Publié par : Memento Mouloud | septembre 9, 2015

Envoi n°8

toyot

Les premiers syriens en provenance de Munich seront accueillis à Champagne sur Seine et Cergy Pontoise, première réaction du maire de Champagne, « la croix rouge s’occupera de tout, on est sauvé », l’hospitalité à la française ?

Prenons les paris, à quelle date interviendra cet acte digne du marquis de Sade, un daechite français égorgeant le premier réfugié syrien venu dans une camionnette en guise d’égoportrait ?

Anish Kapoor a transformé sa déchetterie en mémorial pour notre honte qu’il rapproche du sort des réfugiés en Europe. On pourrait y ajouter cette mention à la peinture à l’huile « les artistes sont-ils cons ? »

Erdogan attaque les seules troupes au sol qui luttent contre les islamistes du Califat pour demeurés, c’est-à-dire les kurdes. Erdogan est donc l’ennemi objectif de la coalition en lutte contre les pick-up des daechites, mais la Turquie appartient à l’OTAN dont l’hegemon étasunien dirige la même coalition. Y a-t-il un pilote dans l’avion ?


Responses

  1. « un daechite français égorgeant le premier réfugié syrien venu  »

    ….. une « situation spectaculaire que Guy Debord lui-même n’aurait pas envisagé

    • Debord n’avait pas envisagé que le spectaculaire soit horizontal et non pas vertical. Il n’avait pas, non plus, conçu un ordre spectaculaire non-marchand, une sorte d’orgie de destruction ou d’égorgement permise par les nouveaux canaux de diffusion qui appartiennent tous à la fumeuse économie coopérative qui fait consensus chez tous les férus de nouvelle-nouvelle-nouvelle économie

      • « Debord n’avait pas envisagé que le spectaculaire soit horizontal et non pas vertical »
        En effet, son oeuvre est structurée autour de deux « Weltaunschaungen » , l’une théorique « matérialiste dialectique » et l’autre de type « lutte de classes ».
        La première est, à mon avis, non nécessaire à la pertinence de sa théorie de « fabrication spctaculaire », la seconde négligeant la possibilité de luttes « immatérielles », non centrées sur l’intérêt marchand.
        Qu’en aurait dit Adorno?

      • Adorno cite cette phrase de Spengler « chacune de ces somptueuses métropoles abrite une misère horrible, un retour de toutes les habitudes de vie à l’état sauvage, cultivant dès aujourd’hui un nouvel homme primitif, entre pignon et mansarde, cave et arrière-cour »

  2. Pour la dégradation de l’oeuvre de Kapoor ( encore que…. dégradation ? J’aurais dit upgrading ,si vous me passez cet anglicisme, et œuvre, bon ,disons création, mais oeuvre, j’ai du mal à le dire ) ,ce qui a le plus déplu à fleur de nave et à la vieille Pégarde, c’est que, visiblement, le tag n’était pas celui d’un analphabète
    Lettres régulières, texte clair, pas de fautes d’orthographe…..
    Comment comprendre cela ?
    Une protestation devrait être l’affaire de bas du front, non?
    De consanguins dysgraphiques ou illettrés ( comme les employées de Gad abattoir, tiens !)
    Et puis non
    Peut-être même sont ce des jeunes sciencepotards ?
    Ou de jeunes néarques ?
    Ou pire ,car ceux là on les hait vraiment, des normaliens ?

    • versaillais de surcroît, scouts d’Europe et invités de rallyes dansant, terrifiant

      • ha…..
        les cameras de surveillance ont pas pu déterminer si
        – ils avaient ou pas des mocassins à pompons
        – ils avaient ou pas des écharpes burberry ( mon frêre , qui n’aime rien tant que moquer les gens , disait « éructeur de fraise » lorsqu’on lui en demandait la raison , il disait « burp…..berry »)
        – ils avaient ou pas des jupes écossaises à plis( ma femme en a porté , lorsqu’elle était jeune , ça lui donnait un silhouette à faire se cogner les clergymens dans les réverbères)
        – ils avaient ou non des blousons lonsdale ( mais c’est aussi l’uniforme des antifas , donc……)

        on continue l’enquête ….si ce sont des fils de famille , nul doute que la grande presse ne nous tienne informés

      • Je reviens à l’artiste K-poor, artiste donc prêtre comme disait Peladan. Comme à tout prêtre il faut sa religion, disons que celle-ci serait celle de l’art et du cochon (comme auraient dit Ben et Dave Cameron). Les juges ont mis la main à la pâte. Il y avait une déchetterie dans le jardin que le sieur K-poor appelait une œuvre (car comme le disait Duchamp l’œil fait l’œuvre), un autre artiste est venu l’émailler de slogans (ou ils étaient plusieurs en carré Hermès, pour jeter le doute), K-poor transforme sa déchetterie en mémorial pour dit-il « notre honte » car K-poor n’a jamais honte puisque dans sa religion (celle de l’art-et-du-cochon), le prêtre a toujours raison (un peu comme le Duce). Les juges lancent leur verdict : il faut recouvrir les slogans, la déchetterie sera donc voilée, comme Isis, on attend la suite


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :