épicerie en invitant ses otages à subir une leçon de géopolitique et de morale. On le sait depuis longtemps, les voyous sont des adeptes du catéchisme, ça permet d’éclipser la responsabilité qu’ils portent dans le maintien des humains au ras de l’animalité. On apprend aujourd’hui que des braqueurs sont les complices de Coulibaly, il faut croire que le moyen banditisme lui-même est gagné par l’antisémitisme devenu un principe d’action et le véhicule d’une éthique qui déborde largement les sermons de la petite église de la Quenelle.

Désormais tous ceux qui sont en porte-à-faux avec la société, cette entité qui prend les traits de la créature des Marais, tous ceux-là donc adhèrent à la nouvelle congrégation mondiale antijuive dont les avatars modernes ont commencé avec l’Eglise catholique du Syllabus et la Théosophie. C’est le problème de Muray, son analyse est hémiplégique, elle oublie la matrice catholique de la tératologie moderne pour concentrer ses tirs sur le progressisme.  Le salafisme n’apporte rien de nouveau, il est une simple variation autour de cette branche arabo-méditerranéenne de l’antisémitisme moderne née dans les années 1920 autour de la lutte contre le foyer national juif.

dechristianisation

Entre le meurtre d’enfants juifs par Mohamed Merah et celui d’adultes juifs par Monsieur Coulibaly, le Parlement français vient de reconnaître l’Etat palestinien comme l’Eglise catholique a toujours soutenu la réconciliation, comme l’ONU, l’UNESCO, finalement tout le conclave du mondialisme bon teint. Entre deux massacres de masse, c’est le moment qu’a choisi le Parlement français pour réparer ce qu’il nomme une injustice, pour transformer un différend irréductible en tort passible du tribunal de la saine raison progressiste. La droite s’est abstenue pour des raisons d’opportunité.

Il semble que les parlementaires français n’ont toujours pas explicité ce qu’ils entendaient par la reconnaissance d’un Etat palestinien mais on peut le faire pour eux.

Du moment qu’existera un Etat palestinien, la Jordanie sera menacée en tant qu’Etat tandis que les camps de réfugiés disposés dans tous les pays frontaliers se transformeront en autant de minorités nationales coordonnées depuis Jérusalem-est ou toute autre capitale, sans préjuger de la dynamique impulsée dans la diaspora palestinienne disséminée en Occident. Les palestiniens d’Israël seront porteurs de revendications qui porteront sur le retour des réfugiés arabes dans la mère-patrie donc auront pour objectif provisoire la disparition du caractère juif de l’Etat israélien, dès lors la guerre sera inévitable, à la fois sur le front intérieur et sur le front extérieur, elle aura ses prolongements partout où vivent des juifs qui seront soit, protégés militairement par l’Etat dont ils sont les ressortissants (cas français), soit se mettront eux-mêmes en état de défense, soit combineront les deux attitudes.

journal-tunisien-l-Audace-Je-suis-gaza-2 (1)

La cause islamo-palestinienne gagnera partout des adeptes, elle se présentera comme le djihad au carré, une sorte de justicialisme transcendant qui permet toutes les exactions. Cette guerre sera ignoble et sans pitié de part et d’autres, l’enjeu en sera le départ des arabes palestiniens d’Israël et bientôt d’une grande partie de la Cisjordanie tandis que les palestiniens tenteront d’établir, par tous les moyens, un Etat viable et une puissance régionale qui ne peut qu’ajouter des déséquilibres à ceux qui existent. Cet Etat palestinien ne se constituera que par la victoire de la coalition d’un chef de guerre sur les autres donc l’avènement d’un prédateur hégémonique et bien entendu peu ou prou salafiste compte tenu de ses sources de financement.

Evidemment, vu l’existence et l’audience de la congrégation antisémite universelle, on ne retiendra de cette frénésie de tueries, de meurtres et de nettoyages que la figure du méchant israélien et de son Etat sioniste honni si bien que la destruction finale d’Israël aura toutes les probabilités d’apparaître comme un facteur eschatologique dans un Islam régional qui a la guerre, la pauvreté endémique, la bêtise et le mépris institutionnels, les pétrodollars et le fantasme pour principaux vecteurs.

paul gascoigne

Devant le spectacle de cette région ensauvagée, il y a fort à parier que l’Europe se réfugiera dans un attentisme goguenard ou attristé, troué parfois de quelques attentats sur son sol. Elle se dira qu’elle n’a pas voulu cela, elle se dira comme le disait Sartre qu’elle a les mains propres, c’est-à-dire pas de mains du tout.


Responses

  1. Juste un commentaire sibyllin sur la Palestine.
    Créer un « Etat Palestinien » est aussi facile que créer ex-nihilo d’un « Etat Islamique ». A chacun son Califat.
    Mais, pour le faire vivre, il faut du …. pétrole !
    Pour la Palestine, on vit de la mauvaise conscience de l’Occident.
    Chacun sa recette.
    Bon dimanche.

    • René vous sous-estimez la cause palestinienne, je prédis qu’elle est le principal faisceau de dynamites de la région puisqu’elle conjoint l’antisémitisme, le racialisme arabe, le nationalisme et l’islamisme avec une volonté nette d’acquérir des richesses par la guerre et le nettoyage ethnique subséquent.

      L’Etat islamique, c’est un avant-goût du caractère factice des Etats arabes qui ne sont qu’un château de cartes qui attend de s’effondrer : nous assistons à la désintégration des Etats syrien, irakien et yéménite, suivront le Liban et la Jordanie puis toute la péninsule arabe, le combat ne fait que commencer, il implique, régionalement, la Turquie et l’Iran, or les palestiniens forment le substrat humain autour duquel se reconstituera quelque chose comme une cause arabe à partir d’un processus métonymique délirant qui veut que le palestinien soit à la fois la partie (nationale) d’un Tout (arabe) mais aussi l’accomplissement de ce Tout (la destruction d’Israël).

      De fait, contrairement à ce que racontent les antisémites, les israéliens jouent leur survie et de plus ce sont les seuls à rassembler un maximum de diversités sur un minimum de territoire, c’est une nation-monde et d’ailleurs encore une fois, il faut avoir la rage antisémite au cœur pour ne pas voir que le terme juif ne recouvre aucune homogénéité mais un ensemble de questions quand le terme arabe n’est plus que le masque d’une propagande racialiste éhontée

      • vous parlez de la désintégration des états syriens , irakiens , libyens et bientôt yéménites

        avouez que pour certains d’entre eux , nous y avons pris part

        lorsque je dit « nous » , bien sûr , c’est pas nous, c’est ces crétins ( pour parler comme onfray) de politrouks qui prétendent nous gouverner ( alors que certains d’entre eux sont même pas fichus capables de commander le calme à leur main gauche )

        le truc qui m’aura le plus surpris ,ces 20 dernières années , c’est la décision de chirac de pas aller en irak
        sincèrement , s’il n’y avait qu’une seule chose à retenir de l’existence de ce mec , c’est ça
        pour le reste , pour les autres , tout est conforme à ce qu’on attendait d’eux, ce qu’on savait d’eux
        tout !
        y a rein qui manque!
        depuis l’hébergement de gros méni à neauphle le chateau , jusqu’à l’élimination physique de ghattafi , depuis le blanc seing donné par la mitte à l’écrivain battisti ( comme on pourrait dire l’aquarelliste hitlaire ) jusqu’aux éructations du fils du petit commerçant contre bachar……

      • C’est juste Kobus, Chirac a eu comme un éclair d’intelligence, il a saisi que le premier domino abattu, le reste allait suivre

  2. Vous connaissez la dernière ? Allez voir là : http://reason.com/archives/2015/03/12/isis-zionist-enterprise-conspiracy

    • Léon, j’avais compris le délire ambiant en entendant les égyptiens expliquer qu’un complot sioniste rendait compte de leur situation, merci pour la source

  3. La destruction d’Israël est un épouvantail que l’on agite à chaque élection, ici où la-bas.
    Quand vous avez 200 ogives nucléaires, personne ne vous détruit.

    • Evidemment Ag, mais des attentats à tout bout de champ, ça rend assez vite la vie désagréable, regardez les mutations enregistrées depuis que la stratégie du Hamas s’est imposée, érection du mur en Cisjordanie, blocus de Gaza, immigration massive de non-juifs pour remplacer les palestiniens, colonisation intensive de la Cisjordanie, unification des palestiniens d’Israël sous une même bannière, exil récurrent de nombre d’israéliens y compris en Allemagne, la coexistence a été rendue impossible

  4. La coexistance n’aurait jamais été possible.
    En terme de voisin dans la même rue ou le même village oui, c’est partout pareil. Mais ce sont des conflits qui sont utilisés à des fins politiques, dans le sens contrôle de la population. Les frappes israëliennes, avec les résultats que l’on sait sont toujours pour servir de levier soit a des négociations inter-nationales (Iran, Usa), soit pour des échéances nationales.
    De l’autre coté, c’est identique, quand les palestiniens ont une tranche d’age inoccupée trop importante ou que la concurrence entre faction est trop grande, on part se défouler contre israël. Ne serait-ce qu’économiquement, les deux sont trop imbriqués. La main d’oeuvre palestiniennes bon marché pour les bas travaux est tout aussi indispensable que l’énergie et l’eau qui vient d’en face.
    En terme de menace étatique que reste t’il ? L’irak ? Passons.
    L’Iran ? Si leur influence par les groupuscules est réelle, qui peut penser qu’ils se destinent à l’extermination d’un pays. Avec quoi ? Avec qui ? Leurs bombes atomiques je n’y crois pas non plus. Je pense que le but recherché est plus la sanctuarisation du territoire
    L’Egypte qui peine a tenir structuré en interne ? Je doute qu’il se choisissent israël comme palliatif à leurs problèmes.
    Les mystérieux groupes para étatiques comme l’état islamique disparaîtront comme ils sont apparus , éliminations des rémanents incluses si nécéssaire.
    Sur cette utilisation ‘ennemi idéal’, j’ai lu que les nazis avaient cet intention avec le peuple juifs, le projet initial étant de les pousser au confins géographiques de leurs espace et de s’en servir justement comme ciment de leurs populations. Avec toutes les mystifications de part et d’autre dans le domaine j’en ignore la véracité mais le parallèle avec la situation israëlo-palestinienne est marquée.

    Sur l’exil israëlien, je doute que le conflit soit en quoi que se soit un facteur d’aggravation du phénomène. L’exil est consubstantiel au judaïsme.

    « mais des attentats à tout bout de champ, ça rend assez vite la vie désagréable, »
    En fait je ne sais pas. J’en revient à l’utilisation décrite plus haut mais ce type de situation est malgré tout, empiriquement, correctement supportée. Et ce partout dans le monde : Colombie, Irak contemporain, Russie, France même, si l’on remonte jusqu’au commencement avec l’armée rouge et la vague cousine islamique. Quel que soit le théâtre la société n’est pas mortellement touché. Vous avez des segments, quand ceux-ci ne réagissent pas correctement, je pense à l’Espagne quand ils ont voulu attribuer les derniers au fantôme de l’ETA alors que les musulmans étaient impliqués qui sont touchés oui, mais globalement, ce ne sont que des perturbations.
    Sinon regardez les « Charlots » chez nous… 12 ou 13 morts sans incidence réelle.

    • Ag, il n’y a plus de main d’œuvre palestinienne bon marché en Israël, il existe des immigrés non-juifs venus de la corne de l’Afrique, de l’ancien Soudan, des Philippines, de Chine, etc. Ils sont traités en métèques (le terme en usage dans la novlangue gouvernementale israélienne est celui d’infiltrés), ils forment une partie non-négligeable de la population de Tel-Aviv et ils n’ont aucun statut stable. Parmi eux vous trouverez des homosexuels palestiniens dont beaucoup tapinent mais peu de maçons. Disons que compte-tenu des standards régionaux, ils sont un peu mieux traités que les pakistanais de Dubaï et du Qatar mais n’auront jamais un statut juridique comparable à un algérien en France ou un kosovar en Allemagne.

      Quand j’évoquais la coexistence, j’évoquais la coexistence pacifique à l’européenne (on peut se détester mais la civilité empêche le cycle de vengeances par définition illimité) pas la guerre sociale-ethnique permanente comme elle règne sur le continent américain à l’exception du Canada. Cet avenir-là, possible en 1992-1995, ne l’est plus aujourd’hui.

      J’ai regardé Quai des Orfèvres, hier soir, Louis Jouvet en inspecteur y atteint des sommets, sa définition du flic, « celui qui ramasse la merde des autres », pas mal, non ?

  5. Ah ? J’étais resté sur des vieux schémas où l’ouverture de la frontière au compte goûte servait de soupape et de moyen de pression sur la communauté palestinienne. J’imagine que l’économie déjà basée sur la mendicité internationale ne doit pas être plus folichonne.

    Je pense vraiment que votre vision du début 90’s n’était qu’un rêve. Vous avez des peuples qui par l’histoire, le mode de vie, la religion, l’égo sont clairement incompatible sur le même territoire.
    C’est valable pour la Thaïlande et le Cambdoge, le Japon et la Chine et perticulièrement, pour les cousins sémites sur la rive de la Méditerranée. La « coexistence pacifique » que vous évoquez en Europe reste t elle quelle est car les différences ne sont soit pas aussi importantes, ciment de la religion pour l’europe du sud ou de l’est soit les masses de population réellement « étrangères » n’ont pas atteint de seuil critique pour engager un rapport de forces. Je ne sais plus quel nauséabond avait rapporté le nombre de musulman en rapport de la population avec la montée des troubles. Je suis sur cette ligne mais ce n’est pas strictement propre aux musulmans, encore que leurs volonté messianique joue beaucoup, mais vous avez le même phénomène en Guyane; en gros territoire mi-brésilien mi-surinamien.

    Je l’ai loupé. Fatigué je me suis amusé à sourire quand le « remake » était passé une chaine du cable simultanément. Rien de comparable…
    Je crois que je trouverai ce film ne serait que pour l’ambiance, les dignités propre à ces époques.
    La définition est pertinente en effet, on emballe dans la gloriole le fait de se salir les mains pour la masse.
    Quand vous le jetez ce simple constat au visage de quelques coqs rencontrés par obligation qui tentent la comparaison ou l’aiguillonnage mondain, ouille, ça grince. C’est toujours çà de récupéré.
    Encore qu’ en France on sert plus de cible aux rancoeurs populaires qu’autre chose.

    • Si vous avez le temps, Ag, regardez-le, je vous assure, il brosse le portrait rare d’un inspecteur qui ne ressemble pas à une caricature.

      A mon avis, on confond la production du consensus (tous les régimes en sont réduits à le fabriquer en bricolant) avec celui d’homogénéité culturelle (or il n’y en a aucune si on enlève la petite pellicule de poncifs communs célébrés par les prêtres de la tribu, ça se résume à des ritournelles sans force), mais ça ne garantit rien. On vise toujours une minorité ou le voisin parce qu’on craint pour sa situation future en ce sens que la répartition des revenus et des richesses est strictement inégalitaire et qu’elle ne repose sur rien qui puisse réellement se justifier.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :