Publié par : Memento Mouloud | octobre 11, 2016

A celle qui est voilée (remix)

1

Sors du nuage, ombre parlante

Ô fantôme, laisse-toi venir

Suis le ghazi dans la tangente

Suis le blédard de son œil noir

 2

Cherche-le sous les vaporettes

Dresse un bâton sous son calcif

Et, dans ses profondeurs muettes

Fourre-lui en du laxatif

 3

Suis l’imam qui fuit et branle

Aux grandes blagues en courroux

Oh ! tiens ! tu dois être bien brêle

Car ton lion faquin est bien mou

 4

Car la nuit engendre l’onagre

C’est sans doute une loi des pieux

Que ton noir fessier fasse pellagre

Sur son vit avaricieux

 5

Dans ce monde chaleureux en guerre

Vous devez aimer l’encensoir

Toi, toute flétrie et fière

Lui, tout rançonné de mouroirs !

 6

Tu me dis de loin que tu l’aimes

Et que, la nuit, près des prisons

Tu viens voir sur leurs faces blêmes

Le spectre blanc de leurs chansons

 7

Là, torturant, sous le grand dôme,

Près du lot sans trêve agité

Surprise on trouve l’idiome

De celui qui va dégoiser

 8

Ils comparent, sans la connaître

La captive à la règle vit

Leur brâme assiégeant sa fenêtre

Aux sourates ils s’essuient Talit

 9

Parfois, comme au fond d’une combe

Tu te sens sur ce front fatal

Bourbe de l’Inconnu qui plombe

Le pur brasier made in Halal

 10

A ton souffle, vers dieu talqué

Tu sens en toi, trousse pâleur

Frissonner toutes tes travées

Prières du cerveau en terreur

 11

Mais tu ne veux pas qu’on le voie

Du rien et du fruit de l’amour

Tu ne peux pas le nommer Joie

Ayant dit : tu t’appelles balourd

 12

Oh ! Fais un pas de plus ! viens, hante

Si nul talib ne le défend

Viens voir ce fort dans sa fiente

L’esprit oblong, le corps dément

 13

Viens voir le désert où sa bite

Seule sous un falzar étonnant

Est l’ange chez le cénobite

Ou vanité chez le croyant

 14

Range les perles dans les décombres

Toutes les gouttes de liqueur

Viens ouvrir sur les pleurs à l’ombre

Ta bouche d’où le mors écoeure

 15

Du bord des sinistres rapines

En verrines opaques, Sion !

Tu entrevois les choses porcines

Complète l’admonition

 16

Viens voir le danseur huis en panne

A mesure qu’on le conchie

Et de jour en jour dans son crâne

A plus de torts et moins de Oui

 17

Viens ! viens dans la troupe hagarde

Où gît la foi, d’où l’esprit sort

Où confusément par mégarde

Se forment les tic-tac des morts

 18

Tout s’échancre aux flambeaux funèbres

Allah, pour le danseur atterré

Ouvre grands dans les ténèbres

De brusques gouffres, piété

 19

Pendant d’être sur cette Terre

Tu sens que jadis tu singeais

Prise dans la grange nouvelle

Ton malheur, Eh !, c’est d’être née

 20

Sur ton âne, qui fut palombe

Tire, toi qui du pieu ballot

Vois surseoir en trombe une tombe

Sur le cadavre d’un blaireau

 21

Oui, ta frayeur irréparable

Se suspend aux deux éléments

C’est falot en toi, misérable

Cette fange et ces sacrements

 22

Hélas ! hélas ! c’est d’être un Ôme

C’est de songer qu’il était beau

D’ignorer comment tu es conne

D’être du miel et naître veau

 23

C’est être magma qui soliloque

Son vil bonheur sous le ciel bleu

C’est de porter la honte humaine

Où laver les zèles, par Dieu

 24

C’est de figer la muselière

C’est d’être plein, lui, fils du jour

De la lampe de la bannière

Même quand il s’écrie : Bonjour !


Responses

  1. Qu’en aurait pensé ce vieux Victor

    Et pour les djihadistes suicidaires, le propose la « ballade des tordus »
    « Frères humains qui après nous vivez…

    • Surtout l’entrée en matière du deuxième dizain : Si frères vous clamons, pas n’en devez / Avoir dédain, quoique fûmes occis / Par justice. Toutefois vous savez / Que tous hommes n’ont pas bon sens rassis »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :