Publié par : Memento Mouloud | mai 15, 2017

Macron ou le parti des porcs vivants

Il manquait au parti des porcs vivants un chef, il est enfin trouvé. En même temps que le prince et ses sbires fluidifieront les conditions d’existence à coups de CDD et de CDI éternellement renouvelables, d’indemnisations plafonnées, de licenciements pour raisons inintelligibles et d’auto-entrepreneuriat dissonant, ils intensifieront la lutte contre les discriminations car il n’y a pas de distinction qui tienne dans le nouveau monde des porcs vivants. La lutte contre l’homophobie sera la croisade à mener, en compagnie du combat contre les ghettos et de la guerre à la haine car la seule haine qu’ils auront est destinée aux méchants frontistes et derrière les frontistes au populo, au petit peuple qui devrait sans doute fêter à coups de casseroles et de cornemuses la destruction de plus d’1,6 million d’emplois depuis 2008. Le tissu économique français est malade et l’épargne française s’investit dans la rente ou sur d’autres territoires mais les français, du moins les petits français, les français de la défaite, les français grincheux, les français inutiles, les français de la mélancolie, ceux de l’abstention, de Mélenchon, de Le Pen, du vote blanc, ces français du refus, ces mauvais français devraient embrasser la mondialisation et dire merci au chef du parti des porcs vivants qui nomme premier ministre un membre du directoriat d’Areva .

Chacun est pris dans la roue de l’ infortune comme un hamster qui ne cesse de tourner dans sa petite cage électrifiée. Il faudra de la décharge et de la secousse, du choc et des ordonnances pour produire comme un courant continu le mouvement, le flux, le swap, la France de demain et celle d’après-tantôt qui s’échangera sur la Bourse européenne des nations défuntes, des classes vaincues et des peuples retraités. Le vieux fascisme marinien ou mariniste est terrassé.

Le parti des porcs vivants l’a vaincu.

Il tient son programme bien serré, de la modernité toujours et encore, la mise en accusation permanente du passé et l’apologie des éternels jeunes et bronzés, le culte du pragmatisme c’est-à-dire de l’absence totale et complète de valeurs sinon financières, un syncrétisme technophile qui tient la spiritualité pour un sous-produit du réseau, la fabrique du consensus contre les extrêmes et les fous, l’exploitation forcené du mythe du roi découronné et son corollaire, la dystopie portative, le privilège d’être dans le pulse et le mood, l’humiliation permanente devant l’étranger qui réussit et toutes ces terres de promesses de richesses infinies et de flux arrimés, une vie transformée en une intégrale de projets si bien que chacun est une tête de réseau à venir, un mailleur du tonnerre, la mutation de la partition du sexe en un sexe indéterminé lui-même branché sur des prothèses toujours nouvelles, un populisme sondagier, une novlangue adaptée et crachée par tous les supports disponibles, c’est là le rêve du parti des porcs vivants, son programme et ses lendemains oublieux d’eux-mêmes.


Responses

  1. holà , ça sent son murray , ça!

    la nuit des porcs vivants , avait il écrit à propos d’halloween ( hallo ? ouine ? comme dans un dile ouine ouine , un deal win win , lorsque tu vois ce genre de barbarisme angluche , cette forgerie , tu te dit que t’es pas prêt d’être le ouineur , comme dans ces films de mafias et de joueurs « lorsque dans un poker tu te demandes qui est le pigeon, c’est toi »)

    les louzers souchards continueront à louzer grave comme on dit

    heureusement ,ils pourront se consoler en regardant hanouna , ça fait passer le temps avant la maison de retraite

    • ça ressemble assez au scénario du bon, de la brute et du truand

      • j’ignore quel rôle pourrait tenir hanouna

        putain, ce blaze!

        remarquez , makhroud, c’est guère mieux
        encore une pâtisserie qui va nous rester sur l’estomac

      • Hanouna je le vois en moine mexicain, sans hésiter

      • mais dites moi ce qu’on fait les moines et , de façon plus générale , les mexicains , pour mériter ça ?

      • Je me souviens juste du gars qui jouait le frère d’Elli Wallach dans le film, il se prenait une belle baffe

      • Tenez Kobus pour le fun, je vous offre un best of de l’Inspecteur Harry : https://www.youtube.com/watch?v=gi2k38d9-sM


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :