Publié par : Memento Mouloud | décembre 1, 2018

Samedi 1er décembre : Burn, baby, burn

Il est trop tôt pour dresser un bilan mais les choses sont claires. Actuellement le pouvoir ne tient plus qu’au fil des forces de l’ordre et des forces armées comme un vulgaire gouvernement de polichinelles à lunettes fumées, celles d’Erdogan, de Pinochet, d’Honecker. Pour être honnête, il tient aussi, accrochés à ses plus de deux millions de ménages millionnaires, à ses expatriés fortunés, à ses retraités apeurés, à ses notables de droite qui en appellent à la raison et à cette gauche dont l’agonie a permis ce mouvement. Car, il ne faut pas en douter, la mort de la gauche a permis l’insurrection et l’insurrection qui se poursuit permettra la mise en bière de cette gauche morbide. A ce titre Anne Hidalgo est la parfaite représentante de cette gauche de gouvernement qui attend son petit maître des horloges réfugié en Argentine. Cette fois-ci il ne s’agit plus d’affronter les incendiaires de poubelles, d’écoles publiques, de bibliothèques et de voitures d’occase, les émeutiers basanés qui forment le peuple révolutionnaire, le peuple de demain des intellectuels d’extrême-gauche dits intersectionnaires parce qu’ils sont à la fois queers, philo-musulmans, pro-GPA, sans-papiéristes, véganes, millénaristes, pour la cause animale, pour Gaïa, universitaires et clos sur leurs nombrils de groupe. Le peuple est là, celui des Trois glorieuses et ce peuple-là chante la Marseillaise et reçoit les obus de flash-ball, les grenades lacrymogènes, les coups de matraques, les jets à haute pression en attendant que ce pouvoir, pris de panique, applique des méthodes plus brutales de maintien de l’ordre parce qu’il ne pourra plus contenir cette spirale de colères qui est un désir de révolution.

Pourquoi Macron est un petit homme, un tyran de flanelle, une meneuse de revue néronienne, un homoncule qui ne sait plus qu’il est né inter faeces et urinam nascimur ? Tout simplement parce qu’il ne tient pas au peuple par quelque bout que ce soit ; parce qu’élevé, il se croit séparé en tous points et sur la moindre parcelle du commun des français. Parce qu’il est comme suspendu, abstrait de notre société pour rejoindre celle des Rothschild et de leurs pareils. Non seulement Macron, contrairement à ce qu’il croit et vit, a les pieds aussi bas que les nôtres mais son jargon et son absence d’élévation lui tient la tête basse, la voix enfantine, la parole vide. La seule chose qui soit élevée en lui, c’est la vanité. Il n’est pas le coq gaulois qui chante les pieds dans la merde, il est celui qui donne des leçons de politesse en expliquant que la jalousie sociale est un vilain défaut. Il se pense d’un niveau toujours supérieur, d’une terre, toujours plus haute et par cette extrémité il ne cesse d’enfler, de coiffer et de masquer de son diadème les plus petits, les bêtes, nous le peuple. On pourra toujours démontrer son injustice, cela ne servira de rien. Le petit Néron ne se corrigera jamais de lui-même. Aussi à ce genre de Prince-grenouille, on n’oppose pas la vérité, mais la force, question de principe.

 


Responses

  1. Bravo pour vos mots.
    Pas un seul n’est à changer.

    • Merci Cliff mais j’aurais préféré que nos élites énarchiques soient moins connes mais ce n’est pas le cas


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :