Publié par : Memento Mouloud | novembre 6, 2015

Benz, Valbuena, le spectre de la sextape et le songe du berger

«Déjà, tu m’as mis ton Corse d’enculé sur les couilles […] José, t’es en train de me faire fumer, t’es en train de me faire péter la casserole. Je crois que si j’étais à côté José, je crois que je fais une connerie […] Comme je suis capable de te faire vivre […] La peur, je la connais pas dans des problèmes comme ça […] Le football quand ça t’arrange hein. Attends que je te rafraîchisse la mémoire.»

Richard Deruda à José Anigo

«Anigo lui indique qu’il a surévalué le prix du joueur auprès de ses dirigeants. L’agent s’énerve et rétorque qu’il y a des choses qu’il ne faut pas dire au téléphone. On comprend lors de la conversation suivante entre les deux hommes, que le sujet était celui des rétro-commissions.»

Rapport de fin de surveillance, juillet 2011

«Sur les transferts qu’il [Pape Diouf] faisait, il était rémunéré parce qu’il y avait les primes. C’est-à-dire que quand il a acheté par exemple un mec à 1 million, s’il le vendait 3 millions, il avait un pourcentage sur la plus-value […] Quand on vend Nasri 16 millions, je ne m’explique pas tellement comment il reste 10 millions dans les caisses du club.»

José Anigo

Mis en examen dans l’affaire de la «sextape» (un film pornographique amateur tourné sur un portable), dont le contenu est inconnu  à ceci près qu’on devrait y voit les ébats d’un nain millionnaire, ceux de son coéquipier des Bleus Mathieu Valbuena, dit l’idiot du village ou l’homme qui insulte les enfants caressant sa Lamborghini ou l’homme qui pense que l’OM doit régler les reliquats de son transfert, Karim Benzema dit No Brain est soupçonné d’avoir fait le lien entre des maîtres chanteurs, dit les branquignols et le joueur qui aime bien les prétoires.

Commençons par l’idiot, alors qu’il portait le maillot de l’OM (entre 2006 et 2014), le milieu de terrain s’est fait piéger par un membre de son entourage, Axel Angot, 39 ans. Ce dernier, proche de nombreux footballeurs à qui il rend des services divers et variés, se serait emparé de l’un des téléphones du joueur. Dans l’appareil, la vidéo compromettante montrerait «Valbuena en train de faire l’amour avec une femme qu’on ne peut pas réellement identifier», explique La Provence.

Poursuivons par les branquignols, Axel Angot se serait vanté d’avoir cette vidéo en sa possession à un autre individu qui s’est aussitôt mis en tête de faire chanter Mathieu Valbuena en passant par un intermédiaire installé dans l’Oise. Le marché est simple: en échange de 150.000 euros, les extorqueurs s’engagent à détruire le document, sinon ils le diffusent.

On a là des abrutis et non des habitués du grand banditisme.

Selon M6, «une écoute téléphonique se trouve au cœur de l’enquête». On y entendrait Benzema répondre à son interlocuteur, un ami d’enfance placé sur écoute : «T’inquiète pas. Il n’a pas le choix. Je vais lui faire comprendre. Il va payer». Outre que le lien entre cette phrase et la sextape au nain ithyphallique n’est pas évidente, c’est le genre de propos qui confirme ce qu’est le milieu du foot : un champ clos où défilent des mafieux, des putes, des voyous et des marionnettes de chair au cerveau atrophié puis inhibé par les millions d’euros qui gèlent leur synapse. Une autre version de l’écoute est la suivante. Benzema était en conversation avec un ami d’enfance lui-même en contact avec des maîtres-chanteurs détenant l’enregistrement : Conversation du 6 octobre dernier. Il est 22h06, Karim Benzema indique : Je lui ai dit je m’en bats les couilles du buzz… Si c’est pour le buzz et que tu as prévenu ta famille, et qu’ils s’en foutent… alors laisse sortir, je lui ai dit. » L’ami d’enfance approuve : « Bah ouais… Même moi, je lui aurais dit ça… ». Et poursuit : Nous on est là pour l’arranger. S’il veut pas… il se démerde avec ces piranhas ! ». Néanmoins, Karim Benzema a été mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement ».

C’est ça Le vrai spectacle grand public, le songe du peuple, sa joie de voir brûler ses idoles et puis d’en changer. Si Hollande voulait, réellement, plaire aux français, il devrait diffuser la sextape en prime time. Ce serait la première fois que le quidam pourrait partager une pratique usuelle de la mafia : le chantage sexuel sur joueur. Arrêté lundi à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, cet homme présenté comme un ami des frères Benzema a grandi comme eux dans cette commune de l’Est lyonnais, où habitent encore des proches de l’international français.

Placé en garde à vue, cet «ami d’enfance» était connu de la PJ lyonnaise pour des braquages et sa participation à un go-fast dans la deuxième moitié des années 2000. Il a notamment été condamné en mars 2006 à huit années de prison pour une série de vols à main armée. Karim Benzema, qui évolue au Real Madrid depuis 2009 après avoir démarré sa carrière professionnelle à l’Olympique lyonnais, a gardé des liens avec Lyon où est implantée la société chargée de gérer ses contrats publicitaires, «Best of Benzema», et Bron, une commune limitrophe où cohabitent zones pavillonnaires et quartiers classés en politique de la ville, comme celui de Terraillon où il a tapé dans ses premiers ballons. Il a gardé tant de liens avec Lyon qu’on trouve aussi son nom du côté d’Ali Bouchareb, l’homme-clé de l’affaire Air Cocaïne et agent de joueurs qui payait en liquide les voyages vers Punta Cana. L’agent de Karim Benzema, Karim Djaziri, disait ne pas en revenir : « Je n’ai pas connaissance de cette histoire et n’ai jamais entendu parler d’un membre de l’entourage de Karim qui aurait été emprisonné en Espagne pour trafic de drogue. Vous savez, Karim a 20 millions de fans sur Facebook. N’importe quel fan fou furieux peut avoir pris des selfies avec lui à plusieurs reprises. Cela ne signifie pas que c’est un de ses proches. » Car Karim est l’innocence même, ce sont les autres qui sont méchants.

Rappelons son passif de sale gosse. A peine arrivé à Madrid, en 2009, il percute un arbre avec sa voiture. Durant l’hiver de la même année, il a un nouvel accident en compagnie de Rohff mais sur l’île de la Réunion, vers les 6 heures du matin. Mais Karim ne boit ni ne fume, c’est un bon musulman. A Ibiza, il est verbalisé par la police, en 2011, parce qu’il organisait des courses clandestines de voitures susceptibles de mettre en danger la vie d’autrui. En 2013, il sera repéré par la police à 216 km/h. L’année 2015 a confirmé sa dilection pour les conduites-limites en territoire espagnol et si possible sans permis. Le trait commun à tous ces incidents, son goût des voitures haut-de-gamme qui fait passer Booba pour un zonard en Peugeot décapotable.

Sa dernière apparition médiatique dans sa ville natale remonte au 31 mars 2015 où il avait visité son ancienne école primaire devant une caméra de la Fédération française de football (FFF). «Dans un quartier comme Terraillon, il est non seulement l’exemple, mais il donne aussi le ton de ce que les valeurs sportives véhiculent: la solidarité, la patience, le respect des règles», avait alors expliqué dans une vidéo sur le site de la FFF, Annie Guillemot, l’ex-maire (PS) de la commune qui a récemment passé la main à son premier adjoint.

«C’est quelqu’un qu’on ne calcule pas. On est peut-être dans le club où il a été repéré, mais en aucun cas, il y a quoi que ce soit avec lui, aucune relation», a déclaré pour sa part au sujet du joueur Tahar Ounnas, président du SC Bron Terraillon Perle, club où Benzema a débuté.

20 minutes / L’Obs / Le Point / Slate / Le Figaro / El Pais/ BAM


Responses

  1. Je sais bien que les footballeurs ne sont pas des lumières mais là on touche le fond (et encore, même pas on peut toujours aller plus bas) : sextape sur portable, vol de portable, un joueur de foot qui touche des millions qui ne comprend pas que cela ne se fait pas, qu’une affaire comme ça peut entacher sa carrière, que c’est avec un collègue, en plus au sein de l’équipe de France !!

    En même temps, il a déclaré à Luis Fernandez sur RMC que son pays c’était l’Algérie et que la France c’était sportif. Type totalement immature. Après Anelka et son attitude pourrie, Nasri le tocard. On a l’impression que cette équipe de France charrie les abrutis. Avec de l’autre côté, Gourcuff qui fait la victime. On dirait à l’image du pays. ça ne fait pas envie.

    • Ce qui est étonnant c’est l’uniformité de la bêtise et de la vulgarité qui les caractérise. Il y a là un effet d’institution. Pour le côté immature, donner des millions à des anciens pauvres c’est comme les jeter pieds et poings liés dans la fosse aux mafieux. On leur passera leurs caprices, on les compromettra et puis on les plumera


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :