Publié par : Memento Mouloud | mai 2, 2017

Les copains russes du FN

 

Rendez-vous était pris le 17 mars 2016, à Genève. Ce jour-là, Jean-Luc Schaffhauser, eurodéputé frontiste dont la fondation fut la bénéficiaire de fonds en provenance des îles Vierges britanniques, a une mission importante à accomplir. Il s’est déplacé pour s’entretenir discrètement avec un certain Vilis Dambins, un businessman letton dont le nom est apparu lors du scandale des Panama Papers. Cet ancien banquier est l’un des principaux émissaires d’Alexandre Babakov, parlementaire et conseiller du président Poutine qui a déjà aidé le Front national à obtenir, en 2014, un prêt de 9,4 millions d’euros auprès de la First Czech-Russian Bank (FCRB). Il y a urgence puisque six jours auparavant, le 11 mars 2016, s’est produit à Moscou un événement fâcheux : la banque russe sur laquelle le FN comptait – la FCRB – pour obtenir de nouveaux crédits a été mise sous tutelle par la banque centrale russe dans des conditions mystérieuses. Elle n’a alors plus que quelques mois à vivre, plombée par un trou de 31,8 milliards de roubles (497 millions d’euros). En attendant sa mise en faillite, laquelle interviendra en octobre 2016, il faut à tout prix trouver une banque russe capable de prendre la relève.

Trois mois après l’entrevue de Genève, une première piste conduit le bureau exécutif du Front national à donner son feu vert, le 15 juin 2016, pour un emprunt de 3 millions d’euros auprès de la Strategy Bank, établissemt plusieurs fois épinglé pour blanchiment d’argent mais la Strategy Bank a finalement perdu sa licence bancaire le 26 juillet 2016, faisant capoter le contrat de prêt. Le 4 novembre 2016, il rencontre lui-même à Paris l’intermédiaire letton Vilis Dambis en compagnie de Didier Bollecker, un avocat français qui agit alors pour le compte de Jean-Luc Schaffhauser. Les trois hommes ont choisi de se retrouver à l’hôtel Peninsula, un palace cinq étoiles situé à deux pas de l’Arc de triomphe.  le Front national s’est tourné vers la NKB Bank, un établissement encore plus obscur, situé à la 527e place du classement russe. Il s’agissait toujours d’emprunter 3 millions d’euros auprès de cette autre banque. Le terme « autre » banque ne convient pas exactement car Strategy Bank et NKB Bank sont en réalité des structures jumelles, contrôlées par un seul et même homme : Dmitri Roubinov, ancien fonctionnaire de la banque centrale.  Le 29 décembre 2016, NKB Bank a, à son tour, perdu sa licence pour violations répétées de la « loi fédérale contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme », laissant une ardoise de 510 millions de roubles (8,3 millions d’euros). Et ce 17 avril dernier 2017, la Cour d’arbitrage de Moscou a prononcé sa faillite

Derrière ces deux tentatives avortées de prêts, on retrouve encore et toujours Alexandre Babakov, l’homme clé du prêt de 9,4 millions déjà obtenu en 2014.  Marine Le Pen l’aurait rencontré lors d’un voyage resté confidentiel en Russie, en février 2014, au moment des discussions pour le premier prêt russe. Le parcours de Babakov est plutôt celui d’un oligarque proche du Kremlin qui jongle avec plusieurs casquettes, mêlant politique et business. Aujourd’hui sénateur, il a été de 2003 à 2015 député à la Douma, d’abord élu sur la liste du mouvement ultra-patriote Rodina, puis faisant allégeance à Russie unie, le parti du pouvoir. Depuis 2012, il occupe la fonction de « représentant spécial » de Vladimir Poutine, chargé des relations avec les organisations russes à l’étranger, ce qui le désigne comme l’un des hommes clés des réseaux d’influence du Kremlin en Europe.

 

 

Le parlementaire Babakov, qui a bâti sa fortune dans l’immobilier et le secteur énergétique, n’a jamais abandonné ses affaires, maître dans l’art de se cacher derrière une nébuleuse d’hommes de paille et de structures opaques comme celles administrées par Vilis Dambins. Son patriotisme est à géométrie variable : il est ainsi propriétaire de biens immobiliers en France – un château à 37 km de Versailles et un appartement parisien – enregistrés au nom de son épouse et de ses enfants et qu’il n’a jamais déclaré en Russie comme la loi l’y oblige pourtant. Dans sa dernière déclaration de patrimoine, il indique pour 2016 des revenus de 538 millions de roubles (soit 67 fois plus qu’en 2015 quand il était député à la Douma) et se dit propriétaire d’un seul appartement en Russie de 69 m2, affirmant ne pas avoir de voitures.

Les coulisses du prêt accordé en 2014 font apparaître un schéma tortueux de versements passant par le Luxembourg et les îles Vierges britanniques, et dans lequel on retrace en filigrane Alexandre Babakov et ses proches. Au cœur de cette nébuleuse, on trouve l’Académie européenne, une « fondation » dirigée par Schaffhauser qui œuvre au rapprochement avec la Russie. D’après nos informations, l’association a reçu, en 2014 et 2015, 250 000 euros au total, en provenance de la société Spencerdale Ltd, basée aux îles Vierges britanniques. L’argent a transité via une autre structure créée quelques mois avant le premier versement, le 30 septembre 2013 : West East Communication Group. 

Schaffhauser est un ancien consultant passé par Auchan, Dassault et Total, l’eurodéputé a été débauché en 2012 par Marine Le Pen, qui a vu dans son carnet d’adresses fourni dans les pays de l’ex-URSS un véritable atout. Cet ex-centriste proche de l’Opus Dei s’est vu offrir par la présidente du FN une place éligible sur les listes frontistes aux élections municipales et européennes, en 2014. Cette même année, il a apporté sur un plateau le prêt de la FCRB de 9 millions d’euros. Avant de reprendre ses recherches de financement en 2016, dans l’optique de la présidentielle. En septembre 2016, soit trois mois après que Marine Le Pen donne son accord pour l’emprunt de 3 millions d’euros, l’eurodéputé annonçait, dans sa déclaration d’intérêts de parlementaire, la reprise de ses « activités de consultant » et des « revenus à venir à partir de 2017 ».

Mediapart


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :