Publié par : Memento Mouloud | avril 26, 2017

Macron ou le parti de la Joie

« La lente reprise qui a suivi les crises de 2008-2009 et de 2011-2012 dans les pays où la distribution du revenu a continué de favoriser les revenus les plus élevés n’a guère permis aux revenus plus faibles d’accroître leur niveau de vie, oumême de le préserver dans certains cas. Il en a résulté, notamment aux États-Unis et dans certaines parties de l’Europe, une désillusion croissante par rapport à la mondialisation. Il existe un risque palpable que des préoccupations légitimes sur le plan de l’équité provoquent des mesures protectionnistes sous la pression d’un scepticisme croissant vis-à-vis du commerce, de l’immigration et de l’action multilatérale »

Rapport du FMI

 

Hier soir Macron accusait sur France 2 ses adversaires d’être tristes. On en déduisait le nom de son parti, le parti de la Joie. Il serait facile d’appeler celui de Marine le Pen, le parti de la haine quand il n’est que celui du ressentiment, qu’il emprunte à la gauche, et de l’inconsistance qu’il puise un peu partout.

Il y aura donc, en vue, une lutte d’hybrides.

Un parti de la joie né de la peur d’un duel entre Fillon et Le Pen et du fantasme d’une fin de l’Europe, et un parti du ressentiment animé de toutes sortes d’aversions. Le parti de la colère s’abstiendra, celui du courage n’est pas encore formé.

Fillon a bien tenté de lui donner une langue churchillienne mais le non-dit de la langue fillonesque était celui-ci : c’était un parti de vieux, de vieux à patrimoines. Rappelons que le revenu moyen des retraités est, en France, supérieur au revenu moyen des actifs. Il est inutile d’évoquer les inégalités de patrimoine. Certains patrimoines finiront épongés dans les frais de fin de vie, d’autres embaumeront de bonheur et paveront de roses les apports nécessaires à l’investissement dans la pierre ou l’innovation.

En votant à 37 % pour Fillon et dans une proportion importante pour Dupont-Aignan, les vieux des années noires et ceux des trente glorieuses ont signifié aux générations à plus de deux millions de chômeurs permanents pris dans les campanules de la société kitsch de sidération qu’ils les méprisaient. Les générations en question ont répliqué par Mélenchon ou la cohorte des tous nus et tous bronzés du revenu universel.

Les plus installés ont voté Macron suivis de tous ceux qui n’ont pas compris ou ne comprendront jamais à quel point donner un esprit et confier le sien à une entreprise relevait à la fois du ridicule et du cauchemar.


Responses

  1. Hollande 2.0

    • Après avoir lu son tweet, j’en viens à la conclusion, Juanito appelle à voter Jean Lassalle ?

      • Je ne sais pas mais c’était pour vous montrer que Hollande est bien derrière Macron et que si le PS est en lambeaux, Hollande s’en fout. Les frondeurs et les écolos lui ont saboté son mandat, alors il a décidé de créer un nouveau mouvement et a demandé à ses amis de prendre Macron sous son aile.

      • Hollande est un président normal donc nul, Macron me paraît un autre Pompidou, il en a le profil, le parcours et les travers. Or vous conviendrez qu’on ne voit pas Hollande en de Gaulle même si Hollande n’est pas le benêt qu’on croit

  2. putain,le parti de la joie ,ça connote comme appellation!

    aussi bien que le cri pitoyable poussé par marie-georges buffet lorsque les néo français ont pollué un match vronze-algérie en sifflant la marseillaise , dans des années avant , jospin régnant

    la pauvrette avait crié « respectez la joie! »
    ce qui avait fait poser quelques questions à philippe murray « respecter la joie? qu’est ce à dire ? on respecte ses parents, lorsqu’on a la chance d’en avoir eu , ou on se respecte pour peu qu’on soit respectable , mais la joie? « 

    • On vous répondrait Kobus, l’Europe c’est la joie (d’où son hymne) donc respectez l’Europe

      • respecter l’Europe?
        mais quelle Europe?
        celle des banquiers, de l’intégration forcée , des normes discutées par diverses kommissions ( sauf les normes concernant la finance qui , elles , échappent à tout kontrol de la kommission européenne, la grosse kommission ) , celle des frontières passoires, des travailleurs détachés , des OGM ( ce qui ne signifie pas Oui Gode Moi , ou peut être que oui , gode moi , mais profond , alors )

        on va nous objecter que l’Europe ( laquelle?) , nous a protégé de la guerre, de l’inflation et du change katastrofik des monnaies nazionales

        ok

        lorsque des gnoules fous furieux viennent de Bruxelles , massacrent à tout va ( ironie du sort , une bonne proportion de soutiens/soutiers de l’Europe justement ) puis lorsque la tête ( le petit gradé , disons, le cabo , cabo chef ) du kommando peut se réfugier à Bruxelles sans coup férir , n’est ce pas le retour de cette guerre à travers des frontières que Marine, cette méchante , voudrait refermer?

        non, assurément , c’est un….détail? ( comme dirait le monophtalme ) une…..anecdote? ( comme dirait le mondialiste forcené )un incident, une bêtise , la mort de votre jument grise?

      • Je les préfère vertes, les juments, Kobus. Si on abandonne la démagogie usuelle, citez-moi un seul pays (à l’exception de Cuba, de la Corée du Nord, de la Chine ou du Vénézuela) où les banques ne sont pas à la fête, où des normes privées ou publiques ne sont pas édictées toutes les demi-heures, où les travailleurs ne sont pas détachés et où les frontières-gruyères servent surtout à alimenter les milices mafieuses, para-étatiques ou étatiques ?

      • comme le spectacle prend tout l’espace disponible, les banques font de même , mon bon ami

        pensez vous qu’il y ait 34% de racialistes dans le corps électoral vronzais?

        ça me semble beaucoup

        j’aurais bien prétendu que l’islande et la hongrie ne sont pas des pays où les banques sont à la fête et où les frontières ne sont pas hyper poreuses aux mafias

        peut être pour une seule raison, méprisable j’en convient

        ce sont des pays ethniquement assez homogènes

        ce que vous appelez des démocraties racialistes

        ou des dictatures , c’est selon

        un peu comme israël

        qui n’est pas une dictature , j’ai jamais dit ça

        mais où , assez malheureusement,les banques sont à la fête, les frontières sont poreuses aux trafics de toutes sortes , où les travailleurs détachés ( nom moderne pour « esclaves cassant les prix ») sont légions

        ce qui invalide mon argument sur le coté ethniquement homogène luttant contre l’omniprésence du marché

      • Pour l’Islande, j’avais noté, pour la Hongrie, moins. Pour les votes frontistes, il me semble qu’il y a toutes sortes de raisons de voter frontiste, de s’abstenir, de voter blanc ou de voter Macron, c’est juste une question d’humeur et/ou de grégarité, le parisien est macronien grégaire (français ouvert en novlangue), le biterrois partagé, le viticulteur du coin, plutôt frontiste grégaire (français fermé en novlangue)

  3. Dire « l’art français, moi je ne l’ai jamais vu » et fêter sa victoire aux présidentielles devant le Louvre : fait.

    ça fait mal pour la France, en même temps, il a été élu. J’ai comme l’impression que Macron nous fera regretter Hollande, qui nous a fait regretter Sarkozy.

    • Au contraire, Daredevil, Macron sera difficile à mépriser, il faudra donc le combattre et le combattre clairement. Le naufrage de Le Pen c’est aussi celui de la réacosphère, le libéral-racialisme est plus qu’une impasse, c’est une bouffonnerie sans viscères, le petit guignol de l’absolument moderne

      • Oui, merci pour cet avis.

        Je diverge par contre sur le naufrage de la réacosphère. Il y avait quelques libéraux qui donnaient de bonnes pistes qui moi m’ont éclairées. Le Pen est mauvaise en débat et son projet de sortir de l’euro était anxiogène et très mal défini. Marion est meilleure qu’elle mais elle prend une retraite temporaire et est trop jeune. Le nom Le Pen attire les convaincus mais reste une barrière pour le reste des Français.

        Je ne sais toujours pas si ce fut une bonne idée que de vouloir prendre des électeurs à Mélenchon. Je trouve en conséquence son programme horriblement étatiste et donc nocif pour la France puisqu’il désarme l’individu, qui n’a donc plus de raison de s’occuper de la vie publique et donc de tisser des liens solides et politiques (sens général) avec ses congénères. Donc pas de lien de groupe, ou liens lâches, problème mis en lumière par l’arrivée massive de personnes venant de pays où le groupe est plus important que l’individu.

      • Honnêtement Daredevil, est-ce que vous pensez sérieusement que Macron est de gauche ? Macron est un libéral et le libéralisme est un projet qui consiste à conformer les individus et les peuples sous les pseudo-lois d’airain du marché. Ce qui importe pour un libéral ce n’est pas la norme mais le contrat, ce n’est pas l’individu mais sa capacité à participer à l’optimum relatif (c’est à dire sa soumission et particcipation au désastre en cours), ce n’est pas le peuple ou la nation mais une Humanité en vitrine, ce n’est ni l’art ni la science mais le divertissement et les gadgets, ce qui importe à un libéral c’est de liquéfier encore et toujours plus avec un brin de spiritualité en kit (je marche et marche encore escorté par l’hymne à la Joie). En conclusion Macron est libéral donc de droite mais il n’est pas racialiste, c’est la seule chose qui le sépare de la réacosphère


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :