Publié par : Memento Mouloud | septembre 7, 2015

Envoi n°6

atalante-1934-15-g

Entre l’hospitalité et la guerre, une seule lettre diffère, hospis et hostis ne cessent de se déchirer

Kant distinguait Besuchsrecht, le simple droit de visite d’un étranger et Gastrecht, le droit à un séjour indéterminé. C’est aujourd’hui ce droit qui est proposé aux syriens et refusé aux autres, comme l’illustre le nombre ridicule de chinois auxquels le droit d’asile a été accordé par la France

Un jeune syrien à Bodrum (Turquie), « Je vais continuer mon chemin. Je suis venu jusqu’ici pour réaliser mon rêve. », il ne sait pas encore le cauchemar qui l’attend, ni celui qu’il tisse.

Marine Le Pen propose de renvoyer les réfugiés dans l’empire dystopique d’erewhon où ils pourront croupir et mourir en silence et à l’aveugle, Sarkozy ou Manuel Valls veulent ouvrir des camps d’internement en lisière de l’Euroland où ils seront filtrés en silence et à l’aveugle, 66 artistes offrent un jour de cachet, c’est la limite extrême de leur hospitalité.

Qui se souvient de Dita Parlo ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :