Publié par : Memento Mouloud | février 16, 2016

Nicolas Sarkozy : le flouze pour la vie

« Je ne protège personne mais il m’arrive d’avoir peur. Je n’ai pas envie d’apprendre à nager dans 20 centimètres d’eau comme Robert Boulin. J’ai dit à mes proches que si un jour j’avais un accident de voiture, il faudrait faire une expertise. C’était de l’humour noir… quoique… « Je vais vous dire quelque chose que je n’ai jamais dit, et dont j’ai la certitude, conforté par la lecture du dossier aujourd’hui : les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ont débordé de tous les côtés Et pas seulement le budget consacré aux meetings. Il ne faudrait plus appeler cette affaire « Bygmalion », mais celle des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Rien n’a été contrôlé. (…) Il n’y a que Nicolas Sarkozy pour dire dans sa déposition que cette affaire ne concerne pas sa campagne… »

Jérôme Lavrilleux

« Nous n’avons plus d’argent. JFC en a parlé au PR [président de la République] ».

SMS de Guillaume Lambert à Jérôme Lavrilleux

Aucune mise en examen pour « usage de faux »« abus de confiance » ou « escroquerie » n’a été infligée à l’ancien président de la République, les enquêtes n’ayant pas démontré qu’il aurait donné l’ordre de masquer certains de ses frais de campagne, ni même qu’il aurait été informé de la fausse comptabilité mise en œuvre par son équipe pour tromper les autorités de contrôle. Sur ces trois points-là, le juge s’est contenté de le placer sous le statut de témoin assisté (c’est-à-dire qu’il « existe des indices rendant vraisemblable » qu’il ait pu commettre ces infractions).

Alors que la loi lui interdisait d’engager plus de 22,5 millions d’euros de frais, l’instruction a démontré que Nicolas Sarkozy avait, au minimum, doublé la mise. Non seulement des liasses de factures de meetings émises par Bygmalion ont été secrètement basculées sur l’UMP pour « alléger » le candidat (pour plus de 17 millions d’euros), mais les juges ont pisté d’autres dépenses dissimulées, qu’il s’agisse d’une « douloureuse » d’Agence publics à 1,5 million d’euros pour le meeting géant de Villepinte ou de factures escamotées par un expert-comptable de la campagne (trains, cars, tee-shirts, etc.), dont le montant n’a pas été précisément chiffré. Il y a un mois les mis en examen s’appelaient le préfet Guillaume Lambert (ex-directeur de campagne), le député Philippe Briand (ancien trésorier) et l’avocat Philippe Blanchetier (ex-trésorier de l’association de financement de la campagne).

Déjà mis en examen pour « abus de confiance » ou « escroquerie » en juillet 2015, l’ancien expert-comptable du candidat Sarkozy, Marc Leblanc, a ainsi été le premier, le 30 novembre dernier, à voir sa mise en examen étendue à ces nouveaux faits. Au-delà du volet Bygmalion, le juge Tournaire le soupçonne désormais d’avoir « volontairement omis d’inscrire dans le compte de campagne de Nicolas Sarkozy un ensemble de dépenses électorales payées par l’UMP », dans le dos de la CNCCFP. Les juges peuvent s’appuyer sur le travail de bénédictin accompli par une « petite main » discrète, Éric G., comptable de l’UMP et simple témoin dans ce dossier. C’est lui, en 2012, qui triait les factures adressées chaque jour au siège du parti par des prestataires en tous genres : d’un côté, les dépenses habituelles de l’UMP ou celles destinées aux législatives ; de l’autre, les factures liées selon lui à la présidentielle. Ces dernières, Éric G. les déposait dans des bannettes à l’intention des experts-comptables de Nicolas Sarkozy, chargés d’établir le compte de campagne. Consciencieux, le salarié recopiait aussi leur montant dans un tableau Excel de sa propre fabrication, bricolant son propre « suivi budgétaire » de la présidentielle. Ainsi les juges peuvent aujourd’hui comparer ses archives avec la version officielle du compte Sarkozy, et ça diverge.

ils ont ainsi découvert qu’une facture de 230 000 euros émise par la SNCF pour le meeting de la Concorde, correspondant au transport de 1 400 militants, dûment archivée par Éric G., n’apparaissait pas dans le compte de campagne déposé par l’ex-chef de l’État. Idem pour une facture SNCF de 329 000 euros liée à la manifestation du Trocadéro. Une facture de 110 000 euros pour des prestations techniques liées au meeting de Lyon, dûment enregistrée par Éric G., s’est aussi volatilisée. De même qu’une facture de 53 000 euros du parc Chanot, à Marseille. Les enquêteurs ont également déniché quelque 500 000 euros de factures de l’entreprise VIPARIS destinées à l’aménagement du hall de Villepinte, supportées par l’UMP au lieu de Nicolas Sarkozy.

Plus l’addition grimpera, plus la position de Jean-François Copé, qui dirigeait le parti à l’époque, deviendra difficile à tenir. « J’ai du mal à penser qu’à aucun moment le président du parti ne se soit interrogé sur les causes (…) qui amenaient à un déficit à 39 millions d’euros et à un endettement net de 80 millions au 31 décembre 2012, a déclaré le président de la CNCCFP, au cours de sa déposition. Si c’est le cas, j’ai tendance personnellement à y voir une défaillance grave et incompréhensible de management. » On connaît le refrain sarkozien. « J’ai découvert le nom de Bygmalion et de Event [filiale chargée des meetings dirigée par Franck Attal] plusieurs mois après être parti de l’Elysée », dégaine Nicolas Sarkozy chez les policiers. Quant à Franck Attal, qui a reconnu avoir été informé au cœur de la campagne du système de fausse facturation, « je ne savais même pas qui c’était ». « Ce n’est que bien après que j’ai appris que c’était lui qui me tendait le micro au pied de la tribune », insiste l’ancien candidat.

A l’écouter, si les magouilles de Bygmalion ont rendu service à quelqu’un, il faudrait plutôt chercher du côté de Jean-François Copé, ami de Guy Alves et Bastien Millot, patrons de l’entreprise à l’époque: « Partout où est passé Jean-François Copé, il a pris Bygmalion », cingle Nicolas Sarkozy. Dans l’instruction, cependant, rien ne montre que la marge réalisée par Bygmalion sur la campagne présidentielle (aux alentours de 40%) ait alimenté une quelconque caisse noire de Jean-François Copé. En conclusion si Sarkozy avait été réélu, personne n’en aurait rien su. Vae Victis.

Mediapart / Le Monde/ L’Obs


Responses

  1. Son attitude lors de la passation avec Hollande aura-t-elle fait des émules ? https://fr.news.yahoo.com/christiane-taubira-ses-conseillers-ont-detruit-leurs-archives-en-quittant-le-ministere-065952710.html

    • Geste à la fois puéril et problématique, ces gens pensent réellement que les archives d’Etat leur appartiennent, qu’elles sont un appendice de leur vie privée, ça explique assez les mails de la dame Clinton

  2. HS : Autre attitude éhontée au niveau des élites. Football cette fois, le cas Benzema. Ce joueur a participé à une tentative d’extorsion sur un collègue mais comme il est doué, vous avez des cadres du foot français qui poussent pour qu’il joue l’Euro et qu’il côtoie celui qu’il a essayé d’arnaquer. Aucun problème de morale là-dedans ?? juste la thune.

    • Très juste Daredevil, d’ailleurs vous devriez consulter son pedigree judiciaire dans la presse espagnole (El Pais ou el Mundo), c’est assez « parlant » comme on dit dans la belle langue de mon siècle. La question à se poser est la suivante : quelle est la valeur marchande de Benzema ? Qui en tire bénéfice ?

  3. Sarkozy ( de Nagy Bocsa: soit en magyar du 17eme siècle »réfugié sur les bords du grand bocsa ») c’est quand même l’homme qu’on adore détester

    • Ceci dit, j’aime détester cet homme
      Mais pas que lui ,rassurez-vous !
      Quoique…. pas certain que ça vous rassure….

      • De détestable il est devenu pathétique, vous ne trouvez pas Kobus ?

      • Voilà, c’est le mot ,que dis je, LE MOT à employer
        Pathétique
        Pareil que le reste des politrouks du pays, anciennement vronze ,et actuellement petit gau de l’Europistan
        Cet ancien pays ,peut être grand, peut-être minable, on s’en fout, n’est plus qu’une province de l’Empire etasunien, périphérique qui plus est, gouvernée par un petit gauleiter ,lui même sous les ordres du gauleiter de Bruxelles, lui même…..
        Comme il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus ,comme la soupe est bonne et abondante, comme c’est tout de même plus fastoche comme Job que de s’échiner à faire tourner une entreprise, poser du parquet, réparer des moteurs, récurer des chiottes ou enlever ( intelligemment) des colons ,des reins ou des vessies, vous pigez bien que ces gesticulations sont intéressées….
        TOUT, je dit bien TOUT plutôt que de devoir bosser comme vouzemoi
        D’ailleurs, bosser?
        Mais ces cons là en seraient incapables !
        Y en a-t-il un ,un seul, qui aie un vrai métier ?
        Pas les élus de base ,conseillers cantonaux, glebeux quasi désignés pour se coltiner le bâton merdeux des horaires d’ouverture de la mairie avec les contraintes du temps de travail et celles de la masse salariale du bled
        Non ,pas ces pauvres bougres
        Non ,je parle de la prominenz, des hautes intelligences qui prétendent nous gouverner
        C’est pourquoi le pathétique Sarkozy doit être rangé avec les autres nuisibles, dans le sac vert pour porter à la déchetterie
        Et faire du compost

      • Tiens Kobus, je suis tombé sur un bouquin qui élargit votre propos, ça s’appelle Histoire secrète de la corruption sous la Vème République, c’est pas vraiment secret mais quand on l’ouvre, les souvenirs affluent, on y trouve des intertitres comme les mafieux de Haute-Garonne ou le groupe dit de Latché rackettait les grandes surfaces voire des revenus pas vraiment annexes, à lire au gré de la fantaisie

  4. Ne jamais oublier qu’on ne choisit pas son ennemi
    C’est plutôt l’inverse
    Voir les événements de chérie abdo et du batacloche …


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :