Publié par : Memento Mouloud | mars 20, 2015

Les homosexuels sont-ils contre-nature ?

1door1

Les homosexuels seraient contre-nature ou du moins une aberration dans le cadre pseudo-darwinien de la perpétuation de l’espèce, ils seraient aussi liés au capitalisme, enfin ils seraient les maîtres de notre monde en compagnie des féministes. On a ainsi résumé le point de vue des réacs sur la question homosexuelle. On peut la retourner en question réac ? Y a-t-il une consistance quelconque dans la pensée réac ?

Dans la modernité, l’homosexualité a été tenue pour une maladie ou une perversion, désormais pour une seconde nature dont on recherche le ou les gènes. Dans l’Antiquité, elle n’existait pas puisque ce qui importait se ramenait à la place actif/passif qu’on occupait si bien que tout se résumait à une pratique éclairée des plaisirs qui dans le cas du coït n’existait pas puisque soit le coït était incompatible avec l’amitié soit il pouvait s’accommoder de n’importe quel support. Avec le christianisme, le crime de sodomie avait fini par recouvrir et rendre indistinct ce que nous dénommons un coït entre adultes et la pédophilie. Il suffit de faire un tour du côté des archives des officialités pour s’en rendre compte.

Il s’en suit que la place de l’homosexualité dans la sélection naturelle est un faux problème ou plutôt se présente comme le témoignage d’un symptôme réac, celui de la croyance en une Nature et à un monde enchantés dont témoignent à la fois les chrétiens et les païens à la Onfray. Il existerait un plan naturel voulu par Dieu (ou la mère-nature) qui place le couple homme/femme en vecteur primordial de la propagation de l’espèce à quoi se réduit toute civilisation qui n’aurait d’autre finalité que d’engendrer à la chaîne des bébés portant le nom de leur Père, lui-même chantre de la loi naturelle et lieutenant de Dieu (ou de la Nature) sur terre. Le Père entité quasi-transcendante aurait sélectionné parmi le cheptel féminin, celles aux gros seins et aux hanches larges, voire aux cheveux longs. La compétition aurait été féroce mais la femme-enfant, disons Shirley MacLaine ou Jean Seberg (notons l’androgynie terrifiante du prénom), appointée par l’industrie du spectacle aurait substitué au plan divin à gros seins et hanches larges un plan satanique (ou anti-naturel) où la femme-enfant à petite poitrine et hanche étroite tentée par le saphisme serait devenue une sorte de pivot de la société matriarcale-féministe-castratrice. Le Père-Loi aurait vacillé en remisant dans les placards les hits de Michel Sardou et en enculant de temps en temps son voisin, lui-même très affecté par cette chute.

Les homosexuels sont sortis du secret dans les années 1960, ils auraient partie lié avec le capitalisme qui en ferait son support favori car le pédé est plutôt cigale et bien pourvu. On pourrait tout aussi bien affirmer que c’est l’ensemble de la sphère du plaisir sexuel qui est affecté par la forme-marchandise ce dont témoignent à la fois la prostitution, la publicité et l’industrie pornographique. Cette donnée de fait affecte homosexuels sortis du secret et hétérosexuels en proie aux désillusions du couple amoureux et de la drague en tous genres. On ne voit pas bien en quoi le couple hétéro partouzard ou sado-maso ou strictement monogame serait moins consumériste que le couple homosexuel. La question est la même pour les deux entités et pour les individus, comment sortir du plaisir sexuel marchand ? Par l’amour-jalousie, par la pulsion de mort que le sida a propagée dans son sillage, par le sado-masochisme ou la torture, par l’humain nullo-toy, par une autre stratégie strictement individuelle ?

Les réacs répondent par la recherche de la femme à gros seins et grosses hanches soumise à son mari-père qui ira trouver ailleurs son plaisir, dès lors que les grossesses à répétition et le temps auront quelque peu réduit la libido fétichiste des premiers temps. C’est une stratégie comme une autre, notons qu’elle passe par la soumission, analogue du sado-masochisme, les fouets et les menottes en moins.

Si les homosexuels ont choisi de se nommer gay, ce n’est pas par simple commodité, c’est pour sortir des catégories médicales et poser la question de leur propre devenir. On peut s’en offusquer mais sûrement pas affirmer que c’est là le signe d’une prise de pouvoir. Idem pour la disjonction entre coït et procréation rendue évidente pour tous avec les techniques procréatives. Le problème n’est pas tant qu’elles existent mais plutôt qu’elles soient régulées par les seuls opérateurs du marché mondial. Quand Pierre Bergé affirme que tout utérus peut être loué, il n’est pas un homosexuel célibataire et plein aux as méprisant mais un libéral-progressiste conséquent pour lequel tout s’achète et tout se vend quand c’est dans le sens du progrès, tout se résout en contrats et locations, de la fellation qu’on commande sur la Toile aux poignées de portes qu’on achète chez Bricorama. Le continuum est complet et terrasse les préjugés. L’amour est dans le pré ne disait pas autre chose.

Le réac veut bien de temps en temps louer pour une période indéterminée une femme de confort, y compris colorée (éventuellement un jeune homme ou un travelo mais discrètement) mais il entend que ce type de contrat soit réservé au Père-Mari en proie à l’offensive pédaleuse-féministe qui finit par briser les couples et attiser les divorces car tout ça n’est qu’un complot ourdi par le capitalisme débridé afin d’anéantir la résistance des familles naturelles dont on se demande comment elles ont pu s’effriter à ce point si elles sont si naturelles, c’est-à-dire nécessaires et évidentes d’où le recours à la démonologie de la conjuration étendue.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :