Publié par : Memento Mouloud | novembre 20, 2015

Chronique amère de la guerre en cours

« Ces types-là disposent de passeports européens, vrais ou faux, ce qui leur facilite la tâche. Mais de fait, avec l’espace Schengen, on a fabriqué un espace juridique commun sans règles juridiques communes. Concrètement, on peut entrer par un poste frontière quelconque, d’un pays pas forcément très regardant parce que peu concerné, et ensuite aller où on veut sans contrôle. Tout le monde en Europe n’a pas de passeport sécurisé, et nos frontières sont poreuses…Il n’y a pas de consensus pour pratiquer systématiquement le contrôle au faciès aux frontières, comme cela existe en Israël »

Retour sur le Bataclan

Un premier policier est entré dans l’enceinte du Bataclan peu après 22h. Ce commissaire de la BAC ne savait probablement pas dans quel enfer il mettait les pieds, mais lorsqu’il s’est retrouvé face à cet homme qui vidait le chargeur de sa kalachnikov sur la foule, il n’a pas hésité à tirer. Sa balle a atteint sa cible et déclencher la ceinture d’explosifs. Cet événement a modifié le cours des événements : après avoir tenté de quitter la salle, les deux autres sont montés à l’étage, tandis que le commissaire de la BAC, impuissant, rebroussait chemin. Ils ont encore abattu quelques personnes croisées sur leur route, avant que la salle ne plonge dans un silence de mort. Il est vrai qu’ils avaient accompli l’essentiel de leur forfait. Ils avaient pratiqué ce que l’on appelle en termes militaires une exécution de masse. Ils avaient rassemblé les gens dans la fosse, avaient proféré quelques paroles où il était question de la Syrie, avant de vider leurs chargeurs.

Les deux terroristes retranchés dans l’un des deux locaux techniques du Bataclan, à partir de 22h15 dans la nuit du vendredi 13 novembre, n’étaient pas là pour mourir. C’est la conviction du commissaire Christophe Molmy, le patron de la BRI (brigade de recherches et d’intervention), qu’il confie à Marianne. C’est lui qui a donné à ses hommes le feu vert au moment de l’assaut final, après le dernier échange téléphonique entre l’un des deux hommes et le médiateur de la BRI.

Leur mission accomplie, ils avaient tenté de quitter la salle avant de rebrousser chemin, la porte étant bloquée par des policiers de la BAC. Avaient-ils l’intention de poursuivre leur sanglante soirée dans un autre lieu ? Une chose est certaine : ils auraient pu actionner à plusieurs reprises leurs ceintures explosives pour tuer encore davantage de personnes, mais ne l’ont pas fait. Pas plus qu’ils ne se sont précipités sur la colonne de policiers qui avançait derrière son bouclier dans l’étroit couloir au bout duquel ils s’étaient réfugiés. Ils ont même laissé partir la vingtaine d’otages qu’ils retenaient avec eux, une partie parvenant à se glisser dans une salle de maquillage, les autres se faufilant derrière la colonne de la BRI.

C’est une petite marche qu’ils n’avaient pas vue qui a précipité la fin des événements. Les deux policiers qui tenaient le bouclier, au premier rang, ont buté et laissé glisser leur protection l’espace de quelques longues secondes. L’un des deux a alors aperçu une ombre au fond du couloir. Il a tiré et il a fait mouche. L’homme a trébuché, le choc faisant exploser la partie ventrale de sa ceinture explosive. Le second, loin de se comporter comme le fit un Coulibaly à l’Hyper casher de la porte de Vincennes, n’a pas bravé les balles. Il a tenté de s’éclipser par un petit escalier butant sur une porte métallique, avant d’actionner sa ceinture d’explosifs, choisissant de se supprimer plutôt que de se rendre.

La petite fiche belge d’Abdelhamid

Les services belges ont rassemblé quelques éléments de personnalité qu’on ignorait encore, dans cette fiche de synthèse. On y apprend qu’Abdelhamid Abaaoud est né à Anderlecht, le 8 avril 1987. Avant son premier départ pour la Syrie, au début de 2013, il était célibataire et vivait seul. La fiche retrace l’évolution de ses pseudonymes : Abou Omar en mai, Abou Omar Soussi en juillet 2014, puis Abou Omar Al-Baljiki, à partir de février 2015. Son adresse électronique quasi certaine a aussi été identifiée. Le document retrace notamment tous les numéros de téléphone connus du djihadiste. Le dernier date de mai 2013, et il est turc.

Abdelhamid Abaaoud a commencé à connaître des ennuis judiciaires en 2002 et a multiplié les séjours en prison entre 2006 et 2012, « mais jamais pour plus de trois mois », précise la note. Dans la famille Abaaoud, il est le seul à avoir des démêlés avec la justice avec son frère Yassine, autre demeuré daechite, pour des petits faits de délinquance. D’après la fiche, tout a réellement commencé pour Abdelhamid Abaaoud à la suite d’une note déclassifiée de la sûreté de l’Etat en date de février 2013. Celle-ci concerne le départ simultané vers la Syrie de sept jeunes gens. Rapidement, les enquêteurs découvrent une page Facebook où ils communiquent, intitulée : « La katiba al-muhajireen » (la katiba des immigrés). Et, très vite, ils mettent au jour la toile de leurs amitiés. En parallèle, les enquêteurs commencent à creuser l’entourage d’Abdelhamid Abaaoud. D’après son père, auditionné en février 2014, la radicalisation de son fils a démarré très vite après sa sortie, en septembre 2012, de l’établissement pénitentiaire de Forest. A cette époque, il se met à porter la barbe, arrête de fréquenter ses amis du quartier.

La fiche des services belges s’arrête sur la période de mars 2013. Abdelhamid Abaaoud est cette fois repéré par hasard, lors d’écoutes téléphoniques, sur le téléphone turc d’un interlocuteur situé à la frontière turco-syrienne. Il souhaite que ce jeune homme fasse l’intermédiaire avec son frère Yassine, resté en Belgique, et l’incite à lui envoyer de l’argent pour lui et pour « Allah ». Un mois plus tard, en avril 2013, le jeune interlocuteur est lui-même de retour en Belgique.

Sans qu’il n’y ait d’explications, la fiche des services belges bascule immédiatement au mois de septembre 2013 : Abdelhamid Abaaoud est alors considéré comme étant de retour en Belgique. « On sait très peu de chose sur [ses] faits et gestes jusqu’à ce qu’il revienne sur le territoire belge », concède la fiche, mais les renseignements dont elle fait état sont les suivants : « De source policière, il a été aperçu à la fin du mois de septembre en train de se promener dans Molenbeek-Saint-Jean. » Il était accompagné d’un homme qui est parti ensuite combattre en Syrie.

Les notes passent au 20 janvier 2014 : Abdelhamid Abaaoud est cette fois contrôlé à l’aéroport de Cologne, en Allemagne, direction Istanbul. « Il est resté très discret et ne réapparaît sur notre radar » qu’à ce moment-là, rapporte la fiche de synthèse belge. Il est identifié en compagnie de son petit frère mineur, Younes, âgé seulement de 13 ans, et d’un autre jeune homme d’origine malienne, qui mourra plus tard en Syrie. Abdelhamid Abaaoud a en fait emmené Younes, à la sortie de l’école, à l’insu de ses parents. Rien ne les empêchera de s’envoler.

C’est à partir de février 2014 qu’Abdelhamid Abaaoud est considéré par les services de renseignements comme un incontestable « moudjahid de l’Etat islamique ». Ces derniers s’appuient particulièrement une vidéo, diffusée sur le site de BFM-TV, dans laquelle il apparaît tout sourire, au volant d’un pick-up qui traîne plusieurs cadavres de « mécréants », selon les mots d’Abaaoud. Selon la fiche de synthèse, ce n’est qu’en août 2014 que des mandats d’arrêt belges et internationaux sont formellement émis contre Abdelhamid Abaaoud. Le feuilleton s’arrête finalement en février 2015, quand les services belges tombent sur l’entretien d’Abdelhamid Abaaoud dans le magazine de l’Etat islamique, Dabiq.

C’est sur l’une des photos de l’article que les enquêteurs reconnaissent deux jeunes gens soupçonnés de prévoir un attentat sur le sol belge. Ceux-ci sont tués à Verviers lors d’une intervention des forces de l’ordre belges, en janvier 2015, très peu de temps après les tueries à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris. Les deux mois qui courent avant la publication de la fiche de synthèse, en avril 2015, ne sont pas documentés.

Un bon daechite est un daechite mort

Deux des trois daechites du Stade de France ont été contrôlés ensemble en Grèce le 3 octobre dernier, a annoncé vendredi 20 novembre en fin de journée le procureur de Paris, après identification du second. Hasna Ait Boulahcen, 26 ans, dont le corps a été retrouvé dans les décombres de l’appartement de Saint-Denis, n’est pas morte en chahid désintégrée, a appris Reuters vendredi après-midi d’une source proche du dossier. L’individu qui s’est fait exploser lors de l’assaut des forces de l’ordre est « très vraisemblablement un homme ». En revanche elle est bien la femme dont le corps a été découvert dans les décombres. « Elle était touchée psychologiquement et mentalement », raconte à son tour Karim, son voisin de palier. « Elle n’avait pas toutes ses capacités et avait un manque d’affection depuis l’enfance. C’est un tout et, en plus, elle était addict à la drogue dure et à l’alcool ». À Aulnay-sous-Bois, où le logement de la mère de la kamikaze présumée a été perquisitionné jeudi, un habitant raconte qu’elle s’était mise à porter un niqab. « Il y a six mois, elle a commencé à se promener avec un voile intégral. Elle se promenait avec une bouteille d’alcool. On lui disait : ‘Mais attends, t’as un voile et une bouteille, il y a un truc qui choque !’ Mais elle répondait : ‘Non mais t’inquiète, tu comprends pas, moi c’est la Syrie bientôt' ».

Un frère cadet d’Abdelhamid Abaaoud, chef opérationnel présumé des attentats de Paris, a été arrêté le mois dernier au Maroc, a appris vendredi l’agence Reuters de sources proches des services de sécurité à Rabat. Yassine Abaaoud aurait été interpellé à son arrivée à Agadir, ville natale de son père. « Il est détenu depuis un mois environ », a-t-on ajouté. Abaaoud a été filmé à la station Croix-de-Chavaux (ligne 9), à Montreuil, à 300 mètres de l’endroit où a été retrouvée la Seat noire utilisée par l’équipe qui a attaqué les bars et les restaurants parisiens, vendredi 13 novembre. Celui qui est considéré comme le commanditaire des attentats de Paris a été filmé par une caméra de la RATP le soir même des attentats, vers 22 heures. On le voit même « passer en fraudant les portiques du métro .

Métier : marchand de sommeil

Deux logements de la rue du Corbillon à Saint-Denis, dans l’immeuble qui servait de planque à Abdelhmanid Abaaoud et son groupe, avaient fait l’objet d’un PV de signalement au procureur de la République de Bobigny en janvier 2012, dressé par les services municipaux. Motif: ces deux appartements (comme six autres du bâtiment), faisaient l’objet d’un arrêté préfectoral d’insalubrité irrémédiable. Ce qui veut dire qu’ils étaient interdits à l’habitation, car jugés dangereux pour la santé des occupants.

Le bâtiment pris d’assaut par les policiers du Raid et de la BRI mercredi, est une copropriété dégradée. Elle est en partie aux mains de marchands de sommeil: quatre appartements dont celui occupé par les terroristes, appartiennent à trois frères à la réputation sulfureuse. «Je ne passerais pas ma soirée avec eux», nous a confié une source administrative.

Le trio détient d’autres biens de ce type à Saint-Denis et dans d’autres communes du département de la Seine-Saint-Denis, loués au prix fort à des familles en difficulté à la recherche désespérée d’un logement. Pour «gérer» leurs biens sur le terrain, les trois frères «avaient un homme de main» – dixit notre source administrative — un dénommé Jawad B. C’est lui qui a fourni l’appartement situé au troisième étage à Abdelhamid Abaaoud et son groupe. Son job: chercher des occupants, collecter les loyers en liquide, menacer si besoin les «locataires» qui ne paient pas, et expulser manu militari les occupants en disgrâce.

les musulmans ne sont pas tous nos amis

Cent quatre-vingt-deux nouvelles perquisitions ont été menées dans la nuit de jeudi à vendredi et 20 interpellations ont conduit au placement de 17 personnes en garde à vue, annonce vendredi en milieu de journée le ministère français de l’intérieur. Au total, les forces de sécurité ont réalisé 793 perquisitions, 107 interpellations et placé 90 personnes en garde à vue depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence à la suite des attaques du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Les opérations de la nuit de jeudi à vendredi ont également permis de découvrir 76 armes et dix cachettes de produits stupéfiants, a précisé le ministère dans un communiqué. La préfecture du Finistère a fait savoir qu’une perquisition s’était déroulée dans la nuit à la mosquée Sunna de Brest, dont l’imam fait l’objet de controverses pour ses prêches sur les femmes ou la musique.

En cinq jours, dans le département de l’Hérault, une dizaine d’assignations à résidence ont été notifiées et une dizaine de perquisitions ont été menées dans le cadre de l’état d’urgence instauré après les attentats, a annoncé vendredi le préfet Pierre de Bousquet.  Un deuxième lieu de culte musulman clandestin, fréquenté par des personnes au discours « radical », a été perquisitionné et fermé provisoirement dans les Alpes-Maritimes en vertu de l’état d’urgence décrété au lendemain des attentats du 13 novembre, a indiqué vendredi la préfecture. Selon l’arrêté de fermeture en date de jeudi, la préfecture estime que « des individus appartenant à la mouvance islamiste radicale » se réunissaient dans les dépendances d’un appartement de la commune de Drap (nord est de Nice). Un individu lié à ce lieu « clandestin » est par ailleurs interdit de tenir des réunions publiques. Une autre salle clandestine de culte avait été perquisitionnée et fermée en début de semaine à Beausoleil (commune limitrophe de Monaco).

Matériellement, il n’y a plus de traces de la perquisition qui a eu lieu, dans la nuit de lundi à mardi, à la mosquée dite sans rire de La Fraternité, à Aubervilliers (Seine-Saint Denis). Avant le prêche, l’un des porte-parole de l’association qui gère le lieu de culte, Mehdi Felix, s’exprime. «Comme musulmans, nous sommes stigmatisés à cause de ces attentats. Mais nous n’avons pas à nous justifier, lâche-t-il. Est-ce que l’on demande cela aux catholiques lorsque des prêtres commettent des actes de pédophilie ? Malheureusement, de manière insidieuse, nous demandons aux musulmans de le faire. Notre devoir, c’est d’être compatissants à l’égard des victimes et de leurs proches.». Mehdi Felix n’a sans doute pas bien compris que la pédophilie est parfaitement licite dans nombre de pays où s’applique la charia et que son prophète a tracé le chemin en prenant pour femme Aïcha, la fille de son compagnon Abu Bakr. De plus, les massacres ont été commis au nom d’Allah alors que les actes de pédophilie sont à la fois une perversion condamnée par la doctrine catholique et un acte qui répugne à tous les fidèles. Encore une fois, l’hypocrisie des musulmans de France est structurelle.

La scène s’est produite, mardi 15 novembre, quelques minutes avant le coup d’envoi du match qui se jouait ce jour-là entre la Turquie et la Grèce au stade Basaksehir d’Istanbul, plein à craquer. Dix sept mille tickets avaient été vendus pour cette rencontre amicale. Une minute de silence est alors observée à la mémoire des 129 victimes des attentats de Paris et de Saint-Denis. Assis côte à côte dans la tribune d’honneur, le premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, et son homologue grec, le renégat Alexis Tsipras, tout sourire, entendent montrer combien les relations gréco-turques, jadis tumultueuses, sont apaisées par la « diplomatie du football ». Soudain, un groupe de supporteurs turcs se met à siffler et à crier « Allahou Akbar ! » (Dieu est grand). Le premier ministre, Davutoglu, ne réagit pas. « Les martyrs sont éternels, le pays est indivisible ! » (Sehitler ölmez, Vatan bölünmez), clament les supporteurs déchaînés. Le mot d’ordre est d’ordinaire scandée par les nationalistes turcs lorsqu’un soldat (qualifié de « martyr ») tombe sous les balles des rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Ce sympathique état d’urgence

Le préfet de l’Yonne a annoncé un couvre-feu dans un quartier de la ville de Sens, après plusieurs perquisitions menées dans la nuit du 19 au 20 novembre dans le département, rapporte France 3 Bourgogne. Des armes illégales et des faux papiers ont été découverts. Plusieurs personnes ont été mises en garde à vue.  Toutes les armes ont été saisies et un couvre-feu sur le quartier des Champs-Plaisants dans la ville de Sens a été décrété. Il prendra effet ce soir à 22H00 jusqu’au lundi 23 novembre, à 6H00. Une porte-parole a précisé que la mesure interdisait « la circulation piétonne et routière, sauf les véhicules d’urgence ».

Une perquisition administrative réalisée dans la commune de La Ferté-Macé dans l’Orne « a permis la découverte de plusieurs armes », a déclaré le préfet dans un communiqué, précisant que des poursuites judiciaires avaient été engagées.

 « Les manifestations sur la voie publique sont interdites dans les départements de la zone de défense et de sécurité de Paris du jeudi 19 novembre à 00 h 00 jusqu’au dimanche 22 novembre 2015 à 24 h 00 » : un arrêté de la préfecture de police de Paris interdit toute manifestation en Ile-de-France jusqu’à dimanche soir.

Les policiers qui le souhaitent pourront porter leur arme en dehors de leurs heures de service pendant l’état d’urgence, a annoncé jeudi matin le porte-parole de la police nationale, Jérôme Bonnet. Jean-Marc Falcone, le directeur général de la police nationale, a signé mercredi la note autorisant à l’ensemble des policiers français le port d’arme hors service. « Ce régime dérogatoire s’appliquera à tous les policiers actifs, à l’exception des élèves, des adjoints de sécurité et des réservistesIl doit permettre un port de l’arme individuelle hors service sur l’ensemble du territoire national »

Le président de la SNCF (Service National des commandos ferroviaires ?), Guillaume Pepy, a plaidé, vendredi matin, pour que des agents en civil de la compagnie ferroviaire puissent être armés à bord des trains afin de renforcer la sécurité. Guillaume Pepy souhaite également que ses agents aient le droit de fouiller les bagages et que de nouvelles méthodes soient expérimentées (le toucher rectal ?) pour réduire les nuisances dues à la découverte de bagages suspects.

Si «quelqu’un a un comportement radicaliste, le devoir du chef d’entreprise, comme tout citoyen, c’est de signaler à la police ce comportement», estime le vice-président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, tout en soulignant que ces cas restaient exceptionnels. Si les cas sont exceptionnels pourquoi ce rappel ?

La guerre en cours

Plusieurs explosions devaient se produire dans le stade de football de Hanovre où devait avoir lieu mardi 17 novembre un match amical entre l’Allemagne et les Pays-Bas, finalement annulé, rapporte le quotidien allemand Bild jeudi. Le journal dit avoir obtenu copie d’un document remis mardi par les services de renseignement intérieurs au ministre allemand de l’intérieur, Thomas de Maizière, dont le contenu était si explicite que les autorités n’ont eu d’autre choix que d’annuler la rencontre. Ce document, rédigé à partir de renseignements venus d’un service étranger, détaille comment un groupe prévoyait de mettre à feu plusieurs engins explosifs dans le stade de Hanovre et au centre-ville. Les auteurs du projet prévoyaient de faire entrer les explosifs dans le stade dans une ambulance, selon le document cité par Bild. Le chef du groupe devait filmer l’attaque dans le stade. Après minuit, un autre attentat était prévu à la gare de Hanovre.

Paolo Gentiloni a fait allusion à « d’éventuels attentats terroristes qui pourraient viser la basilique Saint-Pierre de Rome ou la cathédrale et la Scala à Milan »« Hier encore, nos forces de sécurité travaillaient à l’identification de cinq personnes », a déclaré le ministre dans un entretien accordé à la RAI. Le niveau d’alerte a été relevé à 2 en Italie, soit le plus élevé possible quand il n’y a pas d’attentat dans le pays. Daech veut-il assassiner le pape ?

Un massacre de masse est survenu ce vendredi matin à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, au centre de la capitale. Les assaillants –au moins deux – ont pris en otage jusqu’en milieu d’après-midi  les 140 clients d’au moins 14 nationalités différentes, et les 30 membres du personnel. 22 personnes auraient été tuées, dont au moins un Belge. Le parlement de la Fédération de Wallonie-Bruxelles a indiqué qu’un de ses employés, un haut fonctionnaire, est mort lors de l’attaque. Deux assaillants ont aussi été tués.

Les jihadistes d’Al-Mourabitoune, groupe lié à Al-Qaeda, ont revendiqué l’attaque sur Twitter. Une revendication à laquelle Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, a donné crédit. L’Algérien Mokhtar Belmokhtar, dit Mister Malboro, chef du groupe jihadiste «est sans doute à l’origine» de l’attentat. Le borgne est donc toujours vivant.

Le deuxième assaut a été mené avec le soutien des forces spéciales françaises et américaines et des membres de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Une quarantaine de membres du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) ont été envoyés au Mali.  Le président malien Ibrahim Boubacar Keita dit le corrompu a de son côté très vie « salué le professionnalisme des forces de défense et de sécurité du Mali et remerci(é) les pays amis pour leur assistance».

L’aviation russe a effectué 394 sorties et visé 731 cibles en Syrie au cours des trois derniers jours, a annoncé vendredi après-midi le ministère russe de la défense cité par l’agence de presse Interfax.  Il a précisé que la flotte aérienne en Syrie avait été renforcée et qu’elle comptait huit bombardiers Su-34 et une unité de chasseurs Sy-27SM3.

Mediapart/ Libération /Le Monde/ Marianne / BAM


Responses

  1. putain , les mecs portent de ces blazes !
    al mourabitoune ?
    la mort dans la biroute ?
    l’amour sous la guitoune ?
    effroyable !
    pour reprendre une réplique de don juan « ha monsieur , parlez chrétien si vous voulez qu’on vous comprenne ! »

    pour recauser d’abaaoud , ce brave garçû , un cerveau , avait été dans les établissements belges les plushuppés ( une fois ?)
    gageons que s’il avait été vronzais son papa lui aurait payé une scolarité à jeanson-de-sailly , il aurait cottoyé les rejetons de la politrouk vronzaise et rien de tout cela ne serait arrivé

    il aurait copiné avec le petit fils d’un antiquaire connu , n’aurait commandité aucun massacre , les amerlots l’auraient simplement foutu en taule pour escroquerie aux casinos ( mais bon , y en a d’autres)

    • Nous ne citerons pas ce brave garçon, rejeton d’un premier ministre responsable mais pas coupable du temps du sang contaminé. Je crois que le brave papa-ministre dont la prescience en Syrie fut extraordinaire va devenir un des sages du Conseil Constitutionnel. Les camarades américains vont-ils continuer à le placer sur écoutes ? L’affaire sera t-elle menée par les allemands ?

  2. ce jour dimanche , donc dix jours après les différents flinguages , on est toujours sans nouvelles d’un membre du groupe ayant perpétré ces meurtres
    il s’agit d’un quidam comme vouzémoi , nommé Abdelsalm Sallha
    comment savons nous son blaze?
    ben voyons , il a laissé sa carte de visite sur place?
    il a passé un coup d’fil à sa maman , à sa copine , à son confesseur , à sa vieille prof’ de piano ?
    hé bien , on sait pas , hein, mais toujours est il qu’on le connaît et qu’on lui a pas mis la main dessus
    contrairement aux autres et même , même , on a flingué le cerveau des attentats
    en pas même 5 jours ,notez bien
    vous allez bien sûr me traiter de conspirationniste ( mais pas de sioniste tout court ) , toutefois , on peut penser que ça a tout à voir avec de la grosse manip qui pue des pieds
    commençons par constater que le précedent attentat avait été commis à la veille d’un gadin électoral annoncé pour l’équipe au pouvoir , pas vrai ?
    considérons ensuite que celui là tombe à point nommé , non?

    considérons encore que , pour sanglants qu’ils soient , les attentats n’ont pas été si meurtriers que ça , qu’ils ont été commis par des branques de première ( les mecs du stade de vronze qui arrivent en retard au truc , c’est youssef qu’a pas remonté les pendules , vous croyez ?) , des types qui , lors de la prise d’otages ont plus songé à se tirer du merdier qu’à griller leurs dernières cartouches , bref , du boulot un peu ….agricole , voyez ?

    pour finir , remonter aussi vite la filière , pécho la cellule dormante et la liquider…lancer la vronze entière sur la piste du bonhomme Abdelslam …..

    on pourrait , si on avait l’esprit mal placé , mais ce n’est pas mon cas , vous le savez bien ,penser qu’une manip’ un peu risquée ( du type laisser agir une bande de guignols pour pouvoir mieux leur mettre la main dessus ? va savoir ) a un peu échappé à ses géniteurs ou bien que la taupe de la cellule n’a pas pu prévenir ses correspondants à temps ou bien que les moyens de pression qu’on lui mettait sur le dos ( balance ? suspiscion d’homosexualité ? petit frêre dans les geôles républiconnes ? ) ont été trop mal dosés , trop importants , trop visibles pour ses kamarades de combat ?

    tiens , c’est pas con , ça , les moyens de pression étaient si voyants que ça a foiré….

    ou encore que la taupe ne serait pas Abdelslam et que pour la préserver , on lance la vronze sur le dit Abdelslam?

    • Pour parfaire votre paranoïa critique, Kobus, vous pouvez y insérer cet autre élément : le bonhomme en fuite, Abdelsalm, a été contrôlé par les gendarmes à 9 heures le samedi matin qui a suivi les meurtres en série puis on l’a laissé rejoindre la Belgique une fois. J’avoue que je ne crois pas au complot et que le plus effrayant dans la séquence en cours c’est bien la nullité de nos ennemis, parfait reflet de celle de nos « protecteurs »

      • j’y avais pas pensé , mais qu’attendons nous pour bombarder la Gelbique?
        ben oui, ,le kartchié de moelenbecque ( moi l’bec? mais quoi dans l’bec? ) est le QG de l’anti-vronze , non?
        et des méchants fachysse flaminches ont pris le pouvoir là bas ,non? enfin , partiellement , un bart de wever , par exemple ….
        moi dans l’bec et le vlams belang , deux raisons de boire vitel et de bombarder les amateurs de frittes et de bières fortes
        une troisième et on aura d’autres raisons de boire vichy….
        quoique en vronze , hein , vichy , avec les antécédents des zosialistes, vous m’avez compris ….

      • Je crois que Zemmour a proposé ce genre de choses. Visiblement il a besoin de prendre sa revanche sur mars 1962, comme quoi les exemples du passé touchent sans comparaison plus les hommes que ceux de leur siècle

      • en même temps , bomber la Gelbique serait se contenter de bien peu
        si on voulait éradiquer la musulmanie d’Europe , faudrait AUSSI vitrifier saint denis, ecrabouiller strasbourg , anéantir londres , detruire montpellier et bien sûr semer du sel sur les ruines de marseille
        tout ça pour utiliser le vocable guerrier de not’ bon président qui lui n’a pas rougi d’utiliser des mots qu’on ne reprochera jamais assez au monophtalme , pas vrai?
        et ce soir sur vronze cul , on a fait appel à un linguiste , oui un linguiste , par téléphone quand même , mais un linguiste un vrai pour expliquer le DISCOURS et les MOTS du président
        oui discours et mots
        c’était sur l’émission de mathilde wajmann , dont le nom m’échappe
        y avait aussi perrineau ( perrine au masculin, mais lui il est pas servante chez monsieur le curé , il serait plutôt exégète des élégances républiconnes )
        autant vous dire que rien , Habsolument RIEN ne sera fait par not’ président , ni par son gouvernement d’ailleurs
        enfin ,si
        un petit état d’exeption pour pas trop paumer les élections à venir , de quoi continuer à se goinfrer dans la mangeoire républiconne

        et le truc qui m’a fait hurler de rire tout seul dans ma cuisine ( le dimanche aprèms , c’est le moment où je m’acquite de mes obligations culinaires pour une partie de la semaine ) c’était leur préoccupation , flagrante , évidente , qui sautait aux yeux comme une bite au cul , est ce que ça va faire monter le FN ?

        ces gens sont désespérants , 6milliasses de chômistes en afrance, une dette qui sera acquittée par nos petits enfants, la moitié des grandes entreprises aux mains de l’étranger, une plèbe haineuse et importée à grands frais , des infrastructures en capilotade , et cerise sur le gateau ou mouche sur l’étron, des gnoules fous furieux qui circulent chez nous comme chez eux en flingant à tout va !
        et ce qui intéresse ce petit monde , l’élite de la république ( perrineau est quand même professeur des universités ) c’est de savoir si ça va faire monter le FN !

        y a rien à en tirer !

      • C’est juste Kobus, leur seule préoccupation tient à leur poste, à leur fauteuil, à leur fromage, les républicons sont assurés de gagner des régions, les vioques leur sont acquis, les oligarques de même, et question clientèles ils s’y connaissent façon père Dassault, y a qu’à voir Estrosi pour saisir que la récolte sera bonne de ce côté. Là où on atteint le pathétique c’est du côté de l’exécutif, Hollande et Valls sont tellement tarés, ils bombardent depuis si longtemps qu’ils pensent réellement que leurs discours vont se transformer en actions héroïques, pourtant je me souviens parfaitement d’avoir vu et entendu Hollande le soir du massacre, il faisait dans son futal, il paniquait « nous allons fermer les frontières » j’ai même cru qu’il allait chialer. Exactement comme ces cons pensent qu’ils sont du côté des chevaliers quand ils passent un pacte avec le Medef et envoient Macron à Bercy. En revanche ces types n’ont jamais été touchés par un seul petit désastre bien quotidien, une agression qui tourne mal, un licenciement qui lessive, une faillite qui transforme sa vie en champ d’après un passage à la bombe à neutrons, un redressement fiscal qui assomme, un divorce corrosif , une innovation sans lendemain, toutes ces petites vies à l’abandon, de guingois, ça leur passe au-dessus, ça les concerne pas, ça échappe à leur seuil de perception

  3. tiens j’adore amadou et mariam
    savez vous pourquoi?
    10 ou 12 ans plus tôt , je voulais faire un petit cadeau à ma fille , je vais chez un disquaire et là , oui là , je trouve quelques CD d’ Indochine
    oui , ma fille a des goûts bizarres , c’est un fait
    je les retourne , , le prix indiqué était une vraie misère , bon plan , ça signifie que les rockeurs sexuellement attractifs pour les prépubères sont obligés de se brader ? en même temps , ça collait bien puisque je n’avais que quelques billets dans mon larfeuille , mais d’un aut’ coté , des cinquantenaires en solde , bon , ça me fait pas trop chaud au coeur…..
    je vais donc à la caisse et là , l’employée , gentille , me dit « ha ben , y a un truc » « gneu , quel truc? »  » un truc genre problème » « ha , un problème? »
    le gérant , appelé , me scrute « effectiv’ment , m’sieur , y a un problèm’ voyez , le prix indiqué ne correspond pas à la valeur de l’objet » ( ne correspond pas à la valeur? c’est une blague non? Indochine c’est pas Mozart quand même )
    bon
    tractations, j’ai payé le prix que le mec tenait pour digne de la valeur ( mais en même temps , personne ne m’a expliqué comment l’étiquette pouvait ne pas indiquer le prix , un histoire de fou ) en maugréant très fort que c’était une honte et un racket bordel de djieu et que c’était bien la dernière fois qu’on me reprennait à mettre les pieds ici
    en partant , une dame d’un certain âge ( c’est à dire plus vieille que moi ) m’a tiré par la manche
    il s’agissait de la cogérante
    « monsieur ( enfin une qui causait pas comme une native de Zup ) , je conçoit que cette scène puisse vous être pénible , voire même insupportable , voici un petit cadeau qui , je l’espère , vous permettra d’oublier ce fâcheux incident »
    et elle m’a refilé trois de ses invendus dont mamadou et mariam
    c’est beaucoup plus sympa a écouter qu’Indochine
    mais le top du top c’est ZAO « ancien combattant » , un must !

    • ça me rappelle le titre d’un bouquin, « la gratuité ne vaut plus rien » pour le plaisir Kobus, je vous envoie ZAO : https://www.youtube.com/watch?v=uAoa2JywxBA

      • ha Zao , un must !
        le seul sur la musique duquel on aie envie de se trémousser !

      • je ne connaissais pas mais merci Kobus


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :