Publié par : Ivan Kruger | mars 23, 2020

Quelques éclats d’une vie de prof (2) : Houellebecq et la prof de SVT

Dans les Particules élémentaires, le principal protagoniste Bruno trouve son acmé sexuelle avec une prof de SVT experte en fellation et son nadir avec une jeune beurette de seconde qui le regarde, le zob flasque pendouillant de son falzar dans une salle de classe. Parfois, le même Bruno rêve, s’il m’en souvient bien, d’une jeune négresse dont la bouche d’aération avalerait à jets continus son sperme. Ce sont là les propres fantasmes cotonneux de Michel Houellebecq. Je ne sais si les profs de SVT sont particulièrement experts en fellation, je n’ai jamais essayé, ni les hommes, ni les femmes, il faudrait peut-être commencer, je devrais sans doute enquêter maintenant que j’habite (excusez le calembour) dans l’Hérault. Je devrais demander, « dis-moi Franck est-ce que tu suces comme un expert en corps caverneux ? ». Si ce n’est pas Franck, ce serait Louise, ce n’est pas grave, les choses avancent. Les profs de SVT sont-ils des piliers de bars nudistes du cap d’Agde. Aiment-ils cet éperon rocheux, basaltique et noir comme un déduit solaire ? Votent-ils comme les gitans d’Agde, les fréquentent-ils, les sucent-ils en expert, même si la brochette de profs de SVT nudistes du cap d’Agde risque d’être limitée pour ne pas dire, réduite, surtout si elle se spécialise dans la fellation pour gitans. C’est un segment de marché très réduit, il faut bien le dire et il n’est pas sûr que le gitan soit généreux en biftons. Trois, quatre suceurs-suceuses et combien d’expertes ? Cela devrait fortement intéresser les successeurs en reportage de Michel mais aussi ceux qui apprécient tous les experts en fellation car les experts en fellation ne sont pas légions, comme les diables si nombreux, incubes et succubes réunis en sabbats de plastique, les experts en fellation, à l’exception des putes mais les putes sont hors-jeu, ne sont pas en libre-service dans l’éducation nationale, ils doivent être rares sauf dans les romans de Houellebecq, Michel, où ils finissent partouzards sociaux-démocrates et paralytiques. Un autre type d’allégorie que les poèmes en prose de Baudelaire, mais une allégorie tout de même. Michel a beau spatuler à la truelle ce qu’il désigne comme ses poèmes il connaît son Baudelaire, comme son Lovecraft et toutes ses héroïnes sont des expertes en fellation, ce qui ne trompe pas sur l’avis de Michel à propos des profs de SVT. Un A+ ou quelque chose dans le genre, l’antonyme de la prof de français, la tête à claque de la guêpière mal assortie et du porte-jarretelle en carafe. Il se trouve que je suis prof de français et je porte mal la guêpière ; quant aux fellations, je ne suis pas expert, je laisse ça aux profs de SVT. Pour ce qui est d’enculer Michel, je laisse ma place ou elle est déjà prise. Quant aux profs de SVT, elles demandent à leurs élèves si un chinois castré peut encore faire l’amour. Une sorte d’énigme à laquelle il est urgent de répondre, bien sûr.

Premier épisode :

https://bouteillealamer.wordpress.com/2020/03/17/quelques-eclats-dune-vie-de-prof-1/


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :