Publié par : Memento Mouloud | février 4, 2016

Alain (Finkielkraut) à l’Académie

Je n’ai rien lu d’Alain Finkielkraut, je veux dire aucun ouvrage, depuis la défaite de la pensée parce que je n’y trouvais qu’une défaite bien connue, pas celle de la pensée mais d’une pensée pour laquelle toute la science se réduisait à la raison calculante et tout le reste à du relativisme. Alain était déjà, à ses propres yeux, le dernier d’une lignée, ce qu’il allait appeler le mécontemporain.

Je ne dis pas qu’Alain Finkielkraut est nul, encore moins nauséabond, je constate simplement qu’il a mieux géré sa petite affaire qu’il n’a traité la pensée ou la littérature dont il s’est fait le paladin. Or défendre un château fantasque c’est rejouer Amadis de Gaule sans bien saisir l’agudezza de Cervantes. Le voici donc défendant la mémoire de Monsieur Marceau, Félicien de son prénom.

Dans un monde où les gens célèbres se nomment Benzema, Booba ou Tapie, taper sur Finkielkraut revient à s’agiter sur un tambour crevé. La messe est dite et elle est largement planétaire.

Alain a découvert qu’il aimait la France, j’avoue que je ne comprends pas bien ce qu’il entend par ce mot. La France est un séjour, c’est aussi quelque chose de proche, mais il faut vraiment avoir l’estomac accroché pour l’appeler sa patrie. Je ne crois donc pas qu’Alain a découvert qu’il aimait la France. Je ne dis pas non plus qu’il fait semblant de l’aimer. Il prétend redorer son identité comme on lustre un meuble en y ajoutant une patine qui lui donnera du prix car ce sont les cordes de l’imagination, même fêlée, qui donnent du prix aux choses.

Le paysage que voudrait se donner Alain serait une langue mais la langue française est parlée bien au-delà des Pyrénées. Non la France n’est pas une langue, même réformée, c’est un ensemble de paysages qui sent plus ou moins bon et s’enivre de tôles et de lotissements alignés.

Dans un pays devenu stupide et hébété, un pays en formol avec des chromos sépias et des parcs à thèmes, l’habit vert d’Alain est un autre décor qui passe comme les robes de Cyrano et le chroniqueur reprendra son micro et les auditeurs seront de plus en plus nombreux parce que le poisson ne pourrît pas que par la tête mais s’agite aussi au niveau des boyaux.

La France corrompue rêve d’une autre France, une Arcadie où s’épanchent des spectres au milieu de gaz d’échappement d’où surgissent des figures hirsutes, menaçantes, des gueules cramoisies, où s’insultent en mille dialectes, en mille idioties des mondes parallèles dont le seul trait d’union est un flux constant d’euros, comme un Moloch de foire perdu dans quelques pages déchirées de Salammbô.


Responses

  1.  » La France est un séjour, c’est aussi quelque chose de proche, mais il faut vraiment avoir l’estomac accroché pour l’appeler sa patrie. » Vous êtes déprimant, comme votre série « Fini franciae » .

    En attendant, je viens de tomber sur ça http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/02/01/la-france-sans-les-musulmans-ne-serait-pas-la-france_4857016_3232.html?xtmc=france_musulmans&xtcr=13 , et maintenant que je vous lis, je me souviens que c’est ce même Finkielkraut qui m’avait mis sur la piste. Dans quelques années, disait-il aux alentours de 2007, il faudra trafiquer l’histoire de France pour faire plaisir aux minorités venues d’ailleurs. Je me disais « ce type est fou, il a mal vieilli « . Et bien non, d’abord, l’Ed Nat qui demande à ce que l’on enseigne plus d’Afrique en 5ème parce que la population change, ensuite Manuel di Blanco qui dit comme l’auteur de l’article, que la France sans les musulmans … C’est une colonisation douce, mais une colonisation quand même. La France a de l’avance sur les autres pays européens, elle devrait savoir que ça finit mal.

    Tout ça est déprimant, pour le moral, je regarde ça : https://www.youtube.com/watch?v=r9aarMUU12I

    • Je ne sais pas à qui s’adresse le clown que vous avez déniché dans le Monde, en revanche je constate que son propos est purement racialiste puisqu’il tient l’adjectif ou le substantif musulman pour un indicateur d’origine. En outre, on aurait pu se dire il y a encore 20 ans que le bonhomme s’était trompé de journal en vantant les exploits sportifs des français désignés comme musulmans (le pauvre ne trouve pas d’autres domaines d’excellence) dans les colonnes du Monde mais c’était il y a 20 ans, désormais le journal assimile son lectorat à celui de 20 mn ou du Parisien. C’est suicidaire en terme de marketing parce que ressembler à tout le monde c’est finir sans personne.

      Il n’y a pas de colonisation douce Daredevil et l’immigration afro-maghrébine en France n’a aucune sorte d’analogie avec ce processus historique (ce que subissent les syriens ressemble d’ailleurs à une guerre de conquête, franchement nous en sommes à mille lieues) aussi évoquer le grand remplacement c’est indiquer un désir de et un appel à la fin et user du terme de colonisation c’est donner un ton de pamphlet à un complexe de sentiments dont il n’est pas simple de démêler les éléments.

      Pour l’enseignement de l’histoire africaine en 5ème, franchement c’est de la poudre aux yeux. Les enseignants d’Histoire, de géographie, de morale et d’éducation civique disposent de 36 semaines ; au mieux ,15 semaines sont consacrées à l’Histoire qui s’étend, dans le programme actuel, de la civilisation islamique à Louis XIV. L’Afrique, c’est une semaine d’enseignement centrée sur la boucle du Niger et puisée dans les dossiers didactiques torchés à cet effet. Je ne vois pas bien pourquoi ça plairait plus aux « minorités visibles » qu’aux majorités diverses mais Finkielkraut doit penser, avec toute la rédaction du Figaro, qu’un complot est à l’œuvre pour saboter l’enseignement de l’Histoire de France. Ils ont tort c’est l’Histoire tout court qui est visée.

      • Je ne parlais pas des Afro-maghrébins comme des colonisateurs, détrompez-vous. Ce n’est pas eux qui demandent les changements de programme d’histoire, ce n’est pas eux qui font des polémiques pour dire que les Français de souche n’existent pas, que dire que les Français sont un peuple de race blanche, celte et latin ethniquement et de culture grecque et latine est un scandale. ça vient d’Européens, j’ajoute de gauche, ce qui est parfaitement logique, ces derniers veulent que la France soit une Église à ciel ouvert.
        La prochaine étape sera de dire qu’il n’y a pas de nom de famille français, ni de prénom. Babacar et Rémi c’est pareil, Lopez, Capelloni et Duvivier, c’est pareil. Ils peuvent le dire parce qu’une bonne partie de Français, on va dire majoritairement de basse extraction mais pas que, donnent tout et n’importe quoi comme prénom à leurs enfants, ( j’ai même vu un jeune homme Européen s’énerver quand une de ses connaissances lui a demandé la signification du prénom de son enfant, manifestement inventé), mais la volonté de destruction est présente et consciente.

        Il fallait civiliser les Africains et Asiatiques, il faut nettoyer l’âme des Français et donc changer leur histoire.

      • Je vous répondrai point par point Daredevil. D’abord qui demande une réforme des programmes d’Histoire ? A mon avis personne. Ce que demandent les gestionnaires de l’éducation nationale c’est moins d’enseignants ou plus clairement une prolétarisation complète du statut d’enseignant ce qui passe par une dévaluation des savoirs professionnels. Enseigner réellement l’Histoire ce serait transmettre des topiques (des études sur les mœurs, les sciences, la figure royale, etc.) et une critique, une manière aussi d’agencer une intrigue, les élèves apprendraient enfin que le savoir historique est toujours partiel. Or ça n’a jamais été le cas.

        Je pense en effet que le français de souche n’existe pas. Où placer le curseur ? En 1900, en 1800, qui retenir, qui écarter et qu’est-ce que cela connote d’être un français de souche ? Posséder des propriétés particulières ? J’en doute. Or aujourd’hui Lopez, Capelloni et Martin c’est effectivement la même chose du point de vue de la perception. J’ai connu des maghrébins qui s’appelaient Virgile, des africains qui s’appelaient Clovis, des petites chinoises qui s’appelaient Jacqueline, des petits gitans qui s’appelaient Joseph, des petits portugais qui s’appelaient Kévin et des petits Dupont qui s’appelaient Léo. Mais la perception phonétique d’un nom et visuelle d’une morphologie colorée ou non demeure.

        Je prends mon exemple. Au nord de la France, 9 français sur 10 sont incapables de prononcer correctement mon nom, au sud c’est le contraire. L’étrangeté est donc fonction de l’habitude, de même l’attribution fautive (du point de vue du raisonnement) de propriétés collectives à un groupe d’individus.

        L’onomastique signale une volonté vague de rattachement, une sorte de fin dernière fantasmée. Quand on appelle son fils Islam, la volonté de la famille ne fait aucun doute quand on appelle sa fille Léa, on ne la rattache pas pour autant à la tradition biblique, de même pour Rachel. Quand on fabrique un prénom on attend du nouveau de l’avenir, il faudrait connaître la qualité de l’avenir attendu pour juger de sa teneur en illusions et donc en désillusions.

      • Merci pour votre réponse. Les exemples que vous donnez des prénoms précise que justement si, il existe bien des Français de souche, un peuple référent et c’est justement ce qui est visé par la gauche, la destruction du référent français pour que la France soit une Église. Il n’y a pas de noms de famille chrétiens, il ne doit donc pas y avoir de noms français. Jésus n’est pas venu pour un groupe particulier, la France non plus.

        Les différents groupes que vous nommez qui appellent leurs enfants Virgile, Clovis; Joseph ou autres vont tous chercher leurs prénoms dans une histoire particulière, (et leurs mœurs aussi) c’est pour ça qu’on ne fait plus la différence entre un Lopez et un Martin. Pas de Jesus, de Garcia, de Salif, de Benito ou Adama parce que tous ces groupes savent qu’on s’assimile à un groupe particulier, le français.

        Les Français n’étant pas allemands, ils n’ont pas de définition ethnique, ni raciale de leur peuple. Donc 1800, 1900, avec une exogamie et une assimilation, cela ne pose pas de problème.

        Si j’insiste sur la notion de Français de souche, ce n’est pas pour trouver des qualités ou propriétés particulières à un groupe (quoique …) mais bien parce que la France n’est pas un pays vide que des étrangers seraient venus peupler. Il y a là un peuple qui vit depuis des siècles. S’il n’y a personne, alors chacun se bat pour avoir la suprématie sur son bout de territoire et personne ne peut dire qu’il est la référence. Comme aux USA, bien que la matrice soit WASP,ce qui créé des conflits permanents et renforce la définition raciale et ethnique de l’individu, ce que l’on a pas encore en France mais qui vient.

        Pour les programmes c’est une note de 2011 dont avait parlé Fromage Plus je crois et Bernard Lugan sur son blog.

        Pour le prénom inventé, je pense/suppose que le père (que je ne connais pas du tout) espère un avenir délivré de l’Histoire. Dommage pour lui.

      • Franchement qui, parmi les immigrants, peut penser un seul instant que la France est un territoire vide et sans histoire quand il débarque dans notre pays. La langue y est difficile et il est impossible de la manier correctement avant des années d’apprentissage, les moeurs y sont singulières et déroutantes et ne correspondent pas à des socio-styles, partout le paysage est aménagé par des siècles de culture, des clochers sont partout chez eux, on y perçoit des stases stylistiques qui contrastent parfaitement avec les lotissements pavillonnaires et les zones commerciales qui semblent pour le coup tombés de nulle part.

        Notre problème c’est d’inventer quelque chose de nouveau, le jour d’après la nation


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :