Publié par : Memento Mouloud | mars 23, 2016

Prego no piangere

jefa2-600x274

 

 

 

halal-kitty1


Responses

  1. Pauvre commissaire Mogherini !
    Ça chouine fort chez les eurocrates !
    Peut-être sur ses erreurs, genre « merde ,on a laissé s’installer des myons de crouilles ,sinon haineux ,du moins complices ,avec notre bénédiction et maintenant on en paye le prix…. comment a-t-on pu être aussi cons ? le sang de ces malheureux retombe sur nos têtes et nous en sommes flétris à jamais »

    Ha ,vous êtes comme moi, vous n’y croyez pas trop

    • L’affaire dite du foulard remonte à 1990, Kobus, à l’époque elle est apparue parce que des associations antiracistes avaient porté plainte contre le proviseur du lieu pour discrimination. J’ai aussi appris qu’un djihadiste allait être promu conducteur de centrale nucléaire belge avant que les services ne réagissent une fois ; je me demande si lui aussi a porté plainte devant une instance loufoque quelconque genre TPI. En effet, Karadzic vient d’écoper de 40 années de taule pour crime de génocide, le délire continue

  2. Du coup, elle a vraiment une tête à claques…

  3. Sympa votre cliché.
    C’est l’illustration parfaite du drame de l’échec des Femmes aux postes à responsabilités.

    • Ho !
      Vous n’avez pas honte ?
      Misogyne ! Machiste ! Paternaliste !

      • Ouais je sais…
        C’est la faute à maman. 🙂

    • Il me semble Ag que les larmes viennent plus facilement aux femmes qu’aux hommes (les sportifs mis à part), il s’en suit que j’ai du mal à interpréter de telles larmes qui ont coulé à Amman. La ministre italienne a t-elle pensé qu’elle s’adressait à un aréopage dont une certaine partie était impliquée dans le financement des attaques de Paris et de Bruxelles ? A-t-elle compris qu’il y avait comme un signe de fin des temps pour la supposée construction européenne ? S’est-elle maquillée un visage d’actrice selon lequel un coeur de femme s’abrite derrière tout bureaucrate ?

      • Clairement. Et c’est bien le problème. Je ne crois pas que celle-ci soient feintes. Excès d’empathie.

      • Ça me rappelle Staline quand les allemands avaient capturé son fils. Il avait simplement indiqué qu’à ses yeux, il était déjà mort

  4. Ha ben pour le coup je ne me suis jamais interrogé sur l’empathie du Père des Peuples 🙂
    Non, plus sérieusement, le problème est fondamental.
    Le point soulevé, même avec humour est une des causes principales de l’effondrement ou du moins des conséquences de l’évolution philosophiques choisies.

    • Je crois que les larmes de la dame annoncent le déchaînement d’une cruauté sentimentale. En effet quand les européens allument un cierge ou scandent faîtes des frites pas la guerre après un énième massacre, la délégation de la violence à des organismes spécialisés et opaques se renforce. Or ces organismes ne sont pas éthiques, ils visent la quantité et l’efficience mais aussi leur propre extension. C’est la grande idiotie stratégique des djihadistes de ne pas comprendre qu’ils sont un rouage et un carburant essentiel dans la machine spectaculaire à décerveler mais aussi dans celle du pouvoir dont vous noterez qu’aucun lieu ni aucune personne n’a été ne serait-ce qu’effleurés

      • Ag, les types de l’ETA n’avaient rien à voir avec les crétins enturbannés de l’Etat islamique que vous décrivez très bien. Ils avaient eu la peau du dauphin de Franco, l’amiral Carrero Blanco et ils frappaient l’armée et la guardia civil. Ils disposaient d’une sorte de sanctuaire tacite en France et d’appuis diplomatiques. A la fin des années 1970, ils vivaient dans une Espagne où la violence des délinquants et celle de l’extrême-droite policière, militaire et extra-étatique était omni-présente sans évoquer l’affaire de l’huile d’olive frelatée. Quand les socialistes sont arrivés au pouvoir, en 1982, après le pseudo-coup d’Etat de 1981, ils savaient parfaitement quelles étaient les limites à ne pas franchir et surtout le chemin à suivre : entrée dans l’OTAN et la CEE, maintien d’une Espagne unie sous la protection d’un appareil policier et militaire intouchable si bien que la guerre clandestine fut exportée en France avec la complicité tacite de l’appareil d’Etat hexagonal, en l’espèce celle, hypocrite, de Mitterrand puis, franche, de Pasqua. En assassinant à tour de bras et de manière ciblée, en excluant toute négociation stratégique, ils ont éliminé une génération de militants aguerris et poussé les etarras à la faute. Je soupçonne qu’ils ont aussi infiltré l’organisation sans quoi je ne m’explique pas cette décision imbécile de l’ETA consistant à plastiquer un grand magasin à Barcelone ou à prendre pour cible des conseillers municipaux du pays basque. Ce mélange de radicalisation interne conduite par des militants inexpérimentés et politiquement analphabètes et d’infiltration subtile, de meurtres ciblés et de corruption abondante ont créé les conditions pour une marginalisation progressive de l’ETA et son extinction progressive.

        Les gars de l’Etat islamique c’est disons l’équivalent politique de la pédophilie, l’exhibition des monstres de foire

      • faites des frittes pas la guerre !
        excellllent !
        à replacer d’urgence

      • Slogan bruxellois Kobus

  5. « dont vous noterez qu’aucun lieu ni aucune personne n’a été ne serait-ce qu’effleurés »

    Ah çà !! Croyez bien que c’est réalisé depuis un bon moment. Ayant un cerveau malade je m’amuse a créer des scénarios, faisable d’attaque terro, et curieusement, aucun ne se produit. Pourtant un dîner du Siècle, une Ena ou une école de la magistrature, vous faites un sacré strike avec des répercussion réelle sur le fonctionnement global de tout un tas de structures.

    Mais non.

    C’est bien remarquez, on va pas le souhaiter non plus. Mais effectivement on constate une absence de vision stratégique, au niveau de leurs maîtrises tactiques car en dépit de le grandiloquence truffée d’erreur des experts journalistiques, il n’y a rien de transcendant dans leurs modes d’actions où leurs outils.
    Non, la confection d’un gilet explosif n’est pas, inatteignable.
    Non, la manipulation d’une arme LEGERE, j’insiste puisque tout ce qui dépasse le coupe-ongle est qualifié de lourde, même dans les fiches mal rédigée du ministre, est la portée du premier venu. Ce n’est pas pour rien que les gosses de onze, douze ans en Afrique avec une AK sont une armée efficace. Rafaler une terrasse de café ou effacer une rédaction de jouranal n’est en rien un exploit tactique. Distorsion extrême et inculture crasse de les comparer avec les Kamikazes, qui en plus de déployer suffisamment d’intelligence et de virtuosité pour piloter un avion ne ciblaient que des combattants étrangers.

    « En effet quand les européens allument un cierge ou scandent faîtes des frites pas la guerre après un énième massacre, la délégation de la violence à des organismes spécialisés et opaques se renforce.  »

    Ah ??

    Ben non. Regardez le cas Basque. Le problême a été plutôt bien géré par l’Espagne au début. Dans la ligne que vous pensez. Mais horreur !!!
    Quelle a été la réaction de la population et de ses représentant surtout ?
    Ah non. C’est mal.
    Je crois que Grossman m’a trop influencé mais je pense sincèrement que les loups sont utilisés pour tenir le troupeau sans avoir a nourrir trop de chien de berger.
    Ca ne changera pas. Tant que le proprio du cheptel sera la même.

  6. « les types de l’ETA n’avaient rien à voir avec les crétins enturbannés »

    C’est évident. Les citer provenait du mode opératoire de l’Etat espagnol, la création des GAL. Efficace mais hypocritement condamné.

    « je ne m’explique pas cette décision imbécile de l’ETA consistant à plastiquer un grand magasin à Barcelone ou à prendre pour cible des conseillers municipaux du pays basque »

    Le refus de financement ou la simple manifestation de son opposition. Pour le coup, je sais de source sure que rien de colossal ne s’ouvre en terme de commerce sans un accord du milieu local. Le permis de conduire ne suffit pas hein…

    « Les gars de l’Etat islamique c’est disons l’équivalent politique de la pédophilie, l’exhibition des monstres de foire »

    Il y a effectivement une diffusion médiatique de l’horreur un peu grotesque.

    • Merci pour le tuyau Ag, il crève les yeux et on le néglige. C’est le principe de la lettre volée. On devrait proposer un axiome : toute organisation qui prône la lutte armée se condamne aux méthodes de chantage du grand et petit banditisme. Corollaire : petits et grands bandits sont les partenaires virtuels des partisans de la lutte armée.

      Scolie : la manipulation d’État est inévitable.

  7. « Merci pour le tuyau Ag, il crève les yeux et on le néglige. »

    De rien, mais vous n’avez rien à vous reprocher. C’est le défaut des gens honnêtes, foncièrement honnête. Leurs situations découlent tellement de leur honnêteté que la conception des actions néfastes leurs est impossible.
    C’est assez fréquemment observé quand vous donnez des conseils de prévention pour des arnaques ou des coups pourtant basique : effroi, stupéfaction, déni. Pour les potentielles victimes c’est inconcevable et ils en sont incapables donc…d’autres personnes ne peuvent même y penser non plus. Logique. Mauvaise.
    Ne le prenez pas mal, je sais que vous n’en êtes pas là, mais le rasoir d’occam est souvent la règle. Les plans chiadés a multiples tiroirs, l’escroquerie façon océan eleven…
    Au même tire tout affrontement n’est pas chimiquement pur, en terme de consommation plus qu’en source de profit quand l’impôt ne suffit pas pour l’illégalité. Les parties tournent toutes aux stimulants ou aux calmants en fonction du rythme ou de la pression. L’aversion du publique en quête de l’idéal permanent pour ce fait pourtant continu et universel, à la fois signe de faiblesse et synonyme de tricherie débouche toujours là aussi sur un déni ou une condamnation.
    Alors que sans produit vous n’arrivez a rien.

    • J’avais négligé un aspect essentiel. Avant d’être un duel (version Clausewitz) la guerre est une entreprise de prédation. Quand on est un État on a l’impôt, quand on est infra-étatique on a le racket.

  8. Avant d’être un duel (version Clausewitz) la guerre est une entreprise de prédation.

    C’est un vol a main armées a grande échelle. Toujours. L’allibi politique ou religieux ne sert jamais que que de paravent à une prise de contrôle de richesse. Humaine ou matérielle.

    • La prédation toute seule ne suffit pas, c’est le trait humain : de la palabre et des colifichets, du decorum quoi

  9. Pardonnez les coquilles et autres répétitions. C’est aussi irrespectueux que pénible mais avec ma salle manie de faire plusieurs truc en même temps…

    • Aucune inquiétude Ag, j’ai trouvé des coquilles énormes dans une grammaire critique du français pourtant stimulante, comme quoi…

  10. « ….c’est le trait humain : de la palabre et des colifichets, du decorum quoi »

    …c’est la part du féminin?

    • Pas seulement, la Nature aussi est prodigue dans ce genre là


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :