Publié par : Memento Mouloud | novembre 22, 2016

Fillon, Fions, Fion, Fuyons

François Fillon, Fifi pour les intimes, est la créature des catholiques sociologiques , ceux de Sens Commun et du libéralisme revanchard qui voudraient que l’esprit de sacrifice succède à l’esprit de jouissance. Si on traduit cette rengaine bien connue, elle se résume simplement en ceci : ils aimeraient transformer ceux qui ne leur ressemblent pas en choses et en objets de leur jouissance sordide qu’ils tireraient de leur domination commune. Ils veulent notre silence, notre mutisme ou nos cris, ils nous prennent en blocs et en foules, ils s’imaginent les derniers hommes, les cons.

Ce sont les mêmes gens qui ne trouvent rien à redire à la perversité des prêtres violeurs d’enfants parce que les prêtres sont sacrés et que l’Eglise est infaillible, à la corruption endémique de cette même Eglise car l’Eglise est intouchable, à son alliance passée avec les régimes autoritaires, fascistes ou nazi parce que le communisme c’est mal, qui ne voient pas l’absurdité du célibat des pasteurs et continuent de professer cette idée surannée selon laquelle les femmes sont habitées par une matrice autonome, olfactive, vivante que seuls le mariage, l’enfantement ou l’abstinence peuvent maîtriser. Les mêmes pour lesquels le droit naturel de commander intime celui de se soumettre. Ils ne veulent pas seulement effacer 1789 mais jusqu’à l’évangélisme

Que cette droite soit de surcroît antisémite se lit dans les résultats. Humiliation de Sarkozy et plus encore de Copé, ces additions-là ne relèvent pas du hasard, ils pointent une aversion dont le ralliement à l’homme de l’ouest, l’homme des chouans est l’autre face. Aux yeux des catholiques sociologiques François Fillon est une métamorphose de Philippe de Villiers, ils avaient le général de Castelnau dans les années 1920 puis le colonel de la Rocque, Antoine Pinay, dans les années 1950, ils voulaient le tandem Pasqua-de Villiers en 2002, cette fois-ci, ils ont leur homme, leur incarnat, ils peuvent enfin parader, ils trépignaient depuis si longtemps.


Responses

  1. Antisémite ?! Comme vous y allez Memento ! Cette droite n’est pas spécialement antisémite, Fillon a pu lâcher une phrase sur la judéité de Copé après les trifouillages des élections de l’UMP en 2013. Mais politiquement, Copé est nul. Rappelez-vous, c’est celui qui promettait un grand débat sur l’islam, puis un échange avec des questions sur l’islam, puis un rappel de la loi de la laïcité et finalement des déclarations sur les pains au chocolat. Pathétique!

    Maintenant, je suis étonné que vous ne voyiez toujours pas que Sarkozy a déçu, ulcéré, dégoûté les électeurs de droite, non pas à cause de son attitude bouffonne sur laquelle ils étaient prêts à passer l’éponge, mais parce qu’il n’a rien fait. Il n’a pas appliqué son programme. Il a fait des grandes déclarations qui ont suscité beaucoup d’espoir puis il s’est débiné au moment d’agir. A chaque fois. Sur le débat sur l’identité, sur l’immigration, 200 000 entrées /an alors qu’il tenait Jospin pour laxiste avec ses 130 000 entrées d’étrangers / an, sur la sécurité, sur l’économie. Buisson raconte même qu’Emmanuelle Mignon lui avait proposé de supprimer les subventions des associations de gauche bien pensantes. Il a refusé.
    Sur tout il a failli. C’était d’ailleurs la raison de son échec en 2012 déjà (Buisson semble l’expliquer dans son livre).

    Non content de tirer les leçons, il revient et fait en 2016 la campagne de 2012 et promet des référendums (3) quand il n’en a fait aucun et s’est même assis sur celui de 2005. Au bon d’un moment, il fallait bien qu’il paye tout cela. Parler des ancêtres gaulois alors que sa femme à laquelle il est soumis, parle des de souche comme des « sang pourris ». Alors mens moi une fois, honte sur toi, mais mens moi deux fois, honte sur moi.

    • Que Copé soit nul, j’en conviens avec vous Daredevil (il a tellement changé de fois de vestes et de pantalons qu’on a du mal à déterminer l’envers de l’endroit d’un tel bonhomme) mais cela ne l’empêchait pas d’obtenir près de 50 % des suffrages lors d’élections régionales antérieures en Île de France ni de rassembler une majorité des suffrages des militants umépistes il n’y a pas si longtemps.

      Quant à Sarkozy, vous conviendrez que la meilleure manière de lui signifier son congé ne consiste pas à élire, dans une sorte de délire mimétique, son premier ministre.

      J’en déduis donc le message envoyé par ceux qui ont pris d’assaut les urnes : les juifs à la niche. L’autre message serait le peuple à sa place de muet, les notables catholiques sont de retour.

      Le bilan est le suivant Daredevil, par bêtise Sarkozy a torpillé la candidature Mariton, résultat il a propulsé Fillon dans un rôle nouveau mais en le propulsant les « républicains » perdent à la fois le peuple (on ne dit pas à des gens qui sont déjà dans la panade, je vous promets que vous allez en chier tant et plus) et une autre oligarchie, celle du centre, ça fait beaucoup de gens. Résultat, si ce n’est pas la gauche socialiste qui passe, ce sera Macron

      • Je ne vous suis toujours pas. Copé gagne aux régionales mais face à qui ? Là il est face aux ténors. Il se fait lessiver. Après les 3 gros, les suffrages plongent et personne ne dépasse les 3%. Donc votre déduction dehors les juifs, est à côté de la plaque. Les électeurs voient Sarkozy comme l’hyperprésident qui a bridé Fillon comme le vote Sarkozy était aussi un rejet de lère Chirac alors que Sarko en avait été un ministre emblématique.

        Du reste de votre paragrahe, vous ne voyez pas la droite élue. Pour vous c’est la gauche. Avec Monsieur 4%, les attentats, l’islam radical, l’immigration, le chômage, le mariage drôle ? Je n’y crois pas trop mais bon; qui vivra verra.

      • Pour Copé, je vous renvoie aux élections régionales de 2004 où il avait obtenu, dans l’île de France, 908 mille voix au premier tour, à comparer avec le nombre de voix pour la primaire de 2016 sur toute la France. Donc maintien de mon hypothèse.

        Sur Sarkozy, je la maintiens aussi pour les raisons suivantes. Un c’est une première qu’un premier ministre ne soit pas entraîné dans la chute du président (c’était le cas de Villepin pour Chirac) il faut donc une explication pour rendre compte du mouvement contraire (je ne vous dis pas que la mienne est forcément juste mais toutes les autres, à cette heure, me paraissent faibles) ; deux : vous négligez le très bon score de Bayrou au premier tour de l’élection de 2007 et l’épuisement de Le Pen père si bien que le vote Sarkozy au deuxième tour fut très largement un vote anti-Royal et non un vote d’adhésion ; trois : Sarkozy ne fut pas un hyper-président puisqu’il avait perdu toutes les élections intermédiaires entre 2007 et 2012 si bien que même un paillasson comme Hollande a fini par gagner y compris avec l’appui de voix frontistes.

        Pour ce qui est de mon raisonnement quant à une victoire possible de la gauche ou de ce qui en tient lieu en 2017, je pars de l’idée qu’Hollande ne sera pas le candidat socialiste et que si d’aventure il l’est, Fillon pris en tenaille entre Marine le Pen et Macron risque d’y laisser des plumes

      • On ne sera pas d’accord mais tant pis. Je répète ma question pour Copé: face à qui ? Au 1er tour de 2004, il est LE représentant de la droite UMP/UDF/DVD face au PS, FN, PCF et autres, Dimanche, il était face à tous les autres représentants de la droite. Donc cela change la donne. Les électeurs ne voulaient pas voter pour un perdant. L’essentiel des voix s’est donc reporté sur les ténors.

        Pour Sarkozy, je maintiens qu’il n’a rien fait durant son mandat de ce qu’il avait promis. Ce qui l’a définitivement cramé, et alors son attitude a joué contre lui. Déjà en 2012, président normal par rapport à l’agité et encore maintenant face à Fillon qui parait plus posé et maître de lui. Il a refait en 2015, à son retour, sa comédie « j’ai changé » mais là ça ne prenait plus avec un bilan.

        Pour Fillon, peut-être le fait qu’il existait avant Sarkozy l’a aidé, ce qui n’est pas le cas de De Villepin qui doit tout à Chirac et n’a jamais été élu. Vous oubliez peut-être la campagne des primaires en elle-même et les discours et surtout l’élément Manif pour tous. Fillon n’y a, certes, pas mis les pieds mais son discours en reprend la moitié. Sarkozy lui a encore trahi même après son mandat présidentiel. Pour redevenir président de LR, il avait promis à Sens Commun l’abrogation de la loi Taubira devant la pression de la foule. Une fois élu, quand il a présenté son programme pour les primaires, il a fait volte-face arguant qu’on ne pouvait démarier des gens (sic) et donc il qu’il renonçait. Alors que ce qui lui était demandé n’était pas une loi rétroactive mais une abrogation pour le futur. Je ne crois pas que les sympathisants l’aient oublié, ni digéré. Fillon devant la lesbienne sur France 2, refusant la filiation pour les homos, a sûrement marqué des points à ce moment. Il s’est donc détaché de l’ombre de Sarkozy. Il était également plus populaire que lui pendant le quinquennat.

        Je ne vois pas Macron remporter une élection. Ce n’est pas les USA, il n’a pas de parti donc pas d’appui dans les régions pour porter sa parole. Pas de poids lourds derrière lui, Valls, Mélenchon, les Verts ne sont pas d’accord. Il peut faire un bon score comme Bayrou mais après ? pour dépasser les 50 %, il lui faut des voix. Il les trouvera où chez Mélenchon, à l’extrême- gauche ? Bof. Le centre sera en parti pris par Fillon. On verra bien.

      • Le problème n’est pas pas que nous soyons en désaccord, après tout c’est cela la politique, mais il me semble que vous versez dans l’apologie, peut-être est-ce une nouvelle erreur d’interprétation de ma part mais j’espère Daredevil que vous ne finirez pas en militant républicain

      • Non, je ne verse pas dans l’apologie. C’est votre assertion « à la niche les Juifs » pour expliquer le succès de Fillon qui m’a fait bondir et donc j’essaie d’expliquer. Je la trouve abusive et à côté de la plaque. Maintenant si vous dîtes qu’il n’est pas assez social, que son programme est trop brutal, ok. Je ne chercherais pas à défendre.

        Maintenant, j’ai bien peur que vous ayez raison et que l’on se retape encore 5 ans de gauche (avec ce bilan !!! Bataclan, Nice, Joué les Tours, St Etienne du Rouvray). Bravo pour Hollande non candidat. Fillon rejeté par les classes populaires, MLP quiche qui ne parle pas ou peu d’immigration, ni d’islamisme mais d’État à tout de champ, risque d’être recalée pour le 1er tour. Et on va se retrouver avec Macron ou Valls, lequel vient de mettre la cour de cassation sous la coupe du gouvernement, dans le silence des journaux. https://www.courdecassation.fr/venements_23/relations_institutionnelles_7113/matignon_7930/decret_5_decembre_2016_7931/decembre_2016_35652.html

        « L’islam fait partie des racines de la France » arghhh et « Je suis éternellement lié à Israël par ma femme ». Je vais déprimer si la gauche repasse. La France en état de dislocation, et ces idiots qui rajoutent de l’huile sur le feu.

      • Vous savez Daredevil, la démocratie réellement existante fonctionne pour 20 % des gens, les plus riches et/ou les plus instruits. De plus, elle est par essence conservatrice de cette domination. L’idée c’est donc de convaincre le deuxième tiers que le troisième tiers est soit dangereux soit acquis à certaines organisations. La gauche a pu gagner quand elle a convaincu le 2ème tiers que ses organisations avaient les suffrages du dernier tiers, donc que la dangerosité du peuple était neutralisée. Aujourd’hui, personne n’y croit plus ou chacun constate que ce n’est pas le cas. Les classes populaires sont donc conçues comme dangereuses soit parce qu’elles ne votent pas ou votent mal (c’est le vote frontiste) soit parce qu’elles sont islamisées. Si le deuxième tiers affiche un rejet plus important du frontisme que de l’islamisation vous aurez une victoire de la gauche, dans le deuxième cas, de la droite. Dans tous les cas c’est business as usual, l’oligarchie en place se maintient

      • Merci pour votre réponse. Ce n’est pas rassurant mais l’explication permet de comprendre.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :